Rien en dehors du Soi

Question : Michael dit souvent : « Il n’y a rien en dehors du Soi. » L’utilisation du mot soi, qui a toujours pointé vers « je » ou « moi », semble être l’opposé de l’unité et créer de façon très puissante l’identité et la séparation. L’idée du soi devenant le « Soi » avec un S majuscule semble intensifier le sens plus grand de « Je » ou « Moi », c’est-à-dire l’identité/séparation. Pouvez-vous expliquer ?

Perspective : Votre sens du soi est fondé purement sur l’identité. Si vous enlevez l’identité alors qui ou qu’est-ce que le soi ? Si le soi n’est pas une personne alors il peut être n’importe quoi… ou toutes choses. Si vous allez à un bal masqué, l’idée est de masquer l’identité du soi. Nous nous identifions en tant que personne avec un nom, le nom de moi-même. En d’autres mots, nous faisons du moi un moi-même comme dans ‘je suis une personne consciente d’elle-même’. ‘Je suis conscient de moi avec un nom’. ‘C’est le nom de moi-même’. Tout cela est fondé sur le soi en tant qu’identité personnelle créée à la naissance. On me donne un nom et c’est le nom de moi-même. Tout cela touche une réalité physique et personnelle.

Cependant si, à la naissance, nous continuons notre voyage physique en tant qu’Etre immortel ayant juste quitté une plus grande réalité métaphysique, alors clairement, en tant qu’Etre immortel, l’identité est relativement insignifiante. Je veux dire, quelle identité sommes-nous pour la durée d’une vie ? Nous ne sommes pas, en fait, une identité pour permettre au soi de s’identifier. Bien entendu, ne sachant pas cela, nos parents nous donnent une identité, si bien que pour la durée d’une nouvelle vie physique nous sommes une nouvelle fois pris dans l’illusion d’être une identité séparée. Nous remettons le soi en question, nous critiquons le soi, nous félicitons le soi, nous faisons de notre mieux pour avoir un sens de notre propre valeur etc. Et cependant nous ne sommes pas ce soi-identité du tout.

Si, à la naissance, nous ne sommes pas une identité ni un soi séparé, alors que sommes-nous ? Nous sommes un Etre Un avec Toute vie. Nous sommes une âme immortelle, qui accepte de nouveau de prendre un corps physique et une identité, incluant un nom et un sens de soi. Mais si on suppose que nous apprenons que nous sommes une âme immortelle, que nous ne sommes pas un soi séparé, alors nous savons qu’il n’y a rien qui soit séparé de qui nous sommes. Nous sentons que nous sommes la grandeur de toute vie et que toute vie est la grandeur de qui nous sommes… le plus grand Soi. Nous savons qu’il n’y a rien en dehors du Soi ; le Soi n’est pas une identité, le Soi est Tout ce qui Est.

Autre point de vue : Nous sommes chacun un champ d’énergie. Ce champ d’énergie n’a pas de limites ni de frontières pour le définir, il n’y a pas de ligne de démarcation où notre énergie finirait. Chaque champ d’énergie humain connecte avec chaque autre champ d’énergie humain, connectant à son tour avec les champs d’énergie de toutes les autres formes de vie sur la planète… et même avec le champ d’énergie de la Terre. Seuls les aspects physiques de ces champs d’énergie semblent être séparés, et physiquement ils le sont, mais l’aspect physique n’est pas le tout, ce n’est qu’un simple aspect du plus grand Soi. Le corps physique a une fréquence inférieure à la vitesse de la lumière, alors nous le voyons. Notre champ d’énergie métaphysique a une fréquence supérieure à la vitesse de la lumière, alors nous ne le voyons pas physiquement. Pris dans cette expérience et en utilisant la preuve physique de ce que nous pouvons voir de nos yeux, nous pensons que nous sommes un corps physique et que notre vie est simplement une expérience de la durée d’une vie. La blague, c’est que nous avons raison mais que cette durée de vie est éternelle.

Pour revenir à ma phrase du début : notre sens de soi est purement fondé sur l’identité. Enlevez l’identité –comme lors de la mort- et vous continuez sans aucune identité réelle. C’est la continuité du Soi, le plus grand Etre que vous êtes dans une plus grande réalité immortelle. C’est le Soi qui contient, et est contenu, par toute vie. Le Soi n’est pas juste une personne. Une personne est une séparation qui tente de trouver et d’expérimenter la Vérité du Soi, qui est notre connexion avec le Tout. Quand vous expérimentez/savez le soi en tant que partie du Tout, vous êtes prêt pour l’étape suivante. Qui est d’expérimenter/savoir le Tout dans la partie que nous appelons soi. Quand cela se produit, vous faites un saut quantique dans la conscience : expérimenter/savoir que vous êtes le Soi, le Tout dans le Tout. Quand vous en arrivez là, au-delà de toute identité, de toute personnalité, de tout doute, votre expérience de la vie révèle qu’il n’y a rien en dehors du Soi immortel.