Observation de soi-même et être présent

observation de soi-même

Cet article a été demandé à Michael… je ne sais pas pourquoi ni pour qui mais Carolyn me l’a transmis… et je m’empresse de vous le traduire et de le mettre à votre disposition. Bonne lecture !

OBSERVATION DE SOI-MEME ET ETRE PRESENT

Il y a de nombreux aspects à considérer en ce qui concerne notre capacité à être présents. En général, nous avons plus conscience de ce qui se passe autour de nous, en dehors de nous, que nous n’avons conscience de ce qui se passe à l’intérieur de nous. Nous réagissons à répétition et, cependant, à moins qu’on ne nous le fasse remarquer, nous y prêtons rarement attention… et ainsi nous continuons quand même. Pourtant, si et quand on nous le fait remarquer, nous accueillons souvent cela avec une autre réaction sur le fait que, non, nous ne réagissons pas ! Tout cela est un scénario très commun chez la plupart des gens.

C’est là qu’il est une bonne chose d’apprendre à être des observateurs de nous-mêmes. Autrement dit, nous nous observons comme un acteur sur la scène de la vie, observant notre numéro sans le moindre soupçon de critique, tout en notant ce qui fonctionne en notre faveur et ce qui fonctionne à notre détriment. Il est important de faire cela sans la moindre forme de critique, simplement parce que l’autocritique ne marche pas non plus. Et nous sommes très critiques envers nous-mêmes. En fait, la plupart de nos pensées subconscientes tournent autour de l’idée que nous ne sommes pas assez bien et elles restent constamment négatives. Ce n’est que quand nous sommes plus conscients que nos pensées deviennent plus positives et nous élèvent.

De nombreuses personnes entretiennent l’idée que ce sont nos situations difficiles qui nous procurent du stress mais ce n’est pas vrai. Dans une plus grande réalité, il n’y a rien en dehors du Soi. Je ne veux pas dire rien en dehors du corps et de la personnalité physiques mais rien en dehors de l’Être spirituel immortel que nous sommes vraiment. En réalité, cela signifie que peu importe la situation dans laquelle nous sommes, nous l’avons créée. En chaque instant de notre vie, nous créons le contenu et la direction de chaque instant de notre vie. Je veux dire par là que toutes et chacune de nos pensées, le contenu de nos émotions, de nos croyances et de nos attachements et notre focalisation quotidienne la plus constante sont les facteurs créateurs de notre vie. Ce que je dis ici est que c’est la personne intérieure qui crée les situations difficiles, pas une quelconque organisation extérieure qui s’acharne à vous atteindre.

Quand vous prenez conscience que vous êtes le facteur créateur de votre vie, alors vous réalisez qu’une personne pleine de stress crée des situations difficiles… et c’est ainsi que cela semble se perpétuer pour de nombreuses personnes. Sérieusement… une personne stressée a bien peu de chances de créer des situations harmonieuses ! La vie ne fonctionne pas comme ça. Une personne calme et paisible crée des situations qu’il est facile de traverser ou qui sont faciles à gérer. Tout se résume à soi-même. C’est là que l’observation de soi-même entre en jeu. Quand vous voyez – et que vous acceptez – que vous êtes la personne qui crée le désordre autour de vous et dans votre vie, vous pouvez arrêter de blâmer les autres et acquérir un ensemble de comportements qui fonctionnent pour vous sans créer de situations stressantes.

La plupart des gens blâment le gouvernement ! Ceci est compréhensible parce que la plupart des politiciens sont exactement comme la majorité des gens qu’ils sont supposés servir, débordés à vivre une vie réactive et stressante tout en blâmant les membres du parti politique opposé… et c’est ainsi que le manège continue à tourner. Nous ne pouvons pas corriger ce cercle de vie destructif chez les autres mais nous pouvons y mettre fin à l’intérieur de nous. En observant ce qui fonctionne pour notre bénéfice dans notre vie quotidienne et en observant ce qui nous rend stressés et fatigués dans notre vie quotidienne, nous sommes capables de faire les changements intérieurs pour notre bien-être global.

Je le répète, ne faites jamais cela avec un point de vue critique. Ne critiquez jamais vos aspects négatifs quand vous les observez en action ; simplement, effacez-les progressivement de vos pensées et de vos actions futures. Avec de l’entraînement, vous deviendrez capable d’apporter des ajustements à la façon dont vous vous exprimez dans le moment présent, là où la vie se passe. Vous pouvez changer, d’une vie stressante à une vie de paix intérieure. Ces deux aspects résident tous les deux en vous-même. Ce n’est qu’une question de choisir quel aspect de vous vous choisissez dans le moment perpétuellement présent. Bien entendu, au milieu de tout ça, ce sera tout à votre avantage si vous… choisissez aussi l’Amour !

 

Crédit photo : Airflore sur Flickr