Songeries de Michael 2018

SONGERIE DE MICHAEL du 19 juillet 2018

Ah… à la maison sur mon grand ordinateur de bureau de nouveau. Pour moi, c’est mieux comme ça. Tout va bien dans le jardin, grâce à l’attention de Tracey et à l’aide de quelques amis. Le soleil et la beauté m’accueillent pour mon premier jour chez moi, home sweet home.  Je trouve intéressant que les gens deviennent facilement accros à l’idée d’en vouloir plus. Quand les temps sont durs et qu’il n’y a pas beaucoup d’argent, les gens semblent ramener leurs désirs à des niveaux très réalistes ; en fait leurs désirs sont fondamentalement leurs besoins. Mais quand l’argent coule et arrive plus facilement, soudain les désirs dépassent largement les besoins. C’est là que le sens commun s’écroule. Comment se fait-il que dans les bonnes périodes, les désirs augmentent tellement ? L’intelligence suggérerait que quand nos besoins sont au plus bas, nos désirs devraient l’être également mais j’ai appris que les désirs et l’intelligence ne vont pas de pair. Il devient même plus évident que plus les gens veulent, plus leurs désirs se multiplient et grandissent. Le résultat final est que tout ce désir n’est jamais une satisfaction ni un contentement, c’est plutôt une insatisfaction et un ressentiment à l’idée qu’il y ait une limite au nombre des désirs que la plupart des gens peuvent se permettre. C’est une vérité que, dans la plus grande image, moins est définitivement plus ! La bonne chose avec l’Amour est que plus vous en donnez et vous en partagez avec les autres, plus vous en avez.

Ce qui m’amène à ma sagesse habituelle du… choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : L’homme le plus riche n’est pas celui qui a le plus mais celui qui a besoin de moins. Auteur inconnu

SONGERIE DE MICHAEL ROADS du 16 juillet 2018

Je me sens très honoré quand des gens partagent mes songeries et/ou les aphorismes tirés de mon livre “Perles de sagesse d’un mystique moderne.” Merci. Donc j’en ai terminé avec mes séminaires intensifs pour environ un mois ! Quelle merveilleuse année pleine de merveilleuses personnes ! En ce moment, Carolyn et moi sommes sans un gîte de station de ski, en altitude sur les pentes enneigées du Canada, au-dessus de la Campbell River. Nous avons passé la plupart de l’après-midi hier à monter et descendre les pentes montagneuses dans des télésièges pour quatre personnes. Ouah… c’était amusant… et quelles vues dans le chaud soleil et le ciel clair. Le petit garçon en moi s’est éclaté.

Aujourd’hui, nous allons faire une promenade dans les bois… et demain, nous reprenons l’avion pour rentrer à la maison de Vancouver à Auckland puis à la Sunshine Coast.

Chaque année, je prends de plus en plus conscience qu’il y a un timing pour les gens qui participent à mes séminaires intensifs. La Vérité en dehors du timing n’est jamais la Vérité. Je ne partage pas l’ABC de la spiritualité, mes séminaires intensifs commencent à XYZ et vont au-delà. Et pourtant, il y a toujours plus de personnes XYZ qui viennent y participer. Je suis vraiment béni de pouvoir montrer à tellement de personnes leur chemin du retour à la maison vers l’Amour et la Paix. Le chemin est le leur et ce sont eux qui doivent le parcourir mais je suis  honoré d’être le guide de toutes ces personnes.

Bien entendu, pour nous tous, le chemin inclut toujours le… choix de l’amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 12 juillet 2018

Humm…considérant la taille moyenne de mes groupes de 50 à 60 personnes, ce groupe à Hollyhock sur l’île de Cortes est le plus petit que j’aie jamais eu lors d’un séminaire intensif, c’est plus comme un séminaire relaxant, c’est amusant. Un groupe ne comptant que des femmes, je les appelle les Onze Magnifiques !

La vie est une affaire de changement. Toute la Nature répond aux changements sans problème mais les gens trouvent le changement très problématique. Nous semblons aimer la routine du ‘plus-de-la-même-chose’ et pourtant c’est un processus global de lente stagnation. La vie est aussi une question de croissance en conscience. La Nature suit le schéma de ses propres espèces car la Nature est l’évolution naturelle de la conscience. Les humains, par contre, sont l’évolution créative de la conscience. Nous n’avons pas un schéma préétabli, nous créons en chaque instant de nos vies. Plus-de-la-même-chose est un schéma qui conduit à faire des cycles à l’intérieur des vieux cycles plutôt que des cycles formant une spirale de nouveauté. Certaines personnes déménagent pour promouvoir le changement dans leur style de vie mais, finalement, cela devient plus-de-la-même-chose. Le Changement réel prend place dans votre propre Être, au sein de votre conscience ; il est intérieur. Quand vous appliquez du changement extérieur pour promouvoir le changement intérieur, vous faites les choses à l’envers.

Une manière de changer intérieurement consiste… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Hier, j’étais malin, alors je voulais changer le monde. Aujourd’hui, je suis sage, alors je me change moi-même.” Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 9 juillet 2018

OK… nous voilà à Hollyhock, sur l’île de Cortes. Le centre d’études de Hollyhock est vraiment un lieu magnifique. La Guadeloupe était une beauté de jungle tropicale avec de la douceur tandis que l’île de Cortes est une beauté de pins Douglas avec les rochers et les montagnes qui créent une rudesse. Mais… la beauté est la beauté quel que soit son vêtement et ici c’est un paysage étonnant. Arriver jusqu’ici n’est pas facile dans des circonstances normales mais Greg et Fiona ont rendu les choses faciles et aventurières pour nous. Nous commençons ce soir, avec un bon nombre d’heures inférieur à ce que nous avons normalement pour un séminaire intensif. Cependant, la vie a toujours juste ! Tous nos nombreux voyages enseignent à toujours accepter les gens pour ce qu’ils sont, comme ils sont. C’est la même chose avec les circonstances. Quand une situation est différente de mes attentes, j’ai l’opportunité d’être ouvert et flexible. Le changement offre toujours une opportunité pour la croissance même si c’est un changement non voulu. Même si je réalise que le potager de Hollyhock est à son pic de perfection en ce moment, c’est néanmoins le meilleur potager communautaire que j’ai jamais rencontré. J’ai toujours approuvé les fleurs spectaculaires qui grandissent au milieu des légumes. Cela crée une énergie qui est favorable à la fois aux fleurs, aux légumes et aux jardiniers. Le jardin ici est spectaculaire en ce moment, avec des centaines de laitues exubérantes et une grande variété de légumes. Cela dit, la nourriture est, de toute évidence, très fraîche et vraiment excellente. L’appareil photo de Carolyn est cassée donc je posterai quelques-unes des images de Greg dès que je les aurai. En attendant, nous trouvons qu’il est très facile de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 6 juillet 2018

Nous sommes maintenant au Canada. Désolé, Air Canada, mais vous êtes la pire des compagnies aériennes dont j’aie fait l’expérience depuis longtemps. Après 29 ans de voyage avec de nombreuses compagnies aériennes différentes, j’en ai beaucoup à comparer avec vous et vous ne vous en sortez pas bien ! Le premier vol avec eux avait trois heures de retard et le second presque deux heures. Après toutes mes années de voyage, je peux vraiment dire qu’avec chaque année qui passe les compagnies aériennes ont de moins en moins de tolérance pour leurs passagers et s’en occupent moins bien. Les correspondances de vol ne sont même pas prises en compte… c’est “votre” problème ! OK, j’en ai fini avec mes ronchonnements pour cette année de voyage !!!! Tout cela me donne une opportunité de choisir l’Amour ! L’île de Vancouver est vraiment magnifique. Ils ont même une Sunshine Coast, même si elle n’est pas aussi chaude que la nôtre en Australie ! Nous avons été accueillis par des amis chers et nous avons été soignés et gâtés sans pitié. Nous adorons ça ! J’ai donné une conférence à Victoria la nuit dernière et elle a été certainement bien reçue. Je commence mon séminaire intensif à Hollyhock, à Cortes Island, dimanche soir. (Ils ont leur propre emploi du temps). Ensuite on rentre à la maison… youpi ! Je suppose que tous les voyageurs ont leurs hauts et leurs bas. Carolyn et moi nous envolons sur les “hauts” mais nous ne laissons pas les “bas” nous démoraliser. Comme je l’ai dit, nous… choisissons l’Amour EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 3 juillet 2018

Il y a quelques années en arrière, alors que j’étais dans un parc botanique en Europe, j’ai observé une paire de cygnes noirs australiens. Comme j’étais assis sur un banc à les observer, j’ai remarqué qu’ils s’en allaient chacun de leur côté pour fourrager de la nourriture mais après environ 10 ou 15 minutes, ils retournaient tous les deux vers le centre de l’étang et s’engageaient dans un magnifique rituel d’affection. Leurs cous s’enlaçaient et ils appréciaient clairement l’affection qu’ils se démontraient l’un à l’autre. Cela m’a amené à réfléchir sur notre propre comportement humain. Un mari et une femme se séparent pour aller travailler et ils se retrouvent le soir. Je me demande à quel point ils se démontrent leur affection en conscience l’un à l’autre après simplement quelques années de mariage. J’ai observé au cours de mes visites chez nombre de ces personnes que ce rituel n’est qu’un très bref baiser… et c’est tout. Nous sommes tous différents ; beaucoup de gens ne sont pas affectueux, cependant je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est un talent de communication qui pourrait être appris. Et au grand avantage de nombreuses relations. Occasionnellement, les deux membres du couple ne sont pas affectueux. Mais, habituellement, il n’y en a qu’un qui l’est. Dans de telles situations, l’affection devrait être apprise pour nourrir l’autre partenaire. C’est sûr, le mariage est une question de se nourrir l’un l’autre dans un environnement d’attention et de partage, pas juste une relation stérile de deux personnes qui partagent la même maison… et pourtant, c’est tellement commun. L’affection est certainement un partage puissant d’Amour mutuel. Je suis béni que Carolyn et moi vivions tous les deux depuis le cœur et que l’affection consciente l’un pour l’autre soit notre langage constant et naturel. Être conscient, c’est la clé. C’est pourquoi j’écris toujours de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 28 juin 2018

Bien que j’aie déjà répondu à cette question, il y a toujours des gens qui me demandent comment faire pour concrètement… choisir l’Amour. Vous choisissez l’Amour quand vous cessez toutes les attaques contre vous-même. Vous choisissez l’Amour quand vous n’avez plus ce besoin de gagner les disputes habituelles. Vous choisissez l’Amour quand vous vous traitez vous-même et les autres avec du respect. Vous choisissez l’Amour quand vous voyez le meilleur en vous-même et chez les autres. Vous choisissez l’Amour quand vous réalisez que les gens grossiers qui se trouvent dans votre vie se haïssent eux-mêmes et vous les traitez avec compassion. Vous choisissez l’Amour quand vous vous focalisez dans la divinité qui se cache dans l’humanité. Vous choisissez l’Amour quand vous donnez aux autres le bénéfice de tout doute. Vous choisissez l’Amour quand vous répondez à la colère par l’Amour. Vous choisissez l’Amour quand vous arrêtez de vous critiquer vous-même et les autres. Vous choisissez l’Amour quand, au lieu de dire continuellement du mal des leaders mondiaux, vous réalisez qu’ils représentent la conscience des gens de leur pays. Vous choisissez l’Amour pour vous-même quand vous entrez dans une profonde acceptation de vous-même.

Ce sont juste quelques-uns des moyens de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’amour. Mais un peu de chocolat de temps en temps ne fait pas de mal.” Charles Schultz

SONGERIE DE MICHAEL du 26 juin 2018

On me demande occasionnellement quelle est la différence entre savoir et connaissance. La connaissance est fondamentalement de l’information stockée et que nous récupérons dans le cerveau pour l’utiliser quand c’est approprié… ou pas ! C’est notre manière habituelle de fonctionner. Très peu de gens réalisent que la connaissance a une date de péremption… et de nombreuses personnes sont très possessives vis-à-vis de leur connaissance, la défendant férocement dans de nombreuses disputes. Tout cela est considéré comme normal. Comme un ami disait, les gens ont une connaissance de la connaissance mais combien de gens en font vraiment l’expérience ? Et puis il y a le savoir. Le savoir vient de l’instant du besoin de savoir. Il n’est pas étiqueté, il n’est pas stocké, il est embrassé par le cerveau complet/cœur. Le savoir n’est pas limité par l’intellect et il s’élève depuis notre intelligence. Mais, contrairement à la connaissance, nous devons être conscients pour qu’il émerge de l’intérieur. Le savoir vient d’une base d’un ‘besoin’ de savoir, pas d’un désir de savoir. Pour ce dernier, j’utilise Google !  On fait souvent référence au savoir direct sous le nom de connaissance mystique dans la littérature ésotérique mais je préfère mon expression de savoir direct. Quand j’ai ‘besoin’ de savoir quelque chose, je cadre la question en conscience dans mon champ d’énergie et je la relâche. Bien naturellement, la confiance est impliquée. Au bout de quelques heures, parfois quelques minutes, je sais directement ce que j’ai besoin de savoir. Donc… la différence est assez profonde.

Le chemin vers de plus grandes capacités est toujours de… choisir et d’ÊTRE l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 24 juin 2018

Eh bien, la Guadeloupe est maintenant un souvenir… mais quel souvenir ! De loin l’endroit le plus exotique dans lequel nous ne soyons jamais allés et absolument magnifique. Pour un amoureux de plantes comme moi, ce fut une vision époustouflante au fur et à mesure que je voyais une espèce adorée après l’autre. J’ai toujours eu un amour spécial pour les plantes tropicales. Il y avait beaucoup des espèces que j’ai aussi mais beaucoup plus luxuriantes et abondantes dans leur croissance à cause d’un meilleur sol, d’un climat plus chaud et de beaucoup plus de pluie. Nous avons rendu visite au plus grand cultivateur d’orchidées de l’île qui, comme moi, est avant tout un amoureux des plantes mais aussi un éleveur de plantes. Nous nous sommes réellement bien entendus ! Un homme délicieux. Nous avons visité les endroits où ils filment la série de télévision “Meurtres au paradis” ; ils étaient en tournage pendant que nous étions là. Le Jardin Botanique est un incontournable si vous venez visiter, un délice absolu avec plus de carpes koï dans les bassins que je n’ai jamais vu en un seul endroit. Mon estimation est d’environ 600 carpes dans un seul des bassins ! Regardez les photos, elles sont essentielles pour un post comme celui-ci.

Nous n’avons eu qu’un petit groupe au séminaire intensif mais nous retournerons l’année prochaine (23-27 Juin 2019). Je suis convaincu qu’il va grandir. Sylvie est notre organisatrice ; elle et son mari, Georges, sont propriétaires de l’écolodge et du spa. Leur restaurant – dans lequel nous avons pris nos repas – est le meilleur restaurant de l’île… et c’est compréhensible, la nourriture est absolument somptueuse ! Le spa est immensément populaire à la fois pour les Guadeloupéens et les touristes et nous nous sommes offerts un massage relaxant. En fait, ce sont de nombreux lieux de détente disposés dans le plus merveilleux accord de plantes et d’eau, en une incroyable combinaison. Pour l’année prochaine, il y aura une nouvelle salle de séminaire avec vue plongeante sur l’océan, la meilleure vue sur la mer imaginable. Les honneurs de la meilleure vue terrestre depuis une salle de séminaire vont à celle de Maleny en Australie… Tranquil Park. C’est là où nous donnons notre séminaire intensif australien.

Si vous avez raté l’expérience guadeloupéenne cette année, je vous incite vraiment à ne pas la rater l’an prochain. Un séminaire intensif suivi de quelques jours de vacances au paradis. Que pourrait-il y avoir de mieux ? Il est maintenant temps de planifier votre budget et d’économiser pour une expérience inoubliable. [NDLT : pour information, le billet d’avion AR entre Paris et Pointe-à-Pitre est d’environ 400 € !] [NDLT : sujet du séminaire 2019, Nature et Spiritualité… ça s’impose !]

Alors… qui sait, c’est peut-être une récompense pour… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Photos : pour regarder toutes les 42 magnifiques photos, il faut aller sur le post de Michael en anglais… ne ratez pas ça !!! https://www.facebook.com/mroads/posts/2038190339548864

SONGERIE DE MICHAEL du 17 juin 2018

Je rencontre de nombreux jeunes gens qui semblent avoir un besoin de faire leurs preuves. Prouver qu’ils valent la peine, qu’ils sont beaux, ou capables de gagner de l’argent… tellement à prouver. En fait, la vie n’a pas besoin que vous prouviez quoi que ce soit. Vous êtes qui vous êtes… et c’est bien assez. Cela dit, de nombreux jeunes gens vivent une vie où ils ne sont pas qui ils sont, il s’agit pour eux de coller à la dernière mode ou de prendre la dernière drogue pour planer et être heureux…ou c’est ce qu’ils pensent. Le prix que payent ces jeunes gens bercés d’illusions est immense, que ce soit en estime de soi et en valeur de soi. Je suis peut-être un vieux schnock mais j’en suis un “vraiment” heureux sans le besoin de drogues pour l’être. Ma vie est pleine de qualité et d’ouverture, pas d’habitudes cachées dont il est si facile de devenir esclave. Pourquoi ne pas être le soi de votre potentiel plutôt qu’une version falsifiée ? J’admets que les jeunes d’aujourd’hui ont de nombreuses tentations mais il est sûr que si on résiste aux plus négatives, cela crée un caractère plus fort, plus stable. C’est dommage que la jeunesse ne puisse jamais avoir la sagesse qui vient avec l’âge ! La voie vers un futur plus positif et heureux se trouve dans les chemins de vie qui ont fait leur preuve et qui élèvent, jamais ceux qui diminuent. Et pourtant ils sont parcourus encore et encore. Le chemin de la souffrance et du dégoût de soi est-il si attractif ?

Un chemin vers la santé et le bonheur qui a fait ses preuves consiste à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte : Soyez vous-même parce qu’un original vaut mieux qu’une copie. Auteur inconnu

SONGERIE DE MICHAEL du 14 juin 2018

On m’a demandé si j’allais parler de l’unité. Cela m’a un peu déconcerté donc je vais assumer que la question se rapporte à l’Unité [NDLT : il y a deux mots en anglais, “unity” et “Oneness” pour un seul mot en français, “unité. L’Unité dont parle Michael ici est “Oneness”,  le fait d’être Un. Je vais utiliser le mot unité avec une majuscule.]  Si quelqu’un sait quoi que ce soit au sujet de la physique moderne, il sait que tout est énergie. L’humanité, la Nature, la Terre, notre système solaire, tout n’est qu’Une énergie. Donc… ceci est la base de l’Unité. Cela signifie que vous êtes le monde, non pas une personne séparée comme vous le croyez sans doute. La personne que vous voyez dans le miroir est votre corps physique tridimensionnel. L’Être que vous êtes en fait est métaphysique et il est Un avec toute l’énergie. Bien entendu, si vous embrassez ceci alors votre relation tout entière avec la vie va changer. Vous vivez alors depuis une plus grande réalité au lieu de vivre depuis votre propre réalité de monde personnelle. Votre réalité de monde personnelle n’a pratiquement aucune relation avec l’Unité, c’est un système fermé contenu par les croyances et l’illusion. Une plus grande réalité suggère de toute évidence que votre relation avec la vie est complètement différente de celle des autres gens –  mais de façons qui ne peuvent pas être vues –  seulement expérimentées. C’est alors que la Vérité universelle devient apparente. Cela ne veut pas dire que n’importe qui va vous croire si ce n’est pas le bon moment pour eux ; en fait, ils vont trouver des arguments pour rester dans leur monde de réalité personnelle !

Néanmoins, vous êtes en chemin pour grandir dans l’Unité si vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo :  question posée : comment devons-nous traiter les autres ? Ramana Maharshi :  Il n’y a pas d’autres.

