Passer des pactes avec le Soi

Je reçois occasionnellement des mails de personnes au sujet d’un ”pacte” qu’elles ont fait avec elles-mêmes à un moment ou un autre du passé. C’est le terme qu’elles utilisent : pactes. Cela peut être un pacte de vivre une vie de déni, ou une vie de souffrance ou quoi que ce soit, mais habituellement, elles se sentent liées, par devoir, par ce pacte avec elles-mêmes. Certains de ces mails me demandent mon opinion à ce sujet, d’autres demandent de l’aide.

Je dois admettre que, dans toutes mes années de souffrance sur mon chemin spiritual, pas une seule fois j’ai pensé avoir passé un pacte pour le parcourir en souffrant. Souffrir était le résultat de mon programme subconscient, pas un « pacte » de souffrance. Les mails que j’ai reçus sur ce sujet des « pactes » sont tous venus d’Amérique et du Canada ! Cela me fait me demander si un enseignant spirituel aux USA a popularisé l’idée d’un « pacte » négatif. Je dis négatif parce que tous les « pactes » consistaient à rendre la vie plus difficile et pénible qu’elle n’a besoin d’être. Aucun de ces « pactes «  ne parlaient de s’aimer soi-même, ni de vivre facilement ni d’être bon avec soi-même.

Les mails que j’ai reçus sur ce sujet sont le reflet des nombreuses fois où j’ai entendu des personnes mentionner leurs pactes de vie. Quoi qu’il en soit, je l’ai entendu assez souvent pour décider d’en faire un article. Tout d’abord, laissez-moi établir que je suis en total désaccord avec la réalité de pactes négatifs délibérés. Il n’existe rien de tel. Si vous croyez à une telle idée, je ne peux que suggérer que votre esprit joue un jeu d’illusion. Vous êtes libre de conserver votre croyance si vous y êtes attaché mais en vérité,  cela ne vous rend pas service de le faire. Alors voyons cela de plus près. L’un de nos problèmes très humains est d’être accros à la rationalisation de tout ce qui nous arrive. Nous croyons que nous avons besoin de le rationaliser pour le comprendre. Il ne nous vient jamais à l’esprit, quand nous comprenons quelque chose, que nous puissions avoir tout faux. Pourquoi ? C’est irrationnel d’avoir une compréhension claire et d’avoir faux en même temps.

Nous avons cette habitude ridicule d’intellectualiser nos vies. Nous avons besoin que la vie ait un sens rationnel pour notre intellect et nous avons tendance à déformer et à distordre notre perspective de la vie jusqu’à ce qu’elle fasse sens rationnellement, jusqu’à ce que nous comprenions. Alors nous rejoignons la grande troupe des gens qui, dans leur compréhension de la vie, savent en fait très peu de choses sur elle. Si un nombre suffisant de personnes croient quelque chose, c’est ce critère qui détermine la façon dont les gens vivent leur vie. Une sorte de « pacte de masse » ! Donc nous avons un pacte de masse islamique, un pacte de masse chrétien, un pacte de masse bouddhiste etc. Et bien entendu, les pactes de masse sont toujours en conflit avec eux-mêmes et entre eux, si bien que les gens qui sont attachés à ces pactes vivent en conflit.

Soyez très clair avec ceci : si vous êtes en conflit avec un « pacte » de base, alors vous êtes en conflit avec vous-même. Ce conflit avec vous-mêmes est-il un « pacte » délibéré d’être en conflit et de vivre la vie de façon pénible, ou est-ce le résultat d’un attachement à une croyance ? La réponse devrait être étonnamment évidente. La plupart de nos conflits internes sont créés par de fausses croyances. Le Soi que vous êtes ne demanderait jamais au soi-identité de faire un « pacte » avec quoi que ce soit de moins que de tenter l’Amour !

Au moment où j’écris ceci, nous venons d’entrer dans la Nouvelle Année depuis quelques jours seulement. Mais peu importe quand vous lirez cela, vous pouvez créer une Nouvelle Année pour vous-même en laissant aller toutes les croyances qui ne vous font plus honneur et qui ne vous soutiennent pas. Toute croyance que vous avez et qui vous empêche de voir une plus grande vérité, jetez-la. Toute croyance que vous avez et qui vous réduit, laissez-la aller. Toute croyance selon laquelle « cette voie est la seule voie », congédiez-la, ou si c’est « cette voie conduit au salut », balancez-la. En règle générale, toute croyance maintenue par des millions et des millions de personnes va être fausse ! Est-ce que ça vous semble fou ? Désolé mais si vous ne le savez pas déjà et que vous continuez sur votre chemin spirituel en chercheur authentique de Vérité, alors vous en viendrez à réaliser la vérité de ce que je vous dis. Il a été dit : « Nous nous sommes endormis en masse et nous nous éveillons un par un. » Ces mots contiennent beaucoup de vérité. La masse des gens ont fait le pacte de dormir et le pacte les maintient endormis. Pour vous éveiller, vous avez besoin de laisser aller tous et chacun des attachements que vous avez à toutes croyances.  La liberté ne se trouve pas en errant dans les terres vides de la croyance, à croire qu’il y a une porte de sortie ; la liberté, c’est être libre de tout besoin émotionnel de croyances. Cela nous amène vers le prochain point, parce que nos croyances sont presque toujours autant émotionnelles qu’intellectuelles. En fait, s’il n’y avait pas d’attachement émotionnel à une croyance, il n’y aurait pas de besoin intellectuel pour cette croyance. Si cela semble fou, c’est pourtant nous, une humanité très confuse !

