Jouer avec le Feng Shui

Jouer avec le Feng Shui

Comme la vie change au cours des années ! Dans la première moitié du 20ème siècle, quand mon père était en activité dans sa ferme en Angleterre, le Feng Shui n’était pas un concept dont il avait la moindre conscience. Pendant que je grandissais, occupé à développer mon histoire d’amour avec la nature, le Feng Shui était aussi inconnu de moi que la planète Mars. Même pendant ma recherche du Soi, je n’avais jamais entendu parler du Feng Shui et puis… soudain le Feng Shui était là. Je souris maintenant en me souvenant de la façon dont les premiers parlaient de Fing Shou, ou Shi, … selon la façon dont ils en avaient entendu parler et de la façon dont ce soudain afflux de connaissance allait rendre la vie et l’art de vivre tellement plus facile.

En ce qui concerne le Feng Shui, je ne peux rien dire parce que j’ai peu lu à son sujet et que je ne le suis pas comme mode de vie, mais je vois vraiment qu’il a beaucoup à offrir. Pas comme un concept, pas comme une manière intelligente d’approcher la vie, à la mode, dans le vent, mais dans sa véritable essence. Et quelle est cette essence ? Pour moi, c’est l’équilibre. Un de mes bons amis définit le Feng Shui comme : prendre l’environnement construit (architectural, créé par l’homme) et le mettre dans le flux (l’harmonie) de l’énergie universelle (chi). Pour moi, c’est une excellente définition, claire. Cela définit aussi… l’équilibre.

La plupart d’entre nous se seront jamais architectes, dessinant et implantant vraiment des constructions sur des terrains, mais pratiquement tous vivront dans ces constructions, y travailleront et, pour le meilleur ou pour le pire, développeront une relation avec elles.

Pour moi, la principale expression physique du Feng Shui est l’implantation d’une telle construction, votre maison par exemple. Combien d’architectes ont-ils  ne serait-ce que la plus vague relation consciente avec la terre ? Les lotissements d’aujourd’hui sont généralement construits sur des terrains disponibles, pas chères. Mais ces terrains ne sont  pas simplement de la terre. Ils font partie du corps vivant de notre planète Terre et, comme avec toutes les terres, ils ont une énergie qui  résonne. Combien d’architectes et de constructeurs se mettent en accord avec cette énergie et, la lisant, agissent en conséquence ? Comme il est étrange qu’en tant qu’humains, avec une telle intelligence potentielle, nous ne l’utilisions pas pour nous accorder avec, ou pour apprendre sur la résonnance énergétique du lieu où nous allons construire ou que nous allons acheter, pour vivre. Et le lieu où nous vivons a une influence très puissante sur nos vies.

Toutes les terres ne sont pas adaptées à la vie humaine. L’ensemble de la planète Terre est un vaste réseau de lignes d’énergie. On peut les appeler méridiens, ley lines, peu importe ; il s’agit d’énergie. Les animaux sont en parfait accord avec cette énergie  -ils expriment du bon Feng Shui-  mais nous, humains, avons une attention tellement étroite que nous semblons la rater complètement. On va dire les choses comme ça : si vous construisez ou achetez une maison sur un terrain où des vaches refuseraient de se coucher, alors il est peu probable que vous expérimentiez l’harmonie dans cette maison. La terre va exercer une influence négative sur tout le monde dans la maison. Négatif, dans ce sens, n’est pas mal ou faux, c’est simplement un champ d’énergie qui n’est pas favorable à une habitation humaine harmonieuse. On nous dit qu’en pratiquant un bon Feng Shui, ce champ d’énergie peut être changé mais je peux vous assurer qu’il y a de nombreuses variables en jeu.

Pour moi, le Feng Shui commence quand vous vous levez le matin. La direction de vos pensées et de vos sensations en cette nouvelle journée crée un flux d’énergie que vous suivrez  -sans rien en savoir. Les pensées qui sont en harmonie avec le Tout vont offrir une bien meilleure journée que si les pensées sont négatives et de séparation. Si vous vous levez avec une conscience de Feng Shui et que vous décidez de jouer avec l’équilibre et l’harmonie pour cette nouvelle journée, les tissant délibérément dans les fils de votre pensée, de vos paroles, de vos actions, de votre concentration, vous allez passer une booooooonne journée. Le contraire est vrai aussi !

