Songeries de Michael 2019

SONGERIE DE MICHAEL du 26 juin 2019

En Angleterre, Julia et nous quittions Coventry en voiture et j’ai regardé par la fenêtre. J’ai remarqué des détritus, principalement des papiers et des plastiques, qui jonchaient le bord de la route. C’est la même chose quand on sort de Londres et probablement de n’importe quelle autre grande ville. Cela m’a rappelé l’immense quantité de déchets de papier et de plastiques si commune autour de Cape Town et, je suppose, des autres grandes villes d’Afrique du Sud. En fait, je n’ai que peu de doutes que ce soit un problème global des grandes villes. La raison pour laquelle les gens font ça est évidente. Ils n’ont aucun respect pour eux-mêmes. Si vous vous respectez, vous respectez votre espace de vie – immédiat et éloigné. Je n’ai aucun doute que les gens qui transforment les villes en poubelles le font aussi chez eux. Tellement de gens semblent n’avoir aucun sens du respect de soi-même. Ils apprennent sans doute cela de leurs parents, mais pas forcément. Quand une espèce est autant détachée de son propre environnement et de sa planète qu’un immense pourcentage de l’humanité l’est aujourd’hui, il est temps que cette espèce soit secouée pour sortir de son apathie. Il me semble qu’apathie et stupidité aillent de pair. Dans la conscience, il n’y a pas de différence entre l’ancienne habitude de vider les seaux de nuit dans le caniveau que de jeter aujourd’hui les poubelles du jour sur le bord de la route. Nous ne sommes pas seulement en train de nous noyer dans les déchets citadins, nous nous noyons aussi dans notre propre stupidité collective qui ne pense pas et qui s’en fout.
Nous sommes définitivement une arche cosmique surchargée de stupidité qui manque sérieusement de capitaines qui puissent nous guider avec génie.

C’est à vous et moi de jouer, les amis. Nous pouvons aider à gouverner cette arche sur sa route cosmique en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “La différence entre stupidité et génie, c’est que le génie a ses limites.” Albert Einstein

SONGERIE DE MICHAEL du 23 juin 2019

Bon, eh bien… nous voilà assis dans le salon de l’aéroport de Heathrow, Terminal 2, on vient juste de nous avertir que notre vol pour les USA a un retard d’environ cinq heures et demie. On ne peut que se demander si les ailes se sont décrochées, ou si le moteur est tombé !! J’aurais pu avoir quatre heures de sommeil doux et enchanté supplémentaires au lieu de ramper hors du lit à quatre heures moins le quart du matin. Je suppose que c’est en ligne avec tous nos autres vols retardés cette année. Une des bénédictions de la paix intérieure est que ce fiasco ne la fait pas disparaître. Je peux soupirer de résignation – on ne peut pas se battre contre ça – mais cela ne perturbe pas la sérénité intérieure.

Hier, Julia nous a emmenés à Birmingham pour voir Sir Ian McEllen lors de sa tournée de 80ème anniversaire. Naturellement, il a cité pas mal de Shakespeare, avec une mémoire impeccable, et il a fait une entrée en matière avec un peu de Tolkien dans son rôle célèbre en tant que Gandalf, le sorcier. Il a tenu un théâtre bondé en haleine pendant presque trois heures, sans grand effort. Comme je jetais un coup d’œil sur un foule attentive, Carolyn a remarqué : “Je me demande combien de ces gens savent qu’une conscience plus élevée existe.” Très peu, je suspecte. L’époque dans laquelle nous entrons touche entièrement au fait que les états de conscience de bas et de haut niveau sont enfin en train de suivre leur propre voie plutôt qu’entremêlées en tant qu’une. Il n’y a pas de jugement là-dedans, rien de supérieur ni d’inférieur ; simplement des choix qui ont été faits et vécus.
L’un de ces choix est le choix de conscience plus élevée consistant à… choisir l’Amour constamment et très EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 20 juin 2019

Quand j’ai écrit les mots : “S’incliner devant un humble arbre ne prend qu’un instant de votre temps alors que ce que vous pourriez recevoir remplit tous les espaces de l’éternité” … j’étais en train de faire une exploration métaphysique de ce que signifie effectivement d’être un arbre. Il est totalement possible d’entrer dans un arbre métaphysiquement et de faire l’expérience à la fois de la forme physique de l’arbre en juxtaposition avec sa non-forme non-physique. La forme, c’est l’arbre tel que nous le voyons tandis que la non-forme métaphysique, c’est plutôt comme une énergie fluide qui se combine et qui touche l’énergie fluide de tous les autres arbres dans la forêt. Un arbre qui se tient debout physiquement, seul, n’est seul que physiquement car la non-forme métaphysique circule et se connecte avec tous les arbres. Si vous vous entraînez à cela, vous allez découvrir que dans le monde métaphysique non-physique, le temps et l’espace comme nous en faisons physiquement l’expérience n’ont aucune réalité vraie. De même que le temps linéaire se trouve dans le monde physique, le temps sphérique appartient au métaphysique. J’ai appris que dans une plus grande réalité, dont la plupart des gens se privent, nous sommes effectivement capables de faire l’expérience de la plénitude de l’éternité.

Qu’est-ce que cela a à voir avec l’Amour ? L’Amour est l’éternité de l’instant, la véritable substance de la vie. Pour cette raison, il est très sage de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “J’entends le vent parmi les arbres, qui jouent des symphonies célestes. Je vois les branches penchées vers le bas comme les touches d’un grand instrument.” Henry Longfellow (NDLT : sans garantie, le nom est quasiment illisible)


SONGERIE DE MICHAEL du 18 juin 2019

Nous avons fini hier le séminaire intensif Nature/Humanité au Royaume Uni. Nous avons doublé la taille habituelle de notre groupe donc c’était merveilleux. Un assez bon nombre d’européens qui parlent bien l’anglais étaient présents, simplement parce qu’ils réalisent que sans traduction il y a un contenu considérablement plus important. Ceci est vrai, bien entendu. J’ai traversé un changement spontané cette année (ça s’est produit en France !) et j’explore de nouvelles manières de présenter mes enseignements. Même si la plupart des dates pour l’année prochaine sont déjà fixées – seulement quelques-unes vont changer en 2020 – je pencherais vers deux jours sur le Monde métaphysique de la Nature immédiatement suivis d’un séminaire intensif de cinq jours sur Changer sa Vie. Cela ferait sept jours d’affilée, sans interruption entre les deux. Les gens peuvent participer aux deux ou à l’un d’entre eux. J’ai essayé de mélanger le contenu, Nature et Humanité, mais je trouve que je ne traite pas beaucoup de ce que je considère comme étant de grande valeur. Je n’aime pas réduire la Vérité. Cela ne me convient pas très bien car mon but est de donner aux participants une valeur maximum. Pourtant, je trouve que le contenu concernant la Nature a besoin d’être ajouté donc je vais établir un genre de présentation de type « Sept jours avec Michael ».

Julien nous a emmenés, Carolyn et moi, pour un jour et demi en New Forest. Même si je suis né en Angleterre, c’était ma première visite. Nous avons visité les fameux jardins Exbury Gardens créés il y a plus de cent ans par Lionel Rothschild. Absolument fabuleux même s’ils sont très orientés arbres. Par exemple, l’arbre que Julia admire (photo ci-dessous) est le hêtre le plus étonnant que j’aie jamais vu. Ils ne poussent pas normalement dans cette forme-là mais celui-là l’a fait ! Ils ont aussi probablement la plus belle collection et exposition de rhododendrons au Royaume-Uni. Je recommande réellement une visite même si, personnellement, nous y sommes allés un mois trop tard pour avoir une palette complète de l’immense variété de couleurs des rhododendrons.

Carolyn et moi finissons maintenant les derniers jours de cette tournée. Un temps de loisirs aux États-Unis nous attend. La vie est grande. Progressivement, goutte à goutte, nous ajoutons toujours plus d’Amour dans le Grand Océan de l’Unité.

Vous pouvez énormément nous aider en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE.


SONGERIE DE MICHAEL du 14 juin 2019

Le Pin à Cônes Épineux de la photo ci-dessous est vieux de bien plus de 50 000 ans, selon les estimations.Un arbre n’est pas simplement un arbre. Un arbre tel que nous le voyons est le reflet physique d’une plus grande réalité métaphysique. Quand vous vous regardez dans un miroir, vous voyez un reflet en deux dimensions de votre corps en trois dimensions. Ce n’est pas un reflet de vous car vous êtes un magnifique Être métaphysique, multidimensionnel, éternel, d’Amour et de lumière. L’aspect Amour est le pouvoir de la création tandis que que l’aspect Lumière est la Lumière de la création. Nous somme entièrement des Êtres créatifs et, en tant que tels, nous sommes l’évolution créative de la conscience sur la Terre. La Nature est l’évolution naturelle de la conscience sur Terre. Malheureusement, l’humanité croit en réalité que nous “sommes” le corps dans le miroir donc nous nous refusons à nous-mêmes notre héritage naturel en tant qu’Êtres universels. Tandis que la Nature a la capacité de vivre son expression pleine et naturelle, nous, les humains, vivons dans la tromperie d’une illusion. Il est temps pour nous d’émerger de ce mensonge et de cette tromperie longuement maintenus que nous avons adoptés et d’endosser notre véritable expression. Nous sommes des âmes éternelles, pas des corps mortels. Quand nous vivons pleinement conscients de ceci, notre expression du Soi va entreprendre un changement majeur. Allons-y !

Une manière d’aller vers notre Vérité fondamentale consiste à améliorer notre conscience en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 13 juin 2019

Une évocation de souvenirs : Je me souviens, quand j’étais un tout petit garçon, que je levais les yeux sur mes deux grands-oncles, Charles et Joseph. Pour moi, ils étaient grinçants et grincheux, vieux et méchants. Au milieu de mon adolescence, ils étaient encore plus grinçants et grincheux et tous les deux méchants et déplaisants. Tant pis pour ma relation avec eux ! Maintenant, je suis un peu plus vieux qu’ils ne l’étaient alors et je fais de mon mieux pour ne pas être vieux et grincheux avec mes trois petits-neveux. Je les appelle mes “grephews” [greveux] et ils m’appellent “gruncle” [groncle]. Il n’est pas si difficile de se pencher pour se mettre à leur niveau et de tenter de voir le monde à travers leurs yeux, même si des générations nous séparent. C’est sûr, la plus grande partie de leur bavardage rapide me dépasse complètement, c’est totalement indéchiffrable, et je ressens l’immense fossé de l’âge mais être amical est simplement suffisant. Je souris quand je me souviens, en tant qu’adolescent, avoir pensé au moment où je pourrais avoir des petits-neveux, même si cela semblait une pensée ridicule, et pourtant… et pourtant, à sa manière, ce temps est finalement arrivé. Un petit cadeau à chacun d’entre eux facilite les choses mais, plus que n’importe quoi, il s’agit d’avoir conscience d’eux en tant que jeunes personnes, pas en tant que foutues petites nuisances… comme je l’étais apparemment ! Je trouve parfaitement étonnant que toutes ces années aient passé si vite et que je me trouve maintenant au bout le plus vieux du cycle quand mes neveux sont du côté le plus jeune. Je ne peux m’empêcher de me demander si les mêmes pensées à propos de notre relation vont leur être transmises mais j’en doute sérieusement. Pour moi, cela fait entièrement partie du processus de vie consistant à choisir l’Amour, que mes deux grands-oncles n’ont jamais ne serait-ce que considéré. Comme je suis béni. Je n’espère qu’une chose, c’est que, à leur tour, ils trouvent l’Amour.

Donc me voilà à vous rappeler à vous tous, grands-oncles et grands-tantes, et tous ceux pour qui ces mots s’appliquent, que la vie est bien plus agréable quand vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 11 juin 2019

Je vais ronchonner un peu contre les lignes aériennes alors je vous demande un peu de patience. J’utilise les lignes internationales chaque année depuis 30 ans et je me sens qualifié pour faire ces remarques. Il y a 30 ans, le personnel des aéroports était définitivement au service des voyageurs, maintenant j’ai l’impression que nous, les voyageurs, sommes une foutue nuisance. Cependant, et c’est une généralisation, j’observe aussi que les voyageurs sont de plus en plus intolérants et grossiers les uns envers les autres et avec le personnel d’aéroport, plus que jamais. L’expérience des voyages en avion a subtilement changé au cours des années. Ajoutez à cela la paranoïa de la sécurité dans les aéroports qui ne cesse de croître et le supplice ridicule auquel sont assujettis les voyageurs. Cette année chaque vol que nous avons pris en Europe a eu plus de 40 à 80 minutes de retard, nous faisant rater deux correspondances et accumuler tous les inconvénients que cela crée. La pure indifférence du personnel des aéroports vis-à-vis des voyageurs est étonnante. Donc c’étaient mes récriminations… j’en ai terminé !

Malgré tout ça, Carolyn et moi continuons à choisir l’Amour, même après avoir dû courir quelques kilomètres – aller puis retour – dans l’immense aéroport de Francfort. Un exercice physique fabuleux, en particulier avec une lourde charge sur le dos… une géode d’améthystes de 6 kilos. OK, mes épaules s’en sont trouvées un peu endolories… mais c’est ce qu’il y a d’amusant dans les voyages !

Étant donné que les séminaires intensifs font toujours ma joie et que  la plupart de nos lieux de rendez-vous sont pleins et même plus que pleins. Cela vaut largement les expériences de voyages qui nous mettent parfois au défi.

Donc, vous voyez, je ne fais pas qu’écrire ces mots, je suis continuellement confronté au fait de devoir les vivre. C’est pour cela que je continue à vous encourager à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE.


SONGERIE DE MICHAEL du 7 juin 2019

J’ai remarqué qu’il y a souvent un grand écart entre le désir intellectuel de forger une amitié avec quelqu’un et la capacité émotionnelle à le faire. Par exemple, une fille a eu une dispute sérieuse avec sa mère, ce qui a provoqué un vilain éloignement entre elles. Ni l’une ni l’autre ne se parlent et quelques années passent sans aucun contact. La fille ressent la perte de sa mère profondément et regrette l’incident, sentant qu’elle est celle à blâmer. Intellectuellement, elle crée souvent des conversations entre elle-même et sa mère mais aucune d’entre elles n’est réelle. Émotionnellement, elle est incapable de dire : « Je suis désolée. » Ces trois petits mots dépassent sa capacité émotionnelle donc elle est incapable de créer la réunion qu’elle désire tant. Je rencontre souvent ce scénario dans ma capacité d’enseignant spirituel. Parfois, je suis utilisé comme confessionnal ! Il semble que pour de nombreuses personnes, les mots « Je suis désolé/e, » soient hors de portée, même si elles “veulent” vraiment les dire. J’ai observé que les personnes insécures émotionnellement ont de la difficulté à présenter des excuses tandis que ceux qui connaissent la sécurité émotionnelle dans leur propre relation avec eux-mêmes n’ont strictement aucun problème avec ça. Je vous en prie, ne laissez pas votre fierté ou vos peurs vous priver d’une relation aimante avec ceux que vous Aimez. La vie est trop précieuse pour vous refuser à vous-même ou à quelqu’un d’autre le grand cadeau d’une relation aimante. Vous ne perdez pas la face en présentant vos excuses, vous gagnez en de respect de vous-même.

De si nombreuses relations magnifiques sont perdues simplement parce qu’aucune des personnes impliquées n’est capable de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “Présenter ses excuses. Cela ne veut pas toujours dire que vous avez tort et que l’autre personne à raison. Cela veut simplement dire que vous donnez plus de valeur à votre relation qu’à votre ego.”


SONGERIE DE MICHAEL du 2 juin 2019

Nous sommes maintenant à une époque où il faut laisser la dualité derrière. Cela fait si longtemps que les gens ont été pris en esclavage par la dualité mais il est maintenant temps de quitter cette illusion particulière. La dualité a de nombreuses expressions et même si elles sont toutes acceptées comme une réalité naturelle, elles ne le sont pas. Prenez le soi identité et le Soi Âme pour exemple. La plupart des gens vivent en tant qu’identités physiques subconscientes, très peu de gens vivent en temps qu’Êtres Âmes conscients. La focalisation sur le premier est complètement fondée sur les illusions et celles-ci sont soutenues par la réalité consensuelle. Tandis que la focalisation sur le second est fondée sur la croissance de l’âme ou la croissance en conscience… tristement, le plus petit nombre. Un autre aspect est aussi commun : au lieu de « je me sens en sécurité, » ou « je ne me sens pas en sécurité, » avec tout le bagage émotionnel que la deuxième version implique, en même temps que les soucis qui viennent avec l’entretien de la première version, focalisez-vous sur un « je suis, » plus équilibré.

Cela ressemble assez au balancier d’une grande horloge. Il se balance d’un extrême – la sécurité – à l’extrême opposé – l’insécurité – comme si c’était une expression naturelle de la vie. La réalité est que le point médian est le calme, l’équilibre, la relaxation… et il est bien plus dynamique, de loin. Il en est de même avec l’agitation et la paix. Vous ne pouvez pas commander la paix, pas plus qu’il n’y a de techniques pour l’ancrer dans votre conscience. La paix est l’absence de toutes expressions d’agitation. Le cerveau gauche ne peut pas faire l’expérience de la paix, pas plus que l’esprit, ils ne peuvent qu’en être les témoins. Je fais l’expérience de la paix et pourtant je ne peux pas la décrire de façon adéquate car l’intellect est incapable d’en faire l’expérience. Dans votre propre vie, démantelez en conscience les dualités qui vous tiennent en esclavage dans le piège des illusions.

