La PLUS GRANDE famille

Ceci est un article sur la famille, écrit par Michael pour un magazine australien.

Nous sommes très bons quand il s’agit de rassembler la famille lors d’une crise ou dans les moments de célébration de nombreuses fêtes et d’anniversaires réguliers. Notre famille biologique est très importante pour nous, elle nous maintient à l’écart de sensations d’isolement et de séparation. À la manière d’un feu dans l’âtre, les liens familiaux doivent être nourris et maintenus en permanence. C’est la famille qui nous enseigne l’art du compromis dans la vie… ou du moins, elle le devrait !

Comme, depuis la naissance, nous apprenons ce que c’est d’avoir un père et une mère et le développement de liens familiaux avec nos frères et sœurs et la famille étendue, nous avons tendance à ignorer et négliger la plus grande famille. C’est certain, de nombreuses personnes vivent leur vie entière sans réaliser qu’ils font partie de la plus grande famille de l’humanité. Nous traçons une frontière bien trop facilement autour de notre famille biologique et nous sommes bien trop prompts à nous entrer dans des bagarres et des luttes sur des problèmes et avec des gens qui se trouvent en dehors des frontières que nous avons posées. Cela, en retour, conduit de nombreuses personnes moins bienveillantes dans les gangs, la guerre se déplaçant dans les rues des villes.

Nous oublions que toute l’humanité est Une énergie. Nous sommes une unique grande famille perdue dans l’illusion de la séparation et de l’isolement. Beaucoup de gens se querellent avec leurs voisins immédiats, détestant leur voisinage tout entier. Partant de là, il n’y a qu’une petite étape vers le soutient de la guerre contre les gens des autres pays. Pourquoi faisons-nous cela ? Ce n’est pas seulement à cause de notre manque de tolérance les uns envers les autres, cela a des racines bien plus profondes fondées dans notre manque de patience et de tolérance envers nous-mêmes. En tant qu’espèce, l’humanité ne s’approuve pas vraiment ni ne s’aime.

Vous et moi savons tous que quand la personne moyenne se regarde dans le miroir, elle se critique subconsciemment : pas assez bien ! Cela conduit ensuite à la critique des autres personnes et à des réactions exagérées à leur critique envers nous. Ceci, en même temps qu’une immense quantité de particularismes et d’inadéquations conduit les gens à leur propre guerre personnelle avec eux-mêmes. On dit que 20 % de toutes les relations sont maltraitantes et que 80 % des gens se maltraitent eux-mêmes. Ceci suggère que rares sont les personnes qui ne se critiquent ou ne se jugent pas.

Ce qu’on ne réalise pas est que la relation que nous avons avec nous-mêmes est la même que la relation que nous avons avec toute l’humanité. L’acte quotidien n’est que ça, un acte. Tant que nous voyons la plus grande famille comme séparée de notre famille immédiate, nous avons beaucoup de croissance intérieure encore à faire. Toute l’humanité est une immense famille spirituelle. Quand vous incorporez cet aspect spirituel dans votre vie, vous êtes sur le chemin de l’unité. De même que les religions divisent les gens, notre spiritualité nous connecte. C’est le seul moyen d’avancer… une humanité connectée.

Michael J Roads