Pour généraliser, la pensée humaine est négative. Cela demande un effort de ne pas être aspiré dans le maelstrom quotidien de la pensée humaine. Tous les médias bombardent 24 heures par jour un retour principalement négatif sur la vie. Et cependant si vous y résistez, vous le devenez. Alors vous ne résistez pas, vous ignorez, vous évitez ou vous refusez d’être impliqué dans la spirale humaine de négativité. C’est du « vrai » Feng Shui. Cela aura bien plus d’effet que l’endroit où vous installez la baignoire pour les oiseaux dans votre jardin. Quand vous êtes en ville, la baignoire pour les oiseaux n’a pas grand-chose à offrir. Et si vous vivez le vrai Feng Shui du Soi, la baignoire à oiseaux aura encore moins d’importance, où que vous soyez.

Retournons vers la maison située sur le terrain où les vaches ne se coucheraient pas. Sérieusement, c’est un réel handicap. Si vous savez que votre famille est raisonnable, sans tendance particulière à la pensée négative, ou au blâme, et que malgré tout vous avez du mal à rester en bons termes dans la maison, alors changer d’endroit est une bonne option. Mettez vous en accord avec votre chez vous. Méditez sur l’énergie de votre chez vous. Chez soi, c’est la maison ET le terrain. Que ressentez-vous ? S’il y a une sensation de discorde, un sens de ‘quelque chose qui ne va pas’, une sensation inconfortable au profond de votre conscience, alors prenez conscience que vous vivez là-dedans. Il est certainement possible que des consultants en Feng Shui puissent aider à rééquilibrer l’énergie, mais pour certaines personnes seulement. Ce n’est pas aussi simple que « fais ci et fais ça, enlève ceci et met ça là » et tout ira bien. Pour une famille, ou pour une personne dans la famille, ou pour certaines personnes, cela peut fort bien marcher, pour d’autres, cela peut n’avoir aucun effet. Pourquoi ? C’est facile : parce que la vie n’est pas un flux d’énergie en dehors du Soi. C’est un flux d’énergie au sein du Soi et le Soi est le noyau du Feng Shui. Il s’agit de l’harmonie en dedans ; en dehors n’est pas réel, c’es t une illusion et peu importe comment vous jouez avec, les illusions restent des illusions.

Vous pensez peut-être bien : “Qu’en est-il du Feng Shui et de la nature ?” Laissez-moi dire les choses comme ça. Vous vous réveillez le matin et immédiatement vous commencez à penser. Ces pensées sont énergie  – une énergie qui radie de vous directement dans le cosmos. (Ce n’est pas en termes physiques bien que la physicalité soit affectée.) En termes d’énergie, qui est aussi conscience, la nature est dans notre champ métaphysique d’énergie.  La nature n’est pas en conflit avec la vie. De la même façon, la nature n’est pas une expression du conflit. Même si nous voyons ce que nous percevons comme du conflit dans la nature, c’est un reflet de notre propre conflit humain intérieur. En d’autres mots, ce que nous voyons n’est pas ce QUI EST, c’est notre perception humaine de ce qui est… et c’est très différent. La nature est une expression de l’accord et du flux de la vie naturelle. Le vrai Feng Shui, c’est nous faisant partie (et le Tout) de l’expression naturelle, mais malheureusement nous sommes devenus des étrangers au naturel. Les animaux ne sont pas impliqués dans les conflits avec eux-mêmes, la plupart des humains le sont. Le conflit est un blocage ou une résistance au flux de l’énergie à l’intérieur de vous. Le flux d’énergie est la vie. La nature ne résiste jamais à la vie et est incapable d’entrer mentalement en conflit avec elle, mais les gens font ces choses tout le temps. D’où la mal-adie.

Dans un article comme celui-ci je ne peux qu’effleurer les abords des vastes profondeurs du Feng Shui réel. Dès que j’explique un facteur, cela conduit à un autre et à un autre et soudain cela devient beaucoup trop long et verbeux. Je vois et j’expérimente la vie en termes holistiques  -rien n’est séparé-  donc je dois choisir où arrêter une explication, tout en sachant que ce n’est qu’une partie de la plus grande image. Et je dois aussi vivre selon ces termes.