SONGERIE DE MICHAEL du 12 juin 2018

Une dame m’a écrit pour me questionner sur les sentiments des mauvaises herbes quand on les arrache. Elle a aussi touché un sequoia et a ressenti ce qui lui semblait être du vide. Si vous prenez une zone sous votre domination, comme un jardin, et que vous souhaitez arracher les mauvaises herbes, tout le contenu émotionnel de ce que vous faites va venir de vous, pas de la Nature. En fait, ses deux questions me parlent de “son” contenu émotionnel, par des mauvaises herbes ni du séquoia. Elle essaye ensuite d’analyser ceci mentalement d’une manière qui fasse sens pour elle. La réponse qu’elle aura sera toujours fondée, une fois encore, sur ses émotions. La Nature ne projette jamais d’émotion chez les humains mais les humains projettent continuellement leurs émotions dans la Nature et les gens obtiennent ainsi à la fois confusion et mauvaise interprétation. Pourquoi supposons toujours que les arbres ont des émotions qui ressemblent à celles des humains ? Parmi les nombreux arbres dans lesquels je suis entré métaphysiquement pendant 50 années d’expériences, je n’ai jamais rencontré un seul arbre possédant de telles émotions. C’est sûr, je comprends que la Nature soit un déclencheur de nos émotions mais il n’y a aucun besoin de les projeter… nous devons juste considérer qu’elles sont nôtres. Mes émotions de profonde appréciation sont déclenchées par le parfum et la beauté d’un nénuphar subtropical mais le nénuphar se contente de se partager selon sa propre expression, dans son propre but de pollinisation. Je peux l’apprécier mais les émotions qu’il déclenche sont les miennes. Nous disons à quel point une rose est magnifique mais le chevreuil qui la mange dans la nuit aurait dit à quel point elle était goûteuse !

Une façon d’équilibrer nos émotions dans la vie de tous les jours consiste à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 8 juin 2018

Ma première pensée quand je suis entré dans notre résidence pour dix jours sur l’île de la Guadeloupe fut : Ouah.. ok, ça, c’est différent ! Nous sommes installés dans une maison de deux étages construite dans et autour d’un manguier immense. Et les vues… ! Les mots ne peuvent pas décrire une beauté pareille. J’écris ces lignes devant la mer des Caraïbes, observant quelques frégates qui surfent sur les vents. Il n’y a pas assez de superlatifs pour décrire tout ce que je peux voir. Je ne peux dire qu’une chose, c’est que ceux qui ont décidé de ne pas prendre l’avion pour venir ici au séminaire n’ont aucune idée de ce qu’ils ratent. Je n’ai jamais fait l’expérience de quoi que ce soit qui ressemble à la Guadeloupe. Nous sommes sur la côte caraïbe de l’île, l’aéroport est du côté atlantique. Je dois dire que le côté caraïbe est de loin le côté le plus agréable. Inutile de dire que ce côté est de toute évidence plus riche, avec de nombreuses grandes maisons dans la forêt tropicale. Même si de nombreuses maisons sont uniques, Tendacayou Ecolodge and Spa est incomparable. Imaginé et construit par Georges sur une période de vingt ans, lui et Sylvie possèdent et gèrent l’écolodge. Pour être clair, George construit et Sylvie gère avec une ferme assurance. Ils sont en train de créer en ce moment une grande extension dans-les-airs pour de futurs séminaires. Chaque habitation a une vue sur la mer et l’entreprise toute entière est un grand succès. Vous tous… le paradis vous attend si vous souhaitez faire un voyage qui vaille la peine d’en faire l’expérience. Heureusement, Carolyn et moi avons presque une semaine de pur plaisir après le séminaire. Sérieusement, vous avez raté le séminaire cette année mais si vous voulez faire une expérience tropicale intense dans un ensemble d’habitations purement uniques, en plus d’une merveilleuse nourriture… économisez vos euros/dollars pour l’an prochain.

Tout cela montre ce que vous pouvez créer quand vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 6 juin 2018

Nous avons terminé le séminaire intensif d’Angleterre dimanche. Un petit groupe mais très intime. On a beaucoup ri ! Un monde intéressant, l’intimité ! [NDLT : intimité se dit intimacy en anglais… que Michael déforme en into-me-I-see, soit je-vois-en-moi] En moi je vois… la plupart des gens ne regardent jamais en eux, sauf pour se juger ou se critiquer. Un examen négatif de soi va toujours trouver des raisons pour s’autocritiquer. Mais de même, un examen positif de soi va trouver des raisons de se célébrer. Je considère que l’appréciation de soi est l’un des plus grands toniques possibles pour une bonne santé et une estime de soi élevée. Essayez de demander à quelques-uns de vos amis de faire une liste de tout ce qu’ils apprécient en vous. Vous pourriez être surpris. Ils voient de bonnes qualités en vous, bien plus facilement que vous. Vous voyez ces qualités chez eux ! Donc une session d’intimité [de voir en soi] aimante est très bonne pour vous. Nous ne faisons que penser que nous nous connaissons mais la vérité plus profonde est qu’en fait nous ne nous connaissons pas. Nous avons une image de nous-mêmes qui est souvent éloignée de la façon dont nos amis nous voient. La plupart – pas toutes – des images de nous sont relativement composées de jugements, fondés sur le flot de critique que nous avons reçue dans notre enfance et notre jeunesse.

Eh bien, il est temps de changer ça pour l’élever et l’apprécier. Et, souvenez-vous, votre image de vous va s’améliorer si vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 2 juin 2018

Tout est énergie. Cela commence à être bien connu et accepté. Les pensées, les émotions, l’action sont toutes énergie. Toute énergie est porteuse d’information. Nous, les humains, avons la capacité de transformer l’information de l’énergie à travers la manière dont nous vivons. Des pensées d’attaque négatives portent une information différente de celle des pensées aimantes positives. Quand vous proférez des jurons quand vous êtes en colère ou si les jurons font simplement partie de votre langage, vous changez le potentiel de toute l’énergie en parlant. Et cette énergie n’affecte pas seulement votre vie mais toute vie. Je regarde une émission très amusante sur Netflix : Grace and Frankie. Elle est gachée par tous les acteurs qui disent leur texte en ajoutant le mot F… ! [NDLT : F pour Fuck, remplacé en français par merde, putain, enculé selon votre préférence 😉] à tout bout de champ. Je me demande si les auteurs de scripts sont des abrutis complets qui pensent effectivement que l’humour et les jurons vont de pair. Une bonne émission est gâchée par leur quantité. Les gens sont suffisamment intelligents pour verbaliser tout ce qu’ils ont à dire sans avoir recours aux niveaux les plus vulgaires de la verbalisation. Sans qu’on s’en rende compte, ce langage rabaisse réellement l’énergie humaine. N’importe quels mots nés d’une colère profonde contiennent toujours de la colère même quand ils sont prononcés sous une forme tordue de prétendu humour. OK, c’était ma rouspétance du jour ! Et pourtant, dans cette rouspétance, j’ai conscience de l’énergie du monde et nous autres, humains, ne faisons rien pour l’améliorer.

À cette fin, je vous rappelle, une fois encore, d’améliorer constamment la valeur et la substance de l’énergie du monde en… choisissant un langage d’Amour, EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : Tout est énergie. Votre pensée la lance, vos émotions l’amplifient et votre action augmente sa vitesse.

SONGERIE DE MICHAEL du 30 mai 2018

J’ai regardé une vidéo récemment qui m’a informé que notre nouvelle épidémie était la solitude. La solitude ! Cela m’a semblé particulièrement curieux jusqu’à ce que j’y réfléchisse sérieusement. Comme la plupart des gens ne le savent pas et ne le réalisent pas, la glande pinéale humaine a rapetissé régulièrement depuis très longtemps. A l’époque paléolithique, la plante pinéale était aussi grosse qu’un gros haricot. Elle se développait sous le stimulus de la confiance en soi, de l’autonomie et de l’intuition. Nous ne faisons pas ça. Les gens ont essentiellement remplacé la confiance en soi avec l’autocritique, l’autonomie avec la dépendance gouvernementale et l’intuition avec la prétendue logique. Nous sommes les grands perdants là-dedans. Avec une glande pinéale de la taille d’un grain de riz, nous ressentons maintenant les effets de ce que cela signifie. À côté de son petit rôle physique, au plan métaphysique, la glande pinéale est l’interface entre notre soi physique et notre monde métaphysique. Au fur et à mesure que la glande pinéale rétrécit, le sens d’isolement et de séparation grandit pour devenir plus intense… d’où la solitude. C’est le résultat d’une humanité qui s’enfonce plus avant dans l’illusion, recherchant toujours une solution vite fait à un problème qui n’est pas simplement émotionnel ou mental mais qui trouve sa source bien plus en profondeur. Ce lieu plus profond n’a pas de réalité dans notre nouveau monde intelligent. Au cours des décennies à venir, de nombreux autres problèmes de santé qui sont fondés dans l’illusion vont venir à notre connaissance. Tant que nous nierons notre Vérité universelle, nous en souffrirons les conséquences… et tout cela n’est tellement pas nécessaire.

Une chose physique que vous pouvez faire pour améliorer la situation consiste à arrêter d’utiliser des dentifrices contenant du fluor. Le fluor attaque la glande pinéale, de même que le chlore à un degré légèrement moindre. Les sachets de thé, le papier toilette, les mouchoirs en papier, les piscines et plus encore sont des moyens de faire entrer du chlore dans nos corps, facilement et efficacement. Il suffit de passer quatre minutes dans une piscine au chlore pour que celui-ci atteigne vos reins.

La régression de l’activité de la glande pinéale est une menace pour la santé mentale du monde occidental. Cependant, rien de cela ne vous empêche de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Ne vous sentez pas seul, l’univers tout entier est à l’intérieur de vous. » Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 27 mai 2018

On me demande mon avis sur le chagrin et sur les larmes. Je l’avoue, ce n’est pas un sujet que j’aurais choisi, simplement parce que mon point de vue prête assez à controverse. Quand j’ai perdu ma première femme, le chagrin et les larmes étaient mes compagnons permanents. Cependant, j’ai aussi choisi de devenir l’observateur de mon propre processus. De cette façon, j’ai appris que quand nous avons du chagrin, nous avons tendance à nous infliger une auto punition subconsciente. Par exemple, je n’ai pas fait attention en manipulant un énorme pot de fleurs et j’ai fini avec mon œil gauche aveugle. Qu’est-ce que je ne voyais pas ? (Ma vision fut restaurée grâce à une vitrectomie). Je “savais” que Treenie vivait toujours, je communiquais avec elle, Treenie faisait toujours partie de mon programme subconscient et je m’attendais à la voir soudainement traverser la pièce même si je savais que ça n’arriverait pas. Je savais que le temps prendrait soin de mes attentes subconscientes. J’ai aussi appris que la plupart d’entre nous sommes très attachés aux gens que nous aimons et qu’il n’y a pas d’attachements dans l’Amour inconditionnel. L’Amour inconditionnel est un chant de liberté et non d’attachements émotionnels. J’ai traversé une période très intense de chagrin intérieur profond pendant que j’apprenais à “lâcher” celle que j’aimais tant. Je pourrais en dire plus, mais ce n’est pas approprié pour Facebook ; c’est quelque chose dont je parle et que j’enseigne dans mes séminaires intensifs. Je recommanderais aux personnes qui ont du chagrin de se donner la permission de pleurer et de se traiter avec beaucoup de tendresse et d’Amour.

Tout ceci n’est qu’une bonne raison de plus pour laquelle il est à votre avantage de… choisir l’Amour, constamment et en conscience.

SONGERIE DE MICHAEL du 24 mai 2018

Beaucoup de personnes trouvent difficile de prendre une décision. Ce sont des humm, des euhhh, des murmures et des conciliabules avec eux-mêmes tandis qu’ils mesurent l’étendue du problème avec lequel ils se débattent. Laissez-moi vous donner une formule simple qui marche toujours. Toute solution qui vous fait honneur est le bon choix. S’il vous honore, il honore la vie et si vous honorez la vie, la vie vous honorera. C’est aussi simple que ça. De cette manière, vous regardez la plus grande image de la vie plutôt que la petite. Si votre décision vous fait honneur, elle fera honneur à tous ceux qui sont impliqués… dans la plus grande image. “Est-ce que cela me fait honneur ?”est la question que vous vous posez concernant n’importe quel choix à faire ou décision à prendre. Se faire honneur semble être une option en dehors de ce monde moderne. La plupart des gens semblent plus concernés par vivre de façon à rencontrer l’approbation des autres ou à faire l’exact contraire ! Le choix qui vous fait honneur pourrait ne pas plaire aux autres, en fait il pourrait s’y opposer, mais c’est toujours le bon choix… me fait-il honneur ?

Se faire honneur est aussi simple que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte dans la photo : « Si vous vous honorez, vous honorez la vie. Si vous honorez la vie, la vie vous honorera. » Michael Roads

SONGERIE DE MICHAEL du 22 mai 2018

Je vais me promener avec vous dans un jardin. Vous marchez sur un sentier et vous arrivez devant un parterre de roses parfumées. Arrêtez-vous, baissez-vous et respirez leur parfum. Ces roses vous rappellent que même si la beauté visuelle est attirante, il y a souvent beaucoup plus à un niveau plus profond. Arrêtez-vous toujours pour sentir les fleurs… cela pourrait être la chose la plus consciente que vous fassiez de toute votre journée. Et puis vous continuez et vous vous arrêtez près d’un petit bassin avec des nénuphars. Une minuscule cascade perturbe à peine l’eau et le nénuphar a deux fleurs, avec trois poissons rouges qui nagent paresseusement. Et tandis que vous ressentez la paix et la tranquillité du bassin, il reflète la paix et la tranquillité qui réside en vous. Mais vous allez avoir besoin de prendre votre temps pour les contempler intérieurement dans la précipitation de votre vie quotidienne. Continuez et votre chemin vous fait passer entre de grands buissons. Ils ont de grandes feuilles luisantes et ils semblent ne pas avoir de fleurs. Arrêtez-vous, regardez mieux parmi les feuilles et vous allez trouver des quantités de fleurs minuscules et magnifiques. Elles vous rappellent de ne pas cacher votre beauté aux autres. Elles vous rappellent aussi de regarder plus en profondeur chez les autres pour trouver leur beauté qui ne veut pas se montrer à la lumière mais qui a un besoin caché de s’exprimer aussi. Nous devons tous retirer les masques derrière lesquels nous nous cachons, et devenir vulnérables au monde. Ceci, bien sûr, est le jardin de la vie et nous sommes tous sur le chemin qui n’en est pas un tandis que nous nous épanouissons et que nous fleurissons. C’est ainsi que nous nous partageons avec le monde.

Le jardin révèle son mystère et sa beauté à tous ceux qui… choisissent l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 20 mai 2018

Nous pensons et chaque pensée précède une émotion. Nous pouvons ne pas être conscients de l’émotion mais elle est là. Et ainsi, nous passons nos journées, semant des pensées dans nos vies et les fertilisant avec nos émotions. Sans que nous le réalisions, toutes les pensées et les émotions répétitives prennent racine dans le jardin de nos vies… et elles grandissent pour devenir une réalité à vivre. Certaines de ces pensées et de ces émotions sont fondées sur la colère et ainsi la colère entrent dans nos vies. Certaines sont fondées sur le regret et ainsi plus de regret entre dans nos vies. Certaines sont pleines de surprises et de joie et ainsi cela aussi se déverse dans nos vies. Quand nous regardons la violence aux informations à la télévision, et qu’elle nous choque, le choc devient aussi une partie de nos vies. Quand nous violons une autre personne par nos pensées et nos émotions, même sans en dire un mot, alors cela amène aussi la violation dans nos vies. Quoi que ce soit qui nous fasse bouger dans notre propre conscience devient partie de nos vies. Cela ne s’arrête jamais, tous les jours et chaque jour, nous créons nos vies… et nous sommes totalement inconscients de penser ou de ressentir probablement 95 % du temps. C’est pourquoi je conseille et j’enseigne aux gens à être conscients dans leurs vies. Être conscients de la direction de nos pensées, être conscients des émotions qui apparaissent continuellement dans l’écran de nos vies. C’est notre propre vie que nous créons. Elle naît au sein de nous, pas d’un lieu en dehors de nous comme on semble le croire.

Imaginez le pouvoir de votre création quand vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte dans la photo : Ce que vous plantez dans votre esprit, quoi que ce soit, commence à grandir comme un arbre, puis cela s’épanouit. Il vous est donné de choisir la graine.

SONGERIE DE MICHAEL du 18 mai 2018

Je partage juste un petit bout de ma vie personnelle ! Carolyn et moi avons été emmenés par Serge et Céline au Papiliorama, le dôme des papillons. C’est, de loin, la meilleure exposition de papillons que je n’aie jamais vue, superbement paysagée avec des milliers de papillons splendides ! Rien que les plantes et les bassins pleins de poissons tropicaux valaient largement la visite. Je me suis régalé. Et puis, hier, Bruno nous a emmenés à la Jungfraujoch, le Sommet de l’Europe. Malheureusement, c’était nuageux et il neigeait au sommet donc, pas de vue. Mais la caverne de glace creusée dans un glacier avec toutes ses sculptures en glace était très impressionnante. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est qu’une bonne proportion de l’Inde avait décidé de venir le même jour. Ouah ! Pourquoi hurlent-ils tous quand ils se parlent entre eux ? Ce n’est pas de la colère, mais de la conversation ! Incroyable… ça m’a fasciné. Une autre chose qui m’a amusé était que les étages du bâtiment au sommet de la Jungfraujoch étaient littéralement jonchés de plus d’une vingtaine d’Indiens et de Japonais qui dormaient, en état d’épuisement. Il est certain que si un vieux comme moi peut facilement continuer à avancer, ils ne devraient pas avoir de problème. Dans le train qui nous ramenait en bas, Ils se sont endormis en un instant. Eh bien… les octogénaires sont, bien entendu, les nouveaux sexagénaires ! Que de l’amusement et des distractions et… retenez votre souffle, Anita : je vais recevoir un massage de quatre-vingts minutes lundi prochain… je pensais que ça allait vous faire sourire !

Bon, eh bien voilà. Continuez simplement à… choisir l’Amour EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 17 mai 2018

C’est merveilleux de voir les nouvelles protestations silencieuses en Turquie. Au lieu de foules hurlantes en colère, incitant à la violence, il y a des milliers de personnes sur les places et dans les marchés qui sont là en une protestation silencieuse pour la paix. Cela semble déconcerter la police qui est formée pour traiter la violence, et non la paix et le calme. Ceci, mes amis, est le nouveau pouvoir qui entre en jeu. Aucune force imposée mais un silence qui parle bien plus fort que les hurlements et les cris. Et c’est un pouvoir qui va provoquer une réponse plus rapide de la vie. Quand la violence de la protestation équivaut à la violence contre laquelle elle proteste, alors vous créez un vortex d’énergies similaires. Cela ne mène à rien. Mais quand le pouvoir paisible de la protestation est plus grand que la force et la violence de la répression, alors, le pouvoir de la paix va finalement prévaloir. Nous, dans nos vies bien en sécurité, n’avons aucune idée de l’horrible inhumanité imposée par des humains à d’autres humains. La tragédie de la Palestine en est un bon exemple. Qu’est-ce qui ne va pas avec l’humanité de nos jours ? N’avons-nous jamais appris au cours de notre histoire sanglante que toute brutalité et indifférence n’aboutissent qu’à une répétition sans fin de manques d’égards égoïstes et violents ? Est-ce que les présidents et les gouvernements n’ont jamais appris que l’on récolte ce que l’on sème : toujours plus de la même chose, encore et encore. C’est pourquoi, à ma toute petite manière, je continue à écrire mon message à l’humanité… espérant qu’il va se propager d’une personne à une autre jusqu’à ce qu’il submerge le monde. Un message aussi simple que le pouvoir du… choix de l’Amour EN CONSCIENCE !

Citation de la photo : “Quand le pouvoir de l’amour dépassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.” Jimi Hendrix

SONGERIE DE MICHAEL du 15 mai 2018

Mist De La Vie pose toute une série de questions qui, fondamentalement, tournent toutes autour de la PEUR. Laissez-moi être clair à ce sujet : quand vous avez peur d’un résultat, vous allez attirer ce résultat. Quand vous vous sentez blessé, la vie vous montre que vous vivez avec des attachements. Toutes les réactions viennent de la peur. La peur sépare et elle vous isole tandis que l’Amour élève et vous connecte. Je suis étonné du nombre de personnes qui cherchent des réponses à la vie qui soient fondées sur une vie dans la peur et dans l’illusion qui continue. Les illusions ne peuvent absolument pas vous donner la paix. Les techniques destinées à gérer la peur ne sont rien plus que des bougies dans le noir… et il y a des tas de gens qui les répandent ! La vie est une question de focalisation. De nombreuses personnes tentent de mettre des frontières autour d’elles-mêmes. C’est fou. Toute l’humanité est Une énergie ! Comment vous attendez-vous à créer des frontières de séparation dans un champ d’Unité ? Vous ne pouvez pas. D’autres disent que personne ne peut connaître la Vérité universelle. Je ne suis pas d’accord. Une fois que vous dépassez l’ego qui vous maintient comme un pygmée isolé, vous découvrez que vous êtes un géant connecté à votre plus grand potentiel. Vous êtes tellement plus grand que votre ego/identité ne vous permettra jamais de l’être.

