Conscience de Soi

Conscience de Soi

Qui suis-je ? Si c’est une question intellectuelle, elle va avoir peu d’impact sur votre vie, à part faire de vous un chercheur de mots, nourrissant un besoin de comprendre. Et qui vous êtes vraiment ne peut pas réellement être intellectuellement compris car c’est une expérience vécue du fait d’Etre dans notre état de conscience.

Quand j’étais un homme jeune, vers 34 ans, je suis sorti par la porte de derrière comme d’habitude, à cinq heures du matin, pour traire notre troupeau de vaches d’une centaine de têtes. Je ne sais pas pourquoi, ce matin particulier, j’ai sauté sur le manège que j’avais fabriqué pour les enfants et j’ai tourné, encore et encore. C’est bien moi, me suis-je dit. Je tourne et je tourne, jour après jour, excluant les mêmes tâches routinières et je n’aime même pas ça.  C’est ça la vie ? D’où est-ce que je viens ? Et où vais-je aller ? J’avais cette impression inconfortable qu’un jour je serais allongé dans mon cercueil à me demander ce qui s’était passé dans ma vie  -et tout cela trop tard. Qu’est-ce que la vie, ai-je pensé, de quoi s’agit-il ? Puis, en un impact dévastateur, la grande question m’a frappé. Qui suis-je ? J’ai ressenti l’impact de cet instant à travers tout mon corps, à la fois dedans et dehors. Jamais dans ma vie je n’avais eu une telle pensée. Je suis rentré dans la maison où Treenie, ma femme, se levait et je lui ai dit ce qui venait de se passer. « C’est bizarre, a-t-elle dit, j’ai eu les même pensées moi-même il n’y a pas longtemps. » Comme j’étais content qu’elle les ait eues ! Parce que cette simple question m’a/nous a changé la vie. Nous avons poursuivi cette question pendant les quinze années qui ont suivi et pas une seule seconde l’un ou l’autre ne l’a laissée tomber. Si j’avais su quelle douleur physique et émotionnelle attendait, j’aurais vacillé devant elle mais rien, ni la mort non plus, ne m’aurait dissuadé. Quand « Qui suis-je ? » frappe comme ça, alors suivez et n’abandonnez jamais, jamais. A quarante ans, j’ai fait une expérience métaphysique et au cours de celle-ci j’ai fait un vœu d’être soit mort soit Réalisé avant mes cinquante ans. Pas un problème quand on a quarante ans, avec dix ans devant soi, mais à quarante neuf ans et trois mois, quand j’ai été impliqué dans l’expérience de la mort, j’ai connu la peur la plus aigue et la plus dévastatrice possible. En me soumettant à la mort, j’ai appris qu’elle était un imposteur et j’ai su la Vérité au sujet de la peur. Croyez-moi, ce n’était pas une expérience intellectuelle !  C’était l’expérience de la Vérité, de « tomber en Amour avec Soi ».

Alors laissez-moi parler maintenant de passion. Avez-vous une passion  pour la Vérité, pour vous connaître ? Etendriez-vous votre soi-identité sur l’Autel de la Vérité et sacrifieriez-vous ensuite votre soi pour Vivre vraiment. Cette passion dont je parle ne meurt jamais. Elle grandit, consumant chaque obstacle que le mental et l’habitude peuvent utiliser pour doucher son feu. Et dans sa croissance il y a une joie intérieure indescriptible. La réalisation de soi est le commencement d’une telle passion, pas une fin. Et là où cela nous conduit n’est pas à la maison mais Au-delà. Au-delà de quoi ? Juste Au-delà !