Cela vous aide pour le faire si vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 31 mai 2019

Il est impossible d’avoir une mauvaise relation avec vous-même et une bonne relation avec les autres. De la même manière, il est hautement improbable que vous ayez une bonne relation avec vous-même et une mauvaise relation avec les autres. Vous êtes le monde ; vous êtes l’humanité ; il n’y a rien ni personne en dehors du Soi. Cela signifie, en fait, que votre relation avec vous-même est votre relation avec la vie. La vie n’est pas un événement qui se passe à l’extérieur du Soi. Vous êtes la vie. Vous pouvez faire semblant d’avoir de bonnes relations et prétendre être gentil avec les autres mais si votre relation avec vous-même est une relation négative, alors vos actes et votre réalité vont être en conflit. C’est là que se trouve la maladie et c’est un lieu commun de vie pour des milliards de gens. Ai-je besoin de dire que ça ne marche pas ?

Nous sommes une espèce qui apprend la création en créant sa propre vie. Il est prévu que nous soyons suffisamment conscients pour prendre note de ce qui ne marche pas et pour cesser de le faire. Au lieu de cela, nous allons voir des médecins qui sont enfermés dans le même programme subconscient et qui introduisent donc la discorde dans leur propre vie et nous nous attendons à obtenir de l’aide de leur part. Au lieu de cela, nous obtenons des médicaments. Cette incapacité à voir que nous sommes chacun le créateur de notre propre vie continue encore aujourd’hui. Pourtant certaines personnes ont la connaissance de tout cela mais cela reste une connaissance et ce n’est pas vécu, pas

concrétisé. Ça ne marche pas non plus !

Ce qui fonctionne, c’est d’être l’observateur conscient de votre propre vie, sachant que l’observateur et l’observé ne font qu’Un. Si vous faites cela, vous observerez la puissance et l’efficacité du… choix de l’Amour, constant et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Une belle journée commence avec un bon état d’esprit. Quand vous vous réveillez, prenez une seconde pour penser à quel point vous êtes privilégié d’être simplement vivant et en bonne santé. Au moment où vous commencez à agir comme si la vie est une bénédiction, je vous assure qu’elle commence à être vécue comme telle. »


SONGERIE DE MICHAEL du 29 mai 2019

Je suis souvent surpris du nombre de gens qui sont des sauveurs. Et aucun d’entre eux ne semble réaliser que les sauveurs ont invariablement besoin d’être sauvés. L’intention d’un sauveur est bonne, sans l’ombre d’un doute, mais la plupart des gens qu’il tente de sauver ne veulent pas être sauvés… même s’ils en ont vraiment “besoin”. Je n’ai pas encore rencontré le moindre sauveur qui ne pense pas savoir ce qui est le mieux pour la personne qu’il sauve. Sans aucun doute, c’est une supposition arrogante. C’est sûr, la personne à sauver fait de sa vie un bazar total mais c’est “leur”  vie et créer un bazar conduit également à la création de la solution. Quand j’étais sur mon chemin spirituel en tant que “candidat”, j’ai créé un chemin de douleur et de souffrance. Si un sauveur était passé par là et avait dit : « Je peux te guérir de toute cette peine et de toute cette souffrance, » je lui aurais sauté dans les bras en disant : « Oui, s’il te plaît, sauve-moi. » Cependant, aussi malencontreux que ça a pu avoir été, la douleur et la souffrance furent la formule que j’ai utilisée pour casser ma résistance au changement… et même si le choix était complètement stupide, ça a marché pour moi. Tout un chacun se trouve dans un processus continu de création de son chemin spirituel. Certains/beaucoup sont des chemins monumentalement stupides vers le Soi, pourtant ils doivent être explorés par le créateur dans une tentative d’apprendre que cela ne marche pas. Quand vous “savez”,  il est facile d’emprunter un chemin qui vous fait honneur mais pour atteindre ce “savoir” sur l’honneur de soi, nous passons une énorme quantité de temps linéaire à nous déshonorer nous-mêmes. Aussi bonnes que soient ses intentions, le sauveur doit reconnaître que la manière de faire consiste à offrir des conseils ou de l’aide – si ou quand ils sont demandés.

Toute énergie est Une donc vous pouvez garder à l’esprit une personne en souffrance quand vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration – Question : quels sont les autres mots pour souffrance émotionnelle ? Réponse : douleur, tristesse, chagrin, cœur brisé, peine, malheur, détresse, désolation, misère


SONGERIE DE MICHAEL du 27 mai 2019

Le jugement est un bon sujet pour aujourd’hui. Avec le chaos qui augmente dans l’humanité, l’idiotie absolue de la 5G dont on nous dit qu’elle va rendre la vie plus facile mais qui va presque certainement provoquer de la maladie en masse, l’arrogance de nos vaccinations obligatoires de bébés nouveau-nés qui n’ont aucun choix, l’abêtissement des masses des gens les plus pauvres non éduqués et tout ce qui les maintient dans la peur et sous contrôle, notre changement climatique très négatif qui reflète exactement nos relations humaines négatives avec nous-mêmes… tout ceci et bien plus encore font des cibles faciles pour le jugement. Et qu’est-ce que ces nombreux jugements vont réussir à faire ? Zéro ! Rien du tout ! Quand nous nous focalisons sur le négatif, nous lui donnons notre énergie. Si vous êtes un activiste positif, alors je vous applaudis. Mais pour nous, les autres, jugement et critique accomplissent le contraire de ce que nous voulons effectivement. Pour nous, les non-activistes, le meilleur moyen de devenir non-activement-actif consiste à nous focaliser sur les belles choses qui se produisent aussi. Alors nous donnons notre énergie à tout ce qui est positif et qui nous élève, ce qui est le la focalisation dont nous avons vraiment besoin. Et il y a tant de choses positives. J’ai lu récemment que depuis 2016, les supermarchés français ont l’obligation de donner la nourriture non vendue à des organismes de charité, l’empêchant d’être gaspillée. Super ! La chaîne la plus importante de supermarchés en Amérique a banni les sacs en plastique dans ses magasins… finalement ! Excellent chose ! À Atlanta, ils ont fait une “Food Forest”, forêt à nourriture, de presque 3 ha avec des plantes qui produisent de la nourriture, dans un parc public pour que tout le monde puisse partager. Merveilleux ! Et dans de nombreux pays, il y a de plus en plus de gens qui participent et remplissent les séminaires intensifs de cinq jours avec Michael Roads et qui transforment leur vie. C’est fantastique ! Partout où nous regardons, les actions de l’Amour et du soin qui font grandir se font connaître.

Nous faisons notre part au cours de ces journées de changement dynamique en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “Gardez des pensées positives parce que vos pensées deviennent vos mots. Gardez vos mots positifs parce que vos mots deviennent votre comportement. Gardez votre comportement positif parce que votre comportement devient vos habitudes. Gardez vos habitudes positives parce que vos habitudes deviennent vos valeurs. Gardez vos valeurs positives parce que vos valeurs deviennent votre destinée.” Gandhi


SONGERIE DE MICHAEL du 24 mai 2019

Quand j’étais à l’école, j’étais un garçon au cerveau droit prédominant dans une école au cerveau gauche prédominant. Alors j’ai passé mes années parmi les cinq derniers de la classe. J’ai quitté l’école à 14 ans avec l’impression forte que j’étais un cancre. Au cours des années, j’ai commencé à apprendre ce que « je » voulais apprendre. De bien des façons, mon éducation a commencé après avoir quitté l’école. À la quarantaine, j’ai réalisé que je n’étais pas un cancre, que j’avais simplement une approche différente de la vie. A la soixantaine, j’ai découvert la manière holistique du « savoir direct » aussi connu sous le nom de cognition mystique. La vie m’a enseigné qu’il n’y a rien qui s’apparente à un quota d’intelligence, c’est une fabrication du cerveau gauche. J’ai découvert que je pouvais utiliser l’intelligence sans limite car tout ce dont j’avais besoin était d’être conscient. Le subconscient joue des jeux intellectuels mais en étant conscient, je pouvais me connecter avec l’intelligence de l’univers. On ne m’a pas enseigné ça à l’école. On ne m’a pas enseigné que si on a besoin de savoir quelque chose à propos d’un arbre, alors on parle avec un arbre. On ne m’a pas appris que toute la vie est Une, ainsi que toute l’intelligence. On a essayé de m’apprendre que les humains sont une sorte d’espèce supérieure et pourtant toute la Nature est pleinement consciente dans l’instant tandis que 94 % de l’humanité est subconsciente, faisant rarement l’expérience consciente de l’instant éternel. Ce n’est pas surprenant que l’humanité soit déconnectée de la Nature et du Soi. Ça, c’est une manière de vivre qui ne marche pas pour vous.

Un moyen qui fonctionne à la perfection, c’est d’être « conscient ». C’est pourquoi je termine toujours mes songeries en vous suggérant de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE.

Texte de l’illustration : « La clé de la croissance est l’introduction de dimensions plus élevées de conscience dans notre présence. » Lao Tsé


SONGERIE DE MICHAEL du 21 mai 2019

Alors que je présente un séminaire intensif après l’autre, je suis souvent étonnée à quel point l’énergie peut varier. Chaque dynamique de groupe est différente… et c’est comme ça que ça devrait être. Chaque groupe tire de moi tout ce qui est le plus approprié pour ce groupe en particulier et cela semble beaucoup varier. J’ai aussi fait des séminaires sur Pénétrer le monde secret de la Nature mais je trouve qu’il est pratiquement impossible de séparer l’Humanité de la Nature et la Nature de l’Humanité. Nous sommes Une énergie et les séparer présente une image fausse que je dois ensuite expliquer au groupe. Pour l’année prochaine, j’envisage le titre de « Les fréquences élevés de l’Humanité et de la Nature. » Naturellement, avec une explication. Personnellement, je suis pratiquement prêt à l’appeler « Cinq jours avec Michael. » Chaque année, j’ai l’impression d’avoir plus d’énergie à exprimer par des mots du cœur et plus d’énergie pour inspirer et allumer ce qu’il y a de plus élevé chez les gens. Après avoir expliqué la profondeur et la tromperie de notre illusion de la réalité consensuelle aux participants, ils sont plus que prêts à déplacer leur focalisation vers une plus grande réalité. Et, chaque année, de plus en plus de participants sont capables de soutenir cette Vérité plus élevée sur des périodes encore plus longues.… jusqu’à ce que cela devienne leur nouvelle vie. En Angleterre, cette année, je fais l’une des premières combinaisons de l’Humanité et de la Nature dans un seul séminaire intensif. Pour moi, l’un des merveilleux bénéfices est que, tandis que les participants grandissent, Carolyn et moi en faisons de même. Comme nous somme bénis ! La vie traite de toutes les joies et tous les bénéfices d’avoir conscience d’être conscient.

Toujours, bien entendu, je passe du temps à encourager les participants à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 17 mai 2019

Ma définition de la sagesse est la suivante : « La sagesse est le distillat de l’expérience et de l’intelligence. » On ne rencontre pas trop de sagesse, ces temps-ci. Nous avons une grande quantité de personnes bien éduquées, très intellectuelles, pourtant elles semblent n’avoir aucune idée de la façon d’agir et de vivre avec sagesse. Je rencontre souvent la sagesse chez certaines personnes peu éduquées qui ont vécu bien plus près de la Nature qu’il n’est habituel. Quand elles vieillissent, elles ne sont pas tant intelligentes que sages. Je rencontre cette sagesse chez certains jardiniers et quelque agriculteurs, des gens qui ont leurs mains dans le sol très souvent. Peut-être obtiennent-ils plus d’électrons de la terre que la plupart des gens mais ils semblent souvent avoir une façon bien plus grande d’être humbles. C’est dans l’humilité que nous trouvons notre grandeur et bien que cela semble leur échapper, ils ont conscience de la valeur de la connexion avec la Nature. Se connecter en conscience avec la Nature quotidiennement a beaucoup plus de valeur qu’on ne le réalise. Une personne sage réalise ça et fait cette connexion quotidiennement. Pour moi, une personne sage « vit » sa connaissance, la maintenant donc vivante en l’installant dans sa vie. Une personne intellectuelle est plus encline à prendre la connaissance et à la stocker dans sa mémoire, plutôt que de l’utiliser tous les jours, si c’est applicable. Une personne sage a conscience de son interface consciente avec la vie, enrichissant ainsi son intelligence et son expérience. Ceci est fondé sur l’observation des gens qui vivent simplement leur vie à leur manière, sans même être avoir conscience de mes observations. Je suis souvent surpris par le chaos qui règne dans les maisons des gens intelligents et impressionné par la simplicité tranquille dans les maisons des sages.

L’intelligence a parfaitement conscience de la sagesse consistant à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 14 mai 2019

Cela fait un moment que j’ai conscience que l’Australie est en tête pour ce qui est du déclin des espèces dans la Nature. Naturellement, nos politiciens trouvent une raison de blâmer le changement climatique pour ce fait, c’est la nouvelle mode de blâme. Le déclin des espèces en Australie est en cours depuis au moins 150 ans. L’Australie est un pays unique avec probablement le sol le plus fragile du monde, utilisé pour l’agriculture à grande échelle. Au cours des nombreux milliers d’années dans l’évolution de la Nature, pas une seule espèce d’animal à sabots durs n’a évolué sur cette terre rude, aride et fragile.Les aborigènes n’ont jamais labouré ni abusé cette terre d’aucune manière même si, par la pratique de l’écobuage, ils ont changé la face de l’Australie pour toujours. Le coupable réel de la ruine de notre faune sauvage est le nettoyage de la terre à grande échelle, complètement stupide, dans le plus fragile des environnements – je crois que c’est toujours en cours – en même temps qu’un immense nombre de moutons et de bétail à sabot durs d’élevage, de cochons sauvages, d’ânes sauvages, de chevaux sauvages, un siècle d’implantation de buffles d’eau ainsi que des chats sauvages et des renards.Curieusement, les chameaux se sont intégrés assez bien. Des millions et des millions de moutons ont surpâturé et piétiné notre terre la plus fragile pour en faire de la poussière ; une poussière qui se rassemble en tempêtes de poussière qui finissent, pour la plupart, dans les océans. Le bétail a contribué à cette ruine, le tout sous les auspices du Département de l’Agriculture du gouvernement. Bien entendu, il était politiquement mal avisé de mettre la pression sur les fermiers donc ils ont continué à violer involontairement l’environnement, dans leur tentative d’arracher leur subsistance du sol. Maintenant, la vraie agriculture ayant été supplantée par les vastes intérêts de l’agro business, la production de coton qui implique le nivellement de la terre est un nouvel assaut sur le sol. Quand la micro-vie du sol meurt, alors la macro-vie du sol meurt. Et ce déclin de fertilité avance, tout ce qui pousse sur le sol malade et épuisé est en déclin constant. Le déclin des espèces en est la preuve. Cependant le gentil petit minou domestique aussi bien que le chat sauvage sont les tueurs du tout petit marsupial, aidés et encouragés par les renards. Aujourd’hui, ils ont accompli un massacre global de la plus petite faune. Tous les chats domestiques devraient être enfermés le soir pour donner une meilleure chance à nos espèces nocturnes. Bien entendu, nos autoroutes, notre extension urbaine et autres jouent toutes leur part. Soyons clairs, aucune contrôle de la pollution ne va faire la moindre différence réelle quoiqu’il en soit tant que notre agriculture, destructrice de la terre, continue de pousser la terre à sa perte.

Tout ceci est bien loin de mon habituel choix de l’Amour ! Cependant, notre époque de “forçage”, par le forçage d’un ancien sol à produire des récoltes modernes, arrive à sa fin. En donnant le pouvoir au sol grâce au Pouvoir de l’Amour – oui, je suis sérieux – nous pouvons trouver des moyens plus sages de vivre dans ce pays incroyablement magnifique que j’adore. Donc, c’est là qu’est notre… choix de l’amour !


SONGERIE DE MICHAEL du 10 mai 2019

Je lisais la page Facebook des anciens participants aux séminaires, MJR Participants, et j’ai trouvé ceci de la part de mon cher ami Neal James Hinerman, cela m’a tellement amusé et m’a fait tellement rire que j’ai décidé de le partager.

“J’ai rencontré les livres de Michael pour la première fois fin 1989, quand je travaillais dans une librairie. ‘Talking with Nature’ était exposé sur un rayonnage, dans la section New Age. J’aimais les animaux australiens alors je l’ai pris et j’ai lu les premiers 112 mots, pensant en moi-même : ‘Ce gars est cinglé. Parler avec la nature, franchement ! Il a besoin d’être enfermé, pour sa propre sécurité, avec une camisole de force.’ Mais ce livre a continué à m’interpeller. Je le prenais, lisais ces 112 premiers mots et le reposais, m’éloignant en secouant la tête. Cela a duré deux semaines donc j’ai acheté le livre et je l’ai envoyé à mon meilleur ami Thane. Il avait aussi une affinité pour les choses australiennes et avait passé des semaines dans le pays, l’été de 1989. Thane l’a adoré.

Les années suivantes, il me régalait avec les histoires des aventures métaphysiques de Michael. Et je m’empressais de les rejeter : plus de divagations d’un esprit dérangé.

En 1998, Thane et sa femme Marilyn sont allés à leur première Retraite, au Punderson Manor, en Ohio. Quand ils étaient là, ils m’ont acheté une copie de ‘Getting There’ [en français, Celui qui n’avait pas d’ombre] et il m’a fait clairement comprendre que je lirais le livre, même s’il devait s’asseoir sur moi, m’ouvrir les yeux de force et s’assurer que je lise. C’est la vraie définition de l’amitié ; l’empressement à donner une grosse poussée à un ami qui avait désespérément besoin de changer et de grandir.

J’ai accepté de lire le livre mais si je devais le faire, je voulais lire les autres aussi. Nous avons écumé les librairies locales dans la région de Denver et avons pris des exemplaires de ‘Dialogue avec la Nature’, ‘Au cœur de la Nature’, ‘Retour à l’Unité’ et ‘Into a Timeless Realm’ [Le seul des quatre pas encore traduit en français]. J’étais plus prêt pour le changement que je ne le serais jamais.