Donc retour à la vieille, très vieille histoire consistant à suivre le chemin de liberté en… choisissant l’Amour constamment et EN CONSCIENCE !

Citation de la photo : “Pourquoi restez-vous en prison quand la porte est si grande ouverte ?” Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 13 mai 2018

Il n’est pas inhabituel d’être insulté ou agressé verbalement dans notre société d’aujourd’hui. Et je sais que c’est une expérience déplaisante. Mais avant que vous ne réagissiez avec une méchanceté égale, réalisez simplement que ce sont des gens qui souffrent. La cible numéro un de leur agression est eux-mêmes et cela va probablement continuer toute la journée et chaque jour. Comment ces gens peuvent-ils être agréables avec vous au cœur de leur propre douleur intérieure ? C’est l’un de ces moments où vous choisissez l’Amour au lieu de les foudroyer verbalement en retour. Oui, ce n’est pas facile. Notre temps de réaction est tellement court et la colère est tellement là, à portée de main. Cependant chacun des incidents de ce genre est une opportunité pour la croissance intérieure. C’est le point crucial de la spiritualité. Les gens pensent souvent que leur croissance intérieure se trouve en lisant des livres spirituels et en écoutant des enseignants spirituels quand ils parlent en public. Tout cela est bien mais votre croissance spirituelle réelle se trouve dans le fait de vivre votre réalité au quotidien. Les mots peuvent inspirer mais c’est notre façon de vivre au quotidien qui est la véritable essence de notre spiritualité.

“Tendre l’autre joue” signifiait assez la même chose bien que, dans notre monde moderne, je vous suggère simplement de… choisir l’Amour !

Citation de la photo : “Ce qui se passe n’est pas aussi important que la façon dont vous réagissez à ce qui se passe.” Ellen Glasgow

SONGERIE DE MICHAEL du 11 mai 2018

Comment se fait-il que dans les cafés et parmi les groupes de gens, je les entends souvent dire à quel point le monde va mal, à quel point c’est une place terrible, à quel point il est pollué et ruiné ? Je ne suis pas d’accord. Je pense que le monde est une place magnifique. S’il n’y avait pas de pollution dans la pensée humaine, il n’y aurait pas de pollution sur notre magnifique planète. Les gens regardent le monde et la vie avec leurs propres yeux. Ils voient la misère et le manque de beauté dans leur propre vie et les projettent sur le monde. C’est sûr, nous savons qu’il y a des problèmes causés par les humains, avec la pollution et d’autres actes également non réfléchis de terrorisme sur la Nature, mais nous devrions aussi nous souvenir que notre énergie va vers ce sur quoi nous nous focalisons. Venir avec des solutions est une focalisation sage mais discuter bêtement à quel point ça va mal n’améliore en rien la situation. Quand j’entends ce type de conversation, cela me rappelle que chacun d’entre nous fait partie soit de la solution soit du problème. Il n’y a pas d’intermédiaire. Essayez de voir le monde comme une maison magnifique et merveilleuse… et traitez-la en tant que tel. Une personne qui jette ses ordures par terre établit une affirmation très forte à son propre sujet, pas à propos du monde.

Si nous choisissons l’Amour dans nos vies, nous allons traiter le monde avec Amour. Donc… à ma manière et une fois encore, je vous rappelle de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Citation de la photo : ”Ne rappelez pas au monde qu’il est malade et troublé. Rappelez-lui qu’il est magnifique et libre. ” Mooji

SONGERIE DE MICHAEL du 9 mai 2018

On m’a demandé pourquoi je vois et je fais l’expérience de la vie d’une manière si différente de la plupart des autres gens ? Je me souviens que, il y a de nombreuses années, juste après que “Dialogue avec la Nature” ait été publié, je craignais ce que les autres gens pourraient penser de moi. Toutes mes peurs étaient inutiles. La vérité, c’est que personne ne pensait à moi. Personne ne s’intéressait de savoir si je parlais avec les rivières et les arbres ou pas ! Encore un cinglé ! Alors j’ai appris à suivre ma propre vérité. Et ma vérité m’a mis sur le sentier de la Vérité universelle. J’ai fait l’expérience de deux profonds sauts quantiques de conscience dans ma vie, les deux m’ont emmené encore plus loin en dehors de l’orbite de la plupart des autres gens. Réalisant que c’était inévitable, je l’ai accepté. J’ai abandonné l’idée d’être normal il y a longtemps. En ce qui me concerne, la normalité est une condition incurable ! J’écris mes livres et partage mes expériences pour ces personnes qui sont suffisamment ouvertes pour réaliser que la plupart de l’humanité est dans la prison de l’illusion… une prison qu’ils ont construite eux-mêmes. En ce qui me concerne, je ne me juge par moi-même ni les autres –  ou très rarement. J’accepte que la vie soit comme elle est et que la façon dont elle est soit de notre propre fait. Donc… je me demande : qui est réellement déphasé avec la vie ?

Le meilleur moyen de se mettre au pas avec la Vérité est de… choisir l’Amour, consciemment et EN CONSCIENCE !

Citation de la photo : “Avant tout, soit loyal envers toi-même ; et, comme la nuit suit le jour, alors tu ne pourras pas être déloyal envers quiconque.” William Shakespeare

 

 

SONGERIE DE MICHAEL du 6 mai 2018

Il y a la connaissance et il y a les croyances. Les gens s’attachent facilement aux deux… en particulier aux croyances. La plupart des gens croient volontiers la connaissance qui est très largement acceptée, ne considérant que rarement que cela pourrait ne pas être vrai. Par exemple, la plupart des gens croient que le passé est figé et ne peut pas être changé et pourtant ce n’est pas vrai. Et vous n’allez probablement pas le croire. Si vous vous voyez vous-même en tant que physique et mortel, vous aurez raison. Cependant, si vous savez que vous êtes métaphysique et immortel, vous saurez la vérité de mon affirmation. Les gens se retrouvent coincés dans les croyances et s’attachent à la connaissance. Dans les deux cas, c’est la fin de la croissance intérieure. Une fois que vous êtes attaché par les chaînes de l’attachement, vous n’allez nulle part, pas plus que vous ne grandissez en conscience. Pour moi, l’ouverture est un cadeau. Être ouvert à la vie et à son perpétuel renouveau ; être ouvert à la vie et à sa perpétuelle merveille ; tout cela n’est pas disponible pour ceux qui sont attachés à la connaissance et aux croyances.

L’Amour ouvre les portes, il ne les ferme jamais. Il n’y a pas de dogme dans l’Amour… seulement de l’ouverture. C’est pourquoi je suggère continuellement que vous… choisissiez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Citation de la photo : “Je préférerais avoir un esprit ouvert par le merveilleux que fermé par la croyance.” Gerry Spence

SONGERIE DE MICHAEL du 3 mai 2018

Il semble que l’humanité ait une aversion pour le changement. Nous nous accrochons à la similitude tout en esquivant le changement. Nous aimons modifier l’extérieur et appeler cela changement mais le vrai changement est essentiellement un processus intérieur. C’est pour cela que j’aime mon jardin. Quand je marche parmi les plantes, j’ai conscience du changement. Une chaude journée crée un changement cellulaire chez les plantes, qui n’est pas visible à l’œil humain mais qui se produit et, énergiquement, je le ressens. J’ai une petite collection très modeste d’orchidées. En quelques occasions, j’ai regardé une plante qui a l’air verte et en bonne santé quand on la regarde mais je peux ressentir que son énergie de vie s’est retirée. Et cela se prouve ensuite. J’ai conscience que la plupart des gens ne sont pas assez connectés dans leur vie quotidienne pour voir les changements subtils qui se produisent à chaque instant de la journée. Nous voyons ce qui est évident, négligeant les mouvements plus profonds de la vie. Cela se produit également dans nos propres corps. Des pensées colériques vont déclencher des émotions de colère. Au niveau cellulaire, c’est comme si un énorme coup de vent soufflait et détruisait une forêt. Notre pH dégringole jusqu’à un niveau plus bas et le corps s’acidifie. Nos cellules rétrécissent et deviennent plus fragiles et pourtant la personne est totalement ignorante de tout ceci simplement parce que nous ne sommes pas éduqués pour prendre conscience des changements constants qui accompagnent toute vie.

Il devient évident que quand vous choisissez l’Amour, votre corps tout entier y répond positivement. Quand vous considérez que vous êtes le monde, c’est un changement universel massif, même s’il n’est pas réalisé, au bénéfice du Tout.

Utilisez votre pouvoir créativement. Pour vous et pour le monde… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : Tout change, chaque seconde de chaque jour, pour toujours.

SONGERIE DE MICHAEL du 1ermai 2018

Nous avons terminé le séminaire intensif aux Pays-Bas avec une ovation. Très gentil… si on considère que j’avais un rhume et que j’avais la voix cassée au cours des trois derniers jours. Aucune perte d’énergie dans les mots mêmes si les mots auraient bien eu besoin d’être amplifiés ! il semble que quand Carolyn et moi quittons l’air propre et frais qui souffle sur la côte du sud-est du Queensland et que nous arrivons en Europe, l’odeur et la toxicité de l’air de la ville a un effet néfaste sur nous. Carolyn a été la première à succomber, puis ce fut moi. Ça n’a pas été si terrible ni pour l’un ni pour l’autre mais plutôt désagréable. Nous sommes maintenant dans la région d’Évian en France avec deux séminaires intensifs qui nous attendent. Nous sommes arrivés hier et nous commençons demain. Avant de quitter la Hollande, la nuit tiède a été remplacée par une chute de 10°C. Brrrrr !

Je suis constamment étonné par la domination que l’anxiété de l’intellect maintient au détriment du bon sens simple et de l’intelligence. Une personne écoute une Vérité ; l’âme qu’elle est sait que c’est une Vérité ; pourtant l’intellect crée une image d’impossibilité et de la difficulté que cela pourrait représenter de vivre cette Vérité. La personne se perd alors dans son propre non-sens intellectuel. Et quand je lui demande de me l’expliquer, elle admet que la raison pour laquelle elle ne le fait pas n’a aucun sens. Pour moi, c’est le subconscient en pleine domination, réfrénant sa possibilité d’être consciente. Ai-je besoin de dire que cela ne marche pas. On n’ajoute pas la spiritualité au non-sens de sa vie ; on vit la spiritualité et adieu au vieux non-sens. Peut-être que tout ça est trop intelligent !

Pour renforcer une vie spirituelle, vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 25 avril 2018

Humm…Très intéressant de voir comme les gens sont tellement déçus par la Vérité de mon dernier post. J’ai souvent dit, quand la Vérité vient en dehors du bon timing, elle est rejetée. Ce fait est de toute évidence bien vivant. Donc, retour sur des sujets plus faciles. En fait, j’avais pleinement l’intention d’écrire sur ceux-ci parce que cela m’a beaucoup impressionné. Irene, Carolyn et moi sommes allés au zoo Ouwehands, près de Wageningen, jeudi dernier. C’était un jour glorieux, très chaud, pas de vent et un plein soleil, génial ! Nous avons vu les fameux pandas dans leur superbe maison et ce sont sûrement des animaux charmants et qui ont l’air de nounours. Pour moi, cependant, le plus marquant était l’aquarium. En un mot : brillant. J’ai entretenu des poissons d’aquarium par-ci par-là toute ma vie donc je sais reconnaître les aquariums bien entretenus quand j’en vois. Mais les accolades les plus ferventes vont aux gardiens des aquariums d’anémones de mer. Elles sont variées, en bonne santé, parfaitement entretenues et immensément impressionnantes. À mon humble opinion, il est rare de voir une telle collection aussi grande et diversifiée de ces créatures marines fascinantes.

Aujourd’hui nous commençons notre séminaire intensif des Pays-Bas. Maintenant, avec l’Allemagne et l’Autriche derrière nous, nous sommes bien entrés dans notre tournée. Comme nous sommes bénis de rencontrer et de jouer avec tellement de gens sincères et attentifs. C’est comme si nous avions une grande famille spirituelle globale qui s’appellerait les gens de Roadsway. Le temps a ramené les nuages par-dessus le soleil et a fait pas mal baisser la température. Donc… à plus tard, rayon de soleil. J’espère !

Et si mes commentaires précédents ont touché vos boutons et vous ont fait réagir, alors c’est maintenant le moment de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 23 avril 2018

Suzanne écrit : « Même si je choisis l’Amour, je me fais constamment attaquer par d’autres qui Haïssent ! » Haine est un mot plutôt fort. Pourquoi les autres vous haïraient-ils ? Laissez-moi faire de mon mieux pour expliquer ceci. En chaque instant de votre vie, VOUS créez le contenu et la direction de chaque instant de votre vie. Je vous suggère que vos pensées et vos émotions subconscientes maintiennent un dialogue intérieur de haine avec vous. C’est bien trop commun. Les gens pensent qu’ils s’aiment ou qu’ils s’apprécient mais sous cette tromperie de soi-même, il y a un courant de pensées haineuses. L’étape suivante de ceci est que vous attirez dans votre vie des gens qui reflètent votre propre haine de vous-même. Vous pouvez réagir à ce que je dis, Suzanne, et je ne vous blâmerais pas. Il est plus facile de nier mes mots qui confrontent et parlent d’une vérité déplaisante. Le fait reste que nous, chacun d’entre nous, créons chaque instant de nos vies. La seule façon pour des gens haineux de se trouver dans votre vie, c’est parce que vous avez des problèmes de haine contre vous-même. Je suggère que vous alliez télécharger gratuitement les deux chansons “I Love You” et “I Love Me”. Ce sont de magnifiques chansons qui transforment la vie, si vous les utilisez. Pour les utiliser, il vous suffit de chanter la chanson I Love Me en même temps que Ankie la chante. Ces deux chansons ont une calibration de fréquence très élevée et en les écoutant et en les chantant avec émotion et énergie, vous allez commencer à transmuter et à élever vos pensées et vos émotions. Cela marche vraiment à condition de le faire deux fois par jour pendant 10 à 15 minutes à chaque fois. Elles sont disponibles au lien suivant : http://michaelroadsenfrancais.com/a-telecharger/

En attendant, continuez simplement à… choisir l’Amour, constamment et En Conscience !

SONGERIE DE MICHAEL du 21 avril 2018

Voici un tout petit extrait de mon nouveau livre, “Entering the Secret World of Nature” [“En pénétrant le monde secret de la Nature”… juste une traduction, pas le titre du livre en français puisqu’il n’existe pas encore], tiré d’un chapitre sur le feng shui : Il sera publié en anglais le 15 septembre de cette année. Faites-moi confiance… c’est un livre à avoir absolument ! Il ne s’agit pas d’un livre sur mes voyages métaphysiques mais un livre sur la façon dont VOUS pouvez pénétrer ce monde caché. En fait, il est caché en pleine vue mais cela nécessite une vision intérieure.

“Il est certainement possible pour certains consultants en feng shui de rééquilibrer l’énergie mais seulement pour certaines personnes. Ce n’est pas aussi simple que “ Faites ceci et faites cela, enlevez ceci et rajoutez cela” et tout ira bien. Pour une famille, ou une personne dans la famille ou pour certaines personnes, il se peut que ça marche très bien ; pour d’autres cela n’aura que peu ou pas d’effet. Pourquoi ? Parce que la vie n’est pas un flux d’énergie en dehors du Soi. La vie est un flux d’énergie à l’intérieur du Soi et le Soi est le noyau du feng shui. Il est l’harmonie intérieure. L’extérieur n’est pas vraiment réel, c’est une illusion et peu importe comment vous jouez avec elles, les illusions demeurent l’illusion.”

Tellement de livres d’auto assistance sont des techniques au sein de l’illusion. Cela ne produit que des résultats à court terme. Pour toucher le potentiel qui se trouve à l’intérieur de vous, il faut que vous quittiez l’illusion.

Le croiriez-vous ! La voie vers une plus grande réalité est aussi simple que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 19 avril 2018

Sans aucun doute, la poussée massive de croissance printanière est quelque chose à voir. Quand je vivais en Grande-Bretagne, je l’appréciais toujours mais j’étais jeune et je la prenais pour argent comptant. Après plus de 50 ans passés en Australie, et vivant maintenant sur la Sunshine Coast, en zone subtropicale, nous n’avons pas un printemps comme celui d’Europe. C’est sûr, vous savez tous cela, il est sage de prendre quelques instants et de faire réellement l’ ”expérience” de l’assaut de croissance à la période du printemps plutôt que d’y jeter un regard désinvolte. Quand nous sommes arrivés ici, il y a à peine plus de deux semaines, tous les arbres étaient nus et maintenant ils sont presque tous vers. Je me tenais près d’un arbre, “ressentant” l’énergie surgir comme une vague dans le tronc. Invisible, peut-être, mais certainement disponible à la sensibilité du ressenti. Et au sein de ce déferlement d’énergie, j’ai ressenti l’Équilibre parfait du Chaos et de l’Ordre.  Vous pouvez comprendre pleinement ce dernier commentaire si vous avez lu ma trilogie “Avec les yeux de l’Amour.” Tandis que j’observais et ressentais le jeu du soleil chaud –  oui, réellement ! –  sur les bourgeons de feuilles qui surgissaient, je pouvais ressentir le processus sans âge de la vie qui renaît une fois encore. Et pourtant, même si nos yeux paresseux semblent voir les mêmes feuilles chaque année, il n’en est pas ainsi. Chaque année les arbres expriment le renouveau en forme et en énergie, même s’ils suivent le schéma de leur propre dynamique unique. Nous serions sages, si nous pouvions vivre dans la dynamique de la nouveauté plutôt que dans la stagnation de la répétition à l’identique. Le printemps est un rappel éternel !

Le nouveau pour nous est à trouver dans l’expression consciente de notre… choix de l’Amour, EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 17 avril 2018

Ouah ! J’ai été comblé de bons vœux d’anniversaire…  ce qui est beaucoup plus agréable que d’être déçu ! Un MERCI sincère et du fond du cœur à tous ceux qui m’ont envoyé des vœux sur Facebook ou par e-mail.

Nous avons maintenant terminé le séminaire intensif en Autriche. De toute évidence, mon anniversaire a coïncidé avec le séminaire et j’ai écouté la meilleure interprétation de “Happy Birthday” jamais entendue. Et le gâteau –  une Forêt-Noire, mon préféré. Il était immense et il y en avait largement pour tout le monde. Je me sentais comme un roi. Merci, Prem [NDLT : organisateur en Autriche].

Se sentir comme un roi ou une reine est le droit de naissance de chacun d’entre nous. Nous avons besoin d’embrasser notre grandeur plutôt que de nous cacher derrière le voile trompeur de l’ego. Il nous murmure continuellement à l’oreille que nous ne sommes pas assez bien. Foutaise ! Nous sommes des Êtres de l’univers. Il est temps de sortir de la médiocrité et d’entrer dans le royaume de notre magnificence. Saisissez-vous du vous magnifique et embrassez-le. Quand vous commandez votre café quotidien, dites : « Le Magnifique moi aimerait un expresso, s’il vous plaît. » C’est sûr, ils pourraient sourire ou ricaner mais souriez en retour tout simplement. Il s’agit d’entrer dans votre Vérité, le lieu de votre pouvoir. Faites-le pendant une semaine et je serais très surpris que vous n’aimiez pas le rayonnement intérieur que cela vous donne. Élevez-vous par vos paroles, ne vous rabaissez jamais. Vous “êtes” Grand.

