Il était cinq heures en ce froid matin en Tasmanie, Australie, il y a plus de quarante ans. En chemin pour faire rentrer les vaches dans le hangar de traite, j’ai sauté sur le manège que j’avais fabriqué pour mes enfants, à partir d’une vieille roue de charrette. Et j’ai tourné, et tourné.

Ceci, ai-je pensé, représente ma vie… tourner en rond, mais cela n ‘avait rien de la joie d’un manège. Pourquoi devais-je traire des vaches ? La peur faisant claquer son fouet, me maintenant sur ce cercle infini, monotone, jour après jour, à faire ce que je n’appréciais pas. Et puis, venant de nulle part, une question a explosé dans ma tête. “Qui suis-je ?”

Cet instant, cette question, à l’âge de 35 ans, allait changer ma vie pour toujours, tandis que j’embarquais dans une quête inébranlable à la découverte de moi-même.

Au cours de la décennie qui a suivi, je me suis de plus en plus habitué à l’Esprit de la Terre, aux murmures silencieux de la Nature. Eu début, je me sentais plutôt menacé par cette nouvelle capacité à communiquer avec la Nature. Je pensais que je devenais fou. Mais, au fil du temps, réalisant à quel point cela améliorait ma croissance spirituelle, j’ai commencé à avoir confiance en ce qu’on m’enseignait.

Au cour de la même période, j’ai appris à développer et à raffiner une capacité naturelle que j’avais étant enfant. La capacité de voyager dans mon corps de Lumière, partant au-delà du temps et de l’espace linéaires. J’ai appris à traverser la membrane qui sépare le matériel (physique) de l’intangible (métaphysique). De nouveaux mondes se sont ouverts à moi et mettre ces expériences par écrit est devenu mon exutoire créatif.

 

En dépit de ces capacités inhabituelles et plutôt extraordinaires, ces années furent les plus difficiles de ma vie… une bataille constante financièrement, physiquement, mentalement et émotionnellement. Je m’étais efforcé de gravir sans cesse le pic de la montagne spirituelle mais tout ce que j’avais réussi à faire était de creuser un fossé de désespoir profond et béant. Je souffrais de douleurs chroniques et handicapantes et d’épuisement et je n’en voyais pas le bout. J’avais échoué sur ma voie et je refusais de continuer dans l’illusion. La mort était le seul soulagement.

 

Au cours de mon heure la plus noire, en 1986, j’ai complètement renoncé. Me sentant totalement vaincu, sur une impulsion, j’ai commencé à lâcher prise avec tout ce qui m’était cher –ma famille, Dieu, mes croyances, mon désir d’éveil spirituel et, finalement, moi-même en tant qu’identité. Je suis entré dans ce processus profond de lâcher-prise pour pouvoir passer le portail de la mort que était apparu métaphysiquement devant moi. Mais au lieu de la mort… je suis entré dans un niveau plus élevé de Vie. Je fus submergé par une Lumière étincelante, consumé par l’Amour et une conscience infiniment plus grande. Je me suis connu en tant qu’Amour et Lumière. C’est Ce Que Je Suis. C’est le Soi.

 

 

Pendant les vingt minutes linéaires qui ont suivi, je n’ai eu aucune présence physique. Je faisais l’expérience d’un film holistique, “La continuité du Soi”, sachant simultanément le quoi et le pourquoi de l’humanité, de la vie et son but. Quand je suis revenu à la réalité physique, ma hernie discale était complètement guérie et tous mes autres maux avaient disparu pour ne jamais revenir. Toute anxiété avait été levée, tous les soucis envolés. Je ne les ai plus jamais éprouvés depuis. Michael, l’identité, est morte. Avec la mort de l’identité, le Soi a été révélé.

Mon expérience de la réalisation du Soi continue à se dérouler, de manière exponentielle. Je fais maintenant l’expérience de l’Amour inconditionnel et de la complétude émotionnelle, en même temps que de niveaux très profonds de perspectives. Plus récemment, j’ai fait l’expérience de la réalité et de l’intention derrière la structure, et de la structure et de l’intention de la réalité à différents niveaux dimensionnels et cadres de temps.

Au cours des années, ces nombreuses expériences se sont développées pour former la base de mes livres et séminaires, que je présente dans le monde entier depuis 23 ans. Relativement inconnu pendant 21 de ces années, j’attendais que mon temps arrive. Tout s’est produit dans un timing parfait. A la fin de 2012, il est arrivé. Pour moi, 2013 est l’An Un. Dans cette ère de nouveauté, j’entre maintenant dans mon plein pouvoir en tant qu’enseignant spirituel.

Mes jours d’agriculture et de jardinage bio se sont terminés il y a longtemps. Je suis toujours un jardinier au fond du cœur et je le serai toujours, mais maintenant je “fais pousser” des gens à la place… les aidant à brancher leur plein potentiel spirituel. C’est ma passion, mon but et ma joie et je vous souhaite la bienvenue sur mon site internet.

« Nous sommes des Êtres d’Amour. C’est l’Amour qui connecte toute vie sur Terre… et au-delà. L’Amour est le facteur primordial de la vie. L’Amour est la raison pour laquelle nous sommes ici, la raison pour laquelle nous nous incarnons encore et encore, tout cela pour connecter avec l’Amour inconditionnel et en faire l’expérience puissante. Et pour connaitre l’équilibre et la complétude émotionnels dans un état de liberté intérieure. »

 

“Michael est un Maître Éveillé qui est ici pour aider à éveiller l’humanité. Sa vibration et sa transmission de la Vérité, en personne, sont incomparables. Ceux qui sont ouverts à la Vérité seront étonnés !” A.D., USA

« … rien ne s’approche de la simplicité et de la vérité et la profondeur de ce que Michael enseigne. C’est un vrai enseignant spirituel, qui a fait l’expérience de tout de dont il parle et qu’il enseigne.” N.H., Botswana, Afrique

«  Pour moi, Michael est comme le Christophe Colomb des royaumes intérieurs – et ses découvertes ont sûrement le potentiel de changer le monde tel que nous le connaissons, et nous avec. » E.K., Allemagne

« Michael est autre chose, somme toute – son énergie est tellement rare… il est au-delà de toute description et il est notre destination ! » R.R., USA

« Michael m’a appris à être mon propre enseignant spirituel. La confiance en moi-même et l’amour pour moi-même montrent le chemin. » R.B., Allemagne.