J’ai lu ‘Celui qui n’avait pas d’ombre’ et je l’ai énormément apprécié. Il était formidable. Puis j’ai lu les quatre autres. J’ai trouvé qu’ils étaient aussi formidables donc je les ai relus tous les quatre, l’un après l’autre. Quand j’ai eu terminé ‘Into a Timeless Realm’ pour la deuxième fois, je me suis dit : “Ils sont vraiment, vraiment bons ! Je pense que je vais encore les relire !’ Donc j’ai relu les quatre livres pour la troisième fois, l’un après l‘autre.

Les années ont passé et j’ai sauté sur chaque nouveau livre quand il sortait et j’ai participé à 13 retraites/séminaires intensifs. Et c’est l’une des meilleurs choses que je n’ai jamais faites !”

Neal James Hinerman à MJR Intensive Participants

Il y a 16 heures

Je n’ai plus de livres en attente donc il est temps que je relise ces livres. Le timing arrive sous de bons auspices. Je m’engage à lire tous les livres, à écouter les conférences et à faire les exercices d’intériorité aussi souvent que possible. Il est temps.

Ce n’est pas un engagement fondé sur le besoin ou le désir mais plutôt un nouvel état d’Être où Choisir l’Amour est la chose la plus importante dans ma vie. Choisir l’Amour dans les Pensées que je pense, à propos de moi et des autres. Choisir l’Amour dans les Mots que je prononce, pour moi-même et les autres. Et Choisir l’Amour dans les Actions que je pose, vis-à-vis de moi et des autres. Une fois encore, il est temps. Je peux le sentir.

SONGERIE DE MICHAEL du 8 mai 2019

Humm… un jour très intéressant pour moi. Quelque chose s’est produit, d’entièrement nouveau. L’après-midi du premier jour du séminaire intensif en France… quelque chose a bougé en moi. J’ai ressenti que l’âme que je suis était en feu. J’ai commencé à parler d’un sujet dont je n’avais jamais parlé auparavant et l’énergie m’a fait mettre debout et m’a maintenu sur mes pieds tandis que je parlais avec plus d’énergie et de passion que jamais auparavant. J’ai pris conscience d’un nouveau paradigme s’ouvrant en moi… et j’y suis entré. En faisant cela, j’ai su que ce n’est que le commencement. J’ai peut-être 82 ans en temps linéaire dans une réalité physique mais en pénétrant dans le nouveau de ce paradigme, j’ai réalisé que mon enfance avait pris fin et qu’en tant qu’enseignant spirituel, je ne serai plus jamais le même. Je ne vais pas tenter d’expliquer ça ; c’est une énergie à expérimenter, pas quelque chose qui peut être expliqué. Je vais dire que j’en ai fini de ménager la chèvre et le chou, prenant soin de ne pas choquer les sensibilités des gens ni de chahuter leurs attachements à des croyances. Nous sommes à un point critique dans la conscience de masse de l’humanité et les gens doivent se réveiller. SE REVEILLER… pas rêver de se réveiller dans un futur indéterminé. Nous sommes à court de temps futur. Les mensonges et les tromperies infligés au cours de nombreuses incarnations doivent prendre fin… et il faut que ce soit maintenant. Il est temps d’arrêter de vaciller.

Donc pour vous tous qui planifiez d’être présents à l’un de mes séminaires qui restent cette année (UK, Suisse, Allemagne, Australie, Japon) sachez seulement qu’ils seront remplis de larges doses de nouveau. Pour être honnête, je me suis presque choqué moi-même… Mais j’embrasse de plein gré cette naissance dans une nouvelle clarté de pouvoir en croissance. Soyez prêts parce que je suis en feu. Je vous invite à vous enflammer.
Qui sait, peut-être tout cela s’est-il produit à cause de mes années passées à… choisir l’Amour, continuellement, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “Avant que la vérité ne puisse vous libérer, vous devez reconnaître quel mensonge vous maintient en otage.” Rachel Wolchin

SONGERIE DE MICHAEL du 5 mai 2019

Nous nous réveillons le mardi 4 mai et, de notre fenêtre à Saint Paul en Chablais, en France, nous voyons un magnifique paysage verdoyant. Nous nous réveillons le 5 mai et tout est couvert de neige, comme la scène d’une carte de Noël. Magnifique… mais glacial ! Mes amis australiens des sub-tropiques peuvent se dorer la pilule dans la chaleur de l’hiver pendant que je grelotte en Europe. Mais, vert ou blanc, c’est vraiment magnifique.

Pour passer à un tout autre sujet, je suis attristé par la manière dont les gens se jettent dans le jugement, vite suivi de colère. J’ai appris que la colère déforme le monde qu’elle perçoit puis projette cette déformation sur d’autres personnes, en les blâmant. Laissez-moi vous assurer que dès que vous vous mettez en colère, vous ne voyez plus le monde tel qu’il est, vous le voyez à travers votre distorsion. Quand vous blâmez les autres pour les torts que vous percevez, alors vous étendez le cercle de la colère de plus en plus, provoquant beaucoup de détresse chez les autres. Pourquoi les gens font-ils ça ? La colère se joint et se connecte avec la colère. La colère en attire encore plus dans la vie des personnes en colère, pour nourrir cette colère. Plus la colère grandit, plus grande est la distorsion de sa perception. Pour moi, la colère est l’abdication totale de la paix intérieure. Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, nous sommes chacun responsables de nos actions. Les actions qui élèvent nous connectent avec les plus hautes fréquences de la vie, de la même manière que les ré-actions qui provoquent de la peine et plus de colère abaissent notre fréquence. La vie est comme un boomerang ; peu importe l’énergie que nous mettons dans la vie, elle revient toujours pour nous impacter. Une personne sage ne fait pas de jugements, elle pose de l’Amour dans le monde.  Et quand la vie le renvoie, il est le bienvenu.
Pour cette raison, je vais continuer à vous conseiller de… choisir le pouvoir guérisseur de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 29 avril 2019

Je suis allé faire une petite promenade, aujourd’hui, dans la campagne néerlandaise, pas très loin de l’aéroport de Schiphol. Tandis que je suivais le sentier entre des hectares de prairies, j’ai remarqué le manque d’oiseaux. Lorsque j’ai fait cette promenade il y a 30 ans, il y en avait de nombreuses espèces en abondance : des courlis, des vannaux, des barges, des pigeons capucins, des chevaliers gambettes, des bécassines, des alouettes, des huîtriers, des bécasses des bois, des perdreaux et plus encore. Quelques faisans se sont montrés, et j’ai vu quelques colverts, deux couples de vanneaux, un héron gris… et c’est tout. Qu’est-ce qui s’est passé ? En fait, vous pouvez trouver des réponses à cette question dans l’excellent livre de Isabella Tree – Wilding. Elle et son mari avaient une ferme d’environ vingt hectares en Angleterre. Ils ont pris une décision très courageuse au début de ce siècle, ils ont permis à la ferme de retourner à l’état sauvage ; sauvage mais très bien géré. C’est peu de dire que les résultats ont été étonnants. Apparemment, il y a d’autres zones où des fermes de ce genre ont l’autorisation de retourner à la vie sauvage, éparpillées à travers l’Europe. J’espère que d’autres vont leur emboîter le pas. Quand on voit ça d’un point de vue métaphysique, ces zones offrent un contrepoids d’équilibre très nécessaire aux terres fermières stressées et malades qui abondent dans notre agriculture d’exploitation moderne. Des petits animaux qui avaient pratiquement disparu, de nombreuses espèces d’oiseaux et de grands nombres d’espèces d’insectes abondent maintenant dans cette nouvelle zone sauvage. Par exemple, les tourterelles avaient pratiquement disparu d’Angleterre et pourtant, dans cette nouvelle zone sauvage, il y en a probablement autant, maintenant, que dans tout le reste du pays. C’est la même chose avec les rossignols. Ce qui était autrefois une ferme pratiquement dénuée de vie sauvage est maintenant l’hôte d’un grand nombre d’entre eux. Ces zones sont littéralement essentielles pour corriger le déséquilibre sérieux des énergies de la Terre, partout dans l’hémisphère nord. Pour autant que je sache, c’est en train de se produire également aux États-Unis. Je vous invite vraiment à vous procurer le livre d’Isabella et à le lire. Beaucoup d’informations, beaucoup d’inspiration. C’est, sans question, la manière d’avancer dans un futur mieux équilibré énergétiquement.

Pour moi, c’est encore un nouveau moyen de pouvoir choisir l’Amour EN CONSCIENCE, pour notre vie sauvage précieuse et pour la planète Terre.

VIDEO DE CAROLYN du 27 avril 2019

Invitation de Carolyn à grandir

SONGERIE DE MICHAEL du 27 avril 2019

Une question – d’où vient la peur ? Comment devient-elle une manière habituelle de faire face au monde et comment arrêtons-nous d’être effrayé ? Humm… d’abord et avant tout, vous devez réaliser que la peur n’existe pas. En chaque instant de votre vie, vous créez la direction et le contenu de chaque instant de votre vie. Quand vous vivez subconsciemment, comme le fait, on l’estime, 94 % de l’humanité, vous vivez le programme de votre subconscient. Il est plein de peur et d’insécurité venant de vos incarnations précédentes. La plupart des gens parlent de “ma peur” comme s’ils avaient besoin d’en être propriétaires. Chaque peur que vous avez est fondée dans l’illusion, elle n’a pas de réalité dans la Vérité. Elle est devenue habituelle simplement parce que nous revivons le même cycle de peur, de blâme, de colère, d’insécurité encore et encore, incarnation après incarnation. La manière de sortir de l’effroi consiste à vivre en conscience. Si vous vivez consciemment, vous ne choisissez “jamais” la peur. Je ne le fais pas. Je choisis l’Amour. L’Amour est toujours dans l’instant tandis que, comme un tigre édenté, la peur se tapit dans l’arrière-plan de votre passé. Elle ne peut jamais se trouver dans l’instant. La peur est un conditionnement qui vient du passé tandis que l’Amour est la nouveauté de l’instant. L’Amour est naturel pour toute l’humanité tandis que la peur est une réaction apprise. L’Amour répond à la vie dans l’instant tandis que la peur est un surgissement du passé. Pour résumer, vivez consciemment, soyez conscient d’être conscient, et soyez conscient que vos choix créent votre vie. Si vous mettez cela en place, vous ne réagirez plus à partir des peurs. Vous pouvez en savoir plus à propos de ceci et d’autres défis auxquels nous sommes confrontés dans nos vies quotidiennes dans mon livre récent, “De l’illusion à l’illumination.” Il est disponible en anglais, espagnol, néerlandais, français, japonais et allemand. Sans fausse humilité, je peux vous assurer que c’est un excellent livre.

Texte de l’illustration : “Tout le doute, le désespoir et la peur deviennent insignifiants une fois que l’intention de la vie devient l’amour.” Rumi


SONGERIE DE MICHAEL du 22 avril 2019

Cinnamon ne me pose la question suivante : « Devrions-nous invoquer une protection ? Quel est le principe qui sous-tend la sensation et le savoir que vous êtes en sécurité ? » Humm, cela dépend votre développement spirituel. Quand vous savez que vous êtes le monde et qu’en chaque instant de votre vie, vous créez la direction et le contenu de chaque instant de votre vie, vous avez largement dépassé toutes les insécurités. Protection contre quoi ? La question est fondée sur la peur. Je reconnais que la plupart des gens vivent avec la peur et pourtant la peur est le plus grand la plus grande et la plus puissante de toutes les illusions. Elle n’a jamais été créée par Dieu. C’est nous qui créons la peur. Elle vient d’une imagination négative. Vous avez toujours un choix. Vous pouvez rechercher et utiliser une technique pour votre protection, ce qui vous fait maintenir vos peurs, ou vous pouvez choisir l’Amour ! Là où il y a Amour, il n’y a pas de peur. Quand je continue à écrire qu’il faut choisir l’Amour, c’est exactement de cela qu’il est question. Pourquoi voudriez-vous penser, un instant, que quoi que ce soit est plus grand que le pouvoir de l’Amour. C’est le véritable pouvoir de la création. Toutes les techniques qui sont supposées vous protéger de mauvaises personnes ou d’incidents déplaisants ne sont que des illusions sucrées, des bougies dans l’obscurité. Et cette obscurité est l’ignorance.

Pour effacer l’ignorance, tout ce dont vous avez besoin est de penser Amour, d’agir avec Amour vis-à-vis de vous-même et des autres et “d’être” Amour. Pour atteindre ceci, vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : “ L’amour est ce avec quoi nous sommes nés. La peur est ce que nous avons appris ici.” Marianne Williamson


SONGERIE DE MICHAEL du 20 avril 2019

Beaucoup de gens sont très famille, littéralement dévoués à leur famille biologique. Mais ils sont rarement dévoués à la famille spirituelle ‘Une’ de l’humanité. Nous sommes des gens fragmentés plutôt qu’une famille unie. Nous avons des institutions comme les Nations Unies et cela nous serait naturel d’y penser comme ayant pour but la paix et l’unité. Pourtant, mon unique expérience aux quartiers généraux des Nations Unies à Vienne fut une expérience de peur et de séparation. En plein blizzard, on nous a refusé la permission d’utiliser leur parking et nous avons dû, de ce fait, marcher la moitié d’un kilomètre. C’était au nom de la sécurité. Il nous a fallu plus longtemps, nous étions six, pour passer leurs systèmes de sécurité que dans aucun aéroport que j’ai jamais fréquenté. L’énergie de cet endroit était saturée de peur et d’ennui. Il n’a aucune énergie d’unité ou de paix, quelles qu’elles soient. Cela m’a choqué. Ce fut mon expérience, il y a quelques années en arrière, quand on m’a demandé de donner une conférence à un petit groupe de gens prétendument spirituels parmi le personnel des Nations Unies. Quelques-uns ont apprécié ma conférence tandis que d’autres se sentaient clairement menacés et l’un d’entre eux très critique. Dites-moi, comment la paix et la confiance peuvent-elles venir d’une organisation qui pratique exactement le contraire ? Avec une telle peur du terrorisme, ils soutiennent littéralement ce dernier un niveau énergétique. Ils devraient « vivre et faire la démonstration » de la Confiance, s’ils veulent la promouvoir au lieu de l’anéantir.

Aucune aide ne peut être apportée à l’humanité de la part de telles pseudo organisations tellement dysfonctionnelles. Elles sont nées de la peur et sont fondées sur une représentation tellement fausse de ce que sont effectivement la paix et la confiance.

C’est vous et moi, les gens, qui apporteront un changement positif à toute l’humanité… notre famille. Nous le faisons en… choisissant l’unité de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Si nous devons avoir la paix sur terre… nos loyautés doivent transcender notre race, notre tribu, notre classe et notre nation ; et cela signifie que nous devons développer une perspective mondiale. » Martin Luther King Jr.


SONGERIE DE MICHAEL du 17 avril 2019

« Ce contrat est le plus cher dans l’histoire de la NFL, pour une durée de quatre ans au prix de 140 millions de dollars, incluant un bonus de signature record à 65 millions de dollars. » Quand je lis quelque chose comme ça, je réalise à quel point notre système financier actuel est distordu et perturbé. Donc il y a un joueur de football américain qui est payé une telle somme pendant qu’il y a des centaines de milliers de gens qui meurent de faim et qui vivraient avec ce montant pendant de nombreuses années. Je ne dis pas que ce n’est pas juste, je dis que cela démontre que nous donnons plus de valeur au sport et aux distractions qu’aux vies humaines. Bien sûr, j’ai conscience de tous les nombreuses discussions sur la distribution financière mais j’ai aussi conscience de la rage et du sens d’injustice que cela engendre chez ceux qui vivent dans un état de destitution. Rien qu’en Amérique, la moitié de la population a un revenu annuel inférieur à 30 500 $. Ne voyez-vous pas le déséquilibre choquant que cela crée énergiquement ? Le monde de l’énergie est très chancelant. S’il bascule, nous n’allons pas aimer ça ! Je n’ai pas de réponse à ça mais il semblerait que ceux qui en ont le plus en veulent encore plus tandis que ceux qui en ont le moins glissent dans une profonde apathie. Ces deux énergies vont finir par nous être fatales, à long terme. Les philanthropes ne rendent pas seulement service grâce à leur générosité pour les autres, ce sont eux qui aident à redresser le déséquilibre financier abyssal. Quand j’observe la vie sur la Terre, je ne peux m’empêcher de voir qu’elle a atteint un extrême à tant de nombreux niveaux de déséquilibre. Personnellement, je pense que nous avons dépassé le point où nous pouvons arranger les choses. Nous en sommes arrivés au moment où chacun d’entre nous récolte tout ce que nous avons, chacun, semé.

Cependant, il n’est jamais trop tard, dans notre vie personnelle, pour transformer le négatif en positif en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « L’équilibre est la clé de tout. Ce que nous faisons, pensons, disons, mangeons, ressentons, tout requiert de la conscience et c’est à travers cette conscience que nous pouvons grandir. » Koi Fresco


SONGERIE DE MICHAEL du 15 avril 2019

Nom d’une pipe… plus de 300 vœux d’anniversaire et je les ai tous lus, chacun d’entre eux. Merci beaucoup à vous tous. Je me sens honoré que vous ayez pris le temps de me saluer de cette manière. J’ai été absent de Facebook depuis plusieurs jours à cause du voyage, pour avoir perdu un post… et nous avons aussi perdu l’accès à Facebook pendant quelques jours pendant que nous étions aux Pays-Bas. Heureusement, Maarten, notre cher ami et notre génie électronique ressource, absolument brillant, nous a tout réparé. Que ferions-nous sans lui quand Carolyn et moi-même sommes mis au défi par la technologie ? C’est un petit peu comme la marée de la vie. Lui et sa femme viennent à nos séminaires intensifs pour leur croissance intérieure et nous nous retournons vers lui pour entretenir le flux électronique de mes mots, afin qu’ils puissent vous atteindre. De cette manière – et de bien d’autres manières – nous nous nourrissons les uns les autres.

