Identité, personnalité et individualité

Identité, personnalité et individualité

Mon poseur de questions favori a encore frappé l’autre jour. « Michael, quelle est la différence entre identité, personnalité et individualité ? Quand je meurs, que se passe-t-il pour mon identité et ma personnalité ? Meurent-elles ? Est-ce que je continue ensuite en tant qu’individu ?  Qu’en est-il de l’identité, de la personnalité et de l’individualité dans la plus grande image ?

Question intéressante ! Prenons les versions du dictionnaire d’abord pour pouvoir les mettre de côté. D’après le Chambers (milieu du 20ème siècle) : 1 – Identité – état d’être le même ; similitude. 2 – Personnalité – fait ou état d’être une personne ou d’être personnel ; individualité ; caractère distinctif. 3 – Individualité – existence séparée ou distincte ; unité ; caractère distinctif. Ouah ! Je le confesse, identité en tant que ‘similitude’ et ‘unité’ assimilé à individualité m’ont réellement surpris. Parlez d’affirmations conflictuelles, ‘séparé et distinct’ et ‘unité’ côte à côte ! Maintenant je suis réellement curieux. Voyons si cela a changé dans un dictionnaire moderne. 1 – Identité – l’état d’avoir des caractéristiques d’identification uniques. 2 – Personnalité – la somme totale de toutes les caractéristiques comportementales et mentales au moyen desquelles un individu est reconnu comme être unique. 3 – Individualité –  séparé ou distinct des autres de la même espèce ; caractère distinctif. Hummm, très intéressant.

Il semble que l’identité ait complètement changé de signification au cours des années tandis que le reste est au fond la même chose, sauf en ce qui concerne cette curieuse référence à l’unité.  Le Chambers indique qu’aussi longtemps que nous sommes attachés à l’identité, alors nous demeurons dans une similitude continue. C’est tellement vrai ! OK, maintenant, ma version ! Peu après notre naissance, on nous donne un nom. L’idée et le but du nom sont de nous identifier. Considérant que des milliers de personnes ont des noms identiques, cela indique sûrement le sens le plus ancien d’identité. Cependant au cours de notre croissance et de notre passage à l’état d’adulte, nous développons notre personnalité/égo. La personnalité/égo n’est pas mal, pas plus que l’égo ne devrait être maltraité ni soumis par ceux qui sont sur leur chemin spirituel. L’égo/personnalité s’identifie avec l’identité, ce qui signifie que la personne s’identifie à son nom, à son corps et à sa personnalité qui grandit. Au fil des années notre personnalité développe certaines caractéristiques, certaines d’entre elles s’incrustant profondément. Bien avant que nous mourrions dans notre réalité physique, nous avons établi que le soi est une identité avec une personnalité définie, complète avec certaines caractéristiques établies. Le principe de la mort est de faire voler en éclats cette fausse représentation de Qui Je Suis. Fausse, notez, pas mauvaise ! Au cours de nombreuses incarnations, la personnalité imprime ces caractéristiques dans l’âme en développement si bien que vous avez des enfants qui, littéralement depuis la naissance, expriment des caractéristiques qui sont déjà développées.

Le fait est que nous ne sommes pas l’identité, pas plus que nous ne sommes la personnalité. Une personne qui développe une personnalité brillante et ouverte a beaucoup en sa faveur, tandis que celle avec une personnalité revêche et fermée a un handicap considérable. Prenez conscience, cependant, que quelle que soit la personnalité, ce sont les caractéristiques du soi identité et pas celles du Soi, Qui Je Suis. Donc nous avons une identité dont les gens croient qu’elle est qui ils sont et une personnalité qui est soit favorable soit résistante au changement. Et le changement va se produire.

Toute expression, toute représentation, tout ce qui ne représente ni n’exprime la Vérité va être défié. C’est l’objectif de la vie, le sens du Soi : exprimer la Vérité au plus haut degré possible. Pour expliquer une Vérité, j’ai besoin d’un point de départ, alors je vais en créer un simple.

Quand l’âme en développement a entamé son expression humaine, nous avions un choix, car sans choix, il n’y a pas de libre arbitre, or le libre arbitre est essentiel à l’expression humaine. Le choix : unité et individualité ou séparation et identité. De toute évidence, nous avons choisi la voie difficile, séparation et identité.  L’identité regarde en-dehors du soi et, avec les yeux, voit un monde physique de séparation. Cela à son tour est devenu notre croyance, notre réalité, et ça l’est toujours. C’est la base de la réalité consensuelle. Depuis longtemps, l’expérience humaine s’est débattue dans cette illusion, à savoir que nous sommes des Etres physiques avec une seule vie courte. De nombreuses personnes savent que nous sommes des Etres spirituels ayant une expérience physique mais peu vivent en fait leur plein potentiel spirituel. Au fil de nombreuses incarnations, l’âme se développe et grandit grâce à l’alchimie de l’intelligence et de l’expérience. Cette infusion puissante crée la sagesse. L’âme sage apprend à ne pas s’attacher à l’identité, à la personnalité, aux croyances, aux idées, aux gens, aux lieux et aux choses matérielles. L’âme sage apprend que l’identité ne peut pas devenir Illuminée spirituellement, connaître le moment de Réalisation de Soi. La réalisation de Soi se produit au moment où le soi-identité meurt, révélant le Soi. La personnalité demeure, mais c’est habituellement une personnalité ouverte, plus flexible. Cependant cette personnalité a toujours tout l’attachement restant  à laisser aller et dans ce laisser aller, là aussi, la personnalité devient encore plus ouverte, encore plus transparente.

Pendant ce temps-là, l’individualité grandit. Ce n’est pas une individualité de différence, c’est une individualité au sein de l’unité. Cette individualité se produit quand vous « savez » que juste comme vous êtes « Un dans le Tout », vous êtes aussi le « Tout dans le Un ». Quand ce saut quantique dans la conscience se produit, vous êtes le « Tout dans le Tout ». Le paradoxe est que quand vous abdiquez votre identité, votre précieuse faussement nommée individualité, vous découvrez que dans la Vérité, votre voyage dans l’individualité en est juste à ses débuts. Etre Un dans le Tout et Tout dans le Un est le berceau de la vraie individualité. A ce point, l’identité est révélée en tant qu’imposteur, née de la séparation, tandis que votre personnalité devient plus souple, plus douce, plus sereine. La personnalité n’est plus la même empreinte de différence, cependant l’ironie est que, par la nature même de ce processus, vous êtes plus unique que vous ne l’avez jamais été. Pour résumer, plus nous sommes le Soi, Qui Je Suis, moins nous sommes une personnalité. A ce stade, l’identité n’est plus qu’une étiquette dont nous avons besoin pour survivre Eveillé dans le rêve de l’illusion que la plupart des gens appellent la vie. L’individualité consiste alors à vivre l’Unité dans une « dualité non divisée ».

Dans l’Amour et la Lumière

Michael