Changement inévitable

Changement inévitable

En tant qu’espèce, l’homme n’encourage pas et n’adopte pas le changement avec facilité. En tant qu’enseignant spirituel, j’ai souvent dit : vous ne pouvez pas changer et rester le même. La plupart des gens veulent changer et rester les mêmes ! Nommez cela changement sélectif, à nos conditions. Mais, bien entendu, la vie ne fonctionne pas comme ça.

On pense généralement que nous répondons ou réagissons à la vie.  Il est certain que nous dominons et contrôlons l’environnement mais la vie continue à appuyer sur nos boutons. Ce qu’on réalise rarement, cependant, est que la vie répond et réagit aussi à nous.  Nous, et la vie, sommes une expression et une exploration intrinsèques et entrelacées de conscience. Je l’affirme aussi publiquement : la conscience attire vers le Soi une forme physique à travers laquelle s’exprimer. Mais l’expression est conscience. C’est notre expression consciente qui détermine à la fois notre relation avec la vie/la nature et la relation de la vie/de la nature avec nous.

Aujourd’hui nous vivons dans un monde où la nature semble devenir de plus en plus violente, toujours plus imprédictible. Nous recevons constamment des rapports  selon lesquels des milliers de personnes perdent leurs vies et leurs maisons à des sécheresses, des déluges, des tremblements de terre, des tsunamis et des hurricanes. Nous nous blâmons pour beaucoup de tout cela, croyant que nous devons faire plus attention à l’environnement et réduire notre empreinte carbone. Bien. J’espère que nous le fassions !  Il y a environ quinze mille ans, toute l’Europe était sous peut-être cinquante mètres de neige et de glace. Avons-nous causé cela ? Et puis quand l’âge de glace a fini, le niveau des océans du monde a monté d’environ cent mètres. Avons-nous causé cela ? Les forêts d’Europe sont apparues il y a seulement sept mille ans. Changement, changement, changement.  Rien dans la nature ne reste statique. Comment tout ce changement affecte-t-il l’humanité ? Cela nous contraint à changer et à grandir. Cela fait voler en éclats notre attachement à ‘plus de la même chose’.

Maintenant, on nous dit en Australie que notre côte Est est en danger d’inondation pour les prochaines décennies. Donc les gens vont devoir déménager. Les gens devront réaliser qu’il y a plus dans la vie que de l’immobilier de luxe. Au fur et à mesure que les mers montent, la même chose se produit en Europe.  Aux Pays-Bas qui sont un peu au-dessus et beaucoup en-dessous du niveau de la mer, beaucoup de gens deviennent anxieux. L’immobilier de luxe est menacé et donc potentiellement, des vies humaines. Ce n’est pas nouveau alors qu’est-ce que c’est en train de nous dire ? Le changement climatique et environnemental est endémique sur notre planète et toute la nature est un processus de changement continuel. Mais nous résistons. Nous n’aimons pas le changement si ce n’est pas selon nos conditions. Nous aimons modifier, pas changer. Nous aimons dominer, pas participer.

Laissez-moi vous proposer mon point de vue sur les temps dans lesquels nous sommes. Nous avons besoin d’être flexibles. Nous avons besoin de lâcher nos attachements à notre maison, à notre haut revenu professionnel, et à tout ce qui nous sécurise.  Rien de cela n’est facile, pour personne. Nous avons besoin d’être ouverts au changement, suffisamment ouverts pour l’accepter et l’embrasser. Nous avons besoin de laisser aller tout ce que le changement nous prend. Nous avons besoin d’apprendre que nous sommes des Etres d’Amour, que nous sommes en fait Amour manifesté sous forme humaine. Nous avons besoin d’apprendre que l’Amour aussi doit croître et grandir et nous avons besoin de réaliser que l’expansion et la croissance sont notre véritable objectif dans la vie. C’est OK de déménager vers un lieu plus sûr. Il est bon de laisser aller tout ce qui nous ancre et nous enchaîne à  ‘plus de la même chose’. Nous avons besoin d’apprendre que le changement nous donne le  message de « lâcher, lâcher, lâcher ». Etre flexible et ouvert, changer de maison et lâcher, vivre au-delà des frontières de la peur, c’est cela la signification derrière le changement. Il est triste que nous semblions seulement trouver le Pouvoir de l’Amour dans des périodes de crises et de changement. Nous devons changer cela !