Au moment où nous sommes arrivés aux Pays-Bas, après un excellent séminaire en Autriche, il faisait un temps à mourir gelé… genre 1 °C. Aïe ! Nos chers amis Joyce et Rudy avaient organisé pour nous une visite au parc Hoenderdael, dans la cité/village AnnaPaulowna, un sanctuaire animal géré par un de leurs amis. Nous avons eu le privilège de pouvoir visiter les coulisses du sanctuaire des grands chats. Sérieusement proche et personnel ! Soudain, l’expression “grands chats” prend une signification toute nouvelle. Immenses, souples, avec une force tangible dans leurs corps super musclés. La plupart d’entre eux viennent de cirques qui ont fait faillite et ils sont préparés pour être relâchés dans des grands parcs animaliers en Afrique du Sud, par exemple. Certains vont finir leurs jours dans la dignité dans le sanctuaire et d’autres sont sélectionnés pour intégrer des programmes de reproduction. C’est merveilleux d’être le témoin de l’Amour que leurs soigneurs leur portent.

Hier, environ 75 personnes nous ont aidés à célébrer mes 30 années consécutives de voyage en tant qu’enseignant spirituel. Et puis nous avons célébré la « Souris qui rugit » – Irène et son partenaire André, nos organisateurs néerlandais, des amis très chers – dix ans comme organisateurs pour nous, en même temps que mon anniversaire. Ça été très agréable et beaucoup de vieilles amitiés ont retrouvé de l’énergie. C’est dans des instants comme ceux-là que je réalise à quel point je suis béni. Ajoutez à cela l’Amour et la fierté clairement exprimés pour moi de la part de certains de mes enfants adultes ! C’est dans ces moments-là que vous réalisez que peut-être, juste peut-être, vous êtes OK en tant que père et en tant que parent… même si ce n’est pas unanime !

C’est un bon endroit où se trouver quand, pour ceux d’entre eux qui ne sont pas unanimes, vous êtes capable de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 8 avril 2019

Il est intéressant de noter que la plupart des gens ne font jamais vraiment l’expérience de la confiance. Chacun pourrait décrire la signification du mot confiance mais le sens du mot confiance est une interprétation entièrement intellectuelle. Ce n’est pas l’expérience de la confiance. Si vous faites pleinement confiance alors cette confiance est fondée sur le soi/Soi. À cette étape de votre évolution consciente, vous savez qu’il n’y a rien en dehors du Soi. Quand vous faites pleinement confiance au soi/Soi, vous faites pleinement confiance au monde car vous êtes le monde. Vous n’avez alors aucune anxiété ni aucun souci, ils ne font plus partie de votre conscience. Ceci, par lui-même, définit à quel point ce niveau de confiance est rare dans l’humanité. Exactement comme c’est dit dans la Bible : « La paix qui dépasse la compréhension, » il en est de même avec la confiance. À un niveau holistique, vous pouvez en faire l’expérience mais l’esprit ne peut pas en faire l’expérience donc il ne peut pas la comprendre. Cela crée donc un concept de ce qu’est la confiance et la plupart des gens croient que ce concept de la confiance est la réalité de la confiance. Il ne l’est pas. Il vaut aussi la peine de noter que la confiance est un acte conscient ; la confiance subconsciente, ça n’existe pas. Et avec la masse de l’humanité qui vit subconsciemment et qui ne le réalise même pas, la véritable confiance est rare.

Un chemin vers ces énergies et ces pouvoirs plus élevés, plus insaisissables, est le chemin du… choix de l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Dès que vous vous faites confiance, vous savez comment vivre. » Johann Wolfgang von Goethe


SONGERIE DE MICHAEL du 7 avril 2019

“Il y a tellement de gens qui procrastinent. Ils se font tellement de soucis à propos du résultat de ce qui devrait être fait, quoi que ce soit, qu’ils passent rarement à l’action. Ce qui doit être fait, quoi que ce soit, faites-le aujourd’hui. Ni plus tôt ni plus tard mais… aujourd’hui.

Les gens qui procrastinent continuellement vont trouver que, sans y prêter attention, ils mettent toute leur vie sur pause. Il vient un temps où rien dans leur vie ne semble progresser ou avancer.

Sans le réaliser, dans la hâte globale de la vie, toute notre procrastination, toutes nos préoccupations négatives, notre réticence à nous engager pleinement dans la vie, apportent leur propre récolte non désirée.”

Extrait du livre « Paroles de sagesse d’un mystique moderne, » un livre qui distille jour après jour, pendant 365 jours, la sagesse inhabituelle de Michael Roads.

Photo : Un Parodia Magnifica qui prend un bain de soleil dans mon jardin (Michael)


SONGERIE DE MICHAEL du 6 avril 2019

Merci beaucoup à tous ceux d’entre vous qui ont envoyé des liens pour des lieux se séminaires aux USA. Nous allons tous les regarder et nous vous ferons savoir ce qu’il en ressort. La plupart d’entre vous connaissent probablement mon amour pour les aphorismes, en particulier ceux que je crée ! J’en ai fait un livre, « Paroles de sagesse d’un mystique moderne. » Un pour chaque jour de l’année. Il y en a un très bon : « Si vous vous honorez, vous honorez la vie. Si vous honorez la vie, la vie vous honorera. » Bien trop de gens vivent d’une manière qui ne leur fait pas honneur du tout. Tous les nombreux escrocs, par exemple, qui, comme des rapaces, fondent sur les personnes âgées, les gens crédules, sur les gens qui font confiance et sur toutes les autres personnes qui leur ressemblent et qui vivent malhonnêtement de la même manière. Ils ont encore à apprendre qu’il n’y a rien en dehors du Soi. Vous êtes le monde, vous êtes la vie et exactement de la façon dont vous traitez la vie, la vie vous traitera. Il n’y a pas le moindre acte de malhonnêteté qui ne soit pas contrebalancé par la vie dans nos incarnations successives. Ceux qui font honneur à eux-mêmes sont les gens qui font honneur aux autres et qui font donc honneur à la vie. Croyez-moi, c’est un héritage beaucoup plus grand et bien meilleur à emporter dans votre vie perpétuelle que l’héritage consistant à redresser et à rectifier les abus infligés aux autres. Il est étonnant de voir combien de personnes traitent mal les autres. L’acte lui-même est une chose mais les pensées et les émotions qui créent l’acte sont un fléau qui doit être redressé. Habituellement, ceux qui victimise les autres devient la victime à leur tour. Il vaut mieux, de loin, vivre une vie qui vous fasse honneur tout en honorant la vie. Ceci est un héritage qu’il vaut la peine de vivre.

Il n’y a probablement rien qui fasse plus honneur à soi-même et à la vie que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Peu importe à quel point vous pensez être riche, talentueux ou magnifique… c’est la façon dont vous traitez les gens qui a le dernier mot. »

Les Perles de sagesse d’un mystique moderne se trouvent à :

 https://michaelroadsenfrancais.com/livres/


SONGERIE DE MICHAEL du 30 mars 2019

Voici un extrait du post d’Isabella à propos de l’Amour en tant qu’objet ou en tant que sujet. «Nous devons apprendre à reconnaître – nous Aimons-nous réellement nous-mêmes en tant que sujets, nous reconnaissons-nous en tant que sujets, avons-nous une conscience en tant que sujets ? » Elle dit aussi que, en tant qu’enfants, nous étions aimés pour une partie de nous-mêmes en tant qu’objets plutôt que pour l’ensemble de nous-mêmes en tant que sujets. Je vois où elle veut en venir. En tant qu’adultes, si nous voyons les bons et les mauvais côtés d’une personne, nous la regardons objectivement, nous empêchant de l’Aimer inconditionnellement. Si nous la voyons subjectivement, nous voyons la personne tout entière, non pas la somme de nos jugements. De cette manière, nous pouvons vraiment l’Aimer. Malheureusement, la plupart des gens se regardent “eux-mêmes” objectivement, faisant la liste de ce qu’ils aiment et n’aiment pas à leur sujet. Cela rend l’Amour pour soi-même pratiquement impossible. Pour moi, toute la vie sur la terre est subjective. Voir quoi que ce soit ou qui que ce soit objectivement revient à ne pas voir le tout. L’illusion présente toujours une vue objective de la vie. Le post d’Isabella m’a révélé que mes parents me voyaient objectivement, appréciant certains aspects et n’aimant pas d’autres et donc ils ne pouvaient m’aimer que conditionnellement. Exactement comme ils le faisaient entre eux et pour eux-mêmes. Les gens… nous devons dépasser cela. Dans les temps qui viennent, si nous sommes confus à propos de l’Amour, alors nous allons être très confus au sujet de la vie. Les règles sont en train de changer. L’Amour, l’Amour réel, est la nouvelle donne. Cela va tout changer. Et cet Amour à propos duquel j’écris n’est pas un mot, c’est le Pouvoir Conscient de Création. En recréant le Soi/soi, vous recréez votre monde.

Vous seriez avisés de continuer à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Nous sommes des voyageurs dans un voyage cosmique, de la poussière d’étoiles tourbillonnante et dansante dans les remous et les tourbillons de l’infini. La vie est éternelle. Nous nous sommes arrêtés un instant, pour faire connaissance les uns des autres, pour rencontrer, pour aimer, pour partager. C’est un moment précieux. Une petite parenthèse dans l’éternité. » – de L’alchimiste de Paulo Coelho


SONGERIE DE MICHAEL du 28 mars 2019

Nous avons bel et bien saccagé le mot « amour ». « J’aime ma voiture » ou « j’aime la crème glacée » sont réellement des termes d’enthousiasme, pas des mots d’affection. J’ai conscience de notre amour humain normal, quotidien, avec ses nombreuses conditions mais j’ai conscience aussi de l’Amour bien plus rare, sans condition. Notre amour humain normal est celui dont on parle le plus dans les livres et qui est le plus mis en scène dans les films. Définitivement conditionnel, il est souvent projeté sur d’autres personnes et refusé à soi-même. Il est commun, pour une femme ou un homme, d’aimer ses enfants et ses petits-enfants bien plus qu’il/elle ne s’aime lui/elle-même. Ceci est normal et acceptable dans la vie quotidienne mais ce n’est pas la vraie expression de l’Amour. C’est un amour qui est fondé sur nos émotions et il est normal et naturel chez pratiquement tous les Êtres humains. L’Amour inconditionnel naît habituellement plus tard dans la vie. Il prend naissance dans le moment de la réalisation de soi-même, de l’expérience de votre relation avec Toute la vie, avec le “savoir” de qui vous êtes. Cela commence par tomber en Amour avec le Soi/soi, embrassant tous les aspects de l’Être que vous êtes. Quand l’Amour inconditionnel naît, le jugement meurt, suivi rapidement par toutes les choses négatives que vous entretenez à l’encontre du Soi/soi et de toutes les autres personnes. Vous faites l’expérience de cet Amour mais vous ne le comprenez jamais car l’intellect et l’esprit ne peuvent être rien de plus que des témoins. Cet Amour de Soi est une pure transformation car vous “savez” qu’il n’y a rien en dehors du Soi. C’est un Amour sans plafond, en croissance perpétuelle, en transformation perpétuelle.

Quand j’écris mon mantra « Choisir l’Amour », c’est à cet Amour inconditionnel qui transforme la vie que je fais référence. Cela dit, le chemin vers cet Amour inconditionnel est le chemin, emprunté régulièrement chaque jour, du… choix de l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’illustration : « Faites briller votre âme avec la même humilité sans ego que l’arc-en-ciel et peu importe où vous irez dans ce monde ou dans le suivant, l’amour vous trouvera, prendra soin de vous et vous bénira. » Aberijhani (extrait de Journey through the Power of the Rainbow)


SONGERIE DE MICHAEL du 26 mars 2019

La plupart des gens ont conscience de leurs relations avec les autres mais beaucoup moins de leur relation avec eux-mêmes. Il ne s’agit pas seulement de la relation mentale et émotionnelle avec soi mais aussi de la relation physique. Je parle à mon corps pratiquement chaque jour. Je dis à mon corps à quel point il est aimé. Je remercie mon corps pour ma force et mon endurance, pour mon énergie pratiquement inépuisable, pour ma santé et ma vitalité, pour mon intelligence et ma capacité intellectuelle. Je considère que mon utilisation de l’intelligence universelle dépasse de loin mon intellect et j’ai de la gratitude pour cela. Je m’Aime exactement comme je suis… OK, j’aurais préféré garder mes cheveux sur ma tête plutôt que de les avoir vus se transférer dans mes narines et mes oreilles mais, comme je le dis toujours, Dieu aime les blagues ! Les gens remarquent souvent mon énergie pleine de jeunesse. Cela ne se fait pas tout seul. Les gènes peuvent aider bien que, dans ma famille, les vieux aient l’air très vieux. C’est à cause de ma gratitude pour la vie, de mon appréciation pour moi-même, de ma relation avec mon corps. De 29 à 49 ans, ma vie a été pleine de douleurs physiques en même temps que de douleurs mentales et émotionnelles. La souffrance, j’ai donné… et je me détestais. Cette attitude vis-à-vis de soi ne se contente pas de prolonger la douleur et la souffrance, elle les attire, refusant la guérison parce qu’on n’en pas à la hauteur. Métaphysiquement, nous créons toute notre souffrance et, de la même manière, nous en créons la libération.

J’écris beaucoup sur le choix de l’Amour mais je dois réitérer le besoin de l’Amour pour soi. Le soi physique, identitaire et l’âme que vous êtes. C’est là que tout commence. Vous ne pouvez pas Aimer les autres à moins de vous Aimer vous-même. Faites du… choix de l’Amour, EN CONSCIENCE, l’aspect le plus important de votre journée !

Oh… et quand les gens me demandent comment je vais, je leur réponds que je suis parfait en permanence!!!!!

Texte de l’illustration : « F.L.Y. Aimez-vous d’abord vous-même. Les autres viennent ensuite. » [NDLT : FLY, en anglais, signifie “voler” (dans les airs, bien sûr)]


SONGERIE DE MICHAEL du 24 mars 2019

L’honneur… un mot intéressant ! Il me semble que l’honneur est plus un concept qu’une réalité pour une grande partie de l’humanité. Tous les millions d’arnaques qui sont une plaie sur Internet viennent de personnes sans honneur. Une artiste de l’arnaque avec laquelle j’ai brièvement correspondu via Messenger n’a pas aimé que je l’accuse d’arnaque. (Elle était une arnaqueuse !) « Je suis chrétienne, » a-t-elle écrit. « Et alors, » ai-je répliqué. Je n’ai aucun doute que la plupart des arnaqueurs et des pirates informatiques ont des origines religieuses mais ce sont des gens sans honneur. C’est triste, un manque d’honneur est évident dans les plus hauts rangs de la chrétienté. De même, tous ces nombreux voleurs à l’étalage qui semble proliférer chaque année, les tricheurs et les menteurs, sont tous des gens sans honneur. Ils n’ont pas la moindre idée que si vous escroquez quelqu’un d’autre, vous vous escroquez vous-même. Il n’y a pas d’autres, nous sommes Un. Une fois, à l’étranger, une personne m’a offert les graines d’une plante que je désirais. J’ai expliqué qu’il était illégal d’importer des graines en Australie. Mettez-les sous votre pied avec un pansement, m’a-t-on dit. Aucun chien n’ira jamais le sentir. J’ai alors expliqué que cela n’avait rien à voir avec les sécurités d’aéroports,  avec le gouvernement ni rien de ce genre. Il était question de moi-même. Si je trompe les autres, je me trompe moi-même. Je ne fais pas ça. Je fais le contraire, je m’honore en conscience moi-même autant que possible. Avec les mots que j’écris dans mes songeries, je fais de mon mieux pour vous honorer en conscience, vous, lecteur. Nous sommes Un. J’honore les gens qui participent à mes séminaires intensifs. Les leaders mondiaux mondiaux feraient bien de considérer cela ; nombres d’entre eux manquent bien trop d’honneur. Et pourtant… et pourtant… tout commence avec vous et moi. Nous sommes le monde. Ne cherchez pas d’autres personnes comme exemple, soyez un exemple pour elles. Le monde change si nous changeons. C’est ça la vie. Vivre avec honneur est aussi simple que l’acte quotidien de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Il vaut mieux mourir avec honneur que de vivre dans la honte. » La saga des Jomsvikings, C.23.si


SONGERIE DE MICHAEL du 21 mars 2019

En réponse au post de Dean [dans le fil de Michael en anglais, je ne traduis pas], le prétendu futur est toujours une probabilité plus qu’il n’est fixé ou déterminé. Si un pourcentage suffisamment élevé de l’humanité choisit l’Amour alors de nombreuses autres futurs probables devienne possible. Nous sommes les créateurs de nos vies personnelles mais la magnitude du changement requis pour que l’humanité Change collectivement devrait être immense. Tout est question de conscience. Si la conscience de l’humanité s’élève, tout change : le réchauffement océanique, la Terre, toute la Nature, le climat, tout. Tout serait positif et bénéfique pour nous plutôt que le courant négatif et le néfaste actuel. Ce serait un bon point de départ si les leaders du monde pouvaient mettre leur ego massif de côté et arrêter leurs brimades et leurs postures, établissant ainsi un exemple pour les peuples de leurs nations. Nous avons besoin de plus de leaders mondiaux du calibre et de la qualité du premier ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Adern. Elle répand la lumière sur la scène mondiale… de la force avec de la sensibilité, du courage avec de la flexibilité et une profonde compassion. Ce sont ses forces, elle est une personne de son temps. En règle générale, les leaders qui représentent les divers pays représentent aussi la conscience de leur peuple. Comme je l’ai dit, nous sommes à une époque de polarisation. Le moment pour manœuvrer pour se retrouver au premier rang ou en bonne position est écoulé. Nous sommes qui nous sommes et c’est notre futur personnel. Je pourrais en dire plus sur toute cette question mais, pour moi, ce n’est pas l’endroit approprié pour en parler.

