Une plus grande image de la vie

La plupart des gens ont une image d’eux-mêmes, de la vie et du monde. En général, les gens se voient comme physiques et mortels ; ils voient  la vie comme une brève compétition dans laquelle soit on réussit soit on échoue ; et ils voient le monde comme assiégé par des problèmes environnementaux, climatiques, démographiques et de pollution. En deux mots, le cadre dans lequel nous plaçons la vie est petit et limité. « On ne vit qu’une fois » est une phrase bien trop souvent répétée.

D’accord, mais il y a une autre, bien plus grande image. Oui, nous sommes des Etres physiques et physiquement mortels mais nous oublions que nous sommes aussi des Etres métaphysiques spirituellement immortels. Malheureusement toute notre focalisation se porte sur l’aspect physique et mortel  et sur l’obtention de la richesse et de la sécurité. Nous vivons avec une focalisation à court terme lourdement bornée sur une vie à court terme, nous efforçant d’avoir ce qu’on appelle du succès. Comme un cheval avec des œillères, nous ne voyons que ce qui est directement devant notre nez.

Il est intéressant que dans toute vie, le métaphysique précède l e physique. Le fait que nous soyons de magnifiques Etres métaphysiques et multidimensionnels d’Amour et de Lumière est soit rarement réalisé soit complètement ignoré. Nous oublions ou ignorons que toute vie est la création de l’Amour, que l’humanité est Amour manifesté. Nous oublions ou ignorons le fait que l’Amour est le principe de création, pas une émotion qui nous fait pleurer, ou rire, ou qui nous livre à une violence constante. Nous ignorons ou oublions que si nous  relâchons nos démons personnels d’insécurité, de blâme et de colère, si nous relâchons toute notre négativité, nous devenons les personnes « illuminées » qui, en vivant, tout simplement, expriment Amour et Lumière dans le multivers… et au-delà.

Nous considérons les années de notre vie comme une progression linéaire et nous numérotons nos jours en conséquence. Nous ignorons ou oublions que dans notre immortalité nous vivons juste aussi sûrement et certainement dans notre vie non-physique que nous le faisons dans notre vie physique. Nous oublions ou ignorons  que de même qu’un film est constitué de la somme de ses nombreuses images, nos vies physiques sont différentes images plutôt qu’une seule. Chaque image du film, nous l’appelons une vie et chaque vie nous la dépensons de façon aussi frivole que si elle n’était rien de plus qu’une autre tour de manège dans un carnaval  de costumes. Le film « La Continuité du Soi » est un film constitué de très nombreuses images.

Nous oublions ou ignorons la plus grande réalité dans laquelle nous vivons tous car les œillères que nous portons nous empêchent de la voir. Nous croyons que la vie est un processus linéaire, un jour suivant l’autre, donc nous générons de l’anxiété pour le futur en même temps que des regrets pour le passé. Nous oublions ou ignorons que tout le temps occupe le même espace, ce qui rend aussi facile et possible de changer le passé que ce l’est de changer le futur. Nous oublions ou ignorons que tout ce que nous considérons comme le plus précieux dans la vie occupe l’instant et que dans l’instant se trouve la clé de notre éternité. Avons-nous jamais appris que dans l’instant se trouve l’Amour, la Conscience, la Paix, la Joie et l’Intelligence ? Avons-nous jamais appris que tandis que l’intelligence existe dans l’instant, l’intellect n’est rien de plus qu’un badaud ? Avons-nous jamais appris que la vie est le Soi découvrant le Soi ?

Nous oublions ou ignorons que nous sommes des Etres conçus pour expérimenter, devenir et continuellement expanser l’Amour inconditionnel.  L’Amour sans conditions ! Pas de si, ni de mais, de comment ou de quand, simplement accepter complètement, totalement la personne ou les personnes  que nous disons Aimer. Nous oublions ou ignorons le fait que nous partageons cette planète Terre avec d’autre Etres qui ne sont pas visibles par nous. Nos propres ancêtres parcourent les sentiers  de leur immortalité et nous passons devant eux sans un regard. Nous oublions ou ignorons tout ce qui est d’une vibration plus haute, plus fine que notre propre dimension physique dense. Nous oublions ou ignorons que nous sommes le futur d’hier aussi bien que le passé de demain et que cette échelle de vie s’exprime aussi réellement dans les siècles de nos vies qu’elle le fait dans les jours de notre vie. Nous oublions ou ignorons notre grandeur tandis que nous nous exerçons vigoureusement à être petits. Nous acclamons les athlètes sportifs, et même les  grands intellectuels tandis que nous nous écrasons en face de ces quelques personnes  avec une vraie sagesse. Nous applaudissons les mots habiles mais la vraie sagesse ouvre des portes sur une telle vision que nous reculons devant la Lumière qui s’en dégage. Nous oublions ou ignorons notre propre Lumière car elle tend à révéler notre magnificence plutôt que notre médiocrité plus familière.

Nous oublions ou ignorons que dans l’espace métaphysique sacré de nos propres cœurs, nous sommes pur Amour, pleinement et magnifiquement Conscients. Nous cherchons à l’extérieur de nous-mêmes ce qui se trouve à l’intérieur. Nous cherchons à l’extérieur parce que notre Vérité est cachée derrière le voile d’illusion que nous fabriquons : la critique, le blâme, la moralisation, la colère à répétition et tous nos nombreux attachements émotionnels. Les illusions que nous avons tissées sont le véritable tissu des œillères que nous portons dans notre vie quotidienne. Nous oublions ou ignorons que là où il y a l’Amour inconditionnel du Soi, il ne peut y avoir de maladie. Dans un tel Amour, même la mort est révélée comme l’imposteur qu’elle est. Dans nos vies quotidiennes et dans nos croyances  -surtout dans nos croyances-  nous faisons de nous des pygmées plutôt que des géants, dans une dérision de notre vrai potentiel, tandis que nous pourchassons le génie technologique qui, pensons-nous, va révéler notre ingéniosité intrinsèque.

C’est dommage que nous n’ayons pas réussi à apprendre que “intelligent” tient la main à “stupide”. Regardez notre humanité sur cette planète aujourd’hui et dites-moi que ce n’est pas vrai. Regardez notre maladie qui ne fait qu’augmenter, en même temps que notre anxiété,  notre dépression mentale et nos problèmes mentaux et émotionnels montent en flèche

Pour ceux qui le croient, bien entendu, “on ne vit qu’une fois”, mais cette unique fois est faite de milliers et de milliers de goûts et de sensations d’éternité différents. Cette unique fois est notre immortalité sacrée. Cette vie unique est éternelle. Cette unique fois est là où et comment nous apprenons les règles de la création, en créant notre propre réalité  tout en apprenant que nous sommes des Etres d’Amour.

Oui, il y a une GRANDE image, une immensément plus grande image et ces quelques mots que j’ai écrits l’effleurent à peine.  Mais si vous acceptez mon invitation à me rejoindre dans l’un de ces séminaires intensifs, à explorer l’Amour et la Grande Image, vous trouverez que tout se trouve dans le Soi, tout est dans notre propre conscience. Vous et moi sommes des miracles de la création découvrant que nous sommes les créateurs de ce miracle.