Quand nous naissons, nous acceptons un corps physique complet avec une identité. Nous apprenons à nous focaliser sur ces aspects du soi, ignorant le vrai Soi et notre corps de Lumière. Nous entamons un voyage tridimensionnel, mental, émotionnel et physique, dans la vie. Remarquez que j’utilise le mot « entamons » et non « débutons » car en Vérité, c’est l’entame d’une nouvelle incarnation. Qui Vous Etes ne naît pas, ni ne meurt. La nouvelle vie physique est tellement écrasante qu’elle domine notre réalité et la plupart des gens ne se focalisent jamais au-delà. Le vrai Soi et son corps de Lumière n’est pas si évident. Vous êtes aussi immortel. Vous empruntez une expression physique pour apprendre les règles de la création, à travers les Lois de la Polarisation. Les Principes de Vérité le disent très clairement : vous vivez votre propre création. Cela veut dire que nous créons chacun notre propre réalité et que nous vivons cette réalité. Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez maintenant, vous l’avez créée. Si c’est une bonne situation, tout le crédit vous en revient, si c’est une réalité déplaisante, vous en avez la pleine responsabilité. Oubliez le blâme, c’est une des plus grandes illusions de la vie. La polarisation parle d’opposés, de cause et d’effet.  Elle parle aussi de la création du temps qui n’est autre qu’une réalité tridimensionnelle. En Vérité, tout le temps est le mouvement du moment, tout occupant le même espace. D’où l’immortalité ! Parce que la vie physique est si dominante, nous sommes pris dans la croyance et les limitations d’une réalité tridimensionnelle, mais ce n’est pas TOUTE la réalité. Au-delà de nos sens physiques, il y a une Plus Grande réalité et en tant qu’Etres de Lumière, cette Plus Grande Réalité nous est disponible.

