Votre relation avec le Soi est votre relation avec la vie

Votre relation avec le Soi est votre relation avec la vie

Chacun est impliqué dans de multiples relations  -avec son mari ou sa femme, avec toutes les différences de ses enfants, parents proches et éloignés, collègues de travail, la liste est longue. Nombre de ces relations ne sont pas heureuses ou gratifiantes et bien entendu c’est toujours la faute de l’autre personne !

Ou bien ? La relation la première et la plus importante que vous pourrez jamais avoir est la relation que vous avez avec vous-même. Cette relation va déterminer toutes les autres. Assistez à un week-end de séminaire pour apprendre au sujet de la relation la plus importante de votre vie, la relation holistique avec le Soi.

RELATIONS HOLISTIQUES

Il n’y a pas longtemps, on m’a demandé ce qui définit la relation parfaite. Pas une question facile ! Comment définir ‘parfait’ ? Ce qui est parfait pour un couple pourrait être complètement ennuyeux pour un autre. Mais j’avais une réponse. La relation que vous avez avec le Soi définit les relations que vous avez avec les autres gens. Votre relation avec le Soi est votre relation avec la vie. Quand j’écris Soi avec un S majuscule, je réfère à « Qui Je Suis ». Aucune relation avec une autre personne ne peut être vraiment holistique tant que notre relation avec le Soi n’est pas fondée sur l’amour et le respect. Et c’est rare. Comment pouvez-vous vraiment aimer une autre personne si l’amour est un étranger dans votre propre relation ‘intérieure’ avec le Soi ? En d’autres mots, comment pouvez-vous exprimer l’amour extérieurement si l’amour n’est pas expérimenté à l’intérieur ?

Commencez en vous acceptant vous-même. Vous faites cela en cessant toute auto-critique. L’auto-critique est probablement la plus destructrice de toutes les habitudes. La personne qui se critique elle-même continuellement critiquera les autres. Cela, à son tour, sera la cause de l’aigreur dans toutes et chacune des relations. Trop de familles, aussi proches soient-elles, sont le lit de petites colères, de griefs personnels et de disputes continuelles. Dans ces situations, les gens impliqués n’ont pas de relation avec le Soi, qui soutient et qui inspire. Ce n’est pas mal, ce n’est pas faux, mais cela maintient vraiment des relations qui ne soutiennent pas et qui sont exigeantes plutôt que des relations qui soutiennent  et qui  sont généreuses. Dans toute relation, recherchez ce que vous appréciez et ce que vous admirez dans l’autre personne. Ignorez ce qui vous exaspère et vous frustre. L’énergie va vers ce sur quoi vous vous focalisez. Si vous vous focalisez sur ce que vous aimez de l’autre et que vous lui dites combien vous appréciez cette qualité positive, elle va grandir et prospérer. Si, au contraire  -et tristement c’est ce que font la plupart des gens-  vous vous focalisez sur ce que vous n’aimez pas, en critiquant, alors cette qualité négative aussi va grandir et prospérer ! Pourquoi est-il si difficile pour les gens de se concentrer sur le positif plutôt que d’attaquer automatiquement le négatif ?

Si nous avons la chance d’avoir des enfants dans notre vie, nous, les adultes, avons l’opportunité de grandir de nouveau avec la vigueur et l’énergie de la jeunesse. J’ai aujourd’hui huit petits-enfants. En les observant, je suis capable de recapturer des éléments de ma propre enfance qui n’ont pas été assez nourris. Je n’ai jamais fait l’expérience d’avoir un grand-père qui joue avec moi ou qui me prenne dans ses bras, quand j’étais un gamin. Mon propre père ne me prenait pas dans ses bras. Il avait des inhibitions parce qu’il était un homme et que j’étais un garçon ! Si bien que quand j’ai eu des garçons à moi, j’ai pris soin de les prendre dans mes bras et de leur dire à quel point je les aimais. Je fais cela encore aujourd’hui et ce sont, bien entendu, des hommes. De la même façon, quand je prends mes petits-fils dans mes bras, je ne suis pas seulement un grand-père qui les embrasse mais l’enfant en moi à qui cette expérience a manqué la trouve en eux. Ce que je veux dire est ceci : quand je prends mes petits-fils dans mes bras, je suis le petit-fils pris dans des bras. C’est réel, et très holistique.

C’est la manière de faire. Nous pouvons nous contenter de la façon dont nos relations avec notre famille et nos nombreux amis variés s’expriment pour le moment ou nous pouvons tenter d’élever toutes et chaque relation à un niveau plus haut. Je choisis la seconde façon. Avec toutes les personnes de ma vie, régulièrement, j’essaye d’élever notre relation à un niveau toujours plus élevé.

Michael J. Roads

Décembre 2008