Nous sommes confus à cause de nos besoins émotionnels et intellectuels de rationaliser et de comprendre nos vies métaphysiques et spirituelles. Il devient sûrement évident que cela ne se produira jamais. L’intellect et les émotions ne sont pas conçus pour la compréhension métaphysique et spirituelle ; ils ont un rôle différent  à jouer dans le scénario continu et holistique de nos vies. Notre connaissance intérieure métaphysique et spirituelle fonctionne par un mécanisme très différent ; il est généralement connu en tant que cognition mystique. Je l’appelle « savoir direct ». Le savoir direct est une expérience transcendante, qui grandit et qui augmente en relation directe avec la capacité de la personne qui est le bénéficiaire. Le savoir direct ou la cognition mystique ne sont  pas fondés  sur l’intellect, ils sont fondés sur une intelligence sensible qui est pleinement utilisée et exercée. Des émotions peuvent accompagner la cognition mystique parce que nous sommes des Etres d’émotion, mais elles ne la contrôlent ni ne la précipitent. Et, il est inutile de le dire, la cognition mystique n’emporte pas les dormeurs vers le ravissement du savoir éveillé. Si vous êtes quelqu’un qui a l’illusion d’avoir un pacte, laissez-la aller. En fait il n’y a rien à laisser aller d’autre qu’une croyance et, comme elles le sont si souvent, c’est une fausse croyance. La bonne nouvelle c’est que c’est vous qui l’avez créée, alors vous pouvez aussi facilement la laisser aller.

Quand j’ai dit au début de cet article que j’ai beaucoup souffert sur mon chemin spiritual, j’ai négligé de vous dire que c’était moi qui avais créé cette souffrance. Nous le faisons tous. Bien entendu, aucun d’entre nous ne le fait délibérément, mais, tels des ordinateurs, nous avons tous un programme qui détermine la façon dont nous pensons et dont nous agissons. Ce programme a sa source dans notre passé mais il réside dans notre subconscient, une zone de l’ordinateur très difficile à atteindre. La plupart des gens vivent la plupart de leur vie de façon subconsciente. Pensez-y ! Nous sommes conçus pour vivre nos vies en pleine conscience, ce qui veut dire que nous devrions être neufs  et conscients à chaque instant. Au lieu de cela nous vivons une répétition pratiquement sans fin d’hier, inconscients d’être enfermés dans des répétitions subconscientes. C’est devenu tellement chronique chez certaines personnes qu’elles sont traitées par des psychologues pour des problèmes qu’elles n’ont pas, des problèmes qui n’existent que dans leurs croyances.

Dans mon propre programme subconscient se trouvait la croyance, comme tout bon Chrétien, que j’étais né dans le péché et que je grandis par la souffrance. Je me hâte d’ajouter que j’ai jeté cela depuis longtemps mais que c’est resté en place pendant quarante neuf ans. Pour la vaste majorité des gens, leur programme subconscient reste en place vie après vie. Pas génial ! Les fausses croyances sont le berceau de la plupart de la souffrance humaine. Bien sûr la question suivante est : comment se débarrasser de croyances que nous ne réalisons même pas avoir ? Vous voyez ce que je veux dire ? Mentalement, nous rejetterions une croyance qui ne colle pas intellectuellement avec nos croyances les plus conscientes, complètement inavertis que non seulement elle est fixée dans notre programme subconscient, mais que ce programme est aussi émotionnellement chargé en plus de l’attachement mental. Je suis peut-être ici en train de tenter de m’attaquer à plus que je ne peux expliquer dans un simple article. Cependant je vous  conseille vivement de faire une liste écrite de ce que la liberté représente réellement pour vous et de comparer cela avec votre vie.

La liberté, c’est le non attachement à ceux que vous aimez. La liberté, c’est agir plutôt que d’avoir à choisir comment agir. La liberté, ce sont des choses différentes pour différentes personnes, mais elle n’inclut pas tant ne pas avoir de croyances que de ne pas y être attaché. La liberté, c’est ne pas avoir besoin que les gens soient d’accord avec vous ou avec vos croyances et la liberté de ne pas vous prendre trop au sérieux. La liste continue. L’une des libertés que j’apprécie le plus est d’être libre de toute anxiété et souci. J’ai oublié ce que cela fait de les ressentir. Là où autrefois l’anxiété résidait se trouve maintenant l’espace sacré de la paix intérieure.

Personne n’est borné et limité par son passé. Vous pouvez choisir de vivre dans l’instant, exprimant librement la personne que vous êtes juste en cet instant. Cela requiert de quitter le programme subconscient, le logiciel, et de vivre bien plus en conscience dans l’instant, mais vous avez vraiment la liberté de faire ce choix. Soyez seulement averti qu’un tel choix n’est pas intellectuel ; c’est un choix qui doit être vécu pour devenir réalité. Si vous êtes réellement attaché aux pactes, le seul pacte avec lequel je serais d’accord, c’est le pacte de vous éveiller ! C’est un pacte qui a beaucoup de valeur. Eveillez-vous… laissez les dormeurs à leurs rêves et à leurs illusions et rejoignez les quelques-uns qui marchent éveillés à l’intérieur du rêve.

Dans l’Amour et la Lumière

Michael