Passer du négatif au positif

Nous vivons une époque de pression constante. À l’école au travail il y a une pression pour performer; dans le sport et l’industrie, une pression pour exceller. Pour les nombreux vendeurs dans le monde, il y a la pression pour vendre; et pour toutes les boutiques et les entreprises, il y a la pression de la compétition qui doit être gagnée. Très peu de personnes échappent à une forme quelconque de pression qui nous impacte invariablement dans nos vies sous forme de stress. À moins, bien sûr, que vous n’ayez appris qu’une réponse positive à la pression donne un résultat positif au stress. Permettez-moi d’utiliser deux élastiques pour vous indiquer ce que je veux dire. L’un des deux élastiques est placé dans un tiroir où il est oublié ; l’autre est étiré chaque jour avec une augmentation graduelle de la tension. Quel élastique va se détériorer le premier ? Vous l’avez deviné, c’est celui qui est dans le tiroir.

L’élastique qui est sujet à la tension constante ne résiste pas et ne nie pas non plus l’élongation. Donc il n’est pas stressé négativement. C’est notre résistance à l’élongation et à la tension des pressions de la vie qui les rend négatives et nous causent donc du stress et nous nuisent, et non pas les pressions elles-mêmes. Si nous avancions dans la vie sans les élongations, les tensions et les pressions de la vie, nous aussi péririons bien avant notre date de « péremption » potentielle.

Nous avons tous, d’une manière ou d’une autre, des opportunités d’être pressurés et stressés. Je me souviens d’opportunités sans fin de me sentir stressé quand j’étais fermier et de les avoir pratiquement toutes enlacées ! Si ce n’était pas le climat ou les prix de nos produits qui s’effondraient, c’était la politique extérieure qui affectait négativement les ventes de notre bœuf. Il y avait toujours un risque pour un bon vieux ronchonnement. À cette époque je ne savais pas que mes grondements et mes ronchonnements avaient un impact négatif sur moi.

Aujourd’hui, eh bien, je suis une personne différente. Dès que je suis devenu un étudiant engagé de la vie, vivant toutes les leçons que, soit je pensais avoir apprises, soit que j’avais en fait apprises, j’ai avancé en trébuchant sur mon chemin vers une bien plus grande conscience. Maintenant, je suis heureux de le dire, tandis que je deviens toujours plus conscient d’être conscient, et même plus aimant d’Amour, il est rare que je ronchonne et que je trébuche !

Récemment, une personne a envoyé un e-mail pour demander si j’avais une opinion sur le codex alimentaire. Dire que j’en aie une mémoire ancienne et enfouie, en réalité je n’en sais pas grand-chose si ce n’est que c’est encore une attaque envers les droits des gens ordinaires. Et, bien sûr, une autre opportunité pour de la pression et du stress ! Fondamentalement, cela ne se résume à une attaque envers les droits des gens comme vous et moi à choisir nos propres moyens de procurer la santé et la nutrition à nos corps. Le codex alimentaire est une pression pour que des compagnies pharmaceutiques surveillent et contrôlent les suppléments nutritionnels. Le codex a un agenda élargi qui inclut de nous forcer à accepter des plantes génétiquement modifiées comme nourriture. Je n’ai aucun doute que ce sont de gigantesques compagnies pharmaceutiques multinationales qui appliquent la pression sur les gouvernements et donc sur le public. Probablement leurs marges de profit ne sont pas encore assez grandes. Apparemment, nous avons besoin d’être protégés contre les choix que nous ferions pour notre propre bien-être, pour que ceux d’entre nous qui choisissons d’utiliser des moyens alternatifs de prendre soin de notre santé soyons forcés à utiliser des drogues prescrites. Étrange, surtout quand on considère que j’ai lu des rapports montrant l’augmentation du taux de décès avec les drogues prescrites. Sympa !

Il y a, bien sûr, un autre aspect à cela. Dans le monde des gens soi-disant « avertis » il y a une dépendance qui augmente envers les « magasins de santé » pour la fourniture de suppléments nutritionnels… des tablettes, des capsules et/ou des poudres. En fait, il y a tellement d’argent à faire dans cette industrie que les compagnies pharmaceutiques sont déjà lourdement impliquées dans la vente de la « nutrition naturelle ».

En effet, la supplémentation nutritionnelle pourrait être éliminée ou rendue beaucoup plus difficile tandis que les vents du changement soufflent plus fort. Très bien ! Laissons le changement qui balaye cette planète balayée l’idée trompeuse que nous pouvons trouver de la vraie santé durable dans des capsules et des tablettes, peu importe à quel point le contenu est supposé être « naturel ». Peut-être cela est-il un appel à se réveiller pour toutes les personnes qui mettent une valeur « réelle » sur leur santé. Moi, pour commencer, ne vais pas me battre contre ce changement. Bien sûr, je vais signer les pétitions de protestation qui pourraient endiguer le flot d’un contrôle encore plus grand sur notre droit à choisir, mais je vais utiliser l’impulsion du changement d’une façon très positive, en retournant à l’autosuffisance dont je jouissais quand j’étais fermier. Cela correspond parfaitement avec le flux de la vie pour moi. Carolyn et moi sommes impatients d’expérimenter de faire pousser des légumes bio, d’avoir des poules pour nos propres oeufs bio et d’avoir nos propres arbres fruitiers. D’une certaine façon, devenir un voyageur à travers le monde m’a éloigné de mon style de vie précédent. Cela est ironique, si l’on considère que j’ai écrit le premier livre sur le jardinage bio en Australie, complété avec deux autres livres. Mon plus récent est Conscious Gardening [Jadiner en conscience].