Imaginez que toute l’humanité vive dans une seule grande pièce. Dans cette pièce, vous pouvez voyager partout dans le monde physique mais vous ne sortez jamais de la pièce. Maintenant, parce que toute l’humanité se trouve dans cette pièce, il est décidé que c’est tout ce qui existe. C’est  le monde, c’est la vie et il y a un accord consensuel sur cette réalité. Vous, cependant, n’êtes jamais vraiment capable d’accepter cela, alors de l’intérieur vous vient une demande d’information. Vous réexaminez vos croyances, la vie et vous développez une perspicacité. Un jour, après de nombreuses années, vous découvrez un défaut dans les murs de la pièce et en grattant et en raclant, vous faites un petit trou, juste suffisant pour que vous puissiez voir une Plus Grande et bien plus vaste Réalité au-delà. Excité, vous en parlez aux autres gens, mais on vous méprise et on se moque de vous. Vous leur montrez le petit trou dans le mur de la pièce mais à votre étonnement, ils ne peuvent pas le voir. Et vous découvrez éventuellement qu’un autre Principe de Vérité est impliqué : la vérité est toujours la Vérité, mais elle n’est jamais disponible en dehors du bon timing de quelqu’un pour la Vérité. Et nous sommes chacun notre propre timing ! Vous restez près du trou dans le mur, l’agrandissant au fur et à mesure, l’élargissant et vous apprenez une autre Vérité. Plus il devient grand plus il devient invisible.  Le jour arrive où il est assez grand pour que vous puissiez vous faufiler à travers. Au moment parfait, dans le timing parfait, vous commencez à vous faufiler. C’est un moment transcendant et soudain, vous tombez dans le trou comme vous « tombez en Amour avec le Soi ». Vous vous trouvez maintenant dans une plus Grande Réalité et un paradoxe se révèle. Bien que vous soyez plus seul que vous n’ayez jamais été, vous êtes Un avec Toute vie et vous ne serez plus jamais seul de nouveau.  Vous apprenez que dans votre vie en tant qu’Etre humain, vous pouvez vivre et voyager dans la pièce unique qui contient tout, mais vous n’y serez plus jamais contenu. Vous pouvez aller au-delà de cette pièce mais vous ne pouvez jamais emmener aucune autre personne. Tout ce que vous pouvez faire est d’enseigner et d’encourager ceux qui sont prêts et désireux, et de leur montrer comment ils peuvent trouver leur propre voie au-delà des confins de cette pièce. Vous apprendrez que les murs de la pièce qui maintiennent l’humanité sont faits de systèmes de croyance, de peurs et de conditionnement. Dans chaque incarnation, soit nous rendons les murs encore plus solides et plus rigides, soit nous retirons graduellement l’illusion de leur substance. Si vous tentez d’éloigner ces croyances et ce conditionnement des gens, vous attirerez leur résistance et leur colère, alors vous vivez simplement votre vérité, tout en sachant que chaque personne, selon son propre timing, trouvera aussi sa voie pour dépasser les obstacles de l’illusion. Vous pouvez, si vous voulez, faire savoir que vous avez voyagé au-delà de la pièce et ceux qui voudront que vous leur montriez la voie seront attirés vers vous. Soyez préparé, cependant, au rejet, au mépris et à la colère de la part de la réalité consensuelle très peureuse. Quand leurs illusions sont menacées, ils réagissent avec  une violence fondée sur une peur profonde, non réalisée et subconsciente. Quand vous avez quitté la pièce, ne pensez pas un instant que c’est la fin. Ce n’est qu’un nouveau commencement, la naissance du but, le lien de tout votre potentiel et de toutes vos possibilités en tant qu’Etres de Lumière spirituels. Vous avez transcendé le ‘comprendre’ puisque maintenant vous avez la capacité de ‘savoir directement’. Si vous devenez un enseignant, sachez que vous êtes toujours en apprentissage et que chaque personne que vous enseignez est un aspect du Soi engagé dans le processus de l’expansion. Vous connaîtrez maintenant les grands Principes de Vérité en tant que réalité au lieu de mots dans l’intellect : Il n’y a rien en dehors du Soi. Le grand mensonge qui maintient l’humanité en esclavage est le mensonge de la séparation. Toute vie est Une, vaste, pas complexe. Vaste sur un plan métaphysique et multidimensionnel qui va bien au-delà de l’imagination humaine limitée. Et nous sommes des Etres de cette immensité. Notre moment de Vérité ne peut être contenu ou restreint à moins que nous ne créions ces mêmes restrictions et enfermements nous-mêmes. C’est triste, mais cela, aussi, est le résultat de la création humaine. La plupart des gens vivent dans l’illusion commune qu’ils sont un corps physique avec une identité. Ils croient que chaque corps contient la conscience et que leur vie est dans les limites de leur corps, que chaque vie est séparée. Rien de cela n’est Vérité. Et cependant, en tant que créateurs de notre propre réalité, nous pouvons croire en l’illusion et en vivre la fausseté. Bien entendu, il y a un prix à payer. Dans cette fausseté, il ne peut y avoir la vraie joie qui chante sa chanson dans l’esprit du Un, ni la paix qui « dépasse toute compréhension » ni même l’Amour inconditionnel qui est absolu. Le seul absolu, en fait.

Si, cependant, nous ne sommes pas des corps qui contiennent notre conscience, alors quelle est la Vérité ? La Vérité est très simple : nous sommes, chacun d’entre nous, la conscience qui contient un corps. Nous n’avons jamais été contenus, ou restreints, dans un corps. Cela, c’est notre croyance conditionnée et c’est devenu notre pièce, notre limite. Je suis vivant !  Et j’ai voyagé dans des endroits où se sont rendues ces âmes qui, à la mort, ont quitté les confins du corps. Il y a des limites quant à jusqu’où je peux aller et selon les croyances de ceux qui sont morts, eux aussi ont leurs limites. Pour connaître la Vérité de la mort, il vous est demandé de connaître la Vérité de la vie. La mort est une illusion ! Tuer un corps n’est pas une mort réelle, c’est enlever toute chance au  métaphysique d’exprimer d’autre objectifs par l’intermédiaire du véhicule physique (corps) abandonné.  La personne qui tue aussi bien que la personne tuée continueront à travailler sur leurs schémas imbriqués de peur et de colère dans de futures incarnations, avec de nouveaux corps et de nouvelles identités. Comme il est triste que nous dépensions autant d’énergie et de temps en représailles et en blâme. Pire même, quand, ayant vécu une vie de colère et de blâme dirigée contre nous-mêmes intérieurement, nous emportons ce conditionnement, devenant involontairement notre propre pire ennemi. Et cela peut durer des vies, devenant une habitude profondément incrustée. L’habitude de se mettre soi-même en échec. Le déclin évident de notre santé émotionnelle et mentale actuelle, en même temps que sa répercussion physique sous forme de maladies, est très apparent dans la réalité consensuelle d’aujourd’hui.