Cependant, je vais continuer à faire l’apologie du… choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Quand les gens ont des vrais leaders, il y a un sentiment de sécurité : quelqu’un de responsable est en charge. Quand une majorité ne ressent pas cela, il y a un sens d’agitation, de nervosité, qui filtre vers l’extérieur. L’Amérique n’est jamais pleinement en paix, ce n’est pas notre style, mais il y a un plus grand sens de sanité et moins de fouille fanatique pour trouver la dernière horreur quand vous ressentez qu’il y a des gens solides aux manettes. »


SONGERIE DE MICHAEL du 19 mars 2019

Il y a un instant, j’ai vu une image avec une citation sur ‘changer le monde.’ Je suis désolé mais nous n’avons pas besoin de changer le monde. Le monde est OK et, en dépit de toutes les preuves du contraire, il se porte bien. Il survit depuis bien plus longtemps que nous, cela fait des milliards de siècles. Il me semble que nous voulons changer tout et n’importe quoi, en dehors de nous-mêmes ! En tant qu’Êtres physiques sur cette planète, c’est nous qui sommes en danger, pas le monde. Si vous ne l’avez pas encore réalisé, vous vivez dans une illusion très impressionnante. Nous Changeons très rarement nous-mêmes, je parle du Changement réel, le GRAND CHANGEMENT ; nous modifions… et nous appelons cela changer. Nous modifions notre comportement et notre personnalité et les gens approuvent alors nous pensons que nous avons changé. Faux. Même bavardage avec nous-mêmes, même critique de nous-mêmes, même colère, même blâme, sauf que maintenant tout est réprimé et caché. Le changement, mes amis, est explosif. Il anéantit le vous que vous pensez être en petits morceaux et c’est au milieu du nuage trompeur de ces morceaux que vous trouvez que Soi holistique que vous êtes vraiment. Comme cela a été dit et écrit, nous sommes à la Fin des Jours. Comme nous sommes, chacun d’entre nous, polarisés dans la direction que nous avons créée au cours de nos nombreuses incarnations dans ce cycle, alors vous allez voir des expressions toujours plus importantes de haine et de violence en même temps que des actes d’Amour et de Compassion toujours plus nombreux et plus grands. Quand une espèce, sur une base globale, évite avec consistance le choix conscient du vrai changement de soi-même – la croissance intérieure est le Changement – alors la Nature et la planète conspirent pour infliger le Changement à cette espèce. On peut penser à ça comme un vaste jeu cosmique. Toute forme de vie, de l’amibe à l’humain, est une conscience immortelle qui s’exprime à travers un corps physique mortel. C’est un processus qui s’appelle l’évolution de la conscience. Quand cela est votre Vérité plutôt que votre croyance ou votre croyance du contraire, alors la peur ne vous maintient plus dans son illusion immuable. Vous êtes libres et le Changement se produit.

Vous pouvez énormément assister dans ce processus humain en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Les changements intérieurs créent les changements extérieurs. »


SONGERIE DE MICHAEL du 17 mars 2019

Tandis que je regarde à la télévision les horreurs sur les fusillades en Nouvelle-Zélande, je me rappelle d’une citation de Krishnamurti : « Du négatif naît le positif. » Un homme violent et plein de haine, seul, répand son carnage dans une mosquée musulmane et la douleur qu’il inflige à beaucoup est horrible. Pourtant, de cet acte de sa violence, une vague d’amour et de compassion est générée, des milliers de fois plus grande que lui et ceux qui lui ressemblent. Nous laissons derrière nous la conscience “Rambo” des masses, de revanche, de représailles et de châtiment, et nous entrons dans le pouvoir bien, bien, bien plus grand de l’Amour et de la compassion. Et, comme vous l’aurez remarqué, cette vague D’amour balaye le monde . Il ne s’agit plus simplement d’un acte local de quelques-uns, il s’agit d’une une action pleine de sens et délibérée de la part de beaucoup de gens. Plus que jamais, le grand nombre proteste contre la phobie islamique provoquée par quelques-uns. De plus en plus de gens réalisent et font l’expérience d’Une humanité. Il est triste et malheureux que l’Amour, la compassion, l’empathie et la gentillesse prennent si souvent naissance à travers la haine et la violence mais cela s’est toujours passé comme ça dans notre espèce. Les gens glissent si rapidement dans l’apathie, la maladie la plus mortelle que l’humanité ait jamais endurée. Maintenant, cette maladie doit battre retraite grâce à la compassion et à l’Amour des gens de différents races et de différentes religions tandis que nos sentiments les plus profonds d’Unité avec toute l’humanité remontent à la surface. Nous allons lentement assister à la mort de la séparation, de « eux » et « nous », pour aller vers un savoir que toute l’humanité est Une grande famille magnifique.

Tout ceci se produit tandis que de plus en plus de gens démontrent leur capacité à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte la photo : « L’amour et la compassion sont une nécessité, pas du luxe. Sans eux, l’humanité ne peut pas survivre. » Dalaï-lama


SONGERIE DE MICHAEL du 15 mars 2019

Le contrôle. La plupart des gens gardent un contrôle assez strict sur leurs émotions bien qu’en ce qui concerne la violence routière et la violence politique, beaucoup ne le fassent pas. En fait, je remarque que plus de gens montrent l’aspect négatif de leurs émotions faire rage tandis que d’autres gardent tout cela sous un contrôle strict. Ce sont les deux extrêmes : strictement contrôlée ou s’exprimant violemment, hors de contrôle. C’est sûr, il devrait maintenant être évident que le contrôle des émotions ne fonctionne pas. Nous avons des écoles et des universités pour – je ne suis pas sûre s’il s’agit de nourrir ou de faire couver ! – nos facultés mentales mais rien ne nous enseigne comment nous y prendre avec nos émotions. En tant qu’enfants, nous observons toute la gamme des émotions de nos parents si bien que nous grandissons en croyant que nous avons besoin de les contrôler. Les grands garçons ne pleurent pas, et toutes ces idioties. Au cours de mes séminaires intensifs, je parle de la valeur et de l’importance d’équilibrer les émotions et j’explique comment y arriver. Le contrôle et la perte de contrôle ne fonctionnent pas, n’ont jamais fonctionné et ne fonctionneront jamais. Tout dans la nature, la vie elle-même, recherche l’équilibre. En tant qu’espèce, il semble que nous négligeons l’équilibre. Quand vous apprenez à équilibrer vos émotions, elles prennent un rôle beaucoup plus dynamique dans votre vie. La plupart des gens passent leur vie entière à contrôler leurs émotions puis ils se réincarnent et recommencent tout depuis le début. Pourtant, une fois que vous émotions sont équilibrées, non seulement cela change la vie mais elles restent dans cet équilibre sans effort. C’est la voie naturelle.

Ceux d’entre vous qui choisissent consciemment l’Amour régulièrement remarqueront que leurs émotions sont de plus en plus équilibrées et qu’alors il devient de plus en plus facile de… choisir l’Amour EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Nos émotions ont besoin d’être tout aussi éduquées que notre intellect. Il est important de savoir comment ressentir, comment répondre, et comment laisser la vie entrer en vous de manière qu’elle puisse vous toucher. »

SONGERIE DE MICHAEL du 12 mars 2019

OK… je suis rentré ! Nous avons eu un fantastique séminaire de « Connection avec la Nature » avec environ 50 personnes.

Je me souviens, quand j’étais un jeune marié, que je pensais qu’avoir une relation sexuelle avec ma femme était une manière de lui dire Je t’aime. Au fil des années, heureusement, nous avons grandi et nous sommes devenus plus mûrs, avec un peu plus de bon sens. C’est sûr, le sexe avait sa place, une place importante, cependant je trouve maintenant que les actes délibérés de gentillesse sont ma manière de dire Je t’Aime. Il s’agit plus de l’autre personne que de moi-même. Au cours de la journée, je suis attentif à tous les actes de gentillesse que je pourrais prodiguer à Carolyn. C’est une question de prévenance envers les autres. Bien entendu, les gens avec lesquels je joue et je travaille se trouvent tous dans ce cercle de gentillesse ainsi que toutes les autres personnes qui ont besoin de gentillesse si je les rencontre. Par exemple, il y a quelque temps, j’ai remarqué deux dames d’âge moyen, mongoliennes, à la caisse du supermarché. Le montant de leurs achats excédait l’argent qu’elles avaient. Elles étaient très agitées et devaient décider ce qu’elle devait laisser. J’ai dit à la caissière de leur donner tout ce qu’elles avaient pris et que je payerais pour la différence. De tels actes de gentillesse sont très communs parmi les bonnes personnes qui forment la majorité de notre population. Chaque village, chaque ville abonde de telles personnes qui agissent ainsi, des actes de gentillesse prodigués au hasard. Pour moi, rien de cela n’est dû au hasard ; ce sont des actes de gentillesse délibérés, attentionnés et prévenants. Ce sont ces personnes qui maintiennent la tête de l’humanité hors de l’eau.

Bien entendu, il est évident que ces personnes manifestent leur choix de… choisir l’Amour EN CONSCIENCE !

Texte de la photo « Si parler aux plantes avec gentillesse les aide à grandir, imaginez ce que parler gentiment aux humains pourrait faire. »


SONGERIE DE MICHAEL du 7 mars 2019

Notre séminaire de trois jours “Se connecter avec la Nature” commence demain. Le simple fait est que l’humanité n’a jamais été plus déconnectée de la Nature que maintenant… et cela va de mal en pis. Tous les animaux, toute la Nature sont connectés à la Terre… pas nous. Nous avons créé un mode de vie “malsain” pour nous-mêmes, dans lequel nous sommes rarement “connectés à la Terre”. Nos chaussures nous maintiennent déconnectés, notre mode de vie non présente, subconsciente, nous maintient déconnectés, notre vie citadine nous maintient déconnectés et pourtant se connecter à la Terre, à la Nature, est essentiel pour notre bien-être. Je pourrais écrire longtemps à ce sujet mais je voulais simplement attirer votre attention sur votre propre relation personnelle avec la connexion vitale à la Nature/Terre. Tant de nos maladies trouvent racine dans cette déconnexion. Si nous étions tous connectés à la Terre environ huit heures par jour, nous pourrions être débarrassés du besoin perçu de vaccination. Nos systèmes immunitaires sont les premiers dégâts collatéraux de notre déconnexion globale d’avec la Terre/Nature. Nous utilisons des produits chimiques qui font ce que notre électricité corporelle fait beaucoup mieux grâce à l’échange d’électrons de la Terre à nos corps. Rien ne peut remplacer la perte de notre connexion et pourtant, une fois encore, c’est tellement simple de se reconnecter. Être à l’extérieur, pieds nus, pendant environ une heure, utiliser des draps connectés à la terre pour le lit, avoir conscience de notre besoin de nous connecter et agir.

Tout cela est un aspect de notre Amour pour nous-mêmes. Comment pouvons-nous nous Aimer et pourtant continuer à créer de la maladie et des souffrances pour nous-mêmes ? Le simple fait de s’Aimer suggère et implique de nous traiter d’une manière qui nous maintient naturellement vigoureux et en bonne santé. Empruntez le chemin naturel de la connexion, pas le chemin synthétique.

Le chemin connecté est le chemin du… choix de l’Amour EN CONSCIENCE.

Texte de la photo « N’oubliez pas que la terre se delecte de sentir vos pieds nus et que le vent n’attend que de jouer avec vos cheveux. » Khalil Gibran

PS : Le livre auquel Michael fait référence est traduit en français : “Connectez-vous à la Terre – Peut-être la découverte la plus importante sur la santé !” de Clinton Ober


SONGERIE DE MICHAEL du 5 mars 2019

À la suite de mon dernier post, on m’a demandé comment je suis au courant de l’après-vie. “L’après-vie” est un mauvais terme ; il n’y a pas d’après-vie, il n’y a qu’une “vie permanente”. Nous ne sommes pas nés et nous ne mourrons pas. Nous ne sommes pas des Êtres physiques avec un esprit, nous sommes des Êtres spirituels avec un corps physique. La prétendue mort n’est qu’une fréquence légèrement différente dans laquelle vous ne pouvez pas prendre un corps physique. Cependant, nous sommes des Êtres métaphysiques ; je le répète, non physiques. Il est prévu que nous ayons la capacité d’utiliser nos corps métaphysiques pour voyager dans ces fréquences – et non pas de rester coincés dans un corps physique parce que nous croyons en l’illusion de masse. J’ai voyagé dans de nombreux niveaux de ce qu’on appelle la mort, comme le pourrait n’importe qui s’il réalisait simplement qu’il a cette capacité. Et s’il vous plaît, ne m’écrivez pas et ne me demandez pas comment je fais ça. C’est un entraînement, pas une technique. Si nous n’avions pas les morts physiques pour révéler le mensonge de nos vies, les unes après les autres, nous involuerions au lieu d’évoluer. C’est la raison pour laquelle nous approchons de nouveau la fin d’une époque, la fin d’un cycle humain/planétaire. La masse de l’humanité est fermement embourbée dans le marais de la peur, dans le pouvoir de l’illusion, dans toutes les foutaises religieuses qu’on nous a administrées de force, dans toute l’escalade de maladies et de souffrances et dans l’immense toile d’araignée de pure ignorance en ce qui concerne la Vérité de ce que veut dire vraiment être un Être humain. Nous oublions aussi d’embrasser notre immortalité et de la vivre. Et tout cela est OK. Cela ne nous rend pas mauvais mais c’est une situation qui doit être remise en cause.

Il y a une solution personnelle. Les Grands Saints et les Enseignants Spirituels au cours des âges ont tous parlés de la liberté intérieure et du caractère sacré de l’amour. Tout ce que vous avez à faire consiste à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Vous pensez que vous êtes des humains en recherche de l’éveil spirituel alors qu’en fait vous êtes des êtres spirituels tentant de gérer un éveil humain. Vous considérer à partir de la perspective de l’esprit intérieur vous aidera à vous souvenir pourquoi vous êtes venus ici et ce que vous êtes venus faire. » The Group


SONGERIE DE MICHAEL du 3 mars 2019

Très peu de gens réalisent que les restrictions que nous créons dans chacune de nos incarnations restent avec nous quand nous quittons nos corps. Nos restrictions religieuses, toutes nos fortes croyances, les boîtes restrictives de notre colère et de notre blâme, tous les nombreux attachements restrictifs… tout cela part avec nous. Alors nous tentons de trouver l’équilibre. (L’état Divin est l’Équilibre parfait). La loi universelle dicte que tous les déséquilibres doivent être équilibrés. Le problème est que, quand le corps meurt, nous sommes attirés vers toutes les âmes qui ont des problèmes similaires : la conscience réunit après la mort exactement comme elle le fait avant la mort. Finalement, quand et si nous atteignons une certaine forme d’équilibre, nous nous réincarnons dans le même scénario ou un scénario similaire à celui dont nous faisions l’expérience lors de notre précédent départ. Et avec nombre des mêmes partenaires ! OK, voyons ce que nous avons appris ! Si vous haïssez une personne, vous êtes scotché à son énergie plus fortement que Spider Man ! Si elle vous hait et que vous retourniez la haine, vous êtes scotchés ensemble. Si elle vous hait mais que vous choisissez l’Amour pour elle, alors elle ne peut pas vous coller. Vous êtes libre énergétiquement et débarrassé de ce genre de personnes. Comme je m’évertue à le dire, les amis, « tout » ce que nous créons reste avec nous tant que nous sommes humains. Finalement, cela aussi va passer. Il serait donc sage de créer l’Amour dans votre vie. De ne pas sélectionner et choisir ceux que vous Aimez mais d’Aimer l’humanité. Naturellement, nous pouvons sélectionner et choisir nos amis, ce sont des gens spéciaux. Nous nous rassemblons en une unité qui est à la fois mais pas plus que la somme de ses parties et pourtant, aussi, bien plus grande que la somme de ses parties. Les deux sont vrais et réels dans l’Unité.