Comme vous le savez, la voie vers votre grandeur consiste à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : « Vous n’êtes pas une goutte dans l’océan. Vous êtes l’océan tout entier dans une goutte. » Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 9 avril 2018

Je trouve qu’il est tellement facile pour nous de prendre la vie pour argent comptant. Pour moi, l’une des plus grandes des énergies dont nous disposons est la puissance de l’appréciation. Quand nous nous réveillons le matin, nous ouvrons les yeux… et nous pouvons voir ! Quel don très précieux. Il y en a des millions qui ne peuvent pas le faire : ils sont aveugles. Et puis nous sortons du lit… et nous pouvons marcher ! De nouveau, il y en a des millions qui ne peuvent pas faire ça. Et d’entendre la voix de ceux qu’on aime, quelle bénédiction. Il y a une dizaine d’années, j’ai perdu la vue de l’œil gauche pendant quelques mois. Puis, grâce aux merveilles chirurgicales d’une vitrectomie, ma vision a été restaurée. Combien l’ai-je appréciée ! Nous avons tellement de bénédictions dans nos vies quotidiennes et si peu de gratitude pour elle. Je vous suggère respectueusement qu’au lieu de rechercher subconsciemment ce que vous pourriez critiquer chaque jour, vous cherchiez en conscience ce que vous pouvez apprécier dans chaque journée. Votre vie s’améliorerait en faisant un saut en avant. C’est une pratique simple qui affirme la vie… et qui travaille en votre faveur. Une vigilance constante pour la critique et les rouspétances va à votre encontre. Si vous voulez ajouter des épices dans le gâteau de votre vie, l’appréciation les apporte par poignées !

L’appréciation va de pair avec le pouvoir du… choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “J’ai tellement de gratitude pour cette seconde même. Juste de pouvoir voir, juste de pouvoir respirer, de pouvoir marcher, entendre, aimer, vivre. Profitez, chaque seconde est un don précieux !”

SONGERIE DE MCHAEL du 6 avril 2018

Jour trois du séminaire intensif allemand… et une magnifique intervention de Carolyn. Elle mentionnait à quel point les gens ont tendance à chercher les côtés sûrs et faciles dans la vie, et à éviter les “roads” [NDLT : Roads = routes… je suis obligée de laisser le texte original, sans ça la blague qui suit tombe à plat !!!]difficiles…  pas que je sois difficile ! Mais c’est tellement vrai. Quand je parle d’autodiscipline, les gens ont souvent l’air nerveux ou bien ils s’agitent. Et pourtant, il ne peut pas y avoir de croissance spirituelle sans autodiscipline. L’autodiscipline n’a pas besoin d’être féroce, ni colérique, ni un chemin d’autocritique… bien au contraire. L’autodiscipline devrait être douce mais persistante, elle devrait être consciente et aimable. L’autodiscipline devrait consister à s’honorer soi-même et pourtant elle est encore vue avec suspicion. Sans autodiscipline, c’est la vie qui va vous discipliner et cette discipline est bien plus forte et bien plus déplaisante. Quand j’étais jeune homme, j’étais TRÈS indiscipliné. J’ai littéralement trait un troupeau de vaches pendant huit ans pour apprendre pleinement tout ce qu’il y a à savoir de l’autodiscipline. J’avais les vaches et je “devais” les traire. Pas le choix. J’ai appris que je pouvais le faire de mauvaise grâce –  encore une autre leçon ! –  ou de bonne grâce –  et ça a pris un bon bout de temps ! Néanmoins, j’ai appris à m’appliquer l’auto discipline. J’attribue beaucoup de crédit à cela maintenant que j’ai grandi pour devenir l’homme que j’Aime inconditionnellement aujourd’hui.

Une autodiscipline douce mais persistante est un exemple vivant du… choix de l’Amour EN CONSCIENCE pour le Soi !

Texte de la photo : Les routes difficiles mènent souvent à de belles destinations.” Auteur inconnu

SONGERIE DE MICHAEL du 3 avril 2018

Eh bien, après beaucoup de temps passé à voyager, nous sommes maintenant à Düsseldorf, en Allemagne. Avec l’aide d’un comprimé pour dormir, j’ai réussi à dormir huit heures sur le vol entre Singapour et Munich. Mais…  je me suis endormi à 4h30 du matin, heure australienne, donc j’ai la sensation d’avoir bien dormi et d’avoir sommeil en même temps. Bon, eh bien, demain le premier séminaire intensif commence donc j’ai une autre nuit pour tout régler ! Finalement il ne fait pas aussi froid que ce à quoi je m’attendais… environ 15°C. Mais avec ce côté maussade et sans soleil qui accompagne tellement l’hiver en Europe. C’est quand vous êtes confronté à des jours sans soleil que vous réalisez à quel point vous êtes béni en Australie avec un soleil qui brille pratiquement tout le temps. Je ne rouspète pas, c’est juste une observation, en même temps que je fais les ajustements nécessaires à mon environnement. J’ai déjà retrouvé de nombreux vieux amis ; les forsythias jaunes qui sont en fleurs, de nombreux bulbes de printemps qui s’ouvrent pour saluer chaque jour, les premiers rhododendrons précoces et le cèdre bleu majestueux dans le jardin de l’hôtel où nous allons rester deux nuits. Cela peut nous sembler froid, à Carolyn et moi, mais, pour les gens du coin, ça se réchauffe de jour en jour. Qui sait, peut-être que leur notion de chaleur et la nôtre vont bientôt se rencontrer !

Cela dit, tout cela m’offre des opportunités de me réchauffer en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 31 mars 2018

Juste une brève songerie pour vous dire que nous nous envolons demain. Au loin vers des lits inconnus, des escaliers raides, des bagages lourds mais beaucoup de personnes adorables !
Et en plus… retenez votre souffle… j’ai fini d’écrire mon nouveau livre juste l’autre jour : “Pénétrer le monde secret de la Nature.” Cela veut dire qu’il sera disponible [NDLT : en anglais] bien avant Noël 2018. Ouah, quand j’écris, l’inspiration m’arrive toute seule. Le syndrome de la page blanche… je n’en ai jamais fait l’expérience. Cependant, il est temps pour cet écrivain de passer une année sans écrire… si j’y arrive ! Donc si mes Songeries à venir se font un peu sporadiques, c’est parce que je vagabonde dans le monde !

En attendant, vous savez quoi faire : continuer à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 30 mars 2018

On me demande d’élaborer sur l’affirmation : « Souvent, la plus grande réussite personnelle est le plus grand échec d’incarnation. » Le contraire peut être tout aussi vrai. La seule vraie raison pour les âmes de s’incarner du métaphysique dans le physique est la croissance de conscience. Par exemple : une personne vit sa vie et devient milliardaire. Nous avons tendance à suivre notre propre schéma de probabilité donc il est très probable qu’une personne riche fasse l’expérience de nombreuses vies de richesse. Et, comme je le disais dans mon dernier post, perdue dans le piège de la richesse. Son âme, cependant, sait que, dans la richesse, tout le but de cette incarnation est perdu sur une mauvaise focalisation, la richesse au lieu de la croissance spirituelle. (Toujours avec des exceptions.) Une réussite humaine est souvent un échec de l’âme… pour utiliser nos mots conceptuels ! Cela signifie qu’une âme venant avec une forte probabilité de richesse va souvent faire de son mieux pour saboter son potentiel de richesse. Cette personne trouve que, peu importe les efforts qu’elle fait pour tenter de rétablir le vieux schéma de richesse, il semble qu’il y ait toujours quelque chose qui aille de travers. Alors elle se considère comme un raté pourtant, au niveau de l’âme, toute sa vie a été consacrée à casser un schéma de stagnation à cause de la richesse. Son échec est une réussite pour l’âme. Un autre exemple : une personne qui meurt de cancer traverse un changement massif de conscience… et elle guérit complètement. Dans cette incarnation, elle passe de “ Le cancer est une vilaine maladie qui nous arrive”… conscience de victime – à “ J’ai créé mon cancer par des pensées d’attaque contre moi-même qui se sont manifestées en maladie dans mon corps. Maintenant je choisis l’Amour !”  Son cancer devient sa plus grande réussite à cause du changement de conscience. Et ainsi de suite. Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses manières qui nous amènent à proférer de faux jugements sur les gens et sur la vie.

J’enseigne que l’Amour est le Pouvoir de Création… et non pas une émotion. Quand vous faites le choix de l’âme de l’Amour, alors vous le manifestez dans votre vie en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : “ Aimer devrait être comme respirer. Cela ne devrait être qu’une qualité en vous –  où que vous soyez, avec qui que vous soyez, même si vous êtes seul, l’amour continue à déborder de vous. Il ne s’agit pas d’être en amour avec quelqu’un –  il s’agit d’être l’amour.” Osho

SONGERIE DE MICHAEL du 29 mars 2018

J’ai mentionné, il y a peu, qu’aucune âme ne peut prendre le corps d’une autre âme sans la permission de cette âme. On me demande comment je “sais” cela.  Ce n’est pas qu’on ne me croie pas, on veut savoir comment je le sais. Je le sais simplement parce que j’ai une conscience de mon âme bien développée… ou, autrement dit, parce que je suis dans le circuit depuis t-r-è-s l-o-n-g-t-e-m-p-s. Est-ce que je peux le prouver ? Impossible et d’ailleurs ça ne m’intéresse pas. Dans les tueries de masse, chaque âme –  pour quelque raison que ce soit –  se trouve là avec une intension, jamais par hasard. Les accidents, le hasard et les coïncidences sont des concepts humains, pas une réalité. Ils font partie de l’illusion. En tant qu’âmes, nous sommes immortels. Nous nous développons vers la plénitude de notre Être au cours d’une éternité de non-temps dans un champ d’action qui s’étend dans tout l’univers… et nous avons encore beaucoup de route à faire. Notre localisation sur la Terre est le jardin d’enfants dans cette partie du système solaire. C’est là que les âmes jeunes et immatures viennent apprendre simplement les règles de base de la VIE. Malheureusement, en tant que personnes, nous nous faisons prendre dans les “pièges” de l’argent et de ce qu’on appelle la réussite. Et, croyez-moi, c’est un piège sérieux et qui se répète constamment. Souvent, la plus grande réussite d’une personne est son plus grand échec d’incarnation. Cependant, cela dit, réussite et échec sont aussi des concepts humains, vides de sens véritable en dehors de l’illusion. La seule constante qui représente la croissance en conscience et le vrai développement de l’âme consiste à vivre de telle manière que, pour vous-même et pour les autres,… vous choisissiez l’amour EN CONSCIENCE !

Texte de l’image : “Et au bout du compte, l’amour que vous emportez est égal à l’amour que vous donnez.”  John Lennon

SONGERIE DE MICHAEL du 26 mars 2018

Je suis impressionné par les jeunes/étudiants d’Amérique. Quand il y en a des centaines de milliers qui se rassemblent dans les villes partout en Amérique… c’est impressionnant. J’ai une préoccupation, cependant. Comme tout le monde, je veux un sérieux contrôle des armes mais encore plus important, il y a le contrôle de la colère, de la violence et de l’agression. Toute personne en colère va toujours trouver un moyen d’en tuer d’autres. C’est sûr, le bon côté est que cela va empêcher les fusillades de masse mais qu’en est-il si nous considérons un principe universel concernant les humains. “ En chaque instant de notre vie nous créons de la direction et le contenu de chaque instant de notre vie.” Cela implique qu’il n’y a pas de victimes. Eh… je suis sûr que certains d’entre vous réagissent maintenant, alors approfondissons les choses. Au niveau de l’âme, aucune personne/âme ne peut prendre le corps d’une autre personne/âme sans la permission de son âme. Personne ne peut reprendre la vie de quiconque. Nous sommes tous des Êtres immortels. Le problème avec l’humanité, ce n’est pas les armes, c’est une ignorance enracinée de la vie et de la façon de vivre. Nous vivons dans l’illusion. Dès que quelqu’un quitte l’illusion, nous assumons qu’il est soit mort soit fou. C’est la vallée des aveugles de nouveau, encore une fois. Alors oui, débarrassons-nous des armes dans les rues et débarrassons-nous des armes dites de défense nationale –  qui sont en fait offensives –  dans tous les pays… mais il nous reste la violence. J’en dirai plus cette semaine sur ce sujet.

Au lieu de réactions violentes, on n’en revient à ce que chaque personne… choisisse l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 24 mars 2018

Je pense qu’il doit y avoir un défaut sérieux dans l’humanité. Apparemment, la grande île flottante de plastique dans le Pacifique est bien plus grande qu’on ne le réalise. Elle fait 1.550.000 kilomètres carrés de surface, 2 fois la taille du Texas, et elle pèse environ 88.000 tonnes. Elle est constituée uniquement de plastique et d’autres détritus flottants. Elle se trouve à peu près à mi-chemin entre la Californie et Hawaï. N’importe quelle espèce –  je veux dire nous –  qui peut utiliser et jeter autant de détritus sans la moindre pensée pour la planète ou les océans a un état de conscience d’un niveau sérieusement bas. L’humanité se dirige maintenant, définitivement, dans deux directions différentes. Ceux qui ont de la compassion et de la prévenance se dirigent d’un côté et ceux qui s’en fichent complètement se dirigent de l’autre. Après des centaines de siècles, le temps du clivage s’approche maintenant rapidement. Une époque intéressante. Parce que cette poubelle se trouve dans les eaux internationales, tous les pays se repassent la patate chaude. Il incombe donc à l’initiative privée de faire de son mieux. Imaginez un instant une race d’Êtres de conscience plus élevée venant nous rendre visite. Quand ils vont réaliser que nous transformons la planète et ses océans en poubelle, ils diront : «… Salut, nous reviendrons vérifier dans 2 ou 300.000 ans. » La pollution de la planète est le reflet de la pollution incrustée dans la conscience humaine.

Encore une autre raison pour laquelle il y a une grande valeur à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Nous abusons la terre parce que nous la voyons comme un produit qui nous appartient. Si nous voyons la terre comme une communauté à laquelle nous appartenons, nous pourrions commencer à l’utiliser avec amour et respect.” Aldo Leopold

SONGERIE DE MICHAEL du 23 mars 2018

UNE SONGERIE QUI LAISSE SONGEUR

Il semblerait que beaucoup de femmes qui ne savent absolument rien de moi demandent à devenir mon “amie” Facebook. Elles ne connaissent ni mon âge ni ce que je fais. Elles veulent simplement un vieux protecteur ou… tenez-vous bien… un partenaire sexuel… ou même un mari. J’ai même dit à une jeune femme que a) j’étais assez vieux pour être son grand-père et que b) j’avais un mariage heureux avec une femme magnifique. Elle m’a envoyé un message en retour : « Et quel est le rapport ? » Je réalise alors que le monde a continué à avancer en me laissant en arrière. Je lui ai alors demandé si elle avait déjà rencontré Monsieur Ethique ? J’aime blaguer. Elle a répondu que non ! Alors… je fais cette annonce publique que si votre photo de la taille d’un timbre-poste montre ne serait-ce qu’un peu de seins ou de longues jambes nues, vous n’avez aucune chance de devenir mon amie. Je me suis beaucoup amusé à effacer un certain nombre de requêtes au cours de ces derniers mois. Maintenant que le nombre de mes amis-Facebook a dépassé 4500, j’ai beaucoup plus de discernement. Alors, Mesdames avec des intentions douteuses, cherchez un autre mâle –  peut-être plus jeune. À toutes les femmes qui ont un intérêt spirituel ou métaphysique, je suis votre homme !

En ce qui me concerne, choisir le sexe est très éloigné du… choix de l’amour EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 22 mars 2018

Il se passe tous les jours des choses dont la plupart d’entre nous n’avons aucune idée. Le dernier mâle rhinocéros blanc du monde est mort il y a un jour ou deux. Il avait environ 40 ans et il était malade donc sa mort n’a pas été une surprise. En fait, il était tellement malade qu’il a été doucement euthanasié. Il laisse deux femelles âgées derrière lui. Quand elles vont mourir, ce sera tout… on appelle ça extinction. Mais est-ce que ça l’est ? Dans une plus grande réalité, tout le temps occupe le même instant et l’instant est présent dans la perpétuité. Nous mesurons la vie en temps linéaire et, à cette échelle, l’extinction est une réalité. Mais le métaphysique précède le physique, ce qui signifie que toute vie est métaphysique et que le corps n’est que le véhicule de vie de toute espèce. De même que les humains sont immortels, les rhinos le sont aussi. Dieu –  quelle que soit votre représentation de Dieu –  a créé la vie, pas la mort. Une vie éternelle signifie exactement cela. Donc présumons que Dieu ait créé la conscience à partir du soi divin. Ensuite, la conscience a attiré à elle la forme physique à travers laquelle elle s’exprime. Mais l’expression est toujours conscience… qui est la substance métaphysique de Dieu… parce que Dieu est métaphysique. Tout cela revient à la vie éternelle dans des formes qui changent. Pas de mort, simplement une évolution naturelle de la conscience. Au revoir, rhino…bonjour, rhino… au revoir, rhino… perpétuellement !

La vie éternelle est nôtre donc cela a du sens, en tant que créateurs, de…  choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 20 mars 2018

En regardant le massacre horrible des citoyens de Syrie par leur propre président, Bashar al-Assad, je sens l’énormité de la peur, la colère et de la rage qui se trouvent derrière. Plus de 400 000 personnes assassinées et environ 10 millions de personnes déplacées. Aucun événement de cette magnitude ne débute au cours d’une unique incarnation. J’ai conscience, métaphysiquement, que Bachar et ses concitoyens ont été enfermés dans le conflit depuis de nombreux siècles, chacun d’entre eux mourant en rage puis se réincarnant dans la même situation pour maintenir la rage vivante. Quand la rage devient incandescente à ce point, elle se répand comme une traînée de poudre à travers la psyché humaine perturbée, se concentrant et grandissant jusqu’à produire un brasier de haine. À ce stade, de nombreux millions de personnes sont impliquées. Chacune de ces personnes, en mourant physiquement, se cramponne à la rage et à la haine métaphysiquement et cela continue ainsi à grandir au cours de leurs siècles d’incarnations. Les gens disent que c’est une question de karma mais le karma est toujours auto-créé. Chaque personne impliquée est dans une situation qui a été construite et maintenue avec les autres, dans l’Unité. Les enfants impliqués sont de vieilles âmes pleines de haine dans de nouveaux corps. Cela me brise le cœur de voir aux informations des vidéos de l’horreur qui est en train de prendre fin… une fois encore. Jusqu’à la prochaine fois, et à la prochaine fois, et à la prochaine fois. Cela ne s’arrête que quand l’Amour est revendiqué et que le pouvoir lui est donné. Et que la haine est niée et vidée de sens. Même si, dans toute cette horreur, la mort est un imposteur, tristement, la haine est très réelle.

Vous ne pouvez jamais vous incarner dans des situations comme celle-là si, au cours de votre vie, vous… choisissez l’Amour, constamment et EN CONCSIENCE !

Texte de la photo :  Intervieweur : “Qui sommes-nous pour juger les autres ?” Ramana Maharshi : “Il n’y a pas d’autres.”

SONGERIE DE MICHAEL du 18 mars 2018

On me demande pourquoi il est si difficile de lâcher notre bagage. Bonne question. En fait, la réponse est très simple mais la mettre en action ne l’est pas ! Plus de 90 % de l’humanité vit subconsciemment plus de 90 % de chacune de ses journées. Vivre subconsciemment signifie revivre votre programme du passé, la vie automatique. Dans votre subconscient se trouvent toutes vos habitudes, vos traumatismes, vos drames, votre colère, vos peurs, vos blâmes… vous voyez le tableau ! C’est ça, votre bagage. Tant que vous vivez subconsciemment, le mieux que vous puissiez espérer est une technique qui, comme une bougie dans le noir, va vous donner un soulagement “lumineux” temporaire. Le seul moyen de relâcher complètement votre bagage consiste à vivre en conscience dans l’instant. C’est ce que j’enseigne dans mes séminaires intensifs : comment vivre d’une manière qui fonctionne. La manière subconsciente ne fonctionne pas. Donc, tandis que la solution est très simple, vivre effectivement en conscience signifie que vous allez à l’encontre de votre programme subconscient… lequel résiste. Le programme subconscient est fondé sur la répétition à l’identique, le plus-de-la-même-chose, encore et encore… perpétuellement. Vivre en conscience signifie embrasser le nouveau, embrasser le changement constant, être ouvert et flexible. Pour être honnête, cela ne se produit pas facilement. La plupart des gens évitent le changement, ils préfèrent la répétition. La plupart des gens sont attachés, pas ouverts ni flexibles. La plupart des gens aiment ce qui est familier, pas ce qui est nouveau. Oh bien sûr, une nouvelle jolie destination de vacances… et puis retour à la maison, dans la répétition !

Pour vous débarrasser des bagages, pratiquez la nouveauté quotidienne qui consiste à… choisir l’Amour, constamment et “EN CONSCIENCE” !

Texte de la photo : Ne vivez pas en auto pilote ! Cet instant est votre vie. Vivez-le en conscience.