Laissez-moi vous donner un exemple. En 2003, tandis que ma femme Treenie et moi voyagions lors de notre tour annuel de Retraites et de séminaires autour du monde, mes valises étaient de plus en plus souvent perdues ou retardées dans les aéroports d’arrivées. Treenie m’a dit, dans des termes qui ne laissaient pas place au doute, que j’en étais responsable. De toute évidence, la réaction humaine normale est de blâmer les compagnies aériennes, je veux dire, comment cela pourrait-il être de ma faute, mais la réalité est que nous créons le flux d’énergie dans nos vies et cela inclut… tout ! Comme je réfléchissais au problème valises, je savais qu’en réalité, c’était un problème Michael Roads. Mon Feng Shui était détraqué ! La réalité était très simple, j’adore animer les Retraites et les séminaires, mais je n’aimais réellement pas les transports, en particulier les aéroports. J’en avais fréquenté trop, trop constamment. Si bien que mon énergie envers les aéroports était en conflit avec le flux et l’harmonie. Par conséquent mes valises  -une représentation de moi-même-  étaient retardées et même endommagées. J’ai réalisé tout cela quand nous avons terminé notre tour en Afrique du Sud, en Europe et en Amérique, donc j’ai décidé de changer mon attitude/énergie lors de notre tour au Japon. Je souriais en arrivant dans les aéroports, chantais intérieurement pendant le voyage, aimais les Retraites et séminaires comme toujours et souriais sur le chemin du retour, tout en parfaite harmonie avec des valises bien sages. Définitivement mon choix pour 2004 !

C’est de cela qu’il s’agit réellement avec le Feng Shui. Laissez-moi vous donner un autre exemple. Il y a environ six ans, nous avons ajouté une grande extension à notre maison. Un bulldozer est venu et a creusé dans le sol près de la porte de derrière, enlevant les cinq mètres supérieurs d’un petit monticule au bout de la maison. Comme je regardais, j’ai pris conscience d’une sensation de détresse énergétique, mais je l’ai écartée comme une émotion qui m’appartenait. En jardinier passionné, cela semblait être une violation de la terre.

Quand je suis sorti le lendemain matin, inquiété par ma sensation, il y avait un arc-en-ciel clair et magnifique arqué au-dessus du site de l’extension, donc j’ai assumé que tout allait bien. L’extension fut construite et nous  y avons emménagé.

Environ cinq mois plus tard, Treenie aux yeux de lynx a remarqué une activité de termites dans le bois de la nouvelle section, donc le constructeur est venu vérifier. Pour faire court, les termites étaient entrés dans la maison et avaient fait un dégât considérable. Cela a coûté des milliers de dollars pour réparer et remplacer. J’ai assumé la responsabilité de cela et nous avons payé. Nous avons rejeté la voie qui consistait à « faire un procès au constructeur et impliquer les assurances ». Quand j’étais sorti ce matin-là et que j’avais vu l’arc-en-ciel, j’avais assumé que tout allait bien. Rétrospectivement, j’ai appris que l’extension avait certainement reçu les bénédictions de l’Esprit de notre Maison mais j’avais la responsabilité de créer et de maintenir un flux d’harmonie sur ce site de construction. J’avais échoué à faire ça. Si je m’étais assis sur ce site, m’accordant à lui, j’aurais ressenti les zones de discorde et j’aurais pu les harmoniser avec mon propre champ d’énergie focalisé.

Seulement quelques espèces dans la grande famille des termites sont attires et viennent manger les maisons. Ce qui les attire le plus sont la discorde et la perturbation. Cela peut être la négativité humaine, les ley lines attachées à la terre, ou les deux. Ces termites ont  ignoré les sections plus anciennes de la maison, pleine de bois, et se sont concentrés uniquement sur la nouvelle section construite sur le sol perturbé. Nous avons créé une perturbation sérieuse de la terre que j’ai complètement négligée.  Aujourd’hui, cette zone du terrain et la maison sont en harmonie avec la terre.

Le Feng Shui veut dire créer et vivre au sein d’un champ d’énergie qui est en harmonie avec l’univers.  Vous pouvez apprendre à jouer avec cette énergie, à créer le flux de vie qui vous fait le plus honneur. La vie n’a jamais été contre vous, seul vous pouvez être contre la vie. Quand vous êtes vraiment conscient, focalisé et équilibré, vous ‘êtes’ l’harmonie de l’univers qui s’exprime dans le Soi.