Nous en arrivons à ce moment où, une fois encore, je suggère que vous êtes un Être incroyable et qui a beaucoup de valeur. Offrez-vous le meilleur possible en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : Ne faites de mal à personne ! « Il ne faut que quelques secondes pour blesser quelqu’un que vous aimez et il peut falloir des années pour le guérir. »


SONGERIE DE MICHAEL du 1er mars 2019

Au cours de mes explorations métaphysiques, j’ai rencontré des géants qui ont vécu sur cette planète avant nous.Je trouve donc intéressant qu’il ait été dévoilé que l’institut Smithsonian avait tenté d’étouffer l’affaire. Je cite : « Les institutions archéologiques occidentales ont largement étouffé des faits depuis les années 1900 pour nous faire croire que l’Amérique avait d’abord été colonisée par des peuplades asiatiques qui avaient émigré en passant par le détroit de Béring, il y a 15 000 ans, quand, en réalité, il y a des centaines de milliers de tumulus partout en Amérique dont les peuplades autochtones disent qu’ils étaient déjà là longtemps avant eux et qu’ils montrent des traces d’une civilisation hautement développée, d’un usage complexe d’alliage de métaux ; des restes de squelettes géants humains y sont fréquemment trouvés et  tout cela n’est toujours pas rapporté dans les médias ni dans les agences de news. » Fin de la citation. Apparemment, plus de 10 000 de ces squelettes ont été détruits simplement parce que cette histoire récemment prouvée ne doit pas contredire l’histoire qui a été fabriquée. Chose intéressante, c’est le public qui tend à défendre les mensonges du passé, en particulier quand il y a des croyances religieuses impliquées ou que cela va à l’encontre de l’histoire prétendument connue. Donc tout cela est habituellement nié, considéré comme une entourloupe. Nous sommes à une époque de changement majeur, à la fois pour la Terre et pour l’humanité. Progressivement, tout ce qui a été étouffé, les mensonges, la suppression éhontée de l’humanité, sont exposés. Apparemment, on nous aurait protégés de nous-mêmes ! Oui, l’humanité peut être meurtrière et rapace mais elle peut aussi s’élever à des niveaux de sacrifice et d’Amour extrême. Tant qu’on nous ment et que nous sommes trompés, privés de notre vérité par les manipulateurs qui éliminent des pans de l’histoire, cela rend plus difficile pour l’humanité de grandir en conscience. Bien que la croissance en conscience soit le but des incarnations physiques sur la Terre, il semblerait qu’il y en a qui voudraient nous garder à l’état d’enfants, nous empêchant de devenir des adultes spirituels. Vous pouvez lire l’intégralité du rapport sur les géants (NDLT : c’est un texte en anglais à https://worldnewsdailyreport.com/smithsonian-admits-to-destruction-of-thousands-of-giant-hulan-skeletons-in-early-1900s/ )

Donc… ça change un peu mais, une fois encore, on en revient toujours à la même question. Rien ni personne ne peut retarder la croissance en conscience d’une personne qui… choisit l’Amour, constamment et toute EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « L’outil de base pour la manipulation de la réalité est la manipulation des mots. Si vous pouvez contrôler le sens des mots, vous pouvez contrôler les gens qui doivent les utiliser. »


SONGERIE DE MICHAEL du 26 février 2019

Je me souviens qu’il y a de nombreuses années en arrière, j’ai aidé à créer et j’ai vécu dans une communauté en Nouvelle-Galles du Sud [NDLT : c’est un état de l’Australie, aventure épique particulièrement bien décrite dans son livre “Un aperçu de quelque chose de plus grand”]. Comme c’est courant dans la vie en communauté, nous passions tous continuellement par des moments difficiles. Quand nous nous rencontrions, nous nous demandions : “Salut, comment ça va aujourd’hui ?” Une fois où je faisais ça, Yvonne, la femme à laquelle je m’adressais, m’a dit : “Qu’est-ce que t’en as à foutre ?” Humm, ai-je pensé, voilà qui change ! Alors je me suis regardé avec honnêteté et la vérité est que je m’en moquais bien. Alors je le lui ai dit. “Alors t’avise pas de me redemander avant que ce soit important pour toi,” a répliqué Yvonne. Ça m’a secoué. En tant que Directeur du Bureau de la Fondation – et un peu agressif ! – je savais que je n’étais pas très populaire et pourtant les gens me disaient ces mots dénués de sens quotidiennement. Alors j’ai arrêté de répondre ou de demander jusqu’à ce que je le ressente vraiment.  C’est un an plus tard que j’ai arrêté Yvonne, qui luttait vraiment avec la vie, et que je lui ai demandé comment elle allait. “C’est vraiment important pour moi,” ai-je dit. Nous nous sommes installés devant un café et nous avons bavardé longtemps. Je l’ai remerciée pour son honnêteté de l’année d’avant. Encore aujourd’hui, si je prends des nouvelles de la journée ou de la santé de quelqu’un, c’est important pour moi. Je suis heureux de dire que quand j’entends les mots “Salut, Michael, comment ça va ?” l’énergie contient pratiquement toujours du sens. Alors, qu’en est-il pour vous ? Lancez-vous des salutations que vous ne ressentez pas à des personnes que vous n’aimez pas, secrètement et honnêtement ? Sérieusement, ce n’est pas être honnête avec vous-même et ce n’est pas une bonne idée !

Bien entendu, tout devient beaucoup plus facile si vous choisissez l’Amour. A l’époque, je n’avais jamais entendu parler d’une idée pareille mais j’y suis finalement arrivé. Alors suivez mon conseil et… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Gandhi a dit : Maintenez vos pensées positives parce que vos pensées deviennent vos mots. Maintenez vos mots positifs parce que vos mots deviennent votre attitude. Maintenez votre attitude positive parce que votre attitude devient vos habitudes. Maintenez vos habitudes positives parce que vos habitudes deviennent vos valeurs. Maintenez vos valeurs positives parce que vos valeurs deviennent votre destinée. »

SONGERIE DE MICHAEL du 24 février 2019

Une personne m’a écrit : « J’ai récemment eu un sentiment d’une telle magnitude que je n’étais plus mon corps, j’était tout. Pouvez-vous expliquer ça, s’il vous plaît ? » Oui, je peux le faire. Ce fut, de toute évidence, une expérience inouïe. Cela arrive à des gens qui sont vraiment focalisés sur leur chemin spirituel, par opposition à ceux qu’on m’a entendu décrire comme des touristes spirituels. Votre énergie investit votre focalisation… et elle connecte… et elle crée. Donc ma correspondante a fait l’expérience de l’Unité de Toute la vie. Quand cela se produit vraiment, vous perdez votre sens d’un soi/identité séparé et vous faites l’expérience du Soi comme le Tout. Nous sommes le Tout, nous sommes dans un univers holistique. J’enseigne qu’il n’y a rien en dehors du Soi. Bien entendu, il y a tout en dehors du soi-identité ; pourtant ce soi-identité n’est qu’une perception du soi. Nous créons une identité pour nous donner du sens… lequel est faux, et ensuite nous nous perdons dans cette fausseté que nous avons créée. Nous appelons tout ça la vie ! Je me souviens de nombreuses expériences extraordinaires, le plus souvent suivies d’un bas ! Maintenant mon expérience extraordinaire est permanente, je suis Tout ce qui Est. Mais c’est comme vous, de la même façon. Plus vous vous focalisez sur l’Amour du Soi/soi dans toutes les situations et plus vous vous focalisez sur votre immortalité, plus vous avez de chances de faire l’expérience de pics de Vérité qui vous élèvent.

Bien entendu, plus vous vous focalisez sur le choix de l’Amour, plus vous vous rapprochez de cette vérité universelle. C’est pourquoi que vous supplie de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Vous pouvez demander à l’Univers tous les signes que vous voulez. Mais, en définitive, nous voyons ce que nous voulons voir quand nous sommes prêts à le voir. »

SONGERIE DE MICHAEL du 21 février 2019

De toute évidence, je suis encore en train d’apprendre avec Facebook. À la suite d’un changement de format de Facebook, j’ai trouvé de nombreux messages qui m’avaient été envoyés au fil des années et dont je ne savais rien. Donc si vous m’avez envoyé un message et n’avez pas reçu de réponse… je vous présente mes excuses sincères.
On me demande si je connais un moyen plus éveillé d’élever des enfants quand ils en sont à leurs terribles deux ans. OK, tous les enfants sont énergie. Tout énergie recherche de l’énergie, en particulier l’énergie d’enfants humains chez leurs parents. Les enfants veulent/ont besoin de l’attention/énergie parentale. S’ils vont bien et qu’ils se conduisent bien, on prend ça pour argent contant et on les ignore trop facilement, les privant d’énergie. S’ils se conduisent mal, cela attire sur eux de l’attention/énergie. Ils ont besoin d’énergie. Ils préfèrent, de loin, une énergie positive, Aimante, mais si elle n’est pas disponible, ils se contenteront d’une énergie négative, critique. En fait, la solution est facile une fois que l’on reconnaît le facteur énergie. Si votre enfant se conduit mal, ignorez-le. Quand il se conduit bien, faites-en des tonnes et manifestez beaucoup d’Amour. S’ils se conduisent vraiment mal, autant que possible, réduisez l’énergie qui leur est destinée. Faites-leur savoir que vous les Aimez mais que c’est une conduite inacceptable. Donc, en fait, vous retirez de l’énergie pour une mauvaise conduite et vous en donnez beaucoup pour une bonne conduite. Ils s’épanouissent sur l’énergie parentale Aimante et vont rapidement apprendre à l’attirer. Les parents qui n’ont pas de temps pour leurs enfants sont sur une pente très peu sage. Autant que possible, évitez de les critiquer. Autant que possible recherchez des occasions de les féliciter. Ça marche. La critique va les conduire sur un chemin de vie de critique négative ; pas terrible. Les félicitations et les compliments vont les emmener sur un chemin de vie puissant et positif. Ils choisiront l’Amour plus facilement ! Et quoi que vous puissiez faire qui conduise vos enfants vers des choix qui leur font honneur vous fera honneur à vous aussi.
Donc, pour vous-mêmes et vos enfants… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Avec amour et patience, rien n’est impossible. » Daisaku Ikeda

SONGERIE DE MICHAEL du 19 février 2019

Il semble que quelques personnes ne soient pas contentes de moi à cause de mon post sur la Troisième Guerre Mondiale. Comment cela a dégénéré sur une dispute à propos de vaccination, je ne suis pas tout à fait sûr, parce que, pour moi, ça n’a jamais été le sujet. Je souris parce que, de la manière dont nous balancions des mots, c’était une Troisième Guerre des Mots ! J’ai été accusé, entre autres choses, d’avoir un égo. Nous en avons tous un. C’est un des aspects de l’être humain. Comment pensez-vous que je puisse – ou n’importe qui d’autre – venir parler en public sans un égo. Churchill avait un immense égo ! Votre égo est votre sens de soi. Un égo faible va de pair avec une piètre estime de soi. Il est bien plus sain d’avoir un égo solide. Bien trop nombreux sont les enseignants spirituels qui passent leur temps à enfoncer leur égo. Ça ne marche pas. L’égo, c’est l’identité. Avec l’illumination, le soi en tant qu’identité est remplacé par le Soi en tant qu’Amour. Mais cela n’élimine ni ne réduit l’égo. J’utilise mon égo comme outil, exactement comme la plupart d’entre nous utilisons notre intellect comme outil. Nous ne sommes pas notre égo, pas plus que nous ne sommes notre intellect. Nous “sommes” notre intelligence consciente. Juste pour que vous le sachiez, je n’ai aucune rage ni colère envers Laurie [NDTL : une personne avec qui l’échange verbal sur le post cité a été particulièrement “tonique”], ni envers quiconque d’autres comme elle. Elle a poursuivi son argumentaire comme Jill et moi l’avons fait, avec beaucoup de mauvaises interprétations des mots de l’autre. Je sais que son intention était de partager sa vérité et je respecte ça.  Et, oui, ça a pu s’échauffer. Et alors ? Des amis peuvent avoir un échange chaud de mots et rester amis.  Je n’ai supprimé de mes amis-Facebook que ceux qui ont été mauvais/injurieux. Je n’ai pas besoin de ça ! Un égo sain peut vaciller à la suite d’un échange houleux et se réaffirmer très rapidement. Un égo sain ne garde pas de ressentiments. Il accepte que les choses soient comme elles sont et il continue sa route. Un égo sain et équilibré accompagne l’illumination spirituelle, il ne le nie jamais.
Donc, si jamais certains sont encore froissés, il est peut-être temps pour nous tous de… choisir de nouveau l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : « Quand j’ai commencé à m’aimer moi-même… Quand j’ai commencé à m’aimer moi-même, je me suis libéré de tout ce qui n’était pas bon pour ma santé – la nourriture, les gens, les choses, les situations et tout ce qui me réduisait et m’éloignait de moi-même. Au début, j’ai appelé cette attitude un égoïsme sain. Aujourd’hui, je sais que c’est “L’Amour pour soi-même.”

SONGERIE DE MICHAEL du 17 février 2019

Humm… une petite agitation intéressante pour moi et mes amis à la suite de mon dernier post. Comme quelqu’un l’a noté, je me suis aventuré en dehors de ma zone de confort. J’ai aussi fait ça d’autres façons récemment. C’est un fait intéressant que si nous restons dans notre zone de confort le plus possible, nous arrêtons notre croissance intérieure. C’est l’étirement qui nous garde “élastiques.” OK, alors il se peut que nous nous échauffions un peu dans de tels échanges mais c’est temporaire tout en provoquant les pensées… et c’est bon pour autant que nous gardions ces pensées positives. Chaque fois que Carolyn et moi partons pour notre tournée, nous quittons notre zone de confort de la maison. J’ai fait ça si souvent que je suis maintenant confortable en dehors de ma zone de confort ! Mais il s’agit plus de la zone physique. Ce sont les limites et les frontières émotionnelles et mentales que nous avons besoin de traverser ou de démanteler ou de repousser le plus possible. C’est une liberté que de ne pas être réactif dans la vie quotidienne, peu importe ce qui se passe. C’est une liberté que de savoir intérieurement que ce que les autres pensent, ce n’est pas notre affaire. C’est ce que “vous” pensez qui compte. C’est une liberté d’être votre propre meilleur ami. C’est une liberté quand vos pensées et vos émotions vous soutiennent toujours et que vous ne vous attaquez jamais. Alors, quand ou si vous vous retrouvez être l’objet d’un abus verbal de la part de quelqu’un d’autre, vous savez qu’ils sont en conflit avec eux-mêmes… pas avec vous. Ils ont besoin d’un sourire. Donc, tout au long de votre vie quotidienne, peu importe ce qui se passe, vous êtes le créateur de chaque instant. Et vous ne pouvez pas abdiquer !
C’est pour cela qu’il est sage et intelligent de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : La vie commence à la fin de votre zone de confort.

SONGERIE DE MICHAEL du 14 février 2019

Je suspecte fortement que la Troisième Guerre Mondiale est déjà en route… et que nous nous battons vraiment pour nos vies et nos libertés. J’ai lu hier que le CDC [Center for Disease Control and Prevention, c’est-à-dire Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies] admet qu’entre 1955 et 1963, environ 98 millions d’Américains ont reçu le virus du cancer dans leur vaccination de polio. Nous faut-il supposer que dans la pléthore de prétendues piqûres de vaccination aujourd’hui, nous sommes infectés avec quelque chose de pire ? L’évidence montre que c’est en train de se produire. Nos enfants sont littéralement dans l’obligation forcée de recevoir ces piqûres, leurs parents étant menacés de ne pas pouvoir les envoyer à l’école, etc. Nous sommes contraints à des façons de vivre – la 5G en est une autre – en même temps qu’à de nombreuses autres formes de contrôle et de contrainte. Tout ceci à des niveaux subtils pour que nous ne sachions pas que nous sommes menés comme des troupeaux et manipulés vers un contrôle mondial total. Ceci et bien d’autres choses se produisent en ce moment même.

OK, ces choses lourdes ne sont pas mon sujet. Au fur et à mesure que les gens réalisent ce qui se produit, ils entrent, et c’est compréhensible, dans la colère, le blâme et la réaction. Cela va travailler en faveur des manipulateurs. Vous êtes des Êtres d’un pouvoir incroyable. Il y a longtemps, vous avez abdiqué le trône de votre pouvoir ; maintenant les sans visages et les sans noms vous prendraient votre couronne. Pour éviter ceci, vous devez réaliser que vous avez le pouvoir de créer le contenu de votre vie et la direction de votre vie d’une manière qui vous fasse honneur. Mais pour faire cela, il vous est demandé d’honorer la vie car toute vie est Une. Nous ne pouvons pas nous séparer de ceux qui nous abuseraient en les abusant. Le chemin est le très vieux chemin de l’Amour. En vous Aimant vous-même, exactement comme vous êtes, en Aimant votre vie exactement comme elle est et en Aimant l’humanité en vous et en les autres, vous créez la liberté pour vous et pour ces autres. Cette guerre est nouvelle et différente. Vous êtes sur la ligne de front même si vous ne le réalisez pas. Vous êtes pleinement impliqués… MAINTENANT.

La réponse… choisir l’Amour pour vous-mêmes et pour les autres avec une focalisation nouvelle et consciente. De cette façon vous reprendrez la couronne et vous finirez par vous asseoir de nouveau sur le trône de votre divinité. Je le dis encore… choisissez l’Amour EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 12 février 2019

On me demande de définir Être de Lumière et Être de l’Ombre. Je vais faire ça avec légèreté !!! Les Êtres de Lumière sont sur une fréquence plus élevée que celle où nous sommes. En fait, en tant qu’âmes, nous sommes sur une fréquence plus élevée que celle de nos corps physiques. Une personne plus consciente des âmes est capable de percevoir d’autres Êtres de Lumière plutôt que de les voir avec ses yeux. Notre propre corps de Lumière est, comment un Être de Lumière, un corps encore bien plus complexe que notre corps physique. Parce que les Êtres de Lumière – nous sommes des Êtres de Lumière – ont une fréquence plus élevée, leurs/nos corps de Lumière vont bien au-delà du développement de nos corps physiques. Donc, ne pensez pas qu’un Être de Lumière n’est qu’un éclat de lumière ! En ce qui concerne les Êtres de l’Ombre, je ne peux pas dire grand-chose. De toute évidence, ils ont une fréquence plus dense. Si on considère que la plus grande partie de l’espace est de la matière noire, il y aurait du sens à dire qu’il est peuplé d’Être de l’Ombre. Cela, cependant, ne les rend pas automatiquement diaboliques… simplement très différents. Nous regardons tous trop facilement à travers le prisme de notre contenu mental et émotionnel et c’est un immense handicap. Cela nous conduit à faire des jugements hâtifs simplement parce que nous sommes installés dans un espace mental trop minuscule pour avoir aucun espoir de comprendre. Quad nous serons capables d’accepter et d’embrasser pleinement notre propre nature, nous pourrons avoir un espoir d’embrasser la nature des Êtres qui nous sont totalement étrangers. En attendant, nous avons beaucoup de croissance intérieure à faire.