SONGERIE DE MICHAEL du 16 mars 2018

J’ai eu de drôles de pensées sur ce qui se passerait si une personne spirituellement illuminée devenait présidente de l’Amérique ! Humm, ça ne marcherait probablement pas. Imaginez, le nouveau président bannit les armes à feu pour le public puis il stoppe tous les flux financiers à destination de la défense et de l’armement. La peur dans le public monterait à des niveaux hystériques. Les centaines de milliards de dollars qui étaient utilisés pour l’armement seraient maintenant utilisés pour donner un coup de pouce à des centaines de milliers de nouveaux petit business qui se spécialiseraient dans notre nouvelle technologie cachée éco-compatible. En grandissant, celle-ci, à son tour, emploierait maintenant un immense pourcentage des sans-emploi. Toutes les formes de pornographie seraient bannies de l’Internet et le système judiciaire au complet serait entièrement obsolète. Tous les prisonniers dans toutes les prisons seraient convoqués en entretien pour apprendre leur vrai statut d’Être humain, et seraient traités en conséquence. Aucune prison ne serait plus privatisée pour le profit. Les animaux sauvages deviendraient illégaux en tant que animaux de compagnie. Il y a plus de tigres en cage dans les arrière-cours américaines qu’il n’y en a qui vivent à l’état sauvage ! Des envoyés de la Paix qui ont effectivement fait l’expérience de la paix intérieure iraient visiter tous les pays étrangers, enseignant aux autres gouvernements et leaders mondiaux l’avantage immense d’une paix et d’une coopération mondiales. L’Amérique deviendrait le pays leader dans le monde, depuis une position du vrai pouvoir de l’Amour et de la compassion. Une fois les rires et la dérision passés, les autres pays rechercheraient l’exemple de l’Amérique. Une ère de paix mondiale ne peut s’installer que quand la paix l’emporte. Les pourparlers de paix actuels sont une plaisanterie, ce dont ils parlent, c’est de la “non guerre.” Ce n’est pas la paix ! Donc ce serait juste pour commencer. Plus j’y pense, plus je réalise à quel point cela menacerait toutes ces personnes pleines de haine et de colère. Oh, allez, je peux rêver !

En attendant, le chemin vers un tel rêve consiste à le vivre. Et nous faisons cela, bien entendu, en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Si un jour vous aviez à choisir entre le monde et l’amour, souvenez-vous de ceci : Si vous choisissez le monde, cela vous laissera sans amour. Mais si vous choisissez l’amour, avec lui, vous ferez la conquête du monde.” Albert Einstein

SONGERIE DE MICHAEL du 13 mars 2018

On m’a demandé de définir la différence qu’il y a entre jugement et discernement. Imaginons que je sois invité à une soirée et que l’hôtesse me dise qu’il y aurait et de l’alcool et de la drogue. Est-ce que j’accepterais l’invitation ? Si je répondais : «C’est mal et mauvais et je ne viendrai pas,» alors j’aurais émis un jugement. J’aurais jugé que c’était mal, impliquant que ce sont toutes de mauvaises personnes. Si je répondais : «Merci pour l’invitation mais l’alcool et les drogues ne sont pas mon truc aussi vais-je décliner l’invitation,» je n’aurais émis aucun jugement. J’aurais discerné que, pour moi, ce n’est pas ma manière de passer une soirée. Le jugement accompagne souvent, probablement la plupart du temps, les préjugés. Le préjugé est simplement un pré-jugement dans lequel vous avez déjà condamné la personne, les gens, ou leur manière de vivre. Personnellement, je vois les drogues et les trop forts penchants pour l’alcool comme complètement idiots surtout quand on considère le nombre en croissance rapide de morts inutiles qu’ils provoquent. Cependant, pour ceux qui souhaitent vivre de cette manière, je ne porte pas de jugement sur eux. Ce sont aussi de magnifiques Êtres immortels, métaphysiques et multidimensionnels d’Amour et de Lumière…  en état de déni profond. Ils sont encore en train d’essayer de réfréner les peurs, le blâme et la colère du passé qui les submergent. Ayant été le témoin du décès de mon beau-fils des suites de ses démons intérieurs pour l’alcool et les drogues et réalisant que c’est une mort horrible, je ne comprends pas pourquoi quiconque voudrait prendre ce risque. Mais je ne le juge pas, pas plus que je ne juge quiconque parmi les très nombreuses personnes qui meurent de cette façon. J’avais une perspective profonde sur sa haine contre lui-même, sa colère contre lui-même et sa rage intenses… et en même temps l’Amour encore plus profond dans son cœur/âme. Je ne pouvais que ressentir un Amour et une compassion grandissants pour l’âme qu’il est. Pendant quelques semaines, il a été un enseignant puissant pour moi. Et il va très bien maintenant !

Discernez, je vous en prie, c’est sage. Mais laissez les jugements à ceux qui ne s’aiment pas eux-mêmes. La voix sage consiste à… choisir le pouvoir de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Traduction du texte de la photo :  Juger une personne ne définit pas qui elle est…  cela définit qui vous êtes.

SONGERIE DE MICHAEL du 10 mars 2018

Humm… ma dernière songerie était l’une de mes songeries semeuses-de-zizanie. Le nombre de personnes qui m’ont réprimandé pour elle (sur ma page Facebook personnelle) est intéressant. Je n’ai aucune idée de ce que les gens pensent que l’illumination est, en fait, mais cela n’a rien à voir avec se retirer du monde, pas plus que ce n’est cesser d’avoir une opinion sur les affaires du monde. Je suis parfaitement en paix intérieurement avec Trump et les affaires de notre monde mais néanmoins j’ai des pensées et des ressentis sur les choix de nos leaders mondiaux et s’ils sont sages ou fous. Les gens pensent-ils que l’illumination signifie que vous devenez une “absence” ambulante qui marmonne “choisis la paix” à chaque instant ? Maintenant que je suis en paix avec le monde, je suis plus “dans” le monde que jamais auparavant.  Cela a été décrit comme “marcher éveillé dans le rêve”. C’est bien dit. C’est certain, j’ai fait un commentaire sur le rêve. Vous savez pourquoi ? Si j’écris une songerie “très” profonde et pleine de sens, elle obtient moins de “j’aime”, moins de commentaires et elle a probablement moins d’impact que la songerie précédente qui attire l’attention de beaucoup de gens, soit pour me critiquer ou pour n’importe quelle raison qui les touche. J’écris ces songeries seulement pour me partager avec le monde et pour partager la Vérité. La Vérité vient dans deux emballages principaux. Les petites vérités quotidiennes qui affectent la plupart des gens ou les grandes Vérités spirituelles que la plupart des gens ignorent ou dont ils n’ont pas conscience. La plupart d’entre vous qui me lisez êtes conscients des Vérités spirituelles. Pourtant, clairement, certains d’entre vous réagissent quand je partage un aperçu des petites vérités de la vie quotidienne.

Soyez-en assurés, même quand j’écris au sujet de Trump, j’ai parfaitement conscience de lui en tant qu’encore un autre humain qui se débat… et j’Aime toute l’humanité – mais je n’aime pas ou n’approuve pas toutes les actions humaines !

Comme je vous le suggère, je me fais une loi, même quand j’écris une songerie, de… choisir l’Amour, EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 9 mars 2018

La présidence américaine est en train de devenir une triste source de distraction. Pour travailler à la Maison Blanche, vous devez passer un test draconien sur vos antécédents. Apparemment, Trump ne réussirait pas ce test si on le lui faisait passer ! Maintenant, le voilà traîné au tribunal par une star du porno. Étonnant que vous puissiez devenir une star grâce à la pornographie. Est-ce que c’est une blague ? Mais bien plus insidieux et alarmant, Trump ouvre la porte des États-Unis à l’importation des trophées d’éléphants. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez cet homme ? Sérieusement, quel système est assez fou pour permettre à un crétin pareil de se retrouver dans une telle position d’influence. Il n’a aucun pouvoir dans le vrai sens de ce mot mais il a une grande influence sur tous ceux qui abdiquent leur pouvoir. Le vote est censé signifier que les masses ont le pouvoir d’élire la bonne personne pour une position. Mais ces masses sont alors exposées aux mensonges et à la corruption éhontés de ceux pour qui elles doivent voter. Et en plus, des médias souvent corrompus insèrent leur influence selon les diktats de leurs propres contrôlants et les masses n’ont aucune idée de la vérité des personnes impliquées. Ils ont tous des intentions cachées, très peu d’entre eux sont des personnes éthiques et le système fonctionne d’une manière qui fait sortir en tête le plus moralement contestable et le plus malhonnête. Je suis sûr qu’il y a eu quelques exceptions dans l’histoire des présidentielles américaines mais pas cette fois-ci. Cependant, cela étant dit, rien n’arrive par accident ni par hasard. Quand un homme Tweet constamment sa folie au public, il lui donne une opportunité de réfléchir réellement sur la façon d’opérer un Changement sérieux à tout un système ridicule qui, clairement, ne marche pas. Peut-être les Suisses ont-ils un modèle meilleur, plus efficace, de prise de décisions que de tout confier à une personne imparfaite. Je pense que l’histoire cataloguera un jour Trump comme le catalyseur d’un Changement désespérément nécessaire. Quittons la mentalité éculée du plus-de-la-même-chose.

Bon, allez… nous pouvons imaginer, en souriant, un Trump qui maintenant… choisit l’Amour EN CONSCIENCE !

Commentaire de Michael, un peu plus tard, suite à une avalanche de commentaires :
Cette songerie m’apprend qu’écrire au sujet de Trump et de l’état du monde tel qu’il tourne autour de lui est absolument vain. Nous avons tous des opinions et une de plus –  la mienne –  n’est ni meilleure ni pire que celle des autres. En ce qui concerne Trump, les gens sont émotionnellement soit actifs/agressifs, soit passifs/agressifs soit encore complètement passifs. Ce n’est ni juste ni faux, c’est comme ça. Cependant je pense qu’avec l’augmentation des massacres d’éléphants par de tristes Américains malades, ultra riches, qui chassent ces trophées… les éléphants vont payer le prix fort de la nouvelle politique présidentielle des États-Unis.

SONGERIE DE MICHAEL du 7 mars 2018

Je suis fasciné par les noms de certaines personnes. Comment ont-elles eu un nom comme ça ? Prenez Roads [NDLT : Roads = routes], par exemple. Est-ce que nous les avons empruntées ou est-ce que nous les avons construites ? Une chose que je sais, c’est qu’il y a des High Roads et des Low Roads [NDLT : Grand-Routes et des Voies Basses… désolée, je ne peux pas vous donner “départementales” ou “chemins de traverse” car le mot Low implique une idée de bas et de moindre qualité]. OK, assez joué avec les mots ! Les Grand-Routes sont fondées sur l’amour et la compassion tandis que les voix basses sont fondées sur l’illusion et la peur. Lesquelles empruntez-vous dans votre vie quotidienne ? Une route fondée sur l’Amour inconditionnel commence avec vous, le constructeur de routes. Il vous faut vous Aimer vous-même inconditionnellement. C’est le seul moyen pour vous de voyager sur cette route. C’est une route légère mais solitaire. Très peu de gens voyagent sur cette route même si la vue est enchanteresse, toujours nouvelle. Par contre, sur la Voix Basse, le trafic est dense et lourd. On peut souvent être confronté à la violence routière mais si vous gardez votre calme et que vous choisissez l’Amour chaque fois que vous en avez l’occasion, vous allez voir le panneau indicateur vers la Grand-Route. Et pourtant il est étrange que si vous indiquez le panneau indicateur à quelqu’un d’autre, il écarquille les yeux et vous demande : « Quel panneau indicateur ? » C’est intéressant comme le panneau apparaît au moment parfait à la personne appropriée qui choisit l’Amour… vous ? !

Donc vous ne savez jamais quand vous allez le voir ni où vous en êtes dans votre voyage ; la seule chose que vous puissiez faire est de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 6 mars 2018

Tout en contemplant la vitesse du monde électronique d’aujourd’hui, je m’autorise une balade le long de la route de la mémoire. Je me souviens, étant gamin, gratter une moustache de chat sur un cristal pour avoir une connexion radio (voir la version moderne ci-dessous]. Je me souviens rouler à vélo tout seul pendant 5 km pour aller à l’école à partir de l’âge de cinq ans ou, occasionnellement, prendre un bus. On ne m’a jamais emmené à l’école. Je me souviens aussi des nombreuses corrections publiques que j’ai reçues à l’école à laquelle j’allais… brutales. Je pense que j’ai établi un record pour l’école ! Je me souviens avoir vu mon premier poste de télévision dans la maison d’un ami. J’avais neuf ans et l’écran faisait la taille d’une carte postale. C’était une grande affaire. J’avais 15 ans quand mon père a acheté sa première télévision. J’ai tellement de gratitude de ne pas avoir grandi dans le monde d’aujourd’hui. J’étais un enfant de la Nature, plongé dans les livres. Dès que je trouvais des livres, je traçais mon chemin dans de nouveaux mondes de merveilles et d’excitation. Pour moi, mon imagination était directement impliquée. Aujourd’hui, les enfants regardent essentiellement l’imagination d’autres personnes. Je me souviens de mon grand-oncle Joe qui m’emmenait dans High Street (NDLT : Grand’Rue) dans sa charrette attelée, les sabots du poney claquant et résonnant sur la route. Je me souviens des places herbeuses du village avec leurs oies. Les oies appartenaient aux gens qui habitaient le long des places où elles étaient élevées et engraissées pour Noël. Je me souviens croire au Père Noël et de l’énorme frisson que cela m’a donné pendant des années dans mon enfance. Je me souviens avoir nagé dans les eaux froides du Byron’s Pool où Lord Byron avait vécu autrefois, dans la paix et la tranquillité de la magnifique campagne. Que de bons souvenirs. J’étais un enfant très heureux même si mes parents, comme la plupart, étaient assez dysfonctionnels. Je me souviens aussi que j’étais très aimé et cela couronne le tout.

Le plus grand héritage que vous puissiez laisser derrière vous et que vous pouvez en même temps conserver avec vous, c’est l’héritage du…  choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 4 mars 2018

L’humanité a, de longue date, une préoccupation morbide avec la mort. Rien dans la Nature n’a une relation la plus vague qui soit avec la mort. Je me suis trouvé métaphysiquement dans de nombreux animaux au moment où leurs corps expirent et ils continuent simplement métaphysiquement comme si rien n’était arrivé. Dans la Nature rien n’a de relation avec l’identité. C’est notre domaine exclusif. L’ego s’identifie avec l’identité et donc nous devenons une personne avec un nom. Nous croyons alors que nous sommes cette personne, cette identité, parce que toute la société en dépend. C’est à cause de cela que nous avons perdu le contact avec les Êtres/âmes immortels que nous sommes vraiment. La relation avec moi-même est celle d’un Être immortel avec un corps temporaire mais, en société, je suis une identité avec nom. J’équilibre cela facilement, en restant en contact avec la dualité de ma Vérité. Sauf que, bien entendu, il n’y a pas de dualité. Nous sommes tous des Êtres immortels qui jouent dans l’illusion de l’identité et qui essayent de donner du sens à toute cette fausseté. Alors, nous réduisons la Vérité pour qu’elle entre dans nos systèmes de croyance et nous disons alors : « Je comprends. » Et vous savez quoi ? C’est OK. Peu importe ce que nous croyons le jeu d’illusions que nous jouons, si nous conservons une focalisation sur l’Amour dans nos vies, en nous Aimant et en Aimant les gens qui sont dans nos vies, comme une flèche zigzagante, nous arriverons au lieu qui est notre destination humaine.

C’est pourquoi, jour après jour, j’écris sur la valeur et l’importance du… choix de l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “La vie est éternelle et l’amour est immortel. Et la mort n’est qu’un horizon. Et un horizon n’est rien de plus que la limite de votre vision.” Rossiter W. Raymond

SONGERIE DE MICHAEL du 3 mars 2018

Marlies me demande comment j’ai été capable de parler avec ma femme décédée après sa mort. Pour être bref, Treenie est décédé d’un anévrisme en 2006 pendant que nous étions aux États-Unis. Carolyn, qui était une amie chère à tous les deux, était présente. À l’âge de 70 ans, j’ai pleinement accepté l’idée que je passerais le reste de ma vie en tant que veuf. Mais être veuf n’était pas un défi pour moi et la vie adore faire des surprises. L’année suivante, la longue amitié entre Carolyn et moi s’est soudain épanouie sous forme d’Amour romantique –  et nous nous sommes mariés. Nous ne nous sommes pas encore disputés. Ça ne va probablement pas nous arriver, maintenant ! La mort est définitivement une fin mais seul le corps meurt. L’âme de chaque personne est immortelle. Laissez-moi éclaircir cela, Dieu a créé la vie, il n’y a pas de mort. Rien dans la Nature n’a aucune relation avec la mort : c’est notre domaine exclusif. Treenie a commencé à parler avec moi environ deux jours après qu’elle ait quitté son corps. Elle m’a dit beaucoup de choses que j’avais besoin de savoir. Est-ce que cela a atténué mon chagrin ? Non. Mais tout chagrin est personnel, il ne concerne que nous, nos attachements émotionnels, notre perte, notre peine. Comment Treenie a-t-elle été capable de faire ça ? Toutes les âmes sont capables de communiquer mais très peu de gens sont capables d’écouter. Bien sûr, nous entendons les mots mais nous ne les écoutons pas. On ne peut pas penser et écouter. Pensez-y ! Il y a longtemps, j’ai appris à écouter la communication silencieuse de la Nature donc il m’a été facile d’écouter la communication silencieuse de quelqu’un d’aussi articulé que Treenie. Je suis à la fois le même que tout le monde et je suis aussi différent que chacun l’est. Quand les gens vivent dans l’illusion, ils ratent tellement de choses de la vie réelle. Dans les séminaires intensifs de cette année, je vais parler de la façon dont la vie fonctionne exactement. Et si vous êtes intéressés par la manière dont Treenie m’a assisté après sa transition, je suggère que vous lisiez le premier tome de la série “Avec les yeux de l’Amour”. C’est un très bon livre pour ceux qui font le deuil de quelqu’un qu’ils aiment.
Le facteur commun qui nous unit tous au-delà de la mort du corps est l’Amour. C’est pourquoi je vous incite à…  choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “ L’homme est tout aussi incapable de voir le rien duquel il émerge que l’infini dans lequel il est englouti.” Blaise Pascal

SONGERIE DE MICHAEL du 28 février 2018

L’une des demandes que je reçois le plus souvent est : comment attirer un partenaire. Je trouve intéressant qu’en dépit d’une pléthore de services de rencontres, il y ait encore tant de gens qui soient toujours seuls et solitaires, en grande demande d’un partenaire aimant. La réponse que j’utilise rarement est la réponse que personne ne veut entendre : arrêtez de le vouloir ! Les gens regardent la vie à partir d’une perspective court terme, une unique incarnation. Donc, pour eux, ne pas avoir un partenaire qui les aime signifie qu’ils ont raté quelque chose. Ce n’est pas ça. Pour généraliser, chaque âme qui s’incarne le fait avec un partenaire avec lequel elle a un lien d’âme. Cependant, ce lien d’âme peut-être avec une grand-mère ou un grand-père, entre un père et un fils, ou une fille, etc. Ou même avec la personne qui vous agace le plus ! Si vous êtes béni, c’est quelqu’un de votre propre génération et qui est disponible. Vous allez détester ça mais la vie a toujours raison dans une perspective à long terme. Si vous êtes seul et solitaire, ce n’est pas d’une autre personne dont vous avez besoin pour vous rendre heureux –  vous en avez déjà eus de si nombreuses fois. Vous êtes seul simplement parce que, au niveau de l’âme, vous avez besoin de développer une relation pleine et Aimante avec vous-même. De toutes les relations que nous avons, celle avec nous-mêmes est probablement la pire : c’est la plus critique, la plus pleine de jugement, la plus agressive, la plus toxique. Alors nous cherchons quelqu’un avec qui interagir parce que l’interaction avec soi-même est un trop grand défi. Chose intéressante, quand vous vous Aimez vraiment vous-même, vous attirez souvent une personne qui a des qualités similaires. De la même manière, quand vous recherchez quelqu’un d’autre pour résoudre vos problèmes émotionnels, la personne que vous attirez a invariablement des problèmes émotionnels pratiquement identiques ! Une fois encore, la réponse à votre solitude se trouve au sein de votre propre conscience, pas dans quelqu’un d’autre. Être “seul”, ça n’existe pas !