J’ai la chance de me trouver maintenant dans une situation où je peux allier ma vie de voyageur en tant qu’enseignant spirituel et avoir un style de vie en autosuffisance bio. Auparavant, ce fut un choix que j’ai dû faire. J’ai dû renoncer à mon style de vie précédent pour me concentrer sur ma vie spirituelle et sur la direction où elle m’emmenait, me permettant ainsi de devenir l’homme spirituellement illuminé que je suis aujourd’hui.

Donc pour moi, personnellement, je vais transformer un négatif potentiel en un positif assuré. Qu’en est-il pour vous ! Pendant mes voyages, je vois jardins après jardins de pelouses et de plates-bandes de fleurs, avec à peine un légume en vue. Qu’est-ce que je suggère ? Si c’est votre situation et si vous allez être affectés par le codex alimentaire, je recommande que vous labouriez votre pelouse et que vous apprenez à faire pousser vos propres légumes. Faites le changement. Transformez les ronchonnements et les résistances en gains nutritionnels et financiers. Faites tout fonctionner à votre avantage. Même le travail physique va vous épargner l’argent que vous laissez au centre de fitness. Il y a des milliers de livres sur le jardinage bio — mon livre est excellent — pour que vous puissiez apprendre facilement un nouveau talent basique et simple. Quittez votre dépendance nutritionnelle au magasin de « santé » et trouvez une meilleure santé dans votre propre jardin. Toute la nutrition e a t les minéraux votre corps a besoin, vous le trouverez dans le sol, ou vous les ajouterez au sol, pour que vous puissiez les ingérer naturellement en mangeant les légumes. C’est la façon dont la Nature avait l’intention de nous fournir notre nutrition, en particulier nos minéraux.

La satisfaction personnelle de faire pousser votre propre nourriture et vos légumes est immense. Généralement, toute la famille aime à s’impliquer. Nous vivons à une époque d’une dépendance toujours croissante sur un « système », et nous réalisons rarement que ce système est fondé sur l’argent, pas sur votre santé votre bien-être. Vous êtes la seule personne qui puissiez prendre la responsabilité pour votre santé générale. Sortez et soyez actifs. Le jardinage bio va vous garder éloigné de l’hôpital et ajouter des années à votre vie, surtout si vous devenez un passionné. Le simple fait un que vous alliez manger des légumes frais — et je veux dire vraiment « frais » — sans poisons ni toxines va radicalement améliorer votre santé. Quant aux goûts… Miammmmm !

Si vous vivez en ville et que vous n’avez pas de jardin, rassemblez un groupe de personnes qui pensent comme vous et allez chercher dans la campagne pour d’autres options. Un fermier ou un propriétaire terrien serait peut-être heureux de louer à un groupe de personnes un petit lopin de terre sur lequel vous pourriez faire pousser des légumes et cela nécessite très peu de terrain. Ou bien renseignez-vous sur la possibilité de jardins ouvriers là où vous habitez, à défaut, recherchez une possibilité de faire pousser des légumes au sein d’une communauté. Une fois que vous ouvrez votre esprit et que vous développez votre détermination, vous trouverez de nombreuses options et opportunités pour mieux contrôler votre santé et votre vie. Peut-être même avez-vous besoin de quitter la ville et de changer votre style de vie complètement. Il se pourrait même que ce soit la meilleure chose qui vous soit jamais arrivée à vous et à votre famille. Vous avez toujours le choix, peu importe la situation et à quel point elle peut paraître sombre. Il est très facile de voir le codex alimentaire comme l’une des pires contraintes depuis longtemps et vous pouvez vous enrager contre cette injustice mais vous avez aussi besoin de réaliser que nous glissons tous trop facilement dans le confort et dans l’apathie. Il y a plus de 2000 ans, Lao Tsé disait : « La marque de notre ignorance est la profondeur de notre croyance en la violence, l’injustice et la tragédie. Ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l’appelle un papillon. » C’est aussi vrai aujourd’hui que ça l’a toujours été. Vous pouvez transformer cette apparente injustice en une impulsion pour en finir avec vos jours paresseux de chenille, où vous dépendez de quelqu’un d’autre pour faire pousser et vous procurer votre nourriture. Voici, maintenant, l’opportunité de vous tourner vers votre soi-papillon, volant au-dessus des repères anciens et dépassés de votre vie.

Avec de l’autodétermination, vous pouvez commencer à vous éloigner de vos dépendances croissantes qui envahissent votre vie au fil des années pour vous permettre de devenir plus indépendant et plus autosuffisant. Non seulement vous n’aurez plus besoin de suppléments nutritionnels achetés dans les boutiques de santé mais tandis que votre pression artérielle diminue et que votre bon état physique et votre respect de vous-même reviennent vous, vous n’aurez plus besoin non plus de médicaments qui accompagnent de façon croissante le vieil âge. À la place vous expérimenterez la sensation naturelle d’accomplissement qui accompagne l’autosuffisance. Même quand vous achetez des graines pour le jardin, il n’y a pas besoin d’acheter des graines non naturelles, des hybrides infertiles, qui sont offerts aujourd’hui. Dans chaque pays il y a des fournisseurs de graines pour les jardins qui sont intègres et qui seront trop heureux de vous vendre leurs graines naturelles de qualité supérieure issue de plantes bio, et il y a par ailleurs tous les jardiniers qui ont créé leurs propres banques de graines naturelles à partir de légumes anciens. Vous rencontrerez ces gens innovants quand vous rejoindrez votre groupe local de jardinage bio.

Le codex alimentaire ! Appelez le « Reconquérir sa Vie ».

Dans l’Amour et la Lumière,
Michael
Juillet 2008