Pour être assisté dans cette progression, je vous conseille de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 10 février 2019

Je remarque qu’il y a de nombreux types nouveaux de compléments de santé sur le marché aujourd’hui. Il semble que la science soit capable de plonger dans le noyau d’une graine ou d’une fleur et d’en extraire différents composés d’une manière qui était impossible auparavant. Avec beaucoup d’expérimentation, ils sont capables de combiner les différents composés pour en faire des nouvelles aides de santé. Ces compléments offrent de nombreux bénéfices différents, certains étant destinés à augmenter les mitochondries dans le corps, tandis que d’autres diminuent les radicaux libres et l’inflammation qui en découle… source de douleurs corporelles. Et ainsi de suite. Personnellement, je pense que c’est une bonne chose mais, malheureusement, ils sont très chers. Cela dit, j’ai appris que certaines drogues pharmaceutiques peuvent coûter jusqu’à 200 000 $ par traitement. Donc peut-être que dépenser de l’argent pour retenir sa santé est une meilleure idée que d’essayer de la récupérer ! Comme je l’ai souvent affirmé, je suis convaincu que la durée de la vie humaine devrait être bien plus longue que ce que vivent la plupart des gens. Pour moi, la raison en est la conscience. Une conscience plus élevée a le potentiel de vivre une vie plus longue. L’anxiété, les soucis, la critique, le blâme, la colère et tous les stress négatifs raccourcissent le potentiel de la durée de vie. La voie, pour moi, consiste à être conscient, à choisir l’Amour, à faire la recherche nécessaire et à choisir intuitivement ceux des compléments modernes qui offrent les bénéfices recherchés. Cependant, en analyse finale, c’est votre relation avec vous-même qui va déterminer votre durée de vie.

Donc, comme j’en ai d’habitude, j’écris mes songeries pour vous inspirer à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Être en bonne santé consiste à avoir le pouvoir de prendre les décisions qui conduisent à votre bonheur à long terme. »

SONGERIE DE MICHAEL du 8 février 2019

En feuilletant quelques magazines destinés aux gens qui sont plus conscients et qui ont une inclination spirituelle, j’ai réalisé de nouveau à quel point la Vérité a besoin de son timing. Les gens qui ont le plus besoin de tels magazines n’y jetteront jamais un coup d’œil. Et pourtant les magazines de ragots et de caniveau qui s’empilent dans les salles d’attentes des médecins sont très demandés. Même mes songeries ne sont principalement lues par des gens qui sont en croissance intérieure. Depuis toutes les années que je publie mes songeries, je n’ai supprimé que deux personnes ! La première était une femme grossière qui, au bout d’une année, était simplement trop négative. L’autre était un homme qui m’accusait d’être un charlatan qui n’était là que pour l’argent ! S’il avait fait un tant soit peu de recherches, il aurait appris que, sans le moindre doute, je suis probablement, sur la planète, l’enseignant spirituel de classe mondiale dans le monde occidental qui pratique des prix aussi modestes. Notre politique est une focalisation sur l’ouverture des cœurs, pas celle des portefeuilles. Je n’ai pas relevé mes prix depuis plus de 20 ans bien que, cette année, nous fassions un peu de réajustements. Quand les enseignants spirituels partent en tournées de conférence, les médias leur posent des questions idiotes destinées à les embarrasser ou bien ils trouvent d’autres moyens de saper subtilement la valeur de leurs enseignements aux yeux des personnes qui pourraient en tirer le plus grand bénéfice. Le vieil adage de “prêcher aux convertis” est difficile à déboulonner. Je vais finir en vous disant que vous “savez” que nous sommes dans une époque de Changement majeur et que le plus-de-la-même-chose, ça ne fonctionne pas. Recherchez le Nouveau en Vous et vivez-le. Il y a de nombreux grands enseignants spirituels dans le monde et il y en a beaucoup qui parlent d’illusion. Recherchez la vérité qui résonne dans “votre” cœur… et vivez la.

Toujours, vous pouvez compter sur la croissance intérieure qui vient du… choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Il est curieux que tout le monde considère l’honnêteté comme une vertu et pourtant personne ne veut entendre la vérité. »

SONGERIE DE MICHAEL du 5 février 2019

J’aime les choses simples de la vie. En vérité, toute ma vie est simple. Je joue dans notre grand jardin – ce qu’on pourrait appeler un gros travail – j’écris, un peu moins en ce moment, je lis beaucoup, je regarde un peu la télévision et je vis une vie très paisible avec mon adorable épouse et ma fille. Je compte mes bénédictions quotidiennement et mes bénédictions, elles sont ce que je viens d’énumérer. Carolyn et moi voyageons dans le monde entier chaque année – cela va être ma trentième année – et nous rencontrons de très nombreuses personnes merveilleuses. Nous avons tous les deux le privilège de pouvoir inspirer les autres, considérant comme un honneur de partager notre sagesse et nos perspectives spirituelles avec des gens ouverts. Alors, dites-moi, qu’est ce qui fait que “votre“ vie est soit une bénédiction, soit une misère ? Comme je l’ai écrit de nombreuses fois, nous sommes les créateurs de nos vies. Beaucoup rejettent cela, considérant que la vie est une force extérieure. Si vous ne voyez que l’illusion d’une vie unique, c’est un concept facile à comprendre. En vérité, nous sommes un pouvoir interne créant en permanence nos propres instants, qu’ils soient bons ou mauvais. Nous créons nos vies et notre manière de vivre exactement comme nous créons notre mort et notre façon de mourir. Quand nous embrassons notre vérité d’âmes immortelles, le voyage dans la vie est bien plus fluide et progressif que ce qu’offre la croyance consensuelle d’une réalité dans laquelle il n’y a qu’une seule vie.  Cette croyance crée une série de vies qui se suivent maladroitement avec de faux débuts et de fausses fins et sans vraie direction.
Le facteur qui peut donner à nos vies du sens et une direction, c’est l’Amour. Pas le concept de l’Amour mais la réalité de l’Amour vécu. Donc, une fois encore, je vous recommande de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Un bon voyageur n’a pas de plans fixés et n’a aucune intention d’arriver. » Lao Tsé

SONGERIE DE MICHAEl du 3 février 2019

Il y a des vérités personnelles et il y a la Vérité Universelle. Elles sont très différentes. Dans la Bible, le Christ dit une vérité : “ Il n’y a pas un moineau qui tombe.”  Cette vérité n’a rien à voir avec les moineaux ni avec le fait de tomber. Tous les mots écrits et parlés sont de l’énergie. Tout est énergie/ conscience. La Vérité de ces mots ne peut être pleinement comprise que par une conscience ouverte à la Vérité Universelle. Il y a la vérité perçue par l’intellect mais ce n’est pas l’expérience de la Vérité. De toute évidence, cela a à voir avec le timing et la croissance de la conscience d’une personne. La Vérité Universelle a toujours un timing. L’un de mes aphorismes affirme que “la Vérité n’est pas Vérité en dehors du bon timing.” Si vous avez la conscience universelle de la Vérité, quand vous entendez la Vérité, cela déclenche un vaste “savoir direct” intérieur… et vous vous connectez à cette Vérité à un niveau plus élevé. Depuis cet état de conscience, la Vérité selon laquelle “aucun moineau ne tombe” n’est pas uniquement quelques mots bizarres sur lesquels réfléchir, c’est comme se connecter avec la puissance de l’illumination. Dans un timing parfait, ces mots signifient que “rien n’arrive par accident”… pas même un moineau minuscule ne tombe par hasard ou par accident. Si vous intégrez les implications entières de cette Vérité Universelle dans la vie de chaque Être humain, vous commencez à comprendre l’étendue infinie, absolue et parfaite, de la création de notre immortalité. Autrement dit, nous allons continuer à faire les choses – quoi que ce soit – à partir de notre illusion de séparation jusqu’à ce que cela tombe en harmonie parfaite avec l’Unité holistique de Toute la vie. Si vous êtes ouvert à la contemplation profonde de cette songerie, vous pourriez même faire l’expérience de cette Vérité. C’est une Vérité universelle que l’Amour est le Pouvoir de la Création. Vous êtes le créateur de vous-même ! De toute évidence, l’Amour fait cela harmonieusement et à la perfection.

C’est pourquoi je vous supplie, dans chaque songerie, de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “ Nous ne pouvons pas diriger le vent mais nous pouvons ajuster les voiles.” Dolly Parton


SONGERIE DE MICHAEL du 31 janvier 2019

J’ai quitté l’école à 14 ans donc je ne suis pas un érudit intellectuel. Mais, heureusement, j’ai quitté l’école avec mon intelligence intacte. Quand je navigue sur internet, je rencontre souvent des batailles verbales à propos de sujets variés. Par exemple, pour ou contre les vaccins, pour ou contre les problématiques de la 5G, pour ou contre Trump et ainsi de suite. Il y a une chose que je suis capable de faire avec mon intelligence, c’est de la recherche. Quand je suis le lien suggéré qui soutient le point de vue de l’un des opposants, je découvre que, bien que le lien expose clairement le cas, pour ou contre, je suis incapable de saisir complètement  la signification du langage profond et compliqué de l’électronique, le sens déconcertant du langage de la chimie biologique, simplement parce que je ne suis pas familier avec la terminologie impliquée dans ces sujets. Donc je peux lire un point de vue astucieux de soutien et je peux l’accepter mais je ne comprends toujours pas pleinement les deux côtés du problème. Ce serait un peu comme lire comment construire les composants d’une télévision qui fonctionne. C’est sûr, vous pouvez lire exactement comment le faire mais j’ai un sérieux doute sur votre capacité à le réaliser. De la même manière, je doute sérieusement que les personnes qui prennent parti de manière tellement agressive aient une pleine connaissance du sujet en question. Donc quand je lis ce que disent deux ou plus personnes impliquées dans des batailles verbales sur de telles problématiques, je suis très conscient que ces personnes sont attachées à leur propre point de vue et à leur opinion biaisés. Et dans la plupart des cas, sans comprendre pleinement l’image pleine et entière des deux parties de la problématique, mon intelligence suggère toujours de suivre avec confiance mon intuition en ce qui concerne ces sujets. J’ai vécu toute ma vie en suivant mon intuition et je considère que cela m’a amené à un très bon lieu de vie. J’accepte que, comme une moule à son rocher, l’intellect s’accroche à une croyance préférée donc, bien entendu, les disputes vont continuer. J’écris ceci pour les quelques personnes qui utilisent l’intelligence de préférence à l’intellect. Ayez confiance dans votre propre intuition divine. Elle est “votre” voix d’intelligence. Plus vous l’utilisez, plus elle parlera avec puissance depuis le centre de votre cœur. Avoir confiance en Soi est la clé.

Curieusement, plus l’Amour s’exprime dans votre vie moins vous aurez d’attachements agressifs. C’est ainsi que la vie fonctionne. Alors, de toute évidence, il est dans votre meilleur intérêt de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “ La racine fondamentale du bonheur repose dans nos esprits ;  les circonstances extérieures ne sont rien de plus que contraires ou favorables.” Bouddha

VIDEO-SONGERIE DE MICHAEL du 30 janvier 2019

La focalisation.

SONGERIE DE MICHAEL du 29 janvier 2019

Il semble qu’il y ait beaucoup de confusion au sujet de la quatrième dimension. Voici mon point de vue métaphysique. Nous sommes des Êtres multidimensionnels. Cela signifie que nous occupons deux dimensions simultanément. Nous savons tous que nous ne sommes pas notre corps… juste ? Votre corps est tridimensionnel mais vous êtes une âme, pas un corps. L’homme occupe plus de dimensions que nous ne le réalisons. Cependant, pour l’occasion, considérez que toutes vos pensées, vos émotions, votre intuition, vos attitudes, votre perspective et en particulier votre imagination de tous les jours… rien de cela n’est tridimensionnel. Tout cela appartient à la quatrième dimension. Si on retire tous les aspects de la quatrième dimension du corps physique, l’effet en est la démence. Sans l’apport de votre pensée et de vos émotions, en même temps que de votre imagination, et coetera, votre corps n’est rien de plus qu’une coquille vide. Il ne fera rien que de rester là, en état comateux. Donc vous êtes tridimensionnel/le physiquement et  un Être de la quatrième dimension non-physiquement. Vous êtes aussi magnifique… même si vous vous sentez ordinaire ou médiocre ! Mais la magnificence, ce n’est pas une étiquette, c’est un état d’être. Je vous recommande de démarrer chaque journée en vous souvenant de vous-même en tant que magnifique Être d’Amour et de Lumière… et vous aurez probablement une journée magnifique. Vraiment, si vous donnez à cela le temps de s’imprimer dans votre nouvelle conscience étonnée… ça marche.

Et puis il n’y a rien de tel que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “ Ne pensez pas comme un humain. Vous avez la capacité de créer ce que vous désirez. La vérité est que vous êtes tous des entités extrêmement puissantes qui marchent sur cette planète, déguisées en simples êtres biologiques et le déguisement trompe tout le monde… y compris vous-même.” Bashar


SONGERIE DE MICHAEL du 27 janvier 2019

Je bavardais l’autre jour au petit-déjeuner avec des amis hollandais qui sont en vacances en Australie quand le sujet de l’anxiété a été abordé. Je me souviens que mon père portait l’anxiété comme un manteau, elle l’accompagnait toujours. Eux aussi connaissaient quelques personnes comme ça. En parlant, nous avons réalisé que ces personnes ne connaissent aucune autre manière de vivre, l’anxiété et les soucis les accompagnent au quotidien. C’est la lentille à travers laquelle elles voient la vie. A un niveau métaphysique, cela abaisse le champ d’énergie des gens. Cela donne l’effet de voir la vie à travers un  épais brouillard gris donc vous n’avez jamais une vue claire de quoi que ce soit que vous considérez. Cela, à son tour, augmente l’anxiété et les soucis. C’est un cercle vicieux et il est très souvent létal. Cela a tué mon père, en créant chez lui le cancer. Mon père était un homme qui avait un peu de bien à son époque, rien qui puisse lui faire ressentir de l’anxiété en permanence. C’est sûr, il avait ces instants de stress et d’anxiété, nous en avons tous, mais comme je l’ai dit, l’anxiété est devenu un attribut permanent et très débilitant. C’est une manière dangereuse de vivre : l’énergie va vers ce sur quoi vous vous focalisez, elle connecte et elle crée ! Il vaut mieux, de loin, une gratitude intérieure profonde pour tout ce que vous avez. Et assez naturellement, la confiance est impliquée. Là où il y a une profonde anxiété, il n’y a pas de confiance. Si vous avez une vraie confiance, vous ne pouvez pas être anxieux. Ça marche !  Ajoutez l’Amour à l’équation et vous ferez l’expérience de ce que signifie une réelle liberté intérieure.

Donc…  conformément à mon intention, je vous encourage à…  choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “ Si vous êtes déprimé, vous vivez dans le passé. Si vous êtes anxieux, vous vivez dans le futur. Si vous êtes en paix, vous vivez dans le présent.”  Lao Tseu


SONGERIE DE MICHAEL du 25 janvier 2019

J’ai lu récemment une affirmation assez provocatrice : “La conscience n’opère que quand il y a des témoins.” Humm… s’il en est ainsi, alors il y a vraiment des personnes déviantes. Il faut qu’elles soient vues bien agir, faute de quoi on peut s’attendre à tout. Je dirais que la conscience est la voix intérieure venant du fait d’être conscient. Personne ne sait ce que nous pensons mais toutes nos pensées s’enregistrent dans la conscience humaine. C’est à tort que nous croyons qu’il ne puisse pas y avoir de témoin. Les actes et les actions sont la finalisation physique de nos pensées et de nos émotions donc le physique est l’effet et non pas la cause de l’action. Le simple fait est, dans cette affaire, que nous sommes totalement transparents, même si nous pensons que nous ne le sommes pas. Beaucoup de gens, dans mes séminaires intensifs, remarquent à quel point je suis transparent. Ils voient facilement que je n’ai pas d’intentions cachées. l’Amour me motive et me donne de la puissance. Chacune de nos pensées, de nos émotions, chacune de nos actions ne sont qu’une énergie qui se fond et se partage avec toute l’énergie. Ceux qui ne font de bonnes actions que quand ils ont des témoins sont des personnes qui se bercent d’illusions. Je suppose que sans témoins, leur chemin à travers la vie est une fraude. La vie ne marche pas de cette façon. Nous sommes des Lumières en état permanent de fluctuation. Quand nous devenons plus négatifs, notre Lumière se réduit et le contraire est vrai également. C’est une constante et on ne peut pas tricher avec elle. En chaque instant de notre vie, nous créons le contenu et la direction de notre vie… et cela n’a pas de fin !

Donc, finalement, il semble qu’il serait sage de… choisir l’“Amour Inconditionnel”, constamment et EN CONSCIENCE !


SONGERIE DE MICHAEL du 23 janvier 2019

Je viens de regarder un petit clip vidéo sur “changer le passé” avec un milliard de “J’aime.” Dans mes Séminaires Intensifs, cela fait 20 ans que j’enseigne aux gens comment changer le passé. J’avais arrêté pendant quelques années mais je l’ai fait systématiquement au cours des 10 dernières années. Si je n’avais pas changé mon propre passé, je serais mort dans la quarantaine. Mes propres enfants n’ont rien su de cela. Pour moi, après 3 année de douleurs croissantes dans les intestins, c’était la métaphysique ou rien. Mais j’ai vraiment changé le passé même si je n’avais rien de plus qu’un conviction intérieure de cette possibilité. Je connaissais le processus impliqué et cela, plus mon engagement et ma capacité tout entiers, furent tout ce qui fut nécessaire. J’enseigne la méthode que j’ai utilisée à partir de ma propre expérience réussie. Les 3 ans de douleurs chroniques se sont évanouies du jour au lendemain. La source du problème remontait à quatre incarnations dans le passé. Bien des années plus tard, alors que mes capacités augmentaient, j’ai appris que l’incident/problème original avait mis fin à chacune des incarnations qui ont suivi. Cela aurait aussi mis fin à mon incarnation présente si je ne l’avais pas soigné. Les opérations chirurgicales peuvent souvent réparer l’effet mais il est rare qu’elles touchent la cause. Et la cause va continuer à se développer jusqu’à ce que vous la changiez/guérissiez. Voilà pourquoi j’enseigne à mes participants à guérir leur passé.
Le meilleur moyen d’éviter n’importe quels problèmes de santé installés depuis longtemps, c’est de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « On ne rencontre pas les gens par accident. Il y a toujours une raison. Une leçon ou une bénédiction. »

SONGERIE DE MICHAEL du 21 janvier 2019

Il m’a fallu quelques jours pour retrouver ma boîte à sagesses 2019 mais elle était rangée et se cachait au fond du tiroir 2018. Ma boîte à sagesse me dit que la vie n’a pas besoin d’être compliquée. Je connais un homme qui a trois principaux intérêts dans sa vie : sa famille et ses deux sources de revenus très différentes. Rien de cela n’est simple pour lui. Sa vie de famille est pleine de chamailleries et de querelles et d’un haut niveau de stress. Dans ses deux sources de revenus, il y a des gens qui tentent de le manœuvrer pour le placer dans un rôle mineur dans chacun des business, plutôt que dans son rôle majeur actuel. Des deux côtés, il lutte pour sa survie. Ce qui est intéressant est que cette situation est sans fin. Il n’y a pas de résolution parce que, pour lui, “c’est” sa vie. Pour lui, c’est normal. Vous voyez où je veux en venir ? On ne peut pas réparer une situation triplement négative quand on ne réalise pas que cela n’a pas à être comme ça. Toute sa vie, il a manipulé des gens et maintenant sa vie est pleine de manipulateurs et c’est “lui”, la cible. Bien entendu, rien de cela n’est mal ni faux mais, en tant que manière de vivre, ce ne serait pas ce que je recommande. Il y a pléthore d’accidents de santé. Alors regardez-vous dans le miroir de l’honnêteté et assurez-vous que vous aimez votre reflet. Oh… le miroir de l’honnêteté, ce sont tous vos amis, vos collègues et vos relations familiales. Exactement comme ça l’était en 2018, L’Amour est la clé pour le Changement majeur dans votre vie en 2019 !