Tout ce que vous devez faire, c’est de perpétuer un haut niveau du choix… de vous Aimer vous-même, constamment et EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 26 février 2018

On me pose une question à propos de notre corps physique. Est-ce que nous le transcendons et l’habitons en même temps ? D’abord et avant tout, nous sommes des Êtres métaphysiques immortels. Cependant, depuis une éternité, nous croyons que nous sommes des Êtres physiques mortels et donc c’est cela que nous vivons. Donc la réponse courte est oui, nous sommes capables de l’habiter et de le transcender en même temps, bien que ce soit rare. En tant qu’Êtres non physiques, pour apprendre comment manifester/créer, nous avons besoin d’être capables de voir la manifestation physique que nous avons créée. Nous créons notre maladie ou notre santé tout le temps mais nous nions le faire. Nous créons notre paradis sur terre ou bien nous créons notre enfer. Quand nous Aimons qui nous sommes, que nous embrassons notre plus grande réalité, nous vivons essentiellement dans une condition de bonne forme et de santé. Nous ne critiquons plus notre corps physique, nous voyons sa beauté. Je parle à mon corps pratiquement chaque jour, appréciant sa force, son endurance, sa santé et sa beauté. J’aime mon corps en tant que temple sacré de l’âme que je suis. Si chacun faisait cela, cela créerait un saut quantique dans la conscience humaine. Mais nous avons plus tendance à juger le corps comme pas assez bien et à faire de vaines tentatives, à coup de chirurgie, pour créer une fausse représentation de jeunesse ou de beauté. Que nous aimions ça ou pas, nous créons la maladie dans notre corps pour pouvoir apprendre que ce que nous faisons ne marche pas. Mais nous n’endossons plus la responsabilité de nos créations. Alors nous continuons à juger et à prendre des médicaments.

Je pourrais en dire énormément plus mais c’est assez. Assez pour réitérer que votre relation avec vous-même est votre relation avec votre vie, sur les deux plans, physique et spirituel.

Alors, une fois encore, cela fonctionne en votre faveur de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Et j’ai dit, doucement, à mon corps : « Je veux être ton amie. » Il a pris une longue inspiration et a répondu : « J’ai attendu ça toute ma vie. »”  Nayyirah Waheed

SONGERIE DE MICHAEL du 24 février 2018

Ceci est pour vous, James, et cela concerne l’amour de soi. Pour parler franchement, si vous ne pouvez pas vous Aimer alors vous n’êtes pas capable d’Aimer quiconque, vous n’êtes pas capable d’Aimer. Il y a ce que j’appelle l’amour humain et puis il y a l’Amour Absolu. L’amour humain n’est qu’une question d’émotion élevée tandis que l’Amour Absolu est pure création. “TOUTE” la vie est “Une” énergie. C’est comme ça. Quand vous “saisissez” cela, vous vivez une vie holistique, vous aimez l’humanité au niveau de l’âme. Si vous n’Aimez pas “toute l’humanité –   qui est Une énergie –  comment pouvez-vous Aimer un individu ? En vérité, vous ne pouvez pas. Alors nous jouons le jeu de la personnalité où toutes les personnes sont séparées et où certaines sont meilleures ou plus aimables que d’autres et puis il y en a de mauvaises. C’est un jeu de l’illusion que nous appelons l’histoire ! Donc, James, en ce qui concerne toutes les personnes que vous pensez Aimer, il s’agit en fait de votre lien émotionnel avec elles… et  cela peut être extrêmement fort. Nous appelons ça aimer. Je vous aime et j’aime ma voiture ! C’est le mieux que la plupart des gens arrivent à faire… et c’est très bien. Nous avons un très long voyage qui s’étend devant nous. Je sais que cela paraît dur mais la Vérité est habituellement désagréable à entendre et, quand elle arrive en dehors du bon timing, elle est le plus souvent rejetée ou niée. Vous, James, êtes le monde. Ceci est la Vérité. Je le suis aussi, comme chaque personne qui lit ceci. Vous pouvez Aimer le Tout avec toute son individualité mais vous ne pouvez pas Aimer l’individuel sans Aimer le Tout. Donc nous –  l’humanité –  sommes simplement en train d’apprendre ce que l’Amour est vraiment. En tant qu’individus, nous en sommes à de nombreuses différentes étapes. Cela commence en Aimant l’Être magnifique que vous êtes, James. C’est à la fois plus que vous ne pouvez imaginer être et exactement qui vous pensez être. Éliminez tout blâme contre vous-même, tout jugement contre vous-même et toute autocritique… et c’est fait. Dans la Paix ultime se trouvent le Soi et l’Amour, comme l’Un avec le Tout.

C’est pourquoi, encore et encore, je fais de mon mieux pour diriger tous mes lecteurs dans la direction Unique qui contient le pouvoir de la création. C’est aussi simple que de… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “L’amour n’est pas une émotion. C’est votre existence même.”   Sri Sri Ravi Shankar

SONGERIE DE MICHAEL du 22 février 2018

Humm… ainsi, Billy Graham est décédé. Les jeunes vont dire : « Billy qui ? » alors que les vieux vont sourire et dire : « Ah oui, je me souviens de lui. » Billy Graham était en croisade globale et pensait prêcher la parole de Dieu. Personnellement, je ne crois pas que la bible soit la parole de Dieu, pas plus que les mots de Billy Graham. Tout n’est qu’une interprétation humaine et par conséquent très, très faillible. Cependant, Billy a vécu jusqu’à l’âge de 99 ans alors peut-être qu’un âge avancé lui a donné une nouvelle sagesse inexprimée. Il est étrange que les gens ressentent le besoin d’un médiateur entre eux même et Dieu… d’où les prêtres, etc. Je suppose qu’eux aussi traduisent –  comme dans la Bible –  les paroles de Dieu. Je suis désolé si cela vous offense mais je ne vois la religion et le facteur Dieu que comme une tromperie et une prise de contrôle totales. Oui, je crois en Dieu mais pas dans le sens d’aucune des religions qu’il m’a été donné de rencontrer. Selon ma perspective, nous avons réduit Dieu pour qu’il corresponde à la petitesse humaine, aux limites humaines, aux restrictions humaines. Sans aucun doute, l’homme a créé Dieu à son image, pas le contraire. Penser et assumer que Dieu est à l’image de l’homme est un exemple d’arrogance religieuse qui dépasse la stupidité dans les grandes largeurs. Toute personne a l’opportunité de développer sa propre relation avec Dieu. C’est ce que nous appelons spiritualité. La spiritualité vous connecte avec le Créateur Suprême alors que, comme c’en était l’intention à l’origine, la religion vous sépare de cet état de divinité. Pour moi, Dieu et Amour sont synonymes. Dieu est aussi proche de vous que votre propre souffle et, pourtant, il englobe l’immensité de notre multivers. Nous appelons ça l’Unité. Ce n’est qu’un mot –  jusqu’à ce que ça devienne votre expérience.

Alors, une fois encore, nous atteignons le lieu où les raisons pour l’Amour sont innombrables. Vous êtes un Être divin… c’est votre Vérité et votre destinée. Vous trouvez, atteignez, touchez, possédez ceci en… choisissant l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Traduction du texte de la photo : “Dans chaque religion, il y a de l’amour et, pourtant, l’amour n’a pas de religion.” Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 20 février 2018

La violence des garçons adolescents fait la une des informations. Les gens demandent pourquoi : qu’est-ce qui ne va pas ? Aucun d’entre nous ne sommes des experts en ce qui concerne cela, en particulier les experts ! Je considère cela sous l’angle de l’ “énergie”. La génération actuelle de jeunes hommes a été élevée dans une époque de « violence ordinaire ». Ils ont grandi devant une télévision violente, des vidéos violentes, des jeux violents et des films violents. Mais le pire dans tout ceci, de loin, est l’usage quotidien d’un langage violent. Tant d’adultes aujourd’hui semblent penser qu’un langage violent, c’est cool. J’aime bien regarder Grace & Frankie sur Netflix mais je déteste l’utilisation désinvolte du “F… word” [Traduc, le F… word, que je choisis de garder dans son jus est le mot “Fuck” ou “Fucking” qui signifie “baiser”. Nous, on saupoudre plutôt volontiers le mot “putain.” Je pense que c’est une question de sonorité 😉 ]. Le F… word a eu une naissance très violente dans notre langage. Il était utilisé initialement par les hommes et les femmes pour exprimer leur colère, leur haine et leur rage envers les gouvernements, envers les gens et envers eux-mêmes. Et puis, à cause de la violence ordinaire qui est si acceptable aujourd’hui, il a glissé dans le langage où il est devenu très cool et acceptable. Donc, l’humour comme dans Grace & Frankie le rend encore plus acceptable car il est constamment sur leurs lèvres. OK, donc, un mot né de la haine et de la colère violentes est maintenant acceptable à la télévision, dans nos films et, pour beaucoup de gens, dans leur langage quotidien. Ce n’est qu’un mot, pourriez-vous penser, mais à cause de sa naissance, de ses racines, il crée un champ de discorde dans l’énergie des personnes et des maisons chez lesquelles il est utilisé communément. Beaucoup de garçons –  et de filles –  sont perturbés énergétiquement par cela pendant qu’ils grandissent et pourtant rien de cette discorde n’est visible. Jusqu’à ce que, finalement, –  souvent sous l’influence de l’alcool –  cela finisse en démonstration sauvage de colère, de haine et de destruction… et les parents semblent ne pas comprendre pourquoi.

Tout est énergie. Chaque mot est porteur d’énergie. L’humanité est très futée mais incroyablement ignorante. Les mots sont un pouvoir à utiliser avec soin et discrétion et non pas pour nourrir avec négligence notre culture grandissante de violence verbale. Vous n’êtes peut-être pas d’accord. C’est votre prérogative mais il n’y a aucun chemin spirituel qui contienne une violence autodestructrice. La violence verbale va vous diminuer tandis que vous grandissez et vous croissez quand vous…  choisissez l’Amour EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Tout est énergie, et c’est ce n’est que ça. Soyez à la hauteur de la réalité que vous voulez et vous ne pourrez pas faire autrement que l’obtenir. Il ne peut en être autrement. Ce n’est pas de la philosophie. C’est de la physique.” Darryl Anka

SONGERIE DE MICHAEL du 18 février 2018

Hier, alors que Carolyn, Tracey et moi prenions le café sur la terrasse –  une pièce intérieure/ extérieure -, j’ai eu un vrai frisson. Nous avons deux ou trois plantes grimpantes spécialisées dans le jardin. Elles n’ont pas de nom familier, Pararistolochia Praevenosa ; mais je vais les nommer Plantes aux Ailes d’Oiseaux. Pendant que je sirotais mon café, un grand papillon Richmond Birdwing [Traduction littérale : Aile d’Oiseau de Richmond] voletait autour de la plante, à proximité. Ils sont rares de nos jours et sont la deuxième plus grande espèce de papillons en Australie. Je n’en avais pas vu un seul en trois ans environ. Le papillon le plus grand est le Cairns Birdwing, une beauté tropicale. Quoiqu’il en soit, le Birdwing s’est posé sur la plante, j’espère pour pondre des œufs. Cette plante est une plante de la forêt tropicale mais le grand danger pour les Birdwing est une autre plante qui vient d’Europe, appelée communément le Dutchman’s Pipe. Les Birdwings sont attirés par cette plante mais elle est toxique pour les chenilles, ce qui fait que le nombre de ces grands papillons magnifiques est en diminution. Il y a quelques années, un appel avait été fait aux jardiniers pour qu’ils plantent la Plante aux Ailes d’Oiseaux et j’ai donc été l’un de ceux qui y ont répondu. Cela ne vous fait peut-être rien mais j’ai un frisson à la pensée que mes plantes aident effectivement un ami papillon dans une période où il en a besoin. J’ai quitté la terrasse pour entrer dans notre chambre et je regardais par la fenêtre en direction de la volière des pinsons. Soudain, de l’autre côté de la vitre, le papillon Birdwing était juste devant moi, pratiquant un petit looping aérien juste pour moi, avant de s’envoler au loin. J’adore quand je reçois un “merci” personnel de la Nature.

La vie offre de nombreuses récompenses subtiles quand, quelle qu’en soit la manière, vous… choisissez l’Amour, EN CONSCIENCE !

SONGERIE DE MICHAEL du 16 février 2018

Je pense que la question la plus courante qu’on me pose est : Pourquoi continuons-nous à nous réincarner ? À quoi ça sert ? Si nous sommes des âmes immortelles, pourquoi le faisons-nous ? La réponse n’est pas toujours satisfaisante. En chaque instant de votre vie, vous créez le contenu et la direction de chaque instant de votre vie. Cela signifie que nous sommes des créateurs et que nous créons sans faire de pause. Donc… nous nous incarnons encore et encore pour apprendre comment créer parce que nous sommes des créateurs ! En dépit de nous être incarné des milliers de fois, la personne moyenne aujourd’hui n’a aucune idée qu’elle crée en chaque instant de sa vie. Nous n’avons quiconque à blâmer pour quoi que ce soit parce que, que nous le sachions pas, nous l’avons créé. Ça ne convient pas bien à beaucoup de gens. Ils préfèrent le jeu de l’illusion où tout ce qui va de travers est la faute de quelqu’un d’autre. Vous n’avez qu’à considérer nos cours de justice et notre système judiciaire surchargés. Donc la question posée indique qu’en dépit de nos nombreuses incarnations, la plupart des gens n’ont aucune idée de qui ils sont et de ce qu’est la vie. Les religions ont bien travaillé à obscurcir et à distordre cette question mais, de toute évidence, elles n’en savent rien non plus. Nous continuerons à nous réincarner jusqu’à ce que nous saisissions, que nous prenions la pleine responsabilité de nous-mêmes. Il y a plus de choses impliquées, bien entendu, mais ceci est la réponse fondamentale à cette question commune. Si vous ne l’aimez pas, vous auriez dû y réfléchir avant de vous embarquer dans la divinité de la vie, ce que, bien entendu, vous ne pouviez pas faire. Désolé, c’est une blague cosmique ! Soyons sérieux, c’est parce que nous sommes des créateurs que nous avons besoin de créer notre propre miracle de liberté.

Mais je vous dis constamment quelle est la manière la plus rapide de traverser ce grand opéra d’espace de la création. C’est aussi simple que, dans chaque situation, dans chaque confrontation, dans chaque moment de stress, s’y confronter et… choisir l’Amour EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “Un miracle est un changement de perception, de la peur à l’amour.” Marianne Willamson

SONGERIE DE MICHAEL du 12 février 2018

De retour à la maison et tout va bien. Quand je jette un coup d’œil sur ma vie, je suis étonné du nombre de périodes et de circonstances difficiles que j’ai traversées. Je vois aussi que chaque période difficile a été une expérience dont j’avais besoin pour me faire grandir et devenir la personne et l’Être que je suis aujourd’hui. J’ai l’impression que quand je suis né, l’âme-Soi que je suis était/est très puissante. Cette âme-Soi connaissait assurément sa route et là où elle devait aller. Désolé, personnalité- soi, mais tu vas juste devoir traverser ce dont j’ai besoin –  et débrouille-toi avec ça. Et c’est ce que j’ai/nous avons fait. J’ai conscience qu’à l’époque où j’élevais des vaches laitières en Tasmanie, cette âme-Soi et cette personnalité- soi ont convergé… et j’ai trouvé ma voie ! À partir de ce moment-là, le soi et le Soi ont été unis dans leur intention… et la vie comme le changement se sont accélérés considérablement. Avec le recul, je n’ai aucun doute à ce sujet. Donc si vous recherchez la vie/le chemin sûr et confortable, prenez conscience que votre personnalité-soi est probablement trop dominante, ne laissant pas assez de participation à votre âme-Soi en ce qui concerne vos choix de vie… et cette participation est vitale pour votre bien-être spirituel. Ne vous faites pas piéger dans la croyance que si c’est bon pour la personnalité, alors c’est bon pour l’âme. Rien ne pourrait être plus éloigné de la Vérité. Je considère souvent ces personnes qui semblent souffrir excessivement comme étant bénies par ce que, qu’on aime ça ou pas, c’est un choix de l’âme-Soi. Une seule longue incarnation physique représente moins d’une microseconde dans l’éternité de l’âme-Soi que vous êtes vraiment.

Une belle manière de converger pour l’âme-Soi et la personnalité-soi consiste, pour la personnalité-soi, à… choisir l’Amour, constamment et EN CONSCIENCE !

Texte de la photo : “L’univers est fait d’expériences qui ont pour objet de consumer vos attachements, vos crampons, au plaisir, à la douleur, à la peur, à tout cela. Et aussi longtemps qu’il y aura un lieu où vous êtes vulnérable, l’univers trouvera une façon de vous y confronter.” Ram Dass

SONGERIE DE MICHAEL du 10 février 2018

Carolyn et moi avons pris l’avion pour Melbourne afin de voir mon arrière-petite-fille de six mois. Nous étions quatre générations dans la maison. Elle a un joli nom, Darcy… adorable ! C’est une petite toute mignonne, très satisfaite. C’est étrange comme on peut regarder un enfant et l’Aimer, peu importe de qui il est.  Cela m’a fait remonter des souvenirs de moi-même, petit garçon, regardant de vieux hommes fripés et violacés qui collaient leur visage contre le mien en me disant d’une voix rauque qu’ils étaient le grand-oncle Joe ou le grand-oncle Charles. Berk ! Donc j’hésite un peu à en faire de même maintenant que je suis la grande vieille baderne ! Mon dieu… comment cela est-il arrivé si vite ? Je n’étais qu’un enfant moi-même il n’y a pas si longtemps !!! Bien que je n’aie pas une relation proche avec ma famille à la manière dont certaines personnes en ont, je prends beaucoup de plaisir au temps passé avec mon deuxième fils Adrian, son adorable femme Rachel et leurs enfants devenus adultes. Donc Darcy est le premier enfant de Abbey, l’aînée d’Adrian. Ah, la famille… le lieu des plus grandes peines, des plus grandes joies et de la plus grande croissance pour nous tous. Imaginez comme ce serait incroyable si nous considérions l’humanité comme une unique famille unie, aimante et attentive pour chacun et créant le paradis sur Terre. Souvenez-vous, le paradis n’est pas un lieu, c’est un état de conscience. Oh, allez, je peux rêver. Nous retournons sur la Sunshine Coast demain. Carolyn est impatiente de voir les bébés cailles qui ont éclos pendant notre absence. D’adorables petites boules de duvet !

Donc, depuis cette famille et envers la vôtre, je vous conseille vivement de… choisir l’Amour, constamment et en conscience !

SONGERIE DE MICHAEL du 8 février 2018

Une personne se perd entre visualiser ce qu’elle veut par opposition à laisser les choses se produire naturellement. Beaucoup de gens, aujourd’hui, croient en l’établissement d’objectifs bien que ce ne soit pas ma manière de faire. Cela a de sérieux défauts. Donc fixer ses objectifs et visualiser vont de pair, en particulier dans le monde de la réalité consensuelle, le monde du matérialisme. Mais supposons que vous vouliez vous éveiller spirituellement ! Comment allez-vous visualiser cela ? Ou allez-vous continuer à le vouloir, à faire des efforts pour cela ? Et si c’est ce que vous faites, vous ne trouverez jamais. C’est la même chose si vous voulez une relation avec la Vérité. Vous ne pouvez pas la visualiser, ni même continuer à la vouloir, parce que cela établit que vous ne l’avez pas –  et que ce n’est pas une Vérité ! Avec cette approche, vous ne gagnez jamais. Vous êtes la Vérité exprimant le Soi. Et vous êtes le Soi exprimant la Vérité –  c’est la Vérité –  mais vous êtes également une personne qui est isolée de cette Vérité donc à la recherche de ce que vous êtes déjà. Ok… c’est l’un des problèmes de la fixation d’objectifs. Un autre : imaginons que vous établissiez un objectif à cinq ans, visualisant qu’il est atteint en réglant votre vie dans sa direction. Comment savez-vous que c’est dans votre intérêt le plus élevé ? Financièrement, ça pourrait l’être mais en tant qu’être spirituel, cela pourrait vous en écarter complètement. Je préfère être dans la confiance totale, focalisé sur l’instant et ouvert à la vie. Cela marche très bien pour moi. Je le confesse, je n’ai pas de réelle ambition et il n’y a rien que j’aie besoin de réussir. Je suis qui je suis –  les choses sont comme elles sont –  et dans tout cela, je suis en Paix.

