La Peur de l’échec (vidéo transcrite)

fear of failure

La peur de l’échec

La vidéo ci-dessus est l’original en anglais. C’est un extrait enregistré lors d’un séminaire. Le texte ci-dessous transcrit au plus près les paroles de Michael Roads. Les blancs, répétitions non intentionnelles, etc. ont été éliminés.

Peur de l’échec… vous ne pouvez pas échouer !

Il y en a une autre, la peur du jugement. L’échec est fondé sur le jugement. Si vous vous jugez vous-même, vous allez échouer. Pourquoi ? Parce que la conscience des juges vous estime coupable. La conscience de « ne pas juger » ne peut pas vous trouver coupable. Donc la conscience des juges n’est pas la conscience de « je suis OK », la conscience de l’innocence. Ce n’est pas la conscience d’acceptation. Le jugement est sa propre conscience. Et vous êtes toujours coupable parce que c’est le jugement. Le jugement ne peut pas vous trouver innocent. Toujours coupable, pas assez bien, aurait pu faire mieux… Vous ne pouvez pas gagner dans le jugement. Ce n’est pas une possibilité.

Les cours de justices le font, mais c’est quelque chose de différent. Et généralement, cela ne marche pas vraiment.

Mais quand vous vous jugez vous-même, vous avez perdu instantanément au moment où vous avez commencé à vous juger. C’est la même chose avec la critique. Certains croient en fait qu’en se critiquant ils vont s’améliorer. L’énergie se dirige vers ce sur quoi vous vous focalisez. Vous allez vers le bas avec tout ça.

La peur de l’échec parle de se juger ou de se critiquer soi-même et ensuite de croire à cette illusion.

L’échec n’existe pas, le succès n’existe pas. Comment un être immortel peut-il échouer ? Echouer à quoi ? A être immortel ? Echouer à gagner de l’argent dans cette vie ? Et alors ? Vous le laisserez derrière de toute façon ! C’est juste un jeu qu’on joue en route.

Est-ce que vous réalisez que beaucoup de gens arrivent ici avec une habitude de richesse. Et si vous avez une habitude de richesse et que vous vous incarnez dix fois et qu’à chaque fois vous gagnez de l’argent. E à chaque fois vient un moment où vous vous retirez de votre corps et : « Oh mon Dieu, j’ai complètement oublié et je me suis fait reprendre par la richesse, je me suis fait reprendre dans ce monde d’illusion. Je me suis fait avoir encore et encore. »

Alors une fois vous allez vous incarner et prendre une décision. « OK, je ne prends pas la voie de la richesse. » Bien entendu vous oubliez ça. C’est une grosse blague que vous vous jouez. Cela vient de votre âme, la décision est prise par votre âme et immédiatement lorsque vous êtes né, vous entrez dans la bataille. Alors tout le monde doit réussir et réussir, ça veut dire gagner de l’argent. Personne n’y pense plus que ça, gagner de l’argent. Et donc vous ressentez l’échec. Vous aviez mis au point un programme, un programme pour éviter la richesse. Et ça veut dire échec. Et personne ne veut entendre à la fin de sa vie : « Félicitations ! Tu as été un échec incroyable ! » Mais c’est peut-être exactement ce  que vous aviez besoin d’entendre. Parce que cela voudrait dire que vous avez réussi. Cela veut dire que tandis que vous vous escrimiez à trouver de l’argent, vous avez trouvé d’autres choses, vous avez trouvé la croissance spirituelle. Vous avez trouvé de quoi apprendre au sujet de la conscience. Vous avez appris que vous êtes une âme. Et donc vous avez commencé à être plus sélectif maintenant. OK, je gagne assez d’argent pour vivre, mais je n’ai plus besoin de prendre la voie de la richesse, j’ai assez pour vivre mais j’apprends aussi à me connaître depuis mon cœur et cette fois, je vais l’emporter avec moi. Ca, je le garde, ça, je l’emporte avec moi.

Personnellement, je n’ai jamais été pris par l’appel de la richesse dans cette vie. J’ai bien essayé quand j’étais jeune mais quand mon âme est intervenue, et elle est intervenue quand j’ai émigré,  mon âme a dit que ce n’était pas ce sur quoi il fallait me focaliser, que c’était sans importance.

Et quand éventuellement vous atteignez un endroit, et je me souviens à peu près exactement le moment, bien que je sois incapable de vous donner l’année maintenant, c’est comme si brusquement vous passiez à travers une membrane et que vous entriez dans l’abondance. Et vous réalisez que vous n’avez plus besoin d’y penser. Je veux dire à l’abondance. C’est un état de conscience. Vous entrez dans un état de conscience qui ne va sans doute pas vous amener une grande richesse, mais il y a toujours assez d’argent, toujours exactement assez et vous n’avez plus jamais à connaître la pauvreté parce que ce n’est pas dans votre conscience. Mais si vous cherchez à avoir plus, à gagner plus, dans votre conscience, bien en arrière se trouve un schéma de peur d’échouer. Je pourrais échouer. Et tout le monde a peur d’être un échec. L’échec est une désapprobation de la société. Ca fait peur aux gens. C’est comme le ridicule. Le ridicule, je crois que c’était au temps de Louis XVI, était une arme à la Cour. A la Cour de France, on tuait les gens avec le ridicule. Il y avait des gens qui se suicidaient parce qu’ils ne pouvaient pas supporter le ridicule.

Nous avons besoin d’avoir cette auto-assurance qu’on ne peut pas échouer. Le succès est l’amélioration de la société… qu’est ce que ça veut dire ? A quoi ça sert ? Elle n’a jamais rien de correct, la société ! Alors succès, échec, balancez tout ça, vivez votre vie en être spirituel entier.

La vie encourage cela parce que vous êtes Amour. Et quand vous vous aimez et que vous vous soutenez, la vie vous soutient. Quand vous retournez vers la tendance moderne à fixer des objectifs, le pire est que vous atteignez votre objectif et vous êtes enchanté. Cela veut dire que dans les 5 ans que cela vous a pris pour arriver là, vous êtes la même personne et : Mon Dieu, quel succès merveilleux ! Mais quand vous atteignez l’objectif et que vous avez grandi, l’objectif ne rime à rien parce que quand vous l’avez atteint, vous n’en voulez plus. Cela veut dire que vous avez vécu un processus de croissance.

Vivez simplement chaque vie dans la totale confiance qu’en tant qu’être spirituel, en tant qu’âme, vous êtes au parfait endroit avec tout ce dont vous avez besoin pour le moment présent et quand vous en avez besoin, ce sera là pour vous. Quand vous faite totalement confiance au Soi, quand vous faites une confiance totale, tout est là quand vous en avez besoin, il n’y a rien à organiser, rien à prévoir, rien à vouloir, rien dont vous ayez besoin.

J’ai atteint cet endroit assez récemment. Mon Dieu quelle liberté quand vous réalisez que vous n’avez rien à faire sauf être totalement vrai, totalement Aimant et dans la totale appréciation de l’Etre que vous êtes.