Alors je vous suggère, avec amour et attention, de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : Les manipulateurs ne comprennent pas le concept de frontières. Ils sont implacablement à la poursuite de ce qu’ils veulent et ils n’ont aucune considération pour ceux qu’ils blessent en chemin.

SONGERIE DE MICHAEL du 17 janvier 2019

OK, nous sommes rentrés de Uluru. Rentrés à la maison, loin des 46 °C de chaleur torride. Vraiment, sérieusement, chaud ! Le Rocher est à la fois immense et magnifique, aucune question à ce sujet. Nous avons fait la randonnée autour de sa base, une piste de 11 km ; nous sommes partis à 5h45 du matin et on a fini avant que la chaleur ne s’installe, à 8h30 du matin. J’ai eu beau essayer, je n’ai pas pu faire de connexion consciente avec le Rocher. Pour moi, il était passif, mais ce n’est que ma propre expérience. Juste avant le lever du jour il a une présence importante, maussade, qui devient séduisante au fur et à mesure que les couleurs d’ocre commencent à s’exprimer de nouveau dans leurs nombreuses nuances. J’ai adoré ça. À un niveau métaphysique, j’ai trouvé que le Rocher est un immense vortex qui tourne lentement, de la taille d’environ un tiers du rocher physique. Cependant, je n’ai pas pu faire de connexion consciente avec ça. Deux jours après, nous sommes allés avec Marteen et Josephine à Kata Tjuta. Dès que je l’ai vu à partir de la plate-forme d’observation, j’ai pu le ressentir métaphysiquement comme actif. Marteen nous a ensuite conduits à proximité pour que nous puissions marcher dans l’immense fissure entre-deux des énormes rochers ronds de Kata Tjuta. Quand nous avons marché à leur surface, je me suis avancé pour établir un contact en conscience. Presque instantanément, j’ai entendu intérieurement : « Nous sommes connectés, tu peux aller.» Ce n’était pas un congé mais je savais que mon voyage métaphysique serait plus impliqué avec Kata Tjuta, de préférence à Uluru. J’ai conscience que certaines personnes trouvent que Uluru est actif, se connectant plus facilement, tandis que d’autres trouvent que c’est avec Kata Tjuta. Certaines personnes se connectent avec les deux. Quoi qu’il en soit… soyez vrais avec votre propre expérience. Avec Uluru et Kata Tjuta tous les deux, j’ai la sensation qu’ils sont en fait Un, connectés sous terre à un niveau de base très profond. Deux expressions très différentes du Un. Et n’est-ce pas tout simplement parfait !?

Incidemment, dans l’image jointe, il ne s’agit pas de la Lumière de l’illumination, c’est le soleil du matin qui touche Kata Tjuta !

Nous aussi sommes une expression métaphysique et physique du Soi. La vie est tellement plus connectée pour nous et se connecte avec nous en tant que Un, quand nous… choisissons l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE.

SONGERIE DE MICHAEL du 14 janvier 2019

J’ai été informé par quelques personnes que la technique consistant à tousser lors d’une crise cardiaque était un canular. Je n’ai pas investigué le sujet métaphysiquement parce que j’ai tendance à croire en la bonne foi des gens et à faire confiance.  Donc, cela dit, je vais continuer ma politique de ne jamais relayer d’information. Je vous présente mes excuses si je vous ai involontairement induit en erreur mais la technique semblait très plausible et possible. Cependant, je voudrais réitérer ce que je disais à la fin de ce post malencontreux et élaborer un peu. D’abord, laissez-moi établir que je ne suis pas médecin mais j’en sais un bon bout sur l’énergie derrière la santé humaine. Les attaques cardiaques ne se produisent pas comme ça. Personne ne sait ce que pensent les autres. Il est bien documenté qu’un pourcentage élevé de la pensée humaine est une attaque dirigée contre soi-même. Cela signifie que vous pensez à vous-même en termes critiques, avec colère, dans le jugement, avec du doute et de bien d’autres façons négatives. Fondamentalement, c’est une attaque contre votre cœur. Dans mes séminaires Intensifs, je parle de cela très en détail. Je le répète, les attaques cardiaques ne se produisent pas comme ça toutes seules même si je concède que certaines personnes peuvent avoir un problème génétique ou une faiblesse cardiaque. La grande majorité des attaques cardiaques est une attaque contre soi-même. Laissez-moi aussi dire que la conscience humaine entière est Une donc si vous attaquez d’autres personnes dans vos pensées, avec violence, colère ou venin, cela vous attaque, vous aussi ; il n’y a rien en dehors du Soi. Donc peut-être que si vous partagez ce post avec toutes les personnes avec qui vous avez partagé le précédent, par inadvertance, vous n’allez pas seulement arranger les choses mais aider à les réparer. Vous n’allez pas seulement annuler la fausse information, mais vous allez partager quelque chose de très bénéfique avec ces personnes. Je suis convaincu que si chaque journal, chaque média pouvait saturer le monde de ce message : “Aimez qui vous êtes, Aimez votre corps, Aimez votre vie, Aimez ceux avec qui vous êtes, Aimez ce que vous faites et respectez toute vie,” alors les hôpitaux seraient pratiquement vides. Cela semble peut-être une solution trop simple mais la simplicité est puissante. Ce qui me ramène à ce que je dis dans chacun de mes posts.

Pour vous-même et pour votre vie… choisissez l’Amour, EN CONSCIENCE.

SONGERIE DE MICHAEL du 10 janvier 2019

J’ai reçu un message aujourd’hui qui me demande de partager du contenu. C’est quelque chose que je ne fais jamais… mais j’ai conscience que A : c’est d’une grande valeur pour de nombreuses personnes et B : je ne souhaite pas être coincé dans un schéma comportemental. Donc j’ai décidé de le partager. S’il vous plaît, partagez-le aussi. C’est de la part de Paul Clarke et le voici.

« De la part de ma sœur, infirmière en chirurgie et enseignante certifiée en réanimation :

  1. Disons que vous rentrez chez vous à 7h30 du soir, seul bien sûr, après une journée particulièrement difficile de travail.
  2. Vous êtes vraiment fatigué, agacé et frustré.
  3. Soudain vous commencez à éprouver une douleur sévère dans la poitrine qui commence à se répandre dans votre bras et à remonter dans votre mâchoire. Vous n’êtes qu’à 5 km de l’hôpital le plus proche de votre domicile.
  4. Malheureusement, vous ne savez pas si vous allez être capable de vous rendre aussi loin.
  5. Vous avez été formé/e en réanimation mais le gars qui a enseigné le cours ne vous a pas dit comment pratiquer la réanimation sur vous-même.
  6. COMMENT SURVIVRE À UNE CRISE CARDIAQUE QUAND VOUS ÊTES SEUL ? Puisque de nombreuses personnes sont seules quand elles souffrent d’une crise cardiaque, sans aide, la personne dont le cœur ne bat pas correctement et qui commence à sentir venir l’évanouissement ne dispose que de 10 secondes avant de perdre conscience.
  7. Cependant, ces victimes peuvent s’assister elles-mêmes en toussant plusieurs fois et très vigoureusement. Une profonde inspiration doit être prise avant chaque toux et la toux doit être profonde et prolongée comme pour faire remonter un crachat du fond de la poitrine. L’inspiration et la toux doivent être répétées environ toutes les deux secondes sans arrêter jusqu’à ce que de l’aide arrive ou jusqu’à ce que le cœur se remettre à battre normalement.
  8. Les profondes inspirations apportent de l’oxygène dans les poumons et les mouvements de la toux compressent le cœur et permettent au sang de continuer à circuler. La pression sur le cœur lui permet aussi de retrouver un rythme normal. De cette manière, les victimes d’attaques cardiaques peuvent arriver jusqu’à l’hôpital.
  9. Dites-le à autant de personnes que possible. Cela pourrait leur sauver la vie !!
  10. Un cardiologue dit que si chacun, qui reçoit ce mail, le fait passer avec bienveillance à 10 personnes, on peut parier que cela sauverait au moins une vie.
  11. Plutôt que de faire passer des blagues, s’il vous plaît… contribuez en partageant ce mail qui peut sauver la vie d’une personne.
  12. Si ce message vous arrivait plus d’une fois, s’il vous plaît, ne vous en irritez pas. Vous devriez, au lieu de cela, être heureux d’avoir de nombreux ami qui vous aiment et qui veulent vous rappeler la manière de gérer seul une crise cardiaque.»

Bien entendu, la manière d’éviter une crise cardiaque consiste à avoir une relation d’Amour avec vous-même. Vous pouvez le faire, pour vous-même, en… choisissant l’Amour EN CONSCIENCE.

Texte de la photo : « Je choisis de m’entourer de gens qui m’apportent la lumière du soleil. »

SONGERIE DE MICHAEL du 8 janvier 2019

OK, encre deux jours et Carolyn et moi partons pour le Big Rock [Le Gros Rocher]… plus connu aujourd’hui sous le nom de Uluru.

C’est vraiment le centre de l’Australie, son cœur vivant. Au cours de mes 53 ans en Australie, je ne l’ai encore jamais vu pour faire, d’abord, une connexion physique qui va me permettre d’en faire une seconde, une connexion métaphysique. J’ai visité ce monolithe métaphysiquement à plusieurs reprises mais pour une raison quelconque, il m’a toujours rejeté ! Comme je l’ai dit, pas de connexion. Pendant six jours, nous allons pouvoir faire connaissance. Carolyn et moi nous rendons à la fabuleuse Cosmic Consciousness Conference [Conférence de la Conscience Cosmique] où je serai le premier et le dernier conférencier. (On n’a jamais assez des bonnes choses ! :-D) Un sujet très intéressant, la conscience cosmique. C’est une conscience que toute l’humanité a mais que très peu de gens acceptent, embrassent et expriment. Il n’y a sûrement pas d’expression automatique de cet état de conscience. Nous avons essentiellement l’illusion de la séparation en pilote automatique, ce qui vous éloigne le plus qu’il soit possible de la conscience cosmique “consciente”. Donc, mes amis, si vous pouvez vous rendre à cette conférence très médiatisée, c’est le lieu où il faut être si vous voulez connaître votre vraie place dans le cosmos, parmi les étoiles.
En attendant, la meilleure propulsion vers les étoiles que je puisse vous proposer est de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Nous commençons comme des vagabonds et nous sommes encore des vagabonds. Nous avons traîné assez longtemps le long des rivages de l’océan cosmique. Nous sommes prêts, enfin, à prendre voile en direction des étoiles. » Carl Sagan

SONGERIE DE MICHAEL du 6 janvier 2019

Je ne suis pas sûr que surfer brièvement sur internet soit une bonne idée : trop de faits déprimants. Prenons ceci, par exemple :  McDo nourrit environ 70 millions de gens par jour, globalement. Pornhub [traduc : sans doute un gros site porno mais ???] reçoit plus de 78 millions de visiteurs par jour. Pas beaucoup d’élévation de conscience ne se produit comme résultat de ces tendances. Considérant que ces deux stats se trouvaient dans le même petit paragraphe, on peut de demander si elles sont liées. Une autre statistique déplaisante : on estime qu’en 2050, le poids du plastique dans les océans égalera le poids des poissons. On ne peut que supposer que le poisson aura cessé d’être comestible longtemps avant ça. De nouvelles années heureuses en vue, hein ! Je lis aussi que devenir vegan va changer tout ça. Désolé, mais je vois autant d’emballages plastiques autour des légumes qu’autour de la viande ! Et les vegans expriment certainement leur part de blâme et de colère. OK, je ne suis pas en train de pointer du doigt, je dis simplement que la pagaille que nous mettons rapidement et de plus en plus dans nos nombreuses, très nombreuses façons de polluer trouve entièrement sa naissance dans la pollution de notre conscience humaine. Nous sommes le problème. Il n’y a rien en dehors de nous qui cause la pollution. S’il n’y avait aucune toxine de peur, de colère, de blâme, de haine dans nos pensées et dans nos émotions, la pollution ne serait pas un problème. Même les troubles dans nos villes reflètent le trouble intérieur de l’humanité.  Nous devons tous pratiquer le Chant Éternel de l’Équilibre Infini dans notre pensée et dans l’expression de nous-mêmes.

Assez naturellement, Équilibre et Amour vont de pair. Ce qui m’amène à ma suggestion de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Le but de la vie est d’assortir le battement de votre cœur à celui de l’univers, d’assortir votre nature à la Nature. » Joseph Campbell

SONGERIE DE MICHAEL du 3 janvier 2019

L’une des citations avec laquelle je suis fortement en accord est : “Simple est puissant.” Le monde occidental ne semble pas capable de s’identifier au mot simple, croyant que c’est dégradant, en quelque sorte. Pour moi, les plus grandes Vérités sont celles qui sont simples et elles sont puissantes. “Choisir l’Amour” est ultrasimple mais c’est incroyablement puissant, ça transforme la vie.  Et ça, c’est puissant ! Cela dit, la capacité effective de choisir l’Amour quand on est mis sous pression par d’autres personnes, ou par soi-même, est loin d’être simple. Simple ne veut pas nécessairement dire facile ; agir simplement peut être l’acte ou la chose la plus difficile à faire mais c’est le lieu où se trouve votre pouvoir. De nos jours, il semble que le compliqué fasse la loi… ok ! Grosse perte de pouvoir. Que diriez-vous de complexe et analysé, ça vous semble familier ? J’écoute certaines personnes qui analysent leurs vies et qui en font des nœuds serrés de confusion. Là encore, grosse perte de pouvoir.

Donc quand je fais ma suggestion régulière, il s’agit beaucoup de se donner le pouvoir. C’est une action simple, mais qui donne énormément de pouvoir que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Connaître les autres, c’est de l’intelligence, se connaître soi-même, c’est de la vraie sagesse. Maîtriser les autres, c’est de la force, se maîtriser soi-même, c’est du vrai pouvoir. » Lao Tseu

SONGERIE DE MICHAEL du 1erjanvier 2019

Voici un extrait d’un email de Carolyn qui n’a pas besoin d’être présenté. La magie arrive pour de vrai !

“Il y a quelques jours, j’ai demandé à Chuck – mon fils décédé- un signe pour me dire qu’il était avec moi en ce Noël. J’avais passé en revue toutes ses affaires après sa transition, conservant tous ses petits sacs de voyage pour mon usage personnel et certaines de ses objets personnels pour ma boîte “à la mémoire de Chuck.” Michael utilise son sac à dos quand nous voyageons et il utilisait ses lunettes de soleil en voiture. Le soir de Noël sa casquette, que je garde accrochée à une patère dans ma penderie, était tombée par terre. OK… j’étais contente avec ça. Peu après que nous soyons rentrés d’Amérique en juillet dernier, les lunettes de soleil avaient brusquement disparu. Nous avons fouillé toute la voiture pour les retrouver… deux fois, et avons décidé qu’elles avaient dû tomber sur un parking quelque part. Ses petites affaires personnelles que j’ai gardées sont un peu de lui, encore avec moi, donc je dois dire que j’ai cherché un peu plus soigneusement que je ne l’aurais fait normalement. Et puis, il y a deux jours, nous quittions le Plaza et Michael s’est penché pour attacher sa ceinture de sécurité, comme il l’a fait des centaines de fois au cours des derniers mois. D’une voix pleine de surprise, il a dit : “Oh mon Dieu.” En se penchant pour attacher sa ceinture, quelque chose lui a glissé dans la main. Les lunettes de soleil de Chuck. Assez étonnant, après tous ces mois, que cela se produise justement après que je lui aie demandé un signe clair, indéniable. Il en a envoyé un qui ne pouvait pas rester ignoré, exactement le jour du deuxième anniversaire de son décès. Le 29 décembre est désormais son “nouvel” anniversaire… le jour où il a été libéré de sa douleur et de sa souffrance insupportables, physiques, mentales et émotionnelles… enfin libre !”

Les souhaits et les vœux habituels d’aujourd’hui sont pour une Heureuse Nouvelle Année. Mais je préfèrerais vous souhaiter une Nouvelle Année “Consciente” ou encore “Équilibrée” parce que si vous êtes conscient et équilibré, alors vous serez certainement heureux.
Donc, pour le toute première fois cette année, puis-je vous rappeler de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “La magie se produit là où la Confiance et la Stratégie se rencontrent.”