Un objectif qui marche réellement consiste à vous assurer que chaque jour vous…  choisissiez l’Amour en conscience !

SONGERIE DE MICHAEL du 6 février 2018

Un grand MERCI à tous ceux qui m’ont envoyé leurs questions et ce qu’ils avaient besoin de savoir, en rapport avec mon nouveau livre. J’en ai maintenant SUFFISAMMENT !!!!Votre contribution va rendre le livre plus épais que je ne pensais. Certains de vos commentaires et de vos questions sont très pertinents, certains sont carrément loin de “ma” route mais tout est le bienvenu. Globalement, les deux facteurs qui reviennent sont “les peurs” et “comment m’y prendre”. J’ai couvert ce sujet. Une autre demande est : “Est-ce que tout le monde peut faire ça ?” C’est une bonne question et je vais y répondre ici. Tout le monde a le potentiel mais seulement comparativement peu vont s’y mettre. C’est un peu comme jouer du piano. Tout le monde a le potentiel mais seuls ceux qui ont un désir suffisant, avec la bonne attitude et la bonne aptitude et leur propre autodiscipline deviendront finalement de bons pianistes. De nombreux écoliers sont poussés à apprendre par leurs parents mais cela ne dure pas dans les années ultérieures si l’engouement n’est pas là. Le plus grand frein aux expériences non physiques est le mental. Les gens ne sont pas très bons à faire le silence intérieur. Soyez avertis, j’ai passé presque cinq ans pour apprendre à écouter… et la plupart des gens ne savent toujours pas quelle est la différence réelle entre écouter et entendre ! J’ai passé deux ans supplémentaires, environ, à apprendre à voir notre “nouveau” quotidien plutôt que le plus-de-la-même-chose. J’ai investi de nombreuses années dans le développement de ma capacité. Un facteur qui m’a beaucoup aidé est que j’ai passé plusieurs incarnations en tant que mystique. Un grand problème pour les gens est la peur. La plupart des gens n’ont aucune idée de la vérité de la peur ni d’où elle vient. L’intellect se met aussi en travers de la route ainsi que le besoin de comprendre une perspective au lieu de l’embrasser tout simplement. J’ai déjà écrit à ce sujet donc, avec votre aide, toutes les bases sont couvertes, je l’espère.

Et puis, je ne peux pas insister assez sur la croissance intérieure que vous gagnez en…  choisissant l’Amour, constamment et “en conscience” !

SONGERIE DE MICHAEL du 4 février 2018

OK, tout le monde, j’ai une demande à vous faire. Je suis en train d’écrire mon livre “Pénétrer le Monde Secret de la Nature.” Ce livre a pour objectif de “vous” enseigner comment le faire. Cela fait des dizaines d’années que je voyage pour entrer et sortir de ce monde secret. Donc cela m’est très familier. Non pas que je sache tout –  ce n’est pas le cas. Mais ce que je vous demande, ce sont vos questions “raisonnables, bien réfléchies” sur ce que vous avez besoin de savoir pour entrer dans ce royaume secret. Selon toute probabilité, je l’ai déjà traité mais arrive maintenant le moment de m’en assurer. Je n’ai plus ces questions, c’est pratiquement une seconde nature pour moi donc je pourrais ne pas voir ce qui est évident. Je ne veux pas que cela se produise. Je vous demande de penser avec soin à ce que vous avez besoin de savoir. Quelle serait la “clé” dans ce processus, pour vous ? Y a-t-il des aspects de la Nature sur lesquels vous voudriez avoir une perspective métaphysique ? Faites le moi savoir. J’espère que vous voyez l’idée. Je sais que j’ai beaucoup écrit au sujet de la Nature, partant de mes voyages métaphysiques. Mais, dans ce livre, je souhaite “vous” montrer la voie. Donc, s’il vous plaît, envoyez-moi vos questions bien réfléchies. Vous pouvez poser des questions courtes dans ce fil Facebook ou dans des messages mais, pour des questions plus longues ou plus détaillées, utilisez mon adresse e-mail michael[@]michaelroads.com. Ce ne seront pas des questions auxquelles je répondrai ici, je les utiliserai pour mon livre. Comme je l’ai dit, je ne veux pas publier un livre pour réaliser ensuite que je n’ai pas traité certains aspects évidents. Évidents pour vous, peut-être… mais pas pour moi ! C’est un peu comme ne pas voir l’arbre qui cache la forêt !
Merci de votre aide pour en faire un livre plus complet.
En aidant, vous allez rendre ce livre plus facile pour tous les lecteurs et, oserais-je suggérer, c’est peut-être un moyen de… choisir l’Amour, “en conscience” !

NDLT : si vous avez des questions… en français… je vous demande de les faire passer par la page contact du site http://michaelroadsenfrancais.com (onglet dans le menu en haut de la page d’accueil) pour que je puisse les traduire… Michael & Carolyn ne comprennent pas le français et Google fait un travail épouvantable, donc ça me reviendrait de toute façon 😉

SONGERIE DE MICHAEL du 3 février 2018

Carolyn, Tracey et moi-même sommes allés faire des courses dans notre petite ville voisine aujourd’hui. Alors que nous étions assis sur la place devant un café et des gâteaux, un handicapé mental et son aide/ami sont venus s’asseoir à côté de nous. Il levait les deux pouces à quiconque passait à côté de sa table, les interpellant avec un “ Bonne journée, mon ami.” J’observais tout ceci, fasciné. Nous étions dans un lieu passant, donc il y avait un flot constant de personnes qui passaient mais ce n’était pas une foule citadine, loin de là. Beaucoup de gens détournaient le regard, prétendant ne pas l’avoir entendu tandis que quelques-uns étaient si plongés dans leur propre monde de pensées qu’ils ne l’avaient même pas remarqué. Étonnant ! Un certain pourcentage de passants lui faisait signe, lui adressant un sourire ou, d’une manière ou d’une autre, lui répondant. Quand on lui répondait, son énergie décollait comme une fusée de plaisir. Je me suis inséré délibérément dans son champ d’énergie et il était totalement inoffensif. C’est assez rare parce que des pensées de colère sont imprimées dans le champ d’énergie humain. Donc, si vous voyez une telle personne ou de telles personnes, faites-leur un signe joyeux de la main ou un sourire et dites-leur quelques mots gentils. Il est si facile et si simple de leur faire plaisir et c’est définitivement une manière de…  choisir l’Amour “en conscience” !

SONGERIE DE MICHAEL du 1er février 2018

Humm… semons la zizanie ! Une dame m’a demandé une perspective à propos de son mari qui est un chasseur passionné et qui aime abattre des ours ! OK, ayant moi-même fait ma part de chasse de gibier à consommer, il y a très longtemps, je peux comprendre le chasseur et sa femme. Je ne tirais que sur des animaux que nous mangions. Je ne suis pas sûr que les gens mangent de la viande d’ours aujourd’hui, mais j’en doute. Donc, pour moi, cela en fait un massacre qui n’a pas de sens. Au cours de mes expériences métaphysiques consistant à m’intégrer dans la conscience des animaux, j’ai souvent fait l’expérience de leur mort. Ou, devrais-je dire, de ce que nous nommons mort. Dans la Nature, la mort n’est pas une question. La Nature vit dans l’abondance de la vie dans l’instant, pas uniquement dans celle de la nourriture, de l’eau et de l’abri, mais la pure abondance de la VIE. C’est quelque chose que nous ratons parce que nous sommes si rarement dans l’instant. Le principe appliqué ici est très clair : la conscience attire à elle une forme physique à travers laquelle elle s’exprime mais l’expression est conscience. Nous nous préoccupons de la forme physique –  dans ce cas, les ours –  mais pas de la réalisation que l’ours est une expression de conscience unique qui ne va pas finir avec la mort de la forme physique. Par cela, je veux dire qu’après que l’ours physique ait expiré, la conscience de l’ours continue à s’exprimer. C’est également vrai pour vos animaux de compagnie. De la même manière, la même vérité s’applique à nous. Cependant, cela ne signifie pas que nous avons le droit de tuer. Nous devons prendre notre responsabilité, pour nous-mêmes et pour la vie sauvage. Si nous mangeons la chair de l’animal, de l’oiseau ou du poisson que nous – ou quelqu’un d’autre –  tue avec une conscience présente pour la créature, avec gratitude et respect, alors nous honorons l’esprit de l’animal –  dans ce cas, de l’ours. Je vais finir ceci en disant que la Nature n’a pas besoin que nous la “sauvions” parce qu’elle ne peut jamais être perdue. La Nature a besoin que nous “l’honorions” mais, évidemment, cela exige d’abord de nous que nous honorons nous-mêmes.
Nous pouvons le faire en… choisissant l’Amour, constamment et “en conscience” !

SONGERIE DE MICHAEL du 30 janvier 2018

En regardant les nouvelles à la télévision hier soir ; j’ai vu que l’Australie envisage maintenant le commerce des armes défensives. Apparemment, les États-Unis vendent pour des milliards de dollars d’armes défensives chaque année. Notez le mot “défensives”. Réellement… pas “offensives” !? OK, jouons le jeu et appelons-les défensives. Métaphysiquement, toute défense – qui est clairement fondée sur la peur –  attire l’attaque. Donc pour qu’un pays construise un système de défense massif, cela implique que le gouvernement de ce pays a très peur de l’invasion. Les armes sont des armes et nous serions assez stupides de croire que tous ceux qui achètent des armes le font pour des raisons pacifiques. La vie ne fonctionne pas comme ça. Dès le tout début, les vrais pratiquants des arts martiaux apprennent à ne pas être offensifs. Ils apprennent à être humbles au sujet de leurs talents, à être respectueux des autres. C’est profondément inscrit chez un pratiquant des arts martiaux. Je suspecte que quand un pays vend des armes de destruction à un autre pays, il n’est pas intéressé par la manière dont elles sont utilisées. Il est ironique que les armes qui tuent les soldats américains aient probablement été fabriquées aux USA et vendues directement aux marchands d’armes qui les vendent aux terroristes. Un monde fou, vraiment !
Au lieu d’être tellement effrayés, j’attends le jour où les leaders mondiaux… choisiront l’Amour, en conscience et en toute connaissance de cause !

Texte de la photo : “Si, un jour, vous devez choisir entre le monde et l’amour, souvenez-vous de ceci : si vous choisissez le monde, vous finirez sans amour mais si vous choisissez l’amour, grâce à lui, vous ferez la conquête du monde.” Albert Einstein

SONGERIE DE MICHAEL du 28 janvier 2018

Carolyn… ouah ! Vraiment !  Elle fait ça bien, hein ? Quand il s’agit de parler d’Amour ou d’écrire sur l’Amour, elle excelle. Peut-être devriez-vous envisager de venir au séminaire intensif dans votre pays cette année pour l’écouter parler ?! Elle inspire beaucoup et elle donne le pouvoir.
Donc, pour écrire sur quelque chose de complètement différent… qu’est-ce qui s’est passé ? Quand j’étais petit, je voyageais souvent seul en bus. Moi ou n’importe quel autre garçon, on se levait toujours pour permettre à une femme –  pas forcément âgée –  de s’asseoir. Cela ne se produit jamais maintenant… pourquoi, qu’est-ce qui s’est passé ? Est-ce que les garçons se font réprimander s’ils proposent leur siège et reçoivent-ils une leçon sur l’égalité… j’en doute. Quand j’étais petit, on m’a appris à bien me tenir à table. Maintenant, quand je suis au restaurant et que j’observe une famille déjeuner, invariablement, les enfants ne se tiennent pas bien à table. Et leurs cris et leurs hurlements sont ignorés, en dépit de leur nuisance pour les autres convives. On m’a appris à être respectueux mais aujourd’hui, il est assez commun que les enfants traitent leurs parents comme de la merde ou comme si c’étaient des idiots. Selon mon observation, notre époque d’approche éclairée sur l’éducation de nos enfants semble être un désastre. Il semble que nous avons plus d’enfants qui prennent des drogues, avec plus de parents complètement stressés et plus de problèmes sociaux aujourd’hui que nous n’en avons eus dans n’importe quelle période précédente d’éducation rétrograde. OK… je suis sûr que vous allez vous jeter dans la défense de l’éducation moderne des enfants mais je ne l’attaque pas. Je partage mes observations sans parti pris, sans critique et sans jugement. J’ai simplement cette question… que s’est-il passé ?
Peut-être qu’une approche laxiste où tout est acceptable n’est pas, de près ni de loin, aussi efficace qu’une approche légèrement plus disciplinée contient une bonne quantité de…  choix d’Amour en conscience.

UN MOT DE CAROLYN du 26 janvier 2018

Bonjour à tous…  ici Carolyn, en réponse à un post précédent de Michael dans lequel il disait que j’allais écrire sur le Choix de l’Amour. (Je l’ai certainement suffisamment désigné volontaire, maintenant les tables ont tourné !)

Personnellement, ce n’est pas avant de m’être connectée en conscience avec la partie de moi qui se connait en tant qu’Amour que j’ai été capable de m’exprimer à partir de l’Amour. Avant ça, mon choix de l’Amour consistait plus à dire les bonnes paroles et à faire les bonnes actions mais l’énergie derrière ces mots et ces actions était souvent tissée de jugement, de frustration ou de critique sous-jacentes réprimées. Mais la conscience ne se laisse pas tromper. La conscience connaît la véritable signature énergétique de nos mots et de nos actions. La partie de moi qui s’exprimait depuis derrière le “masque” de l’amour devait encore découvrir le moi “réel” qui se SAIT Amour. Cependant, je dois dire que choisir l’Amour en conscience est un déclencheur puissant pour débloquer le vous réel.

L’Amour est la fréquence de la Vie –  c’est ce que nous sommes –  la Vie EST Amour. Jusqu’à ce que nous nous souvenions de cela et que nous nous reconnections avec, nos meilleurs efforts pour choisir l’Amour ne peuvent rien être de plus qu’un acte terni par la discorde et le déséquilibre. C’est notre fixation sur l’ego/identité, sur nos pensées et conditionnements qui personnalisent tout, qui s’offusquent, qui meurent d’envie d’être approuvés et qui sont plein de peurs avec un besoin de contrôler, qui nous maintiennent dans cette “comédie”. C’est le poids qui nous maintient dans l’illusion.

Mais sous toute cette confusion, silencieusement installée au-delà des circonstances et des événements de nos vies, se trouve une Présence intemporelle, sans âge et sans forme, inséparable de chacun des instants de nos vies. Cette Présence se connaît en tant qu’Amour. Elle n’a aucune relation avec aucune sorte de discorde. Elle est toujours là, juste kidnappée par l’esprit qui hurle, comme un enfant, pour que les choses soient différentes. Mais quand nous nous arrêtons suffisamment longtemps pour faire ce tout petit “pas” minuscule, réellement … quand nous nous arrêtons suffisamment longtemps pour redécouvrir, en le ressentant, ce vaste espace de paix et de liberté et que nous devenons présents à notre présence, l’Amour jaillit spontanément ! Pour moi, quand j’ai lâché la peur et le besoin de contrôler, l’Amour que je suis a été libéré ! Et ensuite l’Amour vous choisit, parce qu’il n’y a rien d’autre. Choisir l’Amour ne représente plus aucun effort. Plus de comédie –  juste l’authenticité. Nous sommes l’Amour que nous cherchons et il s’exprime brillamment à travers nous depuis notre centre, depuis notre essence. Alors brillez, dans votre propre Lumière parfaite et unique ! Tout va bien !

Texte de l’image : “Dans le bourgeon de l’innocence attend la fleur de la Vérité.”

SONGERIE DE MICHAEL du 24 janvier 2018

On nous demande souvent, à Carolyn et à moi, comment nous expliquons le choix de l’Amour. Voici ma réponse. Je vais demander à Carolyn d’écrire la sienne un autre jour… cela sera certainement très différent de mon explication ! Et c’est bien !

Considérez d’abord qui vous êtes vraiment. Êtes-vous simplement une personne qui est mauvaise ou qui a tort ? Non. Êtes-vous simplement une personne qui n’a pas de chance ? Non. Êtes-vous une personne qui a besoin de se battre dans la vie ? Non. Alors qui est cette personne que vous avez tellement de difficulté à aimer ? La personne que vous voyez dans le miroir n’est pas la personne que vous êtes. Vous voyez l’image dans le miroir mais vous savez que vous n’êtes pas l’image du miroir. Cependant, vous regardez la personne que vous êtes – le vous de chair et de sang – et vous croyez que c’est vous. Elle n’est pas plus vous que ne l’est le reflet dans le miroir. Alors qui suis-je censé Aimer ? OK… en Vérité, vous êtes un magnifique Être immortel métaphysique, multidimensionnel, d’Amour et de Lumière. C’est qui vous êtes. C’est avec qui vous devriez avoir une relation quotidienne. C’est l’Être qui EST Amour… le vous quintessentiel. Alors à quel point est-il difficile de lâcher le programme consistant à critiquer l’illusion – quel est l’intérêt ? Il est temps de vivre et d’être l’Être magnifique et puissant que vous êtes vraiment. Comment pourriez-vous ne pas aimer cet Être courageux ? Le soi-personnalité est brave et tourmenté, plein de peurs et isolé. Mais ce n’est pas qui vous êtes ; c’est qui vous croyez être. Si vous enlacez et que vous Aimez votre soi-vérité, vous allez découvrir que vous pouvez aussi enlacer et Aimer le soi-personnalité.

Comme toujours, pour vous-même, je suggère que vous… choisissiez l’Amour, dans l’énergie et “en conscience”.

Traduction du texte de la photo : “ Alors, comme apprenons-nous à nous Aimer nous-mêmes ? Voyez-vous l’ironie de ceci ? Nous sommes Amour découvrant l’Amour à travers et au sein de l’individualisation du soi. Il nous est demandé de créer l’Amour pour découvrir que nous sommes, en fait, l’Amour créant l’Amour.” C’est de Michael.

SONGERIE DE MICHAEL du 22 janvier 2018

Chaque fois que j’écris une songerie, je la finis toujours en suggérant que vous choisissiez l’Amour “en conscience”.  J’écris même parfois “la clé” à côté du mot “ conscience”, comme pense-bête. Les gens agissent ou réagissent. En général, l’action est consciente, quelque chose que nous avons décidé de faire… même si l’action devient involontairement subconsciente ! Une réaction est fondée sur le passé et elle est toujours subconsciente… moins que pleinement consciente. L’Amour subconscient, ça n’existe pas. Si vous comprenez réellement ceci, cela peut être un choc, quand on considère qu’il est estimé que 94 % des gens vivent leur vie entière subconsciemment, je le répète, moins que pleinement conscient. Donc, quand j’écris “choisissez l’Amour en conscience”, je ne vous offre pas seulement un moyen brillant de vous connecter avec et de créer vraiment l’Amour… mais également l’unique manière de vivre qui va assurer l’évolution de votre conscience. Choisir l’Amour, quelques mots tellement simples mais si incroyablement puissants par leur valeur créative pour vous. Dans ma prochaine songerie, je répondrai à la question que l’on me pose souvent… comment choisir l’Amour pour moi-même ? Qu’est-ce que cela suppose ?

En attendant, comment pourrais-je possiblement finir ceci sans vous rappeler de… choisir l’Amour, constamment et “en conscience” ?!

Texte de la photo : “La clé de la croissance est l’introduction de dimensions plus élevées de conscience dans votre présence.” Lao Tseu

SONGERIE DE MICHAEL du 21 janvier 2018

Voici un nouvel extrait de mon manuscrit, “En entrant dans le monde secret de la Nature.”

“Les animaux ne sont ni moins ni plus que nous ne sommes. Ce sont des formes de vie qui partagent cette planète avec nous. Nous sommes tous Une conscience, Une énergie. Les niveaux d’expression et d’intelligence conscientes qui nous sont disponibles varient autant avec les animaux qu’avec nous, les humains. En général, parce que tous les animaux vivent en conscience, ils utilisent plus de leur intelligence consciente disponible que nous. Plus le développement de l’animal est élevé, plus il utilise d’intelligence. Nous, en vivant subconsciemment, sommes incapable d’utiliser l’intelligence consciente.  Il y a longtemps que nous avons commencé à développer et à utiliser notre intellect, pour finir par croire que l’intellect est une forme d’intelligence.  Aujourd’hui, plus votre intellect est développé, plus vous êtes jugé intelligent. Pour moi, ce sont les gens qui sont les plus éloignés de l’utilisation de leur intelligence. Regardez simplement l’état de notre environnement. Prenez note du viol de la Terre et de ses ressources, de la ruine des grands forêts pluviales. L’intelligence à l’œuvre ? Je ne pense pas. C’est notre bêtise. Considérez simplement nos dirigeants mondiaux. Intelligents ? Désolé, ils sont tous très habiles intellectuellement… et cette habileté intellectuelle semble invariablement aller de pair avec la stupidité !”