Bien sûr, il y a moyen de sortir de ce cercle vicieux d’auto destruction mais cela ne va pas juste se produire comme ça. Nous créons chacun notre propre réalité et, pour le meilleur ou pour le pire, c’est notre création. Etes-vous prêt à changer ? Vous êtes sûr ? Parce que le changement, le changement réel, est explosif. Je dis changement  “réel” parce que la plupart des gens l’évitent. Ils modifient une habitude, ou un schéma de comportement et appellent cela changement. Or la modification n’est définitivement pas un changement. Le changement est titanesque, détruisant tout ce qui est précieux aussi bien que ce qui n’est plus souhaité, mais tel un phénix qui renaît de ses cendres, un nouveau fil de potentiel peut commencer à tisser sa magie dans votre vie. Mais seulement si vous êtes ouvert, seulement si vous êtes prêt à lâcher prise, à vous soumettre, à permettre au Soi de régner sur le soi/l’identité ; et avec grand courage, vous suivez le fil des nouvelles possibilités. Si vous avez ce courage, invitez le changement dans votre vie et promettez-vous que vous trouverez les capacités requises pour simplement « laisser aller » et le laisser advenir. Si vous combattez, vous combattez le Soi ; cependant, si vous avez confiance, de la même façon, vous avez confiance en le Soi. C’est votre choix : la confiance ou le combat.

Utilisez votre focalisation pour encourager ce changement et la confiance dans le Soi pour le maintenir. Focalisez-vous sur votre Vérité. Vous êtes un magnifique Etre multidimensionnel et métaphysique de Lumière. [J’ai fait faire des T-shirts avec ces mots inscrits pour que les gens puissent porter un pense-bête constant de cette Vérité.] Donc maintenant, vivez cette Vérité. Imaginez comment vous vous sentiriez en tant qu’Etre totalement illuminé et vivez cette création imaginée. Un autre principe de Vérité : votre cerveau ne fait pas la différence entre une réalité imaginée avec puissance et une réalité qui se réalise physiquement, il ne connaît que ce sur quoi vous vous focalisez. Si vous vous focalisez sur l’état d’illumination imaginé,  alors votre cerveau va créer toutes les conditions et les situations qui peuvent vous faire avancer vers cette Vérité.  Alors ça, c’est de la création intelligente !

Imaginez la personne que vous respectez le plus profondément sur cette planète, qui serait avec vous, chez vous. Je suis pratiquement sûr que vous traiteriez cette personne d’une façon très spéciale. Vous seriez courtois, bienveillant et très prévenant vis-à-vis de ses besoins. Vous seriez honoré par sa présence dans votre vie. Eh bien traitez votre Soi comme ce visiteur très spécial, tout en sachant qu’il n’y a pas de séparation entre soi et Soi. Donnez-vous l’amour et la courtoisie, la considération, la bienveillance et le respect que vous offririez à cette personne spéciale. En Vérité, vous êtes bien plus spécial que vous ne pourriez l’imaginer, alors honorez votre qualité spéciale et expérimentez la magie naturelle que cela libèrera dans votre propre vie. Vous devenez conscient du Soi en vous focalisant sur le Soi, pas sur les problèmes et les ennuis. Vous devenez conscient en apprenant et en pratiquant la conscience, en conservant votre attention dans et sur le Soi qui est impliqué dans Toute vie. Qui Vous Etes est plus proche que votre souffle, attendant toujours le moment où vous vous focalisez sur le Vérité, sur le Soi et sur l’Amour qui s’exprime dans tout moment non réalisé de votre vie. Vivez…  VIVEZ réellement.