Pièges et conseils pour parler avec la Nature

Quelques pièges et quelques conseils pour parler avec la Nature

Relisez le titre de cet article. Prenez conscience qu’il s’agit de parler avec la nature, pas simplement de lui parler. La plupart des gens parlent à leurs chats et à leurs chiens, même à leurs poulets et leurs perroquets, et peut-être même à leurs poissons rouges. Mais très peu de gens parlent avec eux. Pour que cela puisse se produire, vous avez besoin d’être ouvert à leur réponse… et la plupart des gens ne le sont pas ! Et même si vous êtes ouvert à une réponse, il est peu probable que vous l’écouterez.

OK, alors de quoi s’agit-il ? Essentiellement la Nature vit et s’exprime dans et depuis l’instant. Nous, les gens, nous exprimons très très rarement dans et depuis l’instant. La Nature n’a pas le choix pour ça, elle ne peut pas quitter le moment conscient. Nous avons beaucoup de choix possibles, nous appelons cela le libre-arbitre ! Libre arbitre… si j’ai jamais entendu quelque chose mal porter son nom, c’est bien cela ! Si vous avez le libre-arbitre, essayez d’être consciemment dans l’instant pendant une minute. OK… raté ! C’est à peu près certain, vous avez pensé ! Pour être consciemment dans l’instant, vous devez être sans pensée. Pourquoi ? Vous pouvez penser votre chemin hors de l’instant mais vous ne pouvez pas penser votre chemin dans l’instant. Les pensées vous transportent dans le passé ou dans le futur mais la pensée ne peut pas vous transporter dans l’instant.  La Nature ne vit pas et ne s’exprime pas dans le passé ni dans le futur, elle vie consciemment dans l’instant éternel.

Soudain, parler avec la Nature est bien plus que cela n’y paraît. C’est un talent, un art naturel, un potentiel intérieur propre à toute l’humanité. Cela soulève la question : si c’est naturel pour nous, pourquoi est-ce si rarement utilisé ? Pour parler avec la Nature, vous êtes obligé d’utiliser votre connexion cerveau entier/cœur. La plupart des gens le font rarement. La plupart des gens utilisent uniquement une connexion cerveau gauche. Cela veut dire que la plupart des gens tentent d’avoir une relation intellectuelle avec la Nature, ce qui n’est pas possible. La Nature n’est pas une expression intellectuelle. La Nature est une expression de l’intelligence consciente… comme nous ! Nous ne vivons simplement plus comme cela ! Nous avons perdu notre connexion fondamentale avec la Nature, avec la vie vraiment vivante et, tristement, avec notre Soi quintessentiel.

Vous avez besoin d’être parfaitement clair avec ce que j’ai écrit ci-dessus. Si vous souhaitez parler avec la Nature, vous ne pouvez pas contourner la réalité d’avoir besoin d’une connexion consciente avec la Nature. Et, désolé, mais il y a un autre obstacle ! La Nature vit dans l’instant conscient, en conscience. Nous sommes rarement consciemment conscients. Nous vivons nos vies subconsciemment et vous ne pouvez pas être conscient subconsciemment ! On estime que la personne moyenne vit approximativement quatre-vingt quinze pourcent de chaque jour subconsciemment. Dans la réalité, cela veut dire que nous vivons quatre-vingt quinze pourcent de toute notre vie subconsciemment. Ca fait peur, hein ! En d’autres mots, nous vivons une continuelle répétition de chaque jour, chaque année, chaque décennie, chaque vie… avec juste assez de variété pour que nous ne nous rendions pas compte de notre addiction à plus de la même chose. Et cependant, chacun sait que nous résistons au changement ! Vous ne pouvez pas changer et rester le même. Ceci est un conflit intérieur normal, régulier, quotidien, dont nous ne nous rendons pas compte.

J’ai eu une relation avec la Nature pendant la plus grande partie de ma vie. Actuellement ma vie est un processus consistant à aller encore plus profondément dans les royaumes métaphysiques de la Nature et de la vie… et à partager cela dans mes livres. Vous devez réaliser que la Nature que vous voyez et avec la quelle vous êtes en rapport, n’est rien de plus que le reflet physique d’une vaste Nature métaphysique. Nous devons traverser ce reflet du miroir… pour aller dans une plus grande réalité. De toute évidence, nous ne pouvons pas faire cela physiquement si bien que nous devons utiliser notre Corps de Lumière métaphysique pour entrer dans la plus grande réalité métaphysique.