C’est faire preuve d’intelligence que de… choisir l’Amour, constamment et “en conscience” !

SONGERIE DE MICHAEL du 19 janvier 2018

Pour faire suite à mon dernier post concernant les “je veux” et la pauvreté, j’aimerais en dire un peu plus. Chaque humain est un Être-âme. Nous ne sommes pas le corps et la personnalité avec une âme, nous sommes l’âme avec un corps et une personnalité. Tous les “je veux” viennent de notre dialogue personnel avec l’illusion, donc nous attirons ce que nous “pensons” que nous voulons. L’âme que nous sommes est dans un dialogue très différent avec la vie, sachant ce dont elle a besoin d’une façon très claire et précise. Donc nous avons la dualité entre personnalité et âme. Au cours des millénaires, nous sommes devenus conditionnés dans la croyance que nous sommes des corps/personnalités et notre dialogue avec l’illusion a grandi pour devenir très fort et impérieux. Nous avons besoin de lâcher les illusions de la vie et d’écouter la voix de notre âme au cœur de nous-mêmes. Si c’est ce que nous faisons, au lieu d’entendre la litanie des “je veux”, nous ressentirons une soif intérieure d’Amour et de Vérité. Pendant des millénaires, cette soif a été ignorée tandis que nous jouions dans le terrain de jeu des illusions. Un grand vouloir est celui d’avoir du succès ; cela aussi est une illusion. En tant qu’Êtres immortels, la réussite et l’échec sont juste des jeux sur notre chemin. Si ce sont des jeux pour apprendre, c’est à notre avantage. Mais quand nous sommes pris dans le filet du jeu pendant d’innombrables incarnations, alors il va nous falloir beaucoup d’efforts pour nous sortir de là. Une autre addiction des riches, fondée sur leur conscience d’insécurité et de pauvreté, est celle du pouvoir. Trump en est un exemple parfait, un homme incroyablement insécure profondément emberlificoté dans l’illusion.

Sortir de l’illusion est aussi simple que choisir l’Amour, constamment et – c’est la CLÉ –  “en conscience” !

Texte de la photo : “Quand le pouvoir de l’amour dépassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.” Jimi Hendrix

SONGERIE DE MICHAEL du 17 janvier 2018

J’ai déjà écrit au sujet de la conscience de pauvreté et de la conscience d’abondance mais beaucoup de gens ne saisissent pas. C’est entièrement une question d’énergie. Regardez à l’intérieur de vous-même et imaginez faire une liste honnête de tout “ce que vous avez” et de tout “ce que vous voulez.” Si ce que vous avez dépasse en nombre ce que vous voulez, vous avez une conscience d’abondance. Et réciproquement. Ce que vous voyez en plus grand nombre à l’intérieur de vous, les “vouloirs” ou les “avoirs,” c’est la direction de votre focalisation. Si vous vous focalisez plus sur vos “avoirs”, ils vont grandir et devenir plus nombreux simplement parce que c’est sur eux que se dirige votre énergie. Si, comme la plupart des gens, vous ressentez que vous avez plus de “vouloirs” alors c’est là aussi que votre énergie se dirige et vos “vouloirs” vont se multiplier. C’est votre choix fondamental. C’est certain, vous pouvez inventer une manière de vous enrichir rapidement et peut-être devenir riche mais si cela est une conséquence de vos “vouloirs”, alors vous allez conserver une conscience de pauvreté. Pourquoi ? Parce que l’insécurité va de pair avec les “vouloirs” tandis que la sécurité va de pair avec les “avoirs.” Ajoutez à cela le fait que le pouvoir de l’appréciation de ce que vous avez est bien plus puissant que le désir de vos “vouloirs.” Ne mesurez jamais les “avoirs” par leur valeur monétaire parce que le montant des “vouloirs” est habituellement bien plus grand. La publicité s’assure de cela. Mesurez simplement vos “avoirs” à l’aune d’une profonde gratitude.

Par ces quelques mots, je vous offre le Principe de l’Abondance.

Pour moi, une cascade est le symbole d’une abondance qui déborde. Même au cours d’une sécheresse ou quand la cascade n’est plus qu’un filet d’eau, elle sait que la pluie va revenir et que l’abondance coulera de nouveau.

Une manière simple de faire grandir vos “avoirs” consiste à… choisir l’Amour, constamment en conscience !

SONGERIE DE MICHAEL du 14 janvier 2018

Nous avons ce vieux dicton : « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde. » Nous avons aussi un autre dicton : « L’amour est aveugle. » Sont-ils compatibles ? Je pense que la personne qui a écrit le premier était beaucoup plus sage que le cynique qui a écrit le second… et pourtant, il y a de la vérité en ce dernier. Je connaissais un couple marié –  ils sont décédés depuis longtemps –  qui avaient tous les deux le visage déformé. Des regards d’adoration qu’ils se lançaient, je suis convaincu que chacun d’eux voyait l’autre comme magnifique, aveugle à la preuve du contraire. Pour moi, c’étaient de belles âmes et le reste n’avait pas d’importance mais, je l’admets, leurs visages représentaient un défi pour moi. Nous sommes, sans le moindre doute, très orientés visuellement. Une personne voit la beauté dans une fleur, l’autre dans celle d’un type différent. J’en suis venu à réaliser que la beauté est un état de conscience. Quand la beauté est dans notre conscience, elle ne s’accompagne d’aucun jugement. Chaque fleur a sa beauté… ainsi que chaque personne. Le moi d’il y a longtemps jugeait la beauté. C’était à l’époque des concours de beauté féminine… très dans le jugement. Aujourd’hui, alors que je me trouvais dans une exposition de pinsons où les éleveurs de pinsons se rassemblent pour vendre leurs pinsons excédentaires, j’ai remarqué que la plupart des éleveurs était des messieurs retraités. C’est leur hobby. Tandis que j’observais l’animation et l’enthousiasme sur leurs visages, pendant qu’ils bavardaient et échangeaient des opinions, j’ai réalisé que la beauté humaine porte de nombreux âges et de nombreux visages différents.
Est-ce que les pinsons agressifs ont des propriétaires plus agressifs ? Ou bien les pinsons pacifiques ont-ils des propriétaires qui… choisissent l’Amour “en conscience” ?

SONGERIE DE MICHAEL du 13 janvier 2018

Voici un autre extrait de mon nouveau livre, “En pénétrant dans le monde secret de la Nature.” Je parle de l’immense différence qu’il y a entre la peur humaine et ce que nous appelons la peur chez les animaux. Une projection humaine ! Je me trouvais, métaphysiquement, dans le serpent, vivant son expérience à un niveau holistique. Le serpent avec lequel je faisais Un était une vipère heurtante, un serpent qui se tient en embuscade.
“Une femme s’est approchée en marchant à grands pas. Du point de vue du serpent, l’énergie humaine était un cyclone de confusion… tandis que le serpent vivait dans un monde de clarté. La femme a vu le serpent/moi. Elle s’est arrêtée, presque pétrifiée de peur parce qu’elle était toute proche… bien à portée de la morsure de serpent. Tandis que la langue du serpent s’agitait en tremblant, je pouvais facilement sentir les phéromones qui provenaient de la femme. Comment décrire ceci ? L’énergie des phéromones était comme une abomination, quelque chose de non naturel et de parfaitement répugnant. C’était comme l’odeur/le goût de l’anti-vie. Je pouvais ressentir l’hostilité monter rapidement chez le serpent. Son instinct tout entier était de mordre et de tuer l’abomination, l’anti-vie.
Depuis l’intérieur du serpent, j’avais conscience que ce n’était pas la femme qu’il visait pour mordre, c’était l’abomination de l’énergie d’anti-vie. Assez malheureusement, la femme était la source de tout ceci. Juste à temps, elle s’est mise à hurler et a fait un bond en arrière, bien en dehors de portée du serpent. Je pouvais encore sentir l’abomination mais elle diminuait au fur et à mesure que la femme mettait de la distance entre nous.
Ce n’était pas la première fois que je faisais l’expérience de savoir que la peur humaine et la peur animale sont si différentes qu’elles n’ont aucun lien mais ce fut, de loin, la plus impressionnante.”

Assez honnêtement, l’expérience aurait été très différente si cette personne avait… choisi l’Amour !

SONGERIE DE MICHAEL du 12 janvier 2018

Dans la Bible, il est dit que “La Vérité te rendra libre.” J’ai aussi lu, récemment, que ce n’est pas la Vérité qui te rendra libre mais la Vérité “que tu comprends” qui te rendra libre. Pour moi, les deux sont incorrects. C’est la Vérité que vous VIVEZ qui vous rendra libre. Nous sommes tous la Vérité sous forme humaine mais cela ne nous rend pas libres. Nous sommes aussi une race d’Êtres inféodés à l’intellect, à l’idée de tout comprendre. Cela ne nous rend pas libres, cela nous donne simplement plus de jouets pour notre prison. Quand vous vivez “votre vérité”, vous apprenez vite si c’était la Vérité ou l’illusion. Quand vous vivrez “la Vérité”, elle vous rendra libre, vraiment. La vérité personnelle et “la” Vérité sont habituellement très différentes. Il n’y a pas ici de critique sur la façon dont nous vivons, nous sommes tous sur ce que nous décrivons comme notre chemin personnel. En fait, il n’y a pas de chemins et ils ne vont nulle part. Mais l’illusion nous fait apparaître les choses comme ça. Où trouvez-vous la Vérité ? Essentiellement, c’est la voix paisible qui vent du cœur, ce savoir intérieur profond. Nous en faisons tous l’expérience, certains plus que d’autres. Si nous agissons depuis cette sagesse de savoir, alors nous activons ce savoir. Si nous l’ignorons, alors nous réprimons le savoir plus profond. Simple, hein ?

Il est sage de… choisir l’Amour, constamment et – mot-clé – “en conscience” !

Traduction de l’image : “Vous ne pouvez pas changer la vérité mais la vérité peut vous changer.”

SONGERIE DE MICHAEL du 10 janvier 2018

Les problèmes cardiaques nous accompagnent depuis longtemps. Regarder la situation d’un point de vue métaphysique donne une perspective avec laquelle la science médicale s’opposerait avec véhémence. Nous sommes énergie, corps, cœur, cerveau et tout le bazar… tout énergie. Le noyau de l’énergie du corps est dans le cœur. Cela signifie que toutes nos pensées et nos émotions se connectent énergétiquement avec le cœur. Certaines d’entre elles vont soutenir l’énergie cardiaque mais il y en a bien trop qui attaquent l’énergie cardiaque. Nous sommes d’accord, l’énergie va vers ce sur quoi vous focalisez mais l’énergie de votre focalisation circule également. Une focalisation de colère signifie un flot d’énergie négatif. Si vous deviez frapper du poing sur un mur de briques, l’impact ferait que votre poing laisserait du sang sur le mur. Quand vous êtes en colère, critique, que vous faites des reproches, toute votre énergie négative coule et se dirige vers votre cœur comme un marteau énergétique. Quand cela se produit à répétition au long de la journée, semaine après semaine, année après année, le cœur saigne de son énergie, devenant toujours plus irrégulier et erratique. Peu importe que vous soyez en colère contre quelqu’un d’autre, vous recevez toujours ce que vous créez. Il y a tant de gens qui critiquent et qui font des reproches aux autres et pourtant, en faisant cela, ils se portent préjudice. C’est sûr, un régime sans quantité massive de sucre est bon mais tant que nous chercherons la solution des problèmes cardiaques uniquement dans l’alimentation, nous chercherons en vain. Nous, vous et moi, sommes les créateurs de notre bonne ou de notre mauvaise santé… et peu importe comment vous réfléchissez à cela, l’énergie que nous créons est la nôtre et nous faisons toujours l’expérience des répercussions.

C’est pour cela que l’Amour fonctionne. Votre santé et votre bien-être sont améliorées et le cœur s’énergise avec puissance quand vous… choisissez l’Amour, constamment et “en conscience” !

Traduction du texte dans la photo : « Chaque être humain est l’auteur de sa propre santé ou de sa maladie. » Bouddha

SONGERIE DE MICHAEL du 8 janvier 2018

Angelika se sent confuse au sujet du terme confiance. Je ne suis pas surpris car ce mot est probablement l’un des plus mal compris qu’on puisse trouver. Nous connaissons tous la signification intellectuelle du mot “confiance” mais très peu de gens font l’expérience de son énergie créatrice. Les gens pensent que la confiance est quelque chose que vous ajoutez à votre journée, en espérant qu’elle va vous rendre service. Cela n’est pas la réalité de la confiance, c’est l’illusion de la confiance. Quand vous vous faites Confiance à vous-même, totalement et pleinement –  vous êtes le monde –  alors l’énergie créatrice de la Confiance va remodeler votre monde selon sa propre énergie de Confiance. (C’est difficile à expliquer !) Les gens semblent penser que parce qu’ils comprennent le mot confiance, ils en font automatiquement l’expérience. Cela ne marche pas comme ça. Le cerveau gauche, l’intellect, ne peut pas possiblement faire l’expérience de la Confiance simplement parce que le cerveau gauche est incapable d’avoir confiance. La Confiance est une expérience de cerveau complet holistique et, assez honnêtement, c’est pratiquement impossible à expliquer complètement, simplement parce que notre langage est fondé sur la séparation et le manque de confiance, pas sur la connexion de la vie avec la réelle Confiance et l’Unité. Faites-moi confiance là-dessus…  la confiance est une lumière intérieure puissante qui rejette le sombre monde du doute !

Une de mes propositions pratiquement quotidiennes est un chemin vers une vie holistique, qui développe la Confiance et plus. Il s’agit de… choisir l’Amour constamment et “en conscience” –  en conscience est la clé.

Texte de la photo : “Si la lumière est dans votre cœur, vous trouverez le chemin qui vous mène à la maison.” Rumi

SONGERIE DE MICHAEL du 7 janvier 2018

L’humanité a quelques croyances très fixes et rigides. Une croyance connue est celle que le futur peut être influencé parce qu’il ne s’est pas encore produit tandis que le passé est terminé et ne peut pas être changé. Tout cela s’applique au temps linéaire et à la vie physique. Cependant, cette croyance ne s’applique pas dans le temps sphérique et dans la vie métaphysique. Au niveau physique, la croyance est correcte ; pourtant au niveau métaphysique, elle est fausse. C’est intéressant, il se trouve que nous sommes des Êtres métaphysiques qui vivons dans des corps physiques. Donc cela ne veut pas dire que nous ne puissions pas changer le passé, simplement parce que nous avons les limites du temps linéaire et de la physicalité. C’est ce que j’ai fait concernant la cause d’un problème de santé que j’avais il y a une quarantaine d’années. En fait, changer la cause a mis fin à l’effet, la maladie. C’est quelque chose que j’enseigne aussi et j’ai de nombreuses personnes qui réussissent à faire la même chose, avec succès. Question : pourquoi vivre à l’intérieur de nos restrictions quand nous avons la capacité de vivre bien au-delà d’elles ? Réponse : parce que nous vivons en dedans des croyances de nos limites perçues.

Un moyen de nous détacher de nos vieilles croyances et limitations est d’être ouvert à – et de pratiquer –  la transformation consistant à… choisir l’Amour, constamment et “en conscience” !

Traduction du texte de l’image : La guérison n’est pas linéaire.

SONGERIE DE MICHAEL du 5 janvier 2018

Je vais être rusé cette année : je prévois de poster quelques extraits de mon nouveau manuscrit, “The Secret World of Nature” [Le monde secret de la Nature] sur ma page publique Michael J Roads… mais plus sur ma page personnelle ! J’espère que cela va vous encourager à aller visiter ma page publique. C’est là que je partagerai les petits extraits de mon futur livre, pour votre plaisir.

[ Pour information, cette page Michael Roads France fait une veille sur les deux pages dont Michael parle… donc pour vous, francophones, c’est du tout en un ! ]

Certaines ont dit que c’était trop la barbe de surveiller les deux pages, ils ont toute ma sympathie. S’ils sont trop épuisés et abattus par le rythme de la vie, je leurs suggérerais de faire l’impasse totale sur Facebook. Nous pourrions tout autant donner une chance à la nouveauté cette année. Les résolutions de nouvel an ne semblent jamais durer, genre “pas de chocolat”…  oh, alleeeeeez ! Et si vous vous permettiez un peu de chocolat et que vous le dégustiez “en conscience”. Ça c’est nouveau ! Je bois parfois une tasse de cappuccino à petites gorgées, délibérément, appréciant son goût en conscience. Je me fais surprendre par la différence qu’il y a d’un café à un autre. Dans ce monde de précipitation, vous pouvez avaler un cappuccino sans vraiment y goûter. De cette manière, vous nourrissez une habitude sans en tirer aucun réel plaisir.

Le cappuccino, c’est pour les papilles et le plaisir, c’est pour l’âme. Sérieusement, appliquez ça largement dans votre vie quotidienne et vous obtenez une nouveauté créative consciente.

Il est toujours créatif d’être suffisamment conscient pour… choisir l’Amour, constamment et “en conscience” !

SONGERIE DE MICHAEL du 3 janvier 2018

Je prévois de poster ici, sur ma page Facebook, quelques extraits du manuscrit sur lequel je travaille en ce moment, “The Secret World of Nature” [Le monde secret de la nature]. Cela sera sans doute une exclusivité que vous serez les seuls à voir, alors restez bien abonnés à cette page pour profiter de ces petits extraits quand je vous les proposerai. En attendant, en cette Nouvelle Année, focalisez-vous et insistez sur le nouveau en vous. Il est tellement facile de se faire aspirer dans l’ornière de la répétition à l’identique. Mais cela retire la lumière de votre vie, vous laissant dans les ombres du plus-de-la-même-chose. Croyez-moi là-dessus, vous méritez bien mieux… mais “vous” devez vous le donner.

En attendant, vous êtes sur la bonne voie quand vous…choisissez l’Amour, constamment et ‘en conscience’ !

 

SONGERIE DE MICHAEL du 1er janvier 2018

Une Nouvelle Année Magique à vous tous, pleine d’Émerveillement et de Nouveau. Aujourd’hui est le premier jour de l’année. Hier soir, nous avons eu un orage. Une fois l’orage passé, tout était calme et silencieux, pas une feuille qui bouge, pas un son. J’étais allongé dans mon lit aux premières heures, à écouter… et je pouvais ressentir de la joie, comme des vagues de légèreté [NDLT : Michael a utilisé un mot qui a deux traductions : clarté et légèreté, selon le contexte. Ici, je ne sais pas dire laquelle est la bonne, je vous laisse avec votre ressenti… j’ai choisi le mien] invisibles. Quelques heures plus tôt, tandis que l’orage se déchaînait, j’ai regardé la télévision, observant les foules de citadins essayant d’être heureux. Faisant la queue toute la journée pour avoir la meilleure place pour regarder un feu d’artifice de quinze minutes, voulant être heureux. Buvant pour être heureux, s’efforçant d’être heureux, se faisant du mal pour être heureux. Il me semble qu’être heureux est probablement le tout nouveau stress en vogue… il faut être heureux. Les gens se mettent la pression pour être heureux. Les promos du Nouvel An, le dernier jouet électronique ou smartphone, la nouvelle destination de voyage au prix le plus bas, les gens par millions, et même par milliards, qui cherchent tous en dehors d’eux-mêmes quelque chose qui les rende heureux… il faut être heureux ! Je suis désolé, mais ça ne marche pas. Le bonheur consiste à trouver ce qui nous est suffisant à l’intérieur de nous. Pensez à ceci… vous êtes suffisant. Vous, tel que vous êtes en cet instant, avez tous les ingrédients nécessaires pour être soit heureux, soit misérable. Quelle marmite allez-vous touiller ? Mon souhait pour vous, en cette Nouvelle Année, est que vous trouviez en vous votre bonheur intrinsèque. Tout est question de focalisation.

Un chemin bien connu vers le bonheur consiste à… choisir l’Amour, constamment et ‘en conscience’ !