Cependant, le sujet de cet article est parler avec la nature. OK, alors comment faire cela concrètement ? D’abord et avant tout, vous aurez besoin de patience. Vous devrez aussi apprendre l’art d’écouter. Nous n’écoutons pas, nous entendons. Entendre n’est pas écouter. Un chat écoute.  Ecouter vient de l’instant et est un acte conscient.  Entendre se produit pendant que nous sommes impliqués par ailleurs, c’est subsconscient et principalement involontaire. Pensez-y ! Vous entendez le bruit du trafic mais vous ne l’écoutez pas en réalité. Ecouter est un art que la plupart des gens ont perdu. Ecouter vous transporte dans l’instant. Vous pouvez entendre et penser, mais vous ne pouvez pas écouter et penser ! Quand au début de ma quarantaine, j’ai décidé de me connecter consciemment avec la Nature, il m’a fallu six ans pour apprendre à écouter. Chaque jour, je visitais une rivière proche, juste pour m’asseoir et écouter. Certains jours pendant plusieurs heures, d’autres moins longtemps. Au début tout ce que j’entendais était les sons d’un oiseau au loin, la rivière physique et mes propres pensées moqueuses mais après environ trois ans, j’ai commencé à entendre de l’intérieur un son inaudible. J’ai pris conscience que ce que j’entendais intérieurement  -que j’écoutais-  venait d’une partie bien plus profonde, plus tranquille de moi : la connexion cerveau complet/cœur.

Nous avons des pensées constantes, c’est le mental régurgitant sans fin le non-sens mental. Pas de pensées et il y a le Silence… et dans ce Silence il y a un chant de pouvoir. Pas votre pouvoir, ni le pouvoir de la Nature, juste le pouvoir. Mais vous pouvez vous connecter avec, et utiliser, ce pouvoir pour autant que vous ne le personnalisiez pas. Faire cela nécessite de la confiance. Vous vous faites confiance. Pas facile ! Parler avec la Nature veut dire que ce pouvoir est le canal entre vous, la confiance et la Nature. Tous sont nécessaires. Cela nécessite un grand saut dans la conscience d’écouter un arbre qui communique avec vous et de savoir que ce n’est pas une fabrication du mental. J’ai lu un assez grand nombre de communications d’autres personnes avec la Nature et j’ai su qu’elles étaient fausses. Et c’est OK, ni bien ni mal. J’en ai également lu un bon nombre d’autres et j’ai su que c’étaient de vraies communications. Si vous pensez que c’est arrogant… qu’il en soit ainsi !  J’ai, c’est certain, été incapable à une époque de savoir la différence entre le mental subtil et la subtilité de la communication intérieure. Avec beaucoup d’entraînement et beaucoup de confiance en vous, vous finissez par arriver au bon endroit.

Vous critiquer et vous réprimander vous-même pour votre manque de patience, votre inattention, votre incapacité,  votre manque de confiance en vous ou de concentration  -ou tout cela à la fois ! – ne vous mène nulle part.

OK, un autre aspect à clarifier.  Vous êtes un Etre métaphysique. Vous êtes un Etre immortel dans un corps mortel. Le Soi que vous êtes est infini : Un avec le Tout. Il n’y a rien en dehors du Soi. Expliquer cela maintenant serait trop long, mais je dirais ceci : au-delà du physique, vous, et toutes les formes physiques, êtes chacun un champ d’énergie. Tous ces champs d’énergie connectent, tous sont finalement Un… il n’y a rien en-dehors du Soi. Vu ?

Quand vous vous asseyez, faites silence et focalisez vous consciemment sur un arbre… vous et l’arbre vous connectez énergétiquement.  Vous partagez Un champ d’énergie. L’arbre n’est pas en dehors du Soi. C’est là que la communication avec la Nature commence vraiment. Tandis que vous percevez l’arbre et vous-même comme séparés  -‘vous’ parlez avec ‘l’arbre’-  vous jouez des jeux d’esprit… et croyez-moi le mental a un répertoire infini. Il n’existe rien de tel qu’un arbre Grand-Père, ou un arbre Sœur, ou un arbre Mère, etc… comme on en parle souvent. C’est juste le mental jouant un jeu avec les émotions humaines. Les arbres ne pensent pas ni ne parlent. Les arbres sont les dépositaires vivants d’une immense quantité d’expérience consciente. Ce n’est pas nécessairement de la conscience d’arbre, c’est de l’expérience de la Terre/de la vie.  Comme je l’ai dit, les arbres sont des expressions d’une intelligence consciente mais n’ont pas d’intellect. Les arbres sont complètement impersonnels mais les arbres sont toujours consciemment connectés avec nous. Ils expérimentent l’Unité, la séparation n’existe pas dans la Nature. Ils communiquent avec nous dans leur expression consciente de croissance mais personne n’écoute. Nous ne nous écoutons même pas les uns les autres, nous ne faisons qu’entendre les mots des autres.

Pour parler avec la Nature, tout cela doit changer à l’intérieur de nous. Vous ne pouvez pas parler avec la Nature et rester la personne que vous êtes en ce moment. Vous devez vous expanser  en conscience… et grandir. Si vous décidez d’apprendre à communiquer consciemment avec la Nature… vous ne serez pas capable de le faire et rester le même, il y aura du changement à l’intérieur de vous. Vous serez poussé à grandir, à vous expanser, à devenir plus flexible, le processus même vous y obligera. Vous découvrirez qu’une fois que vous sortez de la boîte dans laquelle vivent la plupart des gens… il y a une immense et merveilleuse plus grande réalité qui attend pour vous souhaiter la bienvenue.

Et elle attend depuis longtemps.